alexametrics
dimanche 28 novembre 2021
Heure de Tunis : 16:12
A la Une
Le signal d’alarme de la Banque centrale expliqué aux fans de Kaïs Saïed
07/10/2021 | 10:06
5 min
Le signal d’alarme de la Banque centrale expliqué aux fans de Kaïs Saïed

 

Après les hommes politiques et les médias, c’est au tour de la Banque centrale de Tunisie de tirer la sonnette d’alarme sur la situation économique désastreuse et les lendemains catastrophiques qui nous attendent. Les fans de Kaïs Saïed peuvent continuer à jouer à l’autruche, à donner un chèque en blanc au président, à dénigrer et injurier les médias et les opposants, les chiffres sont têtus et « leur » président n’a aucune baguette magique pour les embellir.

 

Le communiqué de la Banque centrale du mercredi 6 octobre 2021 est, de loin, le plus alarmant de ces dix dernières années. Jamais, la Tunisie n’a atteint ce seuil d’alerte et, jamais, elle n’a eu si peu de visibilité sur l’avenir.

Sur le plan économique, on pensait avoir atteint le fond sous la troïka. Il s’avère que c’est pire sous Kaïs Saïed.

Comme il est rébarbatif et probablement inaccessible au « peuple » de Kaïs Saïed, essayons de traduire ce communiqué en langage simple.

 

La Banque centrale fait part de sa préoccupation concernant le tarissement aigu des ressources financières extérieures. Cela veut dire que la Tunisie n’exporte plus suffisamment pour avoir des devises et n’a plus où emprunter de l’argent.

 

Détérioration de la notation souveraine du pays : la Tunisie est devenue un pays à risque, c'est-à-dire un pays qui risque de ne pas pouvoir payer ses crédits. Du coup, plus personne ne veut lui prêter d’argent et ceux qui acceptent ce risque de le lui prêter vont devoir imposer des taux d’intérêts usuriers.

 

Éviter le financement monétaire : il ne faut pas utiliser la planche à billets, c'est-à-dire qu’il ne faut pas imprimer de l’argent. Le risque est de voir une inflation galopante, c'est-à-dire une augmentation vertigineuse des prix. C'est-à-dire que l’on pourra voir le carburant vendu à sept dinars le litre, le lait à cinq dinars le litre et le plateau d’œufs à plus de dix dinars. Le président qui attaquait les dépôts de pommes de terre, soi-disant pour empêcher la spéculation, ne pourra plus rien quand celles-ci se vendront à cinq ou six dinars le kilo.

 

Les réserves en devises et la gestion du taux de change du dinar : la Banque centrale ne pourra plus garder le taux du dinar à son niveau actuel. Cela veut dire que l’euro pourrait valoir, dans peu de temps, six ou sept dinars. C'est-à-dire que toutes les matières premières que nous importons verront leur prix doubler, ce qui impactera systématiquement les prix des produits, y compris ceux fabriqués en Tunisie. La tablette de chocolat se vendra à six dinars, tout comme la boite d’Efferalgan ou de Panadol. Quant aux véhicules, la voiture populaire vaudra au moins soixante mille dinars.

 

Dégradation des finances publiques qui pâtissent de leur situation vulnérable, ainsi que la hausse des cours internationaux du pétrole : l’État tunisien risque de ne plus pouvoir payer ses dettes. Ses dépenses ont grimpé et ses recettes ont chuté. Quand il a calculé son budget, il a tablé sur un prix du baril autour de 45 dollars. Aujourd’hui, le baril vaut quelque 80 dollars.

Concrètement, quel impact aura cela sur l’Etat ? Il est obligé de réduire ses dépenses et toutes les hypothèses sont bonnes à étudier. Exemple, réduire les salaires des fonctionnaires de 25-30%, augmenter les impôts des privés, couper l’électricité un certain nombre d’heures par jour, rationner la consommation de carburant, interdire l’importation de certains produits non essentiels (cosmétiques, alimentaires, culturels, de loisirs…)

 

Effets négatifs de l’accroissement de l’endettement du secteur public auprès du système bancaire sur sa capacité à financer les opérateurs économiques : N’ayant pas trouvé des financements extérieurs pour financer son budget, l’Etat s’est tourné depuis un certain temps vers les banques tunisiennes pour boucler ses comptes. Le problème est que les capacités des banques sont limitées et elles ne vont plus pouvoir prêter de l’argent aux entreprises puisque cet argent est allé à l’État. C’est l’effet d’éviction. Concrètement, si les entreprises ne trouvent plus d’argent à emprunter auprès des banques, elles ne peuvent plus créer de la valeur ajoutée, elles ne peuvent plus employer du personnel, elles ne peuvent plus payer d’impôts. Cela va du petit taxi qui fait appel au leasing pour financer son véhicule aux grandes entreprises qui financent leurs investissements tout en passant par les milliers de PME qui représentent l’essentiel du tissu économique tunisien. Du coup, il n’y a plus de croissance et le chômage grimpera en pleine période d’inflation.

 

Le Conseil a souligné la nécessité d’accélérer la transmission des signaux clairs aux investisseurs locaux et étrangers quant au rétablissement du rythme de l’activité économique et des équilibres globaux et financiers, la consolidation de la gouvernance du secteur public, l’amélioration du climat des affaires et l’intensification des efforts d’investissement.

En termes simples, il faut un gouvernement, une feuille de route et un plan d’action pour savoir où l’on va et comment on y va. Combien on va dépenser et d’où ramener l’argent pour assurer ces dépenses. Donner des signaux clairs, apaisants et rassurants aux entreprises.

 

Par son communiqué du mercredi 6 octobre, la Banque centrale de Tunisie a fait ce qu’elle avait à faire. Elle a prévenu le pouvoir et le peuple de la situation fort inquiétante. C’est un véritable signal d’alarme qu’elle a tiré hier.

Certains médias, notamment Business News, Mosaïque et Express FM, crient au loup depuis des semaines et se trouvent injuriés et menacés par les fans de Kaïs Saïed. Idem pour quelques hommes politiques. Tous sont accusés de mettre les bâtons dans les roues du président, de l’empêcher de travailler et d’être à la solde des islamistes.

Pourront-ils dire de même de la Banque centrale, elle dont le communiqué est des plus techniques et des plus cartésiens ?

Kaïs Saïed pourra continuer à regarder à travers la fenêtre, réciter des poèmes et voir 1,8 million de fans lui manifester leur soutien, sa cheffe du gouvernement peut continuer à lui dire « ma chaa allah », ses fans pourront continuer à applaudir, les chiffres sont là et la grande catastrophe est à nos portes. Ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas, ils ne pourront pas dire qu’ils n’ont pas compris le contenu et la portée du communiqué de la Banque centrale.

