alexametrics
vendredi 03 février 2023
Heure de Tunis : 22:02
Tribunes
Lettre ouverte à Fethi Sellaouti, vous êtes une honte pour l’Éducation et une menace pour nos enfants !
11/12/2022 | 16:00
5 min
Lettre ouverte à Fethi Sellaouti, vous êtes une honte pour l’Éducation et une menace pour nos enfants !

 

Par Nizar Bahloul



Monsieur le ministre de l’Éducation

Il est parfois des moments dans la vie où l’on prend un rendez-vous avec l’Histoire. Certains y gravent leur nom et deviennent une fierté pour leur famille et leurs enfants, des générations durant. Certains, en revanche, deviennent une honte. Je ne vous présente même pas d’excuses, car vous n’en méritez pas, votre nom Fethi Sellaouti, figurera dans la deuxième catégorie.

Jusque-là, et au vu de votre parcours, vous avez toujours été une personne respectable, digne de confiance et d’estime. Jusque-là. Car les choses ont bien changé depuis votre nomination.

 

Ministre de l’Éducation depuis le 11 octobre 2021, vous avez été incapable de résoudre les problèmes structurels de votre département. Vous n’avez peut-être pas fait pire que vos prédécesseurs, mais vous n’avez certainement pas fait mieux.

À ce niveau, vous êtes aussi incapable que les médiocres qui vous ont précédé et vous êtes à des années-lumière de Jallouli Farès, Mahmoud Messaâdi, Abdelaziz Ben Dhia, Mohamed Charfi, Ahmed Friâa, Abderrahim Zouari, Raouf Najar ou Hatem Ben Salem. Ah oui, vraiment à des années-lumière. Mais je ne saurai vous critiquer sur ce rendement, après tout, la plus belle fille au monde ne peut pas donner plus ce qu’elle n’a. 

 Là où vous vous êtes illustré par rapport à vos prédécesseurs, aussi bien les médiocres que les brillants, c’est par votre incapacité à résoudre les problèmes conjoncturels.

Sous votre mandat, il y a eu 750 mille élèves qui sont restés sans école trois mois durant. Il s’agit d’un véritable crime d’État dont vous portez la responsabilité avec votre gouvernement. C’est toute une génération qui va traîner un retard par votre faute ! Mais comme vous n’êtes pas l’unique responsable de ce qui est arrivé à ces 750.000 élèves, je ne saurai vous condamner tout seul dans une lettre ouverte.

 

Mais là où vous êtes l’unique coupable, c’est votre silence assourdissant tout au long de cette semaine devant la polémique suscitée par le renvoi définitif de l’élève Nour Ammar. Silence que vous avez rompu ce vendredi 9 décembre 2022 dans une déclaration à mes confrères d’IFM où vous disiez que le statut de l’enseignant doit être au-dessus de tout et que l’élève se doit obéissance au corps enseignant.

Monsieur le ministre, par cette déclaration vous avez failli à votre mission première, celle de protéger nos enfants. Vous déclarez publiquement que nos enfants sont secondaires par rapport à vos enseignants. Par cette déclaration, vous avez bafoué la présomption d’innocence et vous avez occulté le SOS d’une enfant dont les parents vous ont missionné pour l’éduquer.

Dans cette histoire, les choses sont très simples. On a une élève enfant mineure, non encore préparée à la vie, qui a été intimidée, humiliée et harcelée par un enseignant adulte majeur, chargé de dispenser le savoir.

Ne sachant pas à qui elle devait aller se plaindre et crier au secours, l’enfant a agi comme tous les enfants de sa génération en postant une vidéo dans laquelle elle dénonce les abus du professeur.

Sous d’autres cieux, l’enseignant aurait été suspendu de son travail jusqu’à complément d’enquête et il aurait été licencié de son travail si les propos de l’élève se trouvaient vérifiés.

Dans le lycée El Omrane, l’enquête n’a touché que l’élève et il n’y a qu’elle qu’on a sanctionné ! Et comment ? Par la pire sanction qui soit, le renvoi définitif !

Dans cette histoire l’élève est victime, elle dénonce au monde le harcèlement et l’injustice qu’elle a subis et c’est elle qui se trouve sanctionnée par le monde des adultes ! C’est elle qui se trouve jetée à la rue pour devenir candidate à la délinquance, la criminalité ou l’émigration clandestine.

Quand bien même elle serait une menteuse et qu’elle ait manqué de respect à l’enseignant, sa vidéo mérite-t-elle une sanction aussi radicale, aussi extrême, aussi bien grave ?

Qu’a dû faire cette enfant quand votre ministère ne prévoit aucun recours aux élèves subissant le harcèlement de vos enseignants (et il y en a), l’intimidation de vos professeurs (et il y en a) et les injustices de vos instructeurs (et il y en a) ? Avez-vous mis en place des cellules d’écoute et des psychologues ?

Dans cette histoire, le système a été conçu pour servir l’enseignant d’abord, l’élève ensuite. Les grèves multiples des professeurs qui ont pris nos enfants en otage des années durant en témoignent.

 

Plutôt que de soutenir celui qui a appelé au secours, la présumée victime, l’enfant mineur, vous avez mis le statut de l’enseignant au-dessus de tout !

Non, monsieur le ministre ! L’enseignant n’est pas au-dessus de tout, c’est l’élève qui doit être au-dessus de tout !

Non, monsieur le ministre ! Le présumé harceleur n’est pas au-dessus de tout, c’est la victime qui doit être au-dessus de tout !

Non, monsieur le ministre !  Nous ne payons pas d’impôts pour payer vos enseignants, nous payons des impôts pour éduquer nos enfants.

 

Monsieur le ministre, votre déclaration du 9 décembre 2022, la veille de la Journée internationale des Droits de l’Homme est une atteinte aux droits de l’enfant, une atteinte aux droits de l’Homme, une atteinte aux victimes, une atteinte aux femmes, une atteinte à l’éducation, une atteinte à la justice, une atteinte à la liberté d’expression et une atteinte au bon sens.

Vous êtes un ministre anachronique, vous vivez encore au Moyen-âge et non en 2022 !

Pour finir, en paraphrasant votre président, vous êtes un ministre en dehors de l’Histoire et en dehors de la géographie.

Dans un pays qui se respecte, le ministre aurait ordonné immédiatement une enquête pour décider ensuite du licenciement définitif de l’ensemble des enseignants faisant partie du conseil de discipline ayant renvoyé Nour Ammar.

Dans un pays qui se respecte, vous auriez cherché à rétablir la justice avant de chercher à rétablir l’image de vos enseignants.

11/12/2022 | 16:00
5 min
Suivez-nous
Commentaires
cesarios
la continuation de choisir l'école privée à l'école publique est d'une dangerosité .........................................
a posté le 11-12-2022 à 16:23
M. SELLAOUTI, vous ne pourrez pas arriver à réaliser aucun résultat encourageant , bienvenu et convenable tant que nos écoles REPUBLICAINES de BOURGUIBA et de FARHAT HACHED allah arhoum sont délaissées, appauvries et dépassées par les évènements en vous privilégiant les écoles privées qui se pullulent progressivement d'une année à une autre dans tous les gouvernorats, le budget de votre ministère se dégringole chaque année, la politique nationale éducative de tous les successifs gouvernements installée après cette fameuse révolution de 2011 n'a qu'un seul objectif est de se débarrasser doucement et continuellement de l'école publique, populaire et d'encourager par tous les moyens celle des lobbys dans ce domaine et d'obliger les TUNISIENS et les TUNISIENES à se débrouiller difficilement et dangereusement d'opter à cette ignoble et destructrice stratégie que ces mafieux lobbys s'en foutent éperdument de l'égalité des chances et de la justice sociale qui doivent être respectées par une nation qui doit défendre, protéger et soutenir la majorité de son peuple qui git dans la précarité jamais connue dans l'histoire de notre TUNISIE et qui est actuellement le plus démuni, le plus fauché et le plus déplumé
Fares
Tout va bien
a posté le 11-12-2022 à 15:00
Hier, Maftoulman a pu bénéficier d'une séance de blanchissage chez El Ourteni, ce dernier a même qualifié Maftoulman de victime.

Je n'ai jamais vu cette starlette avant. Il se prend pour Al Pacino le mec. S'il parle avec ses élèves avec un tel mépris, alors je comprends parfaitement la frustration de ces adolescents.

Je réitère qu'une personne comme lui ne devrait pas faire partie du corps enseignant.
takilas
Qu'il nous dise au moins quelle influence lui est parvenu ?
a posté le 11-12-2022 à 14:27
N'est-ce pas de nahdha ?
On le saura un jour ne vous en faites pas, on le saura un jour ou l'autre.
D'ailleurs ce ministre n'est pas à sa première bévue.
'Gardons un minimum d'honnêteté!
Porter plutôt plainte auprès du tribunal administratif!
a posté le 10-12-2022 à 21:56
Ce n'est pas aux journalistes et ce n'est pas non plus au Ministre de l'?ducation de porter un jugement sur cette histoire de confit entre un prof. et son élève.

Je m'explique:
En Allemagne, les parents d'un élève pourrait porter plainte auprès du tribunal administratif contre le Ministère de l'?ducation et non pas contre le Ministre ou contre le prof. --> je me répète : les parents d'un élève pourrait porter plainte auprès du tribunal administratif contre le Ministère de l'?ducation et non pas contre le Ministre ou contre le prof. (bien sûr que dans la plainte on mentionne le prof. en question)
-->
Le tribunal administratif est la seule instance qui pourrait porter jugement sur des confits entre prof. et son élève. En Allemagne, on a même pas besoin d'un avocat afin de déposer une plainte auprès du tribunal administratif.

Mon conseil aux parents de l'élève de l'article ci-dessus est de s'adresser au tribunal administratif.

Fazit: ce n'est pas au Ministre de l'?ducation de porter un jugement sur cette histoire de confit entre un prof. et son élève. Il n'est pas un juge et il n'a pas les compétences du tribunal administratif.

bonne soirée
Gardons un minimum d'honnêteté!
Pour être clair!
a posté le à 15:54
bien sûr qu'il ne faudrait pas poser une plainte auprès du tribunal administratif pour une histoire de notes scolaires --> ça ne passerait pas et la plainte serait refusée...

fares
Le système d'éducation en Allemagne est totalement différent du notre
a posté le à 11:55
L'Allemagne est un pays développé et son système d'éducation est potentiellement basé sur le respect entre l'étudiant et l'enseignant sans parler du comportement et de la liberté d'expression des élèves, chez nous c'est un système basé sur l'agression de part et d'autre et l'humiliation des élèves presque une soumission et esclavage de la part de certains enseignants qui ont vécu avec des parents de l'ancienne génération, autoritaires et conservateurs extrémistes. Au contraire le salue l'initiative de Niar Bahloul qui a pu publié cette analyse que je partage parfaitement et 'est le rôle des médias en absence d'un gouvernement sans fou ni loi, un gouvernement incapable de régler des problèmes simples, et bien c'est le rôle des médias et merci aux médias et aussi merci à monsieur Belloumi de son programme des 4 vérités.
Gardons un minimum d'honnêteté!
Errata
a posté le à 09:47
Je ne corrige que la faute d'inattention qui me dérange le plus:
Les parents d'un élève pourraient...

Je voudrais rajouter que la la vie n'est pas toujours en pente douce, il y a des hauts et des bas. --> Et tout ce bruit médiatique autour de cette relativement jeune écolière n'est pas du tout constructif pour son avenir professionnel et académique --> Quel employeur voudrait encore l'employer et quel professeur voudrait encore lui accorder un travail de recherche scientifique?

Trop de liberté fait entre-temps peur à beaucoup de Tunisiens, tout le monde agresse tout le monde, pour la simple raison que notre système juridique a été toujours "malade" et ceci en particulier durant la dernière décennie alors que l'on a cru en 2011 que le clan RG allait apporter enfin un peu plus de justice juridique et sociale, mais rien de cela....

En particulier le Web est devenu en Tunisie un terrain de moquerie, d'insulte et d'agression verbale au nom de la pseudo liberté d'expression.

Solution:
- il faut améliorer notre système juridique et le rendre accessible à tous les Tunisiens, riches et pauvres, et faire comprendre aux Tunisiens qu'il faudrait plutôt s'adresser à un tribunal judiciaire en cas de conflits sociaux que d'étaler sa vie privée sur le Web...
- réglementer l'accès au Web (Internet) --> toutes les plateformes Web sérieuses exigent l'enregistrement du numéro de téléphone mobile afin de pouvoir publier ses opinions/commentaires et ceci à chaque fois après validation de l'identité par SMS --> depuis quelques années, même YouTube exige l'enregistrement du numéro de téléphone mobile (à travers gmail) afin de pouvoir publier des vidéos...

Bonne journée




Sonia
Bravo
a posté le 10-12-2022 à 18:53
Bravo pour ce courage d'expression!
Vous avez dit ce que bien des gens pensent Mais n'osent pas dire'?'
Karrouma
Commentaire
a posté le 10-12-2022 à 13:11
On vous remercie beaucoup M. Nizar pour l'intérêt que vous avez accordé au système éducatif et à sa tête le ministre au sein de votre article, de même on vous remercie bq pour le gros gros intérêt accordé à l affaire de l'élève Nour où on a vu que depuis le début de cette affaire vous n'avez pas épargné ni de votreénergie ni de votre temps pour nous écrire quotidiennement ainsi éclaircir l'opinion publique, de façon qu'on a cru qu il n y a plus d'évenements intéressent aussi bien à l échelle régionale ou nationale que celui de l affaire de Nour, ainsi ça vient l affaire de notre ministre d'éducation. Je crois que vous venez de comprendre son incapacité de gérer le ministère et le système éducatif juste après l'affaire de Nour . De toute façon tout le monde sais très bien cette affaire et sais le juste du faux, ils n ont pas besoin de votre article pour influencer leur avis, le problème dans notre pays malheureusement ça figure dans une grande partie de notre élite "cultivée", les problèmes idéologiques ne fond que pourrir de plus en plus le climat déjà envénimé, que Dieu protège notre Tunisie
takilas
Dire comment il a été nommé ?
a posté le 10-12-2022 à 10:30
Et sur quelle base ?
Il est très probable que l'influence de nahdha a fonctionné.
Cette secte cherche le moindre individu qui pensent, faussement, qu'il pourrait les servir sait-on jamais espéraient-ils!
Mais ce ne sont que des illusions et des suppositions imaginaires, car ils sont refoulés par tout le peuple tunisien, à l'instar de ce qui s'est passés dans d'autres pays arabes objet des arnaques dites de printemps arabe, et ce bien évidemment à part les soudoyes, les corrompus ou ceux qui ont eu des faveurs irrégulières dans la fonction publique, dans les transports ( les taxis de Tunis exclusivement ) ou les commerces soit à Tunis ou les commerces parallèles l'énorme fléau de la dégradation économique de la Tunisie y compris les produits subventionnés essentiellement les carburants (offerts par l'état) entre autres.
Et ils sont mécontents les profiteurs, que l'état se remette sur la bonne voie du développement économique.
Ils veulent un allaitement gratuit. Rigalou
Ils ne savent dire que donnez-nous et ce sans contrepartie ni effort ni travail. Dazzinha âa trich jawou .
Par contre, ils ne savent passer des journées et des journées à soutenir dans la rue principale de Tunis, les mafieux et les escrocs qui les ont alléchés par des os à ronger, quoique ces appâts proviennent de l'état ou des prêts accordés par le FMI principale source de l'argent de poche, royal, de nahdha.
Lara
Info
a posté le à 16:06
Andik barcha thoumir
Daouas
Béchir
a posté le 10-12-2022 à 09:09
Bravo, Si Nizar....on ne peut dire plus ni mieux sur cette affaire....Le corporatisme du corps enseignant impose ses lois ......et le Ministre n'est qu'un relais comme d'autres de la mauvaise foi et de la médiocrité...
Zeineb
"Le ciel pèse comme un couvercle." Baudelaire
a posté le 10-12-2022 à 08:16
Encore une brillante jeune fille, un talent d origine tunisienne, qui quittera le pays as soon as possible. Bien des portes s ouvriront devant toi et je suis confiante quant à ton avenir inchallah Nour. Mais ce qui fut mon cher et ravissant petit pays s enfonce dans les ténèbres.
CHB
Excessif donc insignifiant
a posté le 10-12-2022 à 08:07
La charge de N.B. contre le Ministre de l'Education est très largement injustifiée et dénote une méconnaissance totale (simulée ou réelle du rédacteur?) du contexte dans lequel évoluent les Ministres de l'Education actuellement. L'Education Nationale des années 60-70-80 n'a rien à voir avec celle d'aujourd'hui où un Lassaad Yacoubi et sa Fédération dictent leur loi au Ministère et à tout le peuple tunisien. Est ce que N.B., dans ce contexte délétère, aurait fait mieux s'il avait été Ministre de l'Education? J'en doute ! . Cher N.B. au lieu de déclarer que le Ministre est une honte, ayez le courage de participer au combat contre les véritables fossoyeurs de notre système éducatif public. Ce article du genre 'J'accuse' de Emile Zola est excessif et donc insignifiant
Monta
C'est pas la vérité
a posté le à 10:24
Tout à fait. Il va falloir se mettre dans la tête que le Ministre de l'éducation gère 11 syndicats au premier rang L.Y avec plus de 70000 adhérents. S'il y a qq'un à blamer aux problèmes qui sont survenus cette année c'est le Ministère des finances et non le Ministère de l'Education qui subit. Le Ministre de l'éducation ne peut à lui seul de décider de recruter s'il n'a pas un budget alloué à ça.
Au sujet de l'élève Nour AMMAR le Ministre dans son rôle ne peut prendre position, il y a des instances dédiées pour ce genre de conflit qui sont nombreux et quotidiens
Antislamiste
Bien dit!
a posté le 10-12-2022 à 05:53
Ce pays marche sur la tête! On le savait déja . Ce n' est qu ' une confirmation de plus .Ces gouvernants n ' ont aucun sens des réalités, ni de jugeotte ! c" est un minimum requis à defaut de dire " BON SENS ! "

Du bons sens en Tunisie ? La bonne blague ! on est menés par des epeces de bourrins arriérés retrogrades et débile pour dire des aneries pareilles ...on se demande ... La meme mentalité islamiste misogyne, hypocrite , patriarcale ,qui denie et denigre l ' intelligeance d' une jeune adolescente éveillée qui viendrait bousculer une mentalité d ' impunité, de se penser au dessus des droits de la dignité et de l ' intelligence de ceux à qui on leur confie le destin de jeunes enfants

Cette mentalité d ' impunité patriarcale dont Bourguiba a voulu casser en redonnant par la grande porte , a la femme son émancipation , voila qu ' elle réapparaît insidieusement par la fenêtre, ou tout est permis de l'autorité en charge . D ou vient l' exemple? Maintenant chaque corps professionnel se comporte comme une entité dictatoriale sans avoir a rendre des comptes ? Mais obeissent plutôt à leurs propres considerations non a celles du citoyen

Nos citoyens ne sont pas assez aguerris politiquement


une bonne manifestation des jeunes en faveur de cette jeune fille serait une bonne chose pour faire sauter ce ministre de son piédestal







Fares
Pour l'éducation de Maftoulman
a posté le 09-12-2022 à 22:10
En anglais, une musique d'accompagnement se dit "Background music", qui se traduit en arabe par "Moussiqua khalfia". Donc, Nour est juste "coupable" d' un anglicisme que l'inculte qui était son prof n'a pas su détecter.
Fares
@Fehri Oui elle est bien privilégiée cette école
a posté le 09-12-2022 à 21:35
L'élitisme de ce lycée est à deux balles, un élitisme qui vaut moins cher que, disons un "maftoul".

A El Omrane, la sélection des futurs élèves est très stricte, par contre le premier hafterich peut y enseigner.

Je parie que le conseil des profs est constitué d'une brochette de *** à l'instar de cet acteur de séries B.

Kallou lycée pilote, il ne fera même pas un lycée conducteur de touk touk. Je suggère qu'on change le nom cet établissement à "Lycée du maftoul" ce nom reflétera mieux le niveau du corps enseignant.
Le vaillant
La raison est évidente
a posté le 09-12-2022 à 21:34
Le ministre craint les syndicats
H H SAHBI
Léger reproche
a posté le 09-12-2022 à 21:09
Bien que j'approuve la quasi-totalité de votre diatribe , je me dois de poser une question toute simple : Quelqu'un qui , comme vous le dites clairement , n'a pas fait pire que ses prédécesseurs , mais qui n'a pas fait mieux , mérite-t-il une telle charge qui frise l'aversion ?!....
Naim
Toutes des finisses.
a posté le 09-12-2022 à 21:02
Yâakoubi est un fainéant. Coupez lui sa solde, il bassera ses frics.
sousou
Incompetence et mauvaise foi
a posté le 09-12-2022 à 19:45
La medicrité et l'incompetence regne a tout les niveaux et dans tout les domaines. Le pays est devenu un zoo rempli de singe
takilas
Votre écrit long pour rien se résume en deux trois mots.
a posté le 09-12-2022 à 19:37
Ce pseudo professeur d'arts dramatiques est une calamité, un impoli et un mal qui éduqué qui a été un des voyous qui agissaient à leur guise au cours des dix années catastrophiques de nahdha et qui tentent de revenir par la fenêtre lors des prochaines élections. Une mascarade !? Qui risque de se rajouter à la précédente.
zaza5311
article 54
a posté le 09-12-2022 à 19:29
Bravo Nizar, vous me faites Honneur, et j'espère que votre article ne tombe pas sous le coup de l article 54
Myriam
Off
a posté le 09-12-2022 à 19:28
"Les cellules d'écoute et des psychologues " sont en mode off, ils sont absents.
Mamout
Respect!
a posté le 09-12-2022 à 19:07
Encore une fois si Nizar...dans un pays qui se respecte...Sommes nous un pays qui se respecte?
Tunisino
Un opportuniste
a posté le 09-12-2022 à 17:53
Lorsqu'il a été recteur de l'université Tunis El Manar, il a changé le nom du campus, du campus d'El Manar (un nom neutre) au campus Farhat Hached (sans que Farhat Hached n'aye aucune relation avec le campus) juste pour plaire à l'Ugtt en vu de devenir ministre! Il faut s'attendre à tout de cet opportuniste. Les opportunistes sont pareilles, leur carrière personnelle leur rend aveugles et sourds, pour s'emmerder et emmerder les tunisiens.
Gant
Un bon ministre
a posté le 09-12-2022 à 17:52
Mr le ministre
Merci de ne pas avoir désavoué,comme la coutume le veut,l'enseignant et chef de l'établissement
Le respect du règlement prime sur les sentiments
Cette histoire a fait trop de bruit ,vous avez bien d'autres problèmes à gérer
Ces vidéos humiliantes sur les réseaux sociaux doivent cesser
Elles touchent a la dignité de l'enseignant c'est a dire qu'elle porte préjudice a son métier sa relation avec ses élèves à sa famille
Oui un enseignant est un être humain et cette nouvelle arme risque de détruire le peu du respectabilité que l'on a concédé aux enseignants
Mr le ministre ne desavouez
pas votre propre règlement et protégeons nos enfants de ces dérives malsaines
Le règlement sert avant tout à protéger les élèves .
citoyen
Rien à ajouter
a posté le 09-12-2022 à 17:21
Excellente lettre ouverte, merci à son auteur
SAM53
BRAVO POUR CE PLADOYER
a posté le 09-12-2022 à 17:00
EXCELLENT MR BAHLOUL
Ammar404
Malla ministre
a posté le 09-12-2022 à 16:38
Il faut demander la demission de se ministre, il est pire que les khouanjia il decend l'indefendable ce prof est indigne pour nos generations futures et de surcroit il l'a confirmé dans ses messages noseabon , ils faut des enseignents au dessus de tout soupson et de toute immoralité avant de defendre cette corporation de faux, de laches et d'inconscients, (heuresement qu'une infime partie de ce corp n'est pas comme eux)c'est le fruit de la revolution de la brouette, ministre compris !!


DHEJ
N.B veut exterminer l'école
a posté le 09-12-2022 à 16:19
La révolte des lycéens...


Bientôt ils choisiront leurs propres professeurs...


citoyen
!
a posté le à 17:24
Retourne dans ta cave ignare
Un citoyen
Excellente lettre ouverte je n'ai rien à rajouter car tout est dit !
a posté le 09-12-2022 à 16:08
Fehri
L'élève ne vient pas de la cité Ettadhamen
a posté le 09-12-2022 à 16:03
Voilà pourquoi tout le monde la défend sans même savoir les faits. Utiliser les médias sociaux pour se venger c'est bas. Trop bas!
takilas
@ Fehri c'est votre esprit régionaliste qui a à infecté les mentalités
a posté le à 19:43
Pourquoi ne pas parler des recrutements anarchiques par dizaines de mlliers effectués par nahdha pour les ***, dans la fonction publique à.....Tunis ? Et que cela soit obligatoirement Tunis.
Aucune réponse bien sûr, silence radio à ce sujet.
Fehri
Des insultes et des insultes
a posté le à 15:16
Pas d'accord avec moi vas te plaindre sur Facebook.
Lambda
Si c'était vous
a posté le à 18:00
Vous direz quoi si c'était votre fille qui a subi un harcèlement de son professeur ? Qu'est-ce qu'elle devrait faire ?
Fehri
Respecter la loi
a posté le à 19:12
Se plaindre aux autorités.
Citoyen
!
a posté le à 19:04
Pour qu'il ait une fille il faudrait qu'il sache se reproduire déjà'?' on part de loin vous savez!
citoyen
Ce n'est pas ce que tu fais là?
a posté le à 17:27
"L'élève ne vient pas de la cité Ettadhamen", par contre toi on sait d'où tu viens!
Fehri
Tu vas trop loin mon cher citoyen
a posté le à 19:55
Tu crois vraiment que le conseil de discipline l'a punie à tort?
Pourquoi le ferait-il? Et pourquoi il l'a renvoie définitivement? C'est un lycée pilote y accéder n'est pas à la portée de tout le monde. Qu'en sais-tu de la performance de l'élève? Si on l'a renvoyée définitivement c'est qu'elle ne mérite pas d'être dans cette école privilégiée. Encore une fois je recommencerai a ma fille de se plaindre au bureau du proviseur et non pas au Facebook.
Fehri
Ignorer la loi parce qu'on est malicieux
a posté le à 19:34
Quand on n' a pas le courage de se plaindre aux autorités appropriées on invente des histoires.