alexametrics
vendredi 02 décembre 2022
Heure de Tunis : 15:13
Dernières news
Mohamed Saïed : les entreprises communautaires sont la meilleure solution à Béni Khiar
03/10/2022 | 21:16
1 min
Mohamed Saïed : les entreprises communautaires sont la meilleure solution à Béni Khiar

 

Le président du conseil de gestion des terres de Béni Khiar, Mohamed Saïed a indiqué, lundi 3 octobre 2022, lors de son passage sur le plateau de la chaîne Attessia que les terres de Béni Khiar sont enregistrées dans les registres de la propriété foncière depuis 1949 au nom du « Groupe de Béni Khiar », en tant que personne morale, sans qu’il n’y ait de liste nominative depuis les années 30 du siècle précédent.

« Mohamed Houissa, en tant que personne civile a enregistré ses terres en 1949. Dans les années 50, une loi a été promulguée pour organiser ces terres et elles ont été classées en tant que terres collectives. Le législateur a amendé cette loi en 2016, appelant les conseils de gestion à régulariser la situation de ces terres. Aujourd’hui, les habitants de Béni Khiari votent, tous les cinq ans, pour un conseil de gestion qui les représente pour gérer ces terres. Le conseil que je préside devait régulariser leur situation, mais on ne pouvait opter pour leur division et l’octroi de parts individuelles pour 15 mille habitants », indique Mohamed Saïed.

 

Mohamed Saïed assure que les habitants avaient choisi les entreprises communautaires comme solution pour résoudre la situation. Dans ce contexte, il a estimé que les entreprises citoyennes se présentent comme étant la meilleure alternative, dans la mesure où il n’y avait pas la volonté politique pour mettre en application la loi sur l’économie solidaire et sociale.  

 

 

 

S.H

03/10/2022 | 21:16
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Agatacriztiz
Les nouveaux porteurs de couffins
a posté le 04-10-2022 à 09:25
'?a y est et ça va y aller de plus en plus, les "porteurs de couffins" se mettent à faire les louanges d'un proget de création de société sans en connaître les tenants et aboutissants, ça prouve le degré de "civilité" d'intervenants de circonstance, prêts à faire n'importe quoi pour se faire remarquer par les autorités et leur "cirer les godasses"...
On en sort pas, décidément.
R.T.
FIKRA KI ETIKRA
a posté le 04-10-2022 à 09:24
C'est une idée trop recherchée . Au point que ce bon homme n'était pas capable ni de la défendre ni de la bien présenter ? Il pataugeait en disant si ça ne réussit pas on annulera l'idée . Et bien c'est là le malheur de notre pays . Ces changements non fondés ont mené notre pays à "YETAALMOU FI LAHJAMA FI ROUS ELYATAMA"
ZBA
Quelle différence y-a-t-il ?
a posté le 04-10-2022 à 08:58
Entre la situation ancienne et la nouvelle ?
Va-t-on pouvoir distribuer " el ghalla " aux 15 000 habitants ?
Fares
Comme par hasard
a posté le 04-10-2022 à 02:19
La première de ces sociétés machin truc est à Bni Khiar, le bled de Kaisollah et le nom de famille du directeur de ce projet est Saied. Excusez ma mauvaise foi, mais je trouve toutes ces coïncidences troublantes.

Corruption lorsque tu nous tiens, et ce n'est que le début. Taoua tchoufou.
R.T.
Tentative risquée et étudiée à la légère .
a posté le 03-10-2022 à 22:07
C'est un projet 1- Etudier superficiellement 2- Très compliqué à appliquer 3- Ses retombés ne sont pas confirmés 4- Trop rechercher pour qu'à la fin il sera abandonné . A mon avis " ZOOBAA FI KASS " car les 2 personnes qui défendaient ce projet n'étaient pas assez convaincants .