 

07/10/2021 | 10:06
5 min
Suivez-nous
Commentaires
Maher Gassa
Alerte
a posté le 09-10-2021 à 19:59
Bravo pour ce papier à la portée du citoyen instruit et surtout conscient du danger qui guette le pays depuis quelques années mais qui s'est amplifié depuis le 25 juillet. Une question simpliste sur mes lèvres : que peut faire le modeste citoyen que je suis pour sauver le pays du banqueroute ?
Oscar
CATA .
a posté le 09-10-2021 à 17:18
Conclusion : Un futur Liban .
'?lu de la république française
C'est toujours les plus démunis qui payent la facture les oubliés de la république
a posté le 08-10-2021 à 11:31
Mes chers -ères compatriotes , soyez solidaires avec le président de la république Tunisienne Kaïs Saïed , un PDG de banque en Tunisie gagne 20,000 dinars par mois, je ne suis pas étonné de ce titre « le signal d'alarme de la banque centrale expliqué aux fans de Kaïs saied » maintenant j'ai compris que les riches les hommes d'affaires les corrompus les voleurs et certains juges sont contre Kaïs Saïed. Il suffit de voir certaines décisions de justice alors je vous demande de ne pas lâcher le président de la république et de lutter contre les voleurs et les corrompus en soutenant Kaïs Saïed.
Descendez encore ce week-end pour manifester dans toute la Tunisie pour montrer votre solidarité à Kaïs Saïed. Contre les américains et le reste
Maher Gassa
non à la propagande !
a posté le à 11:41
Parmi les manifestants contre Kais Said le soutenaient avant, mais vu que les mesures prises sont d'ordre populiste qui ne changeront la situation déjà catastrophiques du pays surtout sur les plans économique, soicial et surtout financière !! Depuis le juillet le président n'a pas évoqué les problèmes sociaux, économiques et financières ! La lutte contre la corruption n'était que de la pure propagande parce que les dossiers sont dans les bureaux des juges et de l'nstitution de la lutte contre la corruption Donne-leur les moyens et le pouvoir nécessaires pour travailler et ils feront sur quelques années des miracles !!
Léon
Un lien pour mémoire
a posté le 08-10-2021 à 11:26
Vous trouverez dans le lien ci-dessous, une leçon d'Histoire et de Vision politique, dispensée par votre serviteur il y a tout juste quatre années; avant même la disparition de Ben Ali (Allah Yar7mou wi Na3mou). Mais aussi avant l'élection de KS.
Leçon pour fêter à sa manière le septième 7 Novembre non célébré (excusez du peu, je parle de Moi à la troisième personne).

https://www.tunisie-secret.com/Le-septieme-7-Novembre-non-celebre_a1743.html

Bonne Lecture au Peuple de la trahison collective.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
nazou de la chameliere
Merci à observator
a posté le 08-10-2021 à 11:12
Perso ,je n'ai même pas voulue souligné les incohérences du pseudo matheux !!!
L'Allemagne à les moyens de racheter donc de sauver une banque EN FAILLITE !!!
Alors que là, c'est la Tunisie qui est au bord de la faillite !!
'?a n'est pas les banques tunisiennes qui sont en faillite !!!
Comparer l'industrie allemande et la tambouille tunisienne, n'a AUCUN sens !!!
L'Allemagne produit ,et elle a une monnaie convertible !!
Maintenant si le matheux pense pouvoir acheter son matériel agricole avec sa monnaie de singe !!!
Bon courage !!!

Il y'a tellement d'énormités chez les fanatiques du facho ,que ça en devient décourageant !!!
observator
Le smic allemand est de 9,60 euros
a posté le 08-10-2021 à 09:41
à partir du 1er juillet 2021 et non de 12 euros.
Deuxièmement, il faut comprendre qu'à une quantité donnée de marchandises et de services corresponde une masse monétaire donnée d'où un prix donné.
Si la BCT pratique pratique la planche à billets c'est à dire se met à fabriquer de la monnaie sans que la quantité de marchandises et services augmente dans les mêmes proportions, cela engendre une masse monétaire plus importante donc une hausse des prix.
C'est arithmétique. On n'a pas besoin d'un modèle mathématique pour comprendre cela.
L'article de BN explique bien de façon simple les conséquences d'une telle pratique.
Et dire que Hedi Nouira a fabriqué de la monnaie sans contre partie et l'a retirée ensuite sans les conséquences décrites dans l'article ( sauf pour le dinars où la Tunisie en fixait le taux injustement pour les détenteurs de devises, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui) est une simple masturbation de l'esprit .
Rageur
Payer les pots cassés
a posté le 08-10-2021 à 05:05
Nous sommes en train de subir les facheuses conséquences de notre inertie lorsqu'on assistait, en toute tolérence à l'arrêt répété de l'exploitation du phosphate pendant des semaines, du manque d'évaluation du rendement et du comportement des responsables de certaines entreprises étatiques ou semi- étatiques.

A quoi nous attendions-nous lorsque nous avons laissé les entreprises qui, habituellement contribuaient au budget national, devenir des demandeurs d'assistance.

Je ne parle pas du spectacle du bonhomme qui contrôlait, en toute liberyé, la vanne du pipeline

Quelle action corrective a été prise lorsqu'une étude a conclu que la moyenne du temps consacré au travail était de huit minute !

Quel bel héritage nous allons laisser à nos enfants !!!
Mourad G.
Jamel tazarki
a posté le 08-10-2021 à 05:03
Mr jamel tazarki. Vous êtes un mathématicien et non un économiste comment pouvez vous dire des choses pareilles ? Il n y a pas économie d avant et économie de nos jours car c est pareil et c est la loi du marché. Sans création de valeurs et d investissements on ne peut faire fonctionner la planche à billets, cela induit une inflation automatique il en est de même pour les augmentations de salaires lesquels ont beaucoup nui à l économie tunisienne aujourd'hui complètement déséquilibrée.
Cette mentalité d assistés des tunisiens doit absolument cesser, il faut aussi faire des économies telles les voitures de fonction qui coûtent cher al état et qu il faut supprimer, faire des économies d énergie et éviter les gaspillages en tous genres.
S il y a des salaires à réduire, il faut le faire mais pas chez tous. rappelez vous les salaires des PDG des banques ! Ils sont passés brusquement du temps de caied essebsi de 5000 d par mois à 20000 d. Voilà où il faut agir, sans compter la bureaucratie et sa lourdeur qui fait fuir les investisseurs. Un sacré boulot nous attend.
Dr. Jamel Tazarki
@Mr. Mourad G.
a posté le à 10:55
Merci pour votre feedback,

j'ai dit plutôt une injection conditionnelle d'argent dans l'économie tunisienne, dans des projets à 100% gagnant (où la réussite / Succès est prévisible) afin de le retirer après la réussite.

je n'ai jamais dit qu'il faudrait imprimer de l'argent afin de payer les salaires....

je suis de votre avis ". Sans création de valeurs et d'investissements on ne peut pas faire fonctionner la planche à billets" --> par contre nous sommes aujourd'hui en une situation de deadlock:
a) on ne peut pas créer de valeurs et investir car il y a trop peu d'argent en circulation (l'argent n'a de valeur que si elle circule sans fin en boucle/loop, et ce n'est pas le cas en Tunisie).
b) on ne peut pas mettre encore plus d'argent en circulation car il n'y a pas de création de valeurs et d investissements
-->
La question qui se pose est évidente, comment sortir de ce deadlock sans endettement extérieur?

Je reviens à l'exemple des patates à 3euros les 10Kg (qui valent 15 minutes au maximum de travail aux allemands) --> oui, notre premier but est de garantir l'autosuffisance alimentaire de la Tunisie et ceci même au prix d'imprimer de l'argent afin d'éviter l'endettement. Le jour où le Tunisien pourrait acheter 10Kg de pommes de terre avec le gain de 15miniutes de travail, on pourrait dire que la Tunisie va vraiment extrêmement bien...

Très Cordialement
Jamel Tazarki

PS: je m'excuse pour les fautes d'inattention, je n'avais que 10 minutes de temps...

Maxime
Mauvaise foi
a posté le 07-10-2021 à 22:14
Dire que « on pensait avoir atteint le fond sous la troïka, il s'avère que c'est pire sous Kais Said » c'est franchement d'une mauvaise foi flagrante et vicieuse. Je ne suis absolument pas fan de Kais Saied, mais son coup date de moins de trois mois. La situation économique de la Tunisie est la conséquence de plusieurs années de mauvaise gestion et de predation (y compris avant 2011). Lui attribuer les malheurs économiques de la Tunisie c'est malsain, c'est de la mauvaise foi, c'est dangereux et c'est surtout étonnant de la part d'un média qui a applaudi des deux mains le 25 juillet. Décidément la girouette c'est une vraie tradition en tunisie!
Dr. Jamel Tazarki
Il est temps que notre BCT et son gouverneur se débarrassent de cette idée absurde qu'une injection d'argent induit automatiquement une inflation
a posté le 07-10-2021 à 21:56
Introduction: aujourd'hui je viens d'acheter un sac de pommes de terre de 10 KG à 3euros en Allemagne au supermarché EDEKA. --> Le SMIC est à 12 euros en Allemagne --> ce qui fait, il faut travailler au maximum 15 minutes afin d'acheter un un sac de pommes de terre de 10 KG en Allemagne. Je voudrais rappeler que l'Allemagne a injecté des centaines de milliards d'euros dans son économie.
-->
Il est temps que notre BCT et son gouverneur se débarrassent de cette idée absurde qu'une injection d'argent induit automatiquement une inflation --> c'est une fausse idée, si nous faisons une injection conditionnelle d'argent dans l'économie tunisienne..

Je suis désolé de le dire, mais celui qui a écrit l'Article ci-dessus vit encore avec le savoir des années 60 de l'ancien millénaire... Il y a un changement de paradigme et la Tunisie est victime de ses soi-disant profs. d'économie qui refont depuis des décennies les mêmes cours dépassés par le temps....



Le génie de Mr. Hédi Nouira
-->
Oui Mr. Hédi Nouira a laissé imprimer de l'Argent par notre BCT afin d'accorder des crédits agricoles et permettre ainsi à nos agriculteurs et paysans de produire et nourrir les Tunisiens --> et au retour (remboursement) des crédits, il a retiré cet argent de la circulation. Je suis fils de paysan, j'étais enfant du temps de Mr. Hédi Nouira mais je peux me rappeler que mon père allait à la banque agricole à Korba afin d'avoir un crédit agricole que l'on remboursait après la récolte...
-->
oui, imprimer de l'Argent afin que nos agriculteurs / paysans puissent acheter les engrais, la semence et le matériel agricole et pourvoir ainsi cultiver la terre et nourrir les Tunisiens'?'
-->
Mr. Hédi Nouira n'a pas injecté de l'argent afin de fabriquer des voitures, des satellites et des drones à la con comme l'a fait Ennahdha (qui a attrapé la folie des grandeurs en gaspillant nos crédits)

-->
il faut imprimer de l'argent et l'injecter dans des projets à 100% gagnant (où la réussite / Succès est prévisible) afin de le retirer après la réussite.

Il est temps que notre BCT et son gouverneur se débarrassent de cette idée absurde qu'une injection d'argent induit automatiquement une inflation --> c'est une fausse idée, si nous faisons une injection conditionnelle d'argent dans l'économie tunisienne... --> la preuve est que l'Allemagne a injecté des centaines de milliards d'euros en l'économie Allemande alors que l'inflation est actuellement à zéro en Allemagne --> il faut seulement faire un suivi des dépenses (afin de récupérer cet argent après la crise/pandémie) et n'injecter l'argent du contribuable que dans des entreprises qui ne sont pas déjà en ruine --> Exemple: c'est complètement absurde d'injecter 80 millions de dinars en Syphax Airlines (à la suite d'une pseudo-décision juridique) alors que l'entreprise de Mr. Mohamed Frikha est / était déjà en ruine .

--> oui à une injection d'argent intelligente en l'économie tunisienne, oui à la baisse intelligente du taux d'intérêt directeur --> mais il faut d'abord a)clarifier où sont passés les 33 milliards d'euros d'aide et de dettes extérieures b)savoir où va et où se trouvera l'argent qui serait de nouveau injecté afin de le retirer au bon moment, et c) ne plus injecter de l'argent public en des sociétés déjà en ruine
-->
il faut se débarrasser d'un savoir socio-économique dépassé par le temps et qui ne s'applique pas à nos problèmes actuels --> il y a un changement de paradigme, réveillons nous avant qu'il ne serait trop tard.

C'est triste que tout le monde nous parle des problèmes de trésorerie de notre oligarchie entrepreneuse, mais personne en pense à nos paysan qui n'ont plus les moyens afin de cultiver la terre pour nourrir les Tunisiens

Dr. Jamel Tazarki, Mathématicien

Mohamed Obey
@ Dr. Jamel Tazarki: Oui, c'est bien ça!
a posté le 07-10-2021 à 21:11
Je suis tout à fait du même point de vue de M. Tazarki. Son commentaire-critique est irréfutablement pertinent: l'argent public injecté dans les banques surtout privées n'a en aucune manière servi à booster la masse d'argent circulant dans le cycle du marché ou profité la population des citoyens ordinaires. Cet argent public a certainement engraissé les comptes des oligarques locaux et par voie de conséquence appauvri de larges pans de la société de plus en plus dépossédés ... Cette thèse de M. Jamel Tazarki, faut-il le noter, est la pomme de discorde entre les théoriciens d'un paradigme social-démocrate_ qui tarde de s'installer dans l'espace d'échange économique tunisien _ et ceux qui disculpent l'actuel paradigme de ses torts et ravages sur la grande majorité affamée... En France, Macron sera écarté de la haute magistrature pour avoir promu une économie hautement oligarque au dépens de la populace qui peine en conséquence de ses politiques de banquier tricheur... Voilà que la France s'affaisse sur tous les plans, y compris sur celui stratégique; sa perte du contrat alléchant des sous-marins stratégiques avec l'Australie et la crise résultante avec les USA est un exemple. La crise avec l'Algérie est une autre couche qui s'ajoute aux tas de problèmes auxquels elle se trouve confrontée...
takilas
Pour sauver en partie l'économie tunisienne
a posté le 07-10-2021 à 19:47
Tout court et en deux :

- il faut impérativement réduire la consommation des carburants et ce par plusieurs mesures draconiennes.
- trouver des solutions pour remettre le transport public (à Tunis la surpeuplée) , en activité par plusieurs initiatives.
- repenser aux travaux du bénévolat pour les retraités et les assiciations ; le Canada et la Chine sont des exemples à prendre en considération.
'/.
Dr. Jamel Tazarki
@Madame Najla Bouden
a posté le 07-10-2021 à 19:12
Très Chère Compatriote, Madame Najla Bouden

je vous prie de lire mes commentaires sur les liens suivants:

a) Oui tout est possible
https://www.businessnews.com.tn/pourquoi-kais-saied-ne-verra-jamais-les-13500-milliards-dont-il-parle,519,110653,3

b) Plusieurs commentaires sous forme de propositions:
https://www.businessnews.com.tn/68-des-tunisiens-pensent-que-la-nomination-de-najla-bouden-est--une-bonne-ose,520,112649,3


c) Ne pas refaire les mêmes fautes de notre ex-troïka:
La plus grande faute du gouvernement de Mr. Essid est d'avoir injecté directement/indirectement autour de 10 milliards d'euros dans un système bancaire oligarque et en faillite. Il s'attendait qu'en injectant de l'argent dans notre système bancaire, cet argent allait circuler et créer de la richesse pour la Tunisie et tous les Tunisien et aboutir ainsi à une croissance économique de 4% à 7%", mais à sa grande surprise notre système bancaire était/est une jarre sans fond et l'argent injecté n'a jamais circulé. Certains de nos hommes d'affaires et de nos banquiers nous parlaient plutôt de la conquête économique de l'Afrique Subsaharienne et de l'exportation de nos capitaux!


Depuis 2011 les entreprises privées / oligarques tunisiennes exigent et obtiennent des baisses d'impôts et des dépenses publiques et privent ainsi l'Etat tunisien des moyens financiers de jouer son rôle d'entrepreneur dans des secteurs économiques indispensables pour la Tunisie où personne n'ose investir (infrastructure et logistique, etc.), elles assèchent ainsi les moyens de la source d'investissement de l'etat sans pour autant apporter de remèdes à notre économie. Notre ex-Premier Ministre, Mr. Essid, a fait baissé le taux directeur de 5% à 3.5% afin de motiver nos entrepreneurs d'investir, mais rien de cela! ===> Même un taux directeur négatif (ce qui est du non-sens, mais à limite faisable) ne pourrait pas motiver nos hommes d'affaires affairiste à investir.

On ne recapitalise pas des banques qui appartiennent en grande partie à l'oligarchie et à la bourgeoisie avec l'épargne de la masse pauvre sans les avoir nationalisées à 100% auparavant et ceci à zéro dinars/euros. L'Allemagne a eu le courage de nationaliser entièrement et à zéro euro l'une de ses plus grandes banques avant d'y injecter de l'argent, la Hypo Real Estate. Alors que notre ex-gouvernement de Mr. Essid (ex-troïka) a injecté inconditionnellement des milliards de dinars dans le système bancaire tunisien en grande partie oligarque. ==> La nationalisation à zéro dinars/euros et entière des banques tunisiennes en faillites aurait dû être faite déjà en 2011. Toute autre solution (sans la nationalisation à 100% et à zéro dinars/euros ou la fermeture) coûte plus chère aux Tunisiens! Voir le lien: http://www.businessnews.com.tn/oxford-business-group-presente-le-programme-de-reforme-du-systeme-bancaire-tunisien,520,66109,3

Bonne soirée

Très Cordialement

Dr. Jamel Tazarki, Mathématicien

takilas
Mais Essid était dirigé par troïka.
a posté le à 20:27
Pourquoi ne pas avoir dit et expliqué, M. Tazarki, que tout le mal des dix dernières années a pour origine "troika" et rien que Troïka.
Mais seulement ces destructeurs n'ont jamais été déféré devant la justice, et que leurs banditismes n'ont jamais été annihilés.
Reste à savoir pourquoi la poignée des menbres arnaqueurs qui dépendent de nahdha n'ont jamais été questionnés ni même invités à remettre les milliers de milliards escroqués à l'état tunisien.
Une question posée depuis 2012-2013 sur ce réseau social par plusieurs internautes, mais restée sans suite ni réponse.
Pourtant tout le monde sait que le président de la République est courant de tours les arnaques et même des assassinats commis par banditisme pareillement.
Mohamed Obey
@ Banque centrale et les fans de Kaïs Saied...!
a posté le 07-10-2021 à 19:02
Une inférence est à faire: Businessnews présentent des informations dans un emballage peu partial. Ce médias apparemment à grand lectorat, insinue que les 'fans de Kaîs Saied' sont des naïfs ou des incultes, des ploucs, des brutes peu informés de la réalité de la chose politique... Perso, j'aime que Kaïs Saied réussisse, non parce qu'il est K. S.; mais parce qu'il est le plus
Et si la situation des caisses de la Banque Centrale sont déploçrables, la, faute incombe-t-elle a crédible à présent. Tous les autres qui maintenu leur mainmise sur notre sort grâce au Chocotom et au macaroni, on en a marre, marre, bon Dieu!
Et si la situation financière de la Banque Centrale est ce qu'elle est, la faute incombe-t-elle au Président kaïs Saied!, Soyons plus équilibrés dans nos attitudes quand même...! Le présent Président en est arrivé là (25 juillet et suite) juste à cause des déficits de cette Banque Centrale et des malversations de ceux qui avaient un lien direct ou de loin avec les finances publiques et
les institutions économiques de l'Etat tunisien...
Businessnews ne peut prétendre être un exemple type de l'objectivité et l'impartiualité. Excusez ma franchise. Je n'entends pas causer vexations, mais c'est simplement mon point de vue. Humblement vôtre!
KBG
A coté de la plaque
a posté le 07-10-2021 à 18:13
Votre feuille est a coté de la plaque, vous êtes l'une de ces pleurnicheuses qui tous les jours va rabâcher la même histoire juste pour attirer les mouches
AB1
Et qui va payer tout ça ?
a posté le 07-10-2021 à 17:56
Les Emiratis et les specialistes des Tronçonneuses saoudiens n'ont pas été en mesure de tenir leurs promesses d'aide financière. C'est pourquoi Kaiis Saied essaie de mendier l'argent des "détestés" Qataris.

Il est compréhensible qu'une fois le coup d'état réalisé et les islamistes chassés du pouvoir, pourquoi donner de l'argent aux putschistes (maintenant ils peuvent se moquer de nous !)?

Sobhènè Rabbi !
BIEN
Zitouna n´est plus !
a posté le 07-10-2021 à 17:25
La seule chaîne de télévision qui peut traduire cet article en tunisien pour les citoyens ordinaires et le leur communiquer n'émet plus. Les autres chaînes de télévision ne peuvent toujours que se masturber que autour du Paragrahe 80, dans une langue charabia, à moitié française !
Karthago1
Logique poisseuse
a posté le 07-10-2021 à 16:11
Et donc selon Business news, la situation evonomique actuelle est due a Kais Saied?

Le mur on se l'est deja pris plein la gueule on est tombe dans le faussé et on se dirigais deja dans les meandres d'un trou noir.

Apparement la situation dand laquelle on etait etait convenable pour vous.
Vous pouvez critiquer Saied pour sa vommunication par exemple mais vous etes juste de mauvaise fois.
A.
Pourquoi la bct se réveille maintenant? On savait que le pays est en faillite depuis 4 où 5 ans
a posté le 07-10-2021 à 15:02
Il n y a rien de nouveau de la bct. La secte a tout ruiné. Ce n'est pas ks qui est responsable de la ruine du pays mais il est responsable du manque de visibilité d un plan quinquennale et d expertise diplomatique. Les usa vont lâcher la Tunisie. Et si les usa lâchent les fmi bm ne donneront plus un sous. M. Ks doit comprendre que soit il gère efficacement le pays et rapidement soit qu il dégage lui aussi avec la secte. Ben ali avait l intelligence de savoir bien gérer le pays économiquement au début de sa carrière. M. Ks est lent à comprendre
Un citoyen
Pourquoi la BC n'a pas alarmé avant
a posté le 07-10-2021 à 14:27
Cela fait des années qu'on croit haut et fort que cette merdocratie a la sauce Enakbah va nous mener à la ruine et bien maintenant c'est le cas et en pire ?!
Donc demandez à ces charlatans les racines de ce désastre et de rembourser tous les fonds détournés à tous ces traîtres au financement occulte qui ont détruit le pays avant de demander au président qui vient de siffler la fin de cette récréation ou plutôt de ce désastre et aveuglement qui ont détruit notre pays !!!
@fan club de Saïd : c'??est lui qui a choisi Fakhfakh, Mechichi et Bouden
La Tunisie va être en FAILLITE : réveillez vous !!!!!
a posté le 07-10-2021 à 14:20
Le Fassad n'est pas le mal mais c'est un symptôme du mal .
C'est la mauvaise gouvernance qui est le mal .
'?a commence par le choix des personnes ( compétences , expertise, expérience'?')

Saïd est la preuve du mauvais management
'?lu de la république française
Voilà l'héritage des islamistes
a posté le à 19:45
Voilà l'héritage des islamistes, le peuple tunisien a compris, adieu les islamistes et ses amis , vous pouvez demander depuis quand la Tunisie est en faillite à FERID BELHAJ ( FMI) sur un plateau de télévision il a dit la Tunisie n'a jamais connu cette situation depuis son indépendance, il a évoqué la faillite de la Tunisie il y a longtemps, il va vous dire que depuis que les islamistes dirigent le pays l'économie s'est effondrée
'?lu de la république française
Ce n'est pas à un vieux signe qu'on va apprendre à faire des grimaces
a posté le 07-10-2021 à 13:44
Voilà l'héritage des islamistes la situation est catastrophique, il y a longtemps la banque mondiale disait la Tunisie depuis son indépendance, elle n'a jamais connu cette situation ( FMI) alors s'il vous plaît arrêter de mentir au peuple tunisien et au Monde entier, ce n'est pas à un vieux singe qu'on va apprendre à faire des grimaces, vous lisez mon commentaire sous le titre suivant heureusement que j'ai déjà évoqué la situation économique
68 pour-cent des tunisiens pensent que la nomination de Najla Bouden est une bonne chose
Boulima
Les tunisiens ne sont pas idiots
a posté le 07-10-2021 à 13:41
Arretez de faire porter le chapeau à kais Saied cela n est pas credible: accumulation de decennies de pillage s en suit beaucoup de frais medicaux et de vaccination... on rajoute qu il y a pas eu de saison touristique cette année c est partout dans le monde c est previsible qu il y a moins d argent. Dans peu de temps on fait porter le chapeau du Covid à kais Saied! On s attendait a la faillite. C est maintenant que l économie tunisienne a l espoir de se relever. L economie est en baisse oui en baisse au plus bas que le plus bas de l histoire du pays. Waw on a l art de deformer les choses en tunisie. On ne juge pas de gouvernement qui vient d etre nommé. Ou un président qui est réellement au pouvoir depuis 2 mois. Ce n est pas crédible. Oui on a toucher le plafond mais, Sous Kais Saied on a l'espoir de rebondir de la chute. Il ne sera jamais mis en cause dans la faillite qui ne vient pas en quelques journée. Le pauvre n a pas eu le temps de contracter un seul pret.
Dr. Jamel Tazarki
Trop de panique pour rien, il faut envoyer d'abord le gouverneur de notre banque centrale à la retraite. En effet, il n'a aucune inspiration / vision intelligente.
a posté le 07-10-2021 à 13:07
Trop de panique pour rien, il faut envoyer d'abord le gouverneur de notre banque centrale à la retraite. En effet, il n'a aucune inspiration / vision intelligente.

@Madame Bouden, tenez bon. En effet, les faits cités par notre banque centrale sont un défi banal que l'on pourrait très facilement maîtrisé...


Vous aurez ma réponse ce soir, j'ai des obligations professionnelles durant la journée...

Dr. Jamel Tazarki, Mathématicien

PS: Je pourrais faire sortir la Tunisie de l'impasse socio-économique en moins de 6 mois, et je sais de quoi je parle. Au diable avec les paniques à la con de certains bornés qui partent de leur propre idiotie et incapacité afin de dramatiser notre situation
Fehri
Walls!
a posté le à 15:30
Sorry, we cannot wait 6 months. En voilà un vrai plombier !
Chokri
hahaha
a posté le à 14:53
un mathématicien au QI de poisson rouge! tu es nul
observator
Comment peut on comprendre cela ?
a posté le 07-10-2021 à 12:49
Quand on est aminé par un esprit de haine, de vengeance, le langage ordurier et l'opportunisme comme cadre de réflexion.
Nephentes
Consequences de l'analphabetisme economique depasses
a posté le 07-10-2021 à 12:44
Un groupe d'universitaites tuniso-canadiens tout a fait remarquables et brillants - ceux qui ne peuvent survivre en Tunisie plus de 10 jours sans devenir fous- a publie sur Kapitalis il y a trois ans un artice tres pertinent a propos de l'inculture collective de la population tunisienne pseudo elite et pseudo peuple compris

en particulier l'inculture economique qu'ils ont qualifie d'analphabetisme economique

Les consequences de cette debilite et immaturite collectives sont perceptibles a tous aujourd'hui

Et l'equipe Saed / Bouden n'y pourront pas grand chose car la degradation des fondamentaux de l'economie tunisienne date depuis plus de 30 annees consecutives

Pour celles et ceux qui veulent approfondir le sujet ; ce rapport presente la situation heritee de 20 ans de benalisme

https://www.ritimo.org/IMG/pdf/EuroMed-Rapport_Tunisie.pdf

Pour comprendre ou on en est ajoutez y 10 ans de banditisme islamiste

https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/TN/indicateurs-et-conjoncture



Nouveau monde
Réveillez vous, il n'est jamais trop tard.
a posté le 07-10-2021 à 12:13
A force de traire des mamelles vides on obtient des coups de sabots.
Cette situation est la conséquence désastreuse de ces vingt dernières années. Je ne suis pas un partisan de Kaïs Saïd mais ce constat ne peut être imputé au président On ne coule pas un pays en deux mois. Par contre quand on voit le pays comment il a été géré les dix dernières années de Ben Ali et celles d'après la révolution , on récolte ce qu'on a semé.
Mon constat c'est qu'il n'y a plus d'Homme d'état.
Un homme d'état travaille pour la prochaine génération , un homme politique travaille pour les prochaines élections. Vive la Tunisie
1/3i
@ tous les fans de robocop ...
a posté le 07-10-2021 à 12:13
vous n'avez à la bouche que l'honnêteté, fin de la récré pour tous les pourris.
Mais ce n'est, et ne sera jamais un programme politique et économique.

Plus la pauvreté avancera, plus vos ennemis crachés auront la possibilité de reprendre ce pouvoir qui leur a échappé. Ils aiment la pauvreté, c'est leur terreau...

La situation se dégrade fortement, en partie en raison de la tension sur les marché mondiaux des matières premières. Et la Tunisie va se retrouver hors jeu, car ne pouvant se fournir...

nous sommes à 2 mois et demi, et toujours pas de gouvernement pour mener le combat...

La Tunisie aujourd'hui, c'est comme le mec qui se jette du haut du WTC le 11 septembre, qui à chaque étage disait.. jusque là, ça va !!
nazou de la chameliere
BN
a posté le 07-10-2021 à 12:08
Vous savez ,les fanatiques de KS ne vont même pas lire l'article.
Mais surtout ce qu'il faut souligner et même matraquer .
C'est que leur idole ,est à l'?uvre de destruction massive depuis son élection !!
Non pas depuis le 25 juillet .
Le 25 juillet est le résultat de sa destruction, commencé bien avant son élection !!!
Il suffit de revoir et de relire tous les épisodes kaiisiste depuis son élection !!!
Souvenez-vous de la carotte du dialogue !!!
Il a fait un cinéma monstre avec son dialogue, qui n'a jamais eu lieu.
Les anciens chefs de gouvernement qu'il avait convoqué.
La constitution de Bourguiba .
'?a n'a été que ça !!!
Tout au long de cette période, ça n'a été que ça !!!
Mestiria
Il faudrait faire parvenir ce dessin jusqu'au sommet de l'?tat
a posté le 07-10-2021 à 12:04
Que les fans du Président s'amusent à faire le jeu de l'autruche, ce n'est pas tellement grave. Ce qui est grave par contre, c'est lorsque le Président n'arrive pas à domestiquer ni à discipliner ces fans.
Il se doit de le faire et en toute urgence. Tel un bon père de famille. Il ne doit pas laisser faire. Il ne doit pas laisser pourrir.
Depuis la mascarade de Sidi Bouzid et à ce jour, nous assistons à des scènes pathétiques qui nous rappellent les balades des protecteurs de la révolution dont l'ensauvagement est encore dans les esprits. Voilà où nous en sommes.
On ne peut pas rester insensible à cette mise en garde de la BCT. On n'a plus le droit de continuer à s'amuser étant donné la gravité de la situation.
Notre Président est appelé à changer son fusil d'épaule. Il n'a pas besoin de ces ouistitis. Les tunisiens attendent de lui un discours concret loin des idéaux inutiles. Et en langage tunisien si possible.

Elu de la république française
Ce n'est pas à un vieux renard comme moi que l'on va apprendre à faire la grimace
a posté le 07-10-2021 à 12:00
le 02-10-2021 à 18:19 j'ai posté sous l'article 68% des Tunisiens pensent que la nomination de Najla Bouden est « une bonne chose » sur business News. Voilà mon commentaire : Madame le premier ministre, je vous demande une seule chose de dire au peuple tunisien et au monde entier la situation économique actuelle du pays: dans quelle situation sont les caisses de l'Etat ainsi que toutes les aides reçues des pays du monde. Si vous ne dites rien, les islamistes diront qu'ils ont laissé de l'argent dans les caisses de l'Etat. Cela sera votre arme sans faire couler du sang. Le peuple est très curieux de connaitre leur héritage.

Je vous donne juste un exemple : les révélations de Karim Abdessalem aujourd'hui il est menacé de mort car il a dit la vérité sur les attentats à Tunis et ailleurs. Malgré les révélations de leur enfant, ils ont tous nié en disant que ce n'était pas vrai.
J'ai dit cela le 02.10.2021 et visiblement je ne me suis pas trompé
Abir
Un président qui n'incite pas son peuple à travailler
a posté le 07-10-2021 à 11:56
A part les gens qui ont soutenu le président pour le 25 juillet, pour ce qui est de dégager les kwanjias et la fermeture de la boite de karadaoui,ceux qui s'accrochent férocement et aveuglement à leur président, sont ceux qui n'ont rien à perdre 1, 2, le président n'a jamais mais jamais incité ces gens à aller travailler et à compter sur eux même, au contraire, il leur dit que la Tunisie est riche et il y a de l'argent par tout, comme pour leur dire, restez dans vos coins tranquillement et attendez un jour l'argent vous tombera du ciel ! Comment voulez vous que l'économie s'améliore et la roue économique tourne quand la productivité est en absence totale et les lieux de production sont fréquemment sabotés!
tounsi
transparence
a posté le 07-10-2021 à 11:53
La BCT ferait mieux de publier les virements des devises à l'étranger opérés par les partis et les sommes de l'étranger reçus par ces partis et leurs associations.
SAM53
BIEN DIT
a posté le à 15:47
Voila une excellente idée commençons par cela d'abord et en parallèle constituez une équipe d'experts pour sauver l'économie
Le soldat Ryan
LES FANS NE SONT PAS DES CRETINS
a posté le 07-10-2021 à 11:51
Le rédacteur du papier doit savoir que les "Fans" du président de la République, c'est-à-dire des patriotes et des nationalistes, ne sont pas des crétins. Ils savent que la manipulation cela existe.
Ils savent aussi qu'on peut diffuser des informations plus ou moins vrais pour effrayer et donc faire peur.
Les choix du président sont bons et le pays lui sera gré des décisions courageuses qu'il a prises et qu'il prendra.
Lamine
Déception
a posté le 07-10-2021 à 11:46
Il est quand même étrange qu'en l'espace de 2 mois entre deux conseils d'administration de la Banque on soit passé d'un discours apaisant à des cris d'orfraie. Que s'est-il passé alors que tous les indicateurs économiques et financiers se sont améliorés dans l'intervalle ?
Une déception personnelle du gouverneur de la BCT qui après avoir "fait ses adieux au Conseil d'administration de la banque qui s'est réuni [hier] mardi 3 août au siège de la BCT" en prévision de sa nomination au poste de Chef de Gouvernement selon certaines sources (il-boursa) et des indiscrétions et, après laissé la vice-gouverveur se faire élire membre du Conseil d'administration de l'AFI poste qui traditionnellement lui revenait de droit en vue de sa nomination au poste de chef de gouvernement qu'il convoitait s'est vu supplanté par une dame suite aux choix faits par le Président.
Non, l'?tat de la Nation ne doit être lu et interprété qu'avec un seul prisme: celui de l'objectif et loin des intérêts personnels.
La réaction du gouverneur vient indirectement validé le non-choix du gouverneur de la BCT et conforté pour le moment, le choix du Président.
DHEJ
Ce conseil de la BCT est bourrés de Cons...
a posté le 07-10-2021 à 11:44
Ils sont les ennemis de ROBOCOP le 25 juillet 2021, BHIMCOP le 22 septembre 2021!

ROBOCOP doit leur lancer un missile!
LASSAAD MOURALI
ABRI ANTI ATOMIQUE ?
a posté le 07-10-2021 à 11:40
Donc , la faute revient à KS qui est vraiment là depuis quelques semaine ?

Donc , les fans de KS (dont je fais partie) ont de la merde dans les yeux et n'ont plus qu'à se construire un abri anti- atomique ( si le prix du ciment et du fer n'ont pas flambé d'ici là ) !

Vous vous rappelez de la caméra cachée pendant laquelle on a essayé de piéger KS en simulant un tremblement de terre ?

Le Monsieur n'a pas bronché. Aucune réaction, aucun signe d'inquiétude ou de peur .
Voilà l'attitude de KS et sa réaction devant toutes ces tentatives de le démettre actuellement.
Droit dans ses bottes .

Inflexible.

Incorruptible.

Un "dictateur" comme je les aime !

Et ce que vous voyez ou entendez comme "dépassements" et injustice , sachez que c'est du pipeau et de la manipulation .

On est champions du monde pour ce genre d'exercice.

Quant à l'aspect économique je ne suis pas un expert ( mais le rédacteur -anonyme- de cet article semble avoir fait Harvard ) mais si on a réussi vivre ainsi pendant des années on continuera à le faire .

La fameuse réunion du congrès américain qui se tiendra le 14 octobre fait peur à tout le monde sauf à moi .

Je dois être très naïf mais j'assume.

Et pour conclure , imaginez un 26 juillet " normal" sans l'intervention que vous qualifiez de folle et dangereuse de KS ; où en serions-nous aujourd'hui ?

En train de gueuler à droite et à gauche contre les "génies" de l'assemblée ?

Contre Makhlouf , Ennahdha and Co ?

Contre la corruption ?

Contre tout , tout et tout !

Eh bien, maintenant concentrez-vous sur un seul homme et voyons si vos efforts vont payer pour un retour à la vie "normale" de merde que nous avions .

Et si vous réussissez à déloger mon "dictateur " préféré je m'inclinerai et respecterai votre force de conviction et votre détermination.

On ne construit pas ( ou on ne reconstruit pas ) un pays avec du Scotch , du Chatterton et du fil de fer .
On le (re) construit avec de bons matériaux, durables et solides .

Quant au style architectural, c'est une autre histoire.

Il peut plaire ou ne pas plaire .

L'avenir proche nous le dira .
Forza
Très bien
a posté le 07-10-2021 à 11:39
Il faut de tels articles en arabe et en dialecte tunisien pour que les gens commencent à comprendre.
ECHEC & MAT
TEAM-TONIC
a posté le 07-10-2021 à 11:27
Tout comme vous, je n'ai cessé d'avertir les chanteurs et danseurs du 25 Juillet de la catastrophe qui allait arriver...

Ils n'ont toujours pas compris !
Ils rêvent encore !
Le réveil sera terrible.
adel
La solution est simple et facile
a posté le 07-10-2021 à 11:26
On met tout sur le dos de la conjoncture internationale et on dit qu'on n'est pas les seuls à en pâtir comme on l'a toujours fait dans le passé, puis on continue à s'occuper de nos intérêts personnels, étroits et égoïstes jusqu'au crash final qui nous réveillera.
Fatma
Rien que le titre péjoratif
a posté le 07-10-2021 à 11:07
"...les fans de Kaïs Saïed...", et un peu plus loin "...« leur » président..." !

Le petit BN confirme définitivement son manque de respect, pour ne pas dire son mépris, à l'égard de tout un peuple qui persiste à mettre l'honnêteté en tête de liste des valeurs de justice !

Au(à la) courageux(euse) rédacteur(trice) de cette prose: BRAVO!...Ca vole haut, là! ...
On touche le fond!

BN, êtes-vous sûr d'avoir toujours un "Idéal de justice"?...Si oui, êtes-vous sûr de vouloir encore le défendre?
On pensait lire entre "vos" lignes, force est de constater qu'il n'y a carrément plus de lignes...juste esbroufe et démagogie!
Décidément!...BN, nous n'avons pas les mêmes valeurs (comme dit la pub)!

Signé: "Le club des 4" dit "Fatma" (Fans admirateur(trice)s tunisien(ne)s militant(e)s arabes

Moutan_X
Le champions de l'embrouille
a posté le 07-10-2021 à 11:04
OK pour l'article. Ca n'apporte rien de nouveau, ce n'est pas signé et le titre laisse à penser que KS a fait pire en 2 mois que 10 ans de gabegie ! C'est vraiment prendre les Tunisiens pour des cons. On s'est "habitué" au pillage systématique et tout le monde a fermé sa G, ou protesté mollement, et aujourd'hui on demande à ce que tout soit corrigé en quelques semaines ? selon le proverbe " Qallou quaoui sâadek, Qallou : taoua taoua". Bien sûr qu'il n'a pas de baguette magique. Et bien sûr que cette situation catastrophique est due à 10 ans de pillage et de détournements criminels. L'argent, on le voit en Tunisie chez qui il est. Et on en chope de temps en temps dans les voitures, sous forme de devise. Il y des gens qui mériteraient le peloton d'exécution pour cette situation.
aziz aziz
mauvaise traduction !
a posté le 07-10-2021 à 11:01
...Pour que les fous de kais arrivent à piger quelques choses, il faut traduire en langue kaisienne c.à.d en "MISSILES PRETS A L'EMPLOI avec risque de transformation en pétards mouillés" en "INSECTES intrusives qui prolifèrent alors que les stocks de Flitox-Fort tarissent" en "VENTS VIOLENTS qui se transforment en Ch'hili en attendant les brises matinales de l'AUBE..."...etc..etc...là ça sera plus claire pour eux...Hmmm je crois!!!
Petit x
Chers tunisiens réveillez vous, ça va barder...
a posté le 07-10-2021 à 11:01
Rien que par le constat par lequel "La Banque Centrale fait part de sa préoccupation du tarissement aigu des ressources financières extérieures" on comprend bien que le pays se dirige à coup sûr vers la banqueroute à la Libanaise.

Mais, qui est capable dans ce pays de comprendre la gravité de la situation ?

Apparemment pas grand monde surtout du côté du Président, de son entourage et bien entendu de la quasitotalite du peuple tunisien encore sous hypnose.

YA NASS FIKOU RAHI BACH TAKHLAA ALA ROUSKOM..

R.
...
a posté le 07-10-2021 à 10:55
d'accord sur le fond de cet article mais sur la forme , il faut rapppeler que KS n'est au pouvoir que depuis deux mois et demi alors que c'est les islamistes ( et l'UGTT indirectement ) qui ont ruine le pays pendant 10 ans . Neanmoins , il faut que notre president soit entoure de conseillers en economie compétent et patriote . il faut aussi que la 1ere ministre accelere la mise en place d'un gvt ! sinn le pays va aller directement vers la ruine ..
Fatma
"mais sur la forme"
a posté le à 12:10
Etes-vous sûr(e) de bien saisir le sens de cette expression pour pouvoir l'utiliser?
Renseignez-vous...!

R.
...
a posté le à 18:31
La forme ou si vous voulez la facon avec laquelle est posee la problematique de cet article est un peu subjective et malhonnete dans le sens ou KS nest certainement pas lui qui a cause cet crise .
N/A
KS a sauvé Ennahdha
a posté le 07-10-2021 à 10:47
Le toit allait s'effondrer sur eux. Mais là ils peuvent accuser KS d'etre derriere cet effondrement économique.
Tunisino
Bonjour
a posté le 07-10-2021 à 10:44
Bonjour le nouveau Liban. Saied, ses communistes extrémistes, ses ligues, et ses fans qui croient par erreur que Saied est un sauveur, ne vont jamais saisir le feu rouge de la banque centrale, au contraire, ils vont pousser la Tunisie tout droit vers la révolution infernale!
Un citoyen
Les ingrédients de ce désastre remonte à l'arrivee de la Nakbah
a posté le 07-10-2021 à 10:40
Faire croire que le président est responsable en 3 mois de cet état de ruine et occulter que la secte et ses traîtres pendant 11 ans ont saignes le pays est franchement de très mauvaise foi et démontre un alignement au complot en cours par les frères et ses relais !
Optim
A citoyen
a posté le à 11:40
Mon Dieu. Quel aveuglement.

Y'a t'il un seul mot dans l'article qui dit que KS est responsable de la situation actuelle ?

En revanche, tout le monde sait que depuis qu'il a cumulé TOUS les pouvoirs il n'a strictement rien fait pour éviter la catastrophe. Le problème est qu'il est aussi aveugle que ses aficionados. Votre fin sera cruelle.
RASPOUTINE
@BN
a posté le 07-10-2021 à 10:29
wallahi même avec el a3wad et el akrass ils ne pigeront rien et à leurs tête heykel el mekki futur gouverneur de la BCT hhhhhhhhhhh

HEIL KAISER
Quid
Y a t-il qelqu'un ?
a posté le 07-10-2021 à 10:20
Le communiqué de la Banque centrale du mercredi 6 octobre 2021 est, de loin, le plus alarmant de ces dix dernières années. Jamais, la Tunisie n'a atteint ce seuil d'alerte et, jamais, elle n'a eu si peu de visibilité sur l'avenir.

Y a t-il quelqu'un ?
Yes!
Ouiii...il y a quelqu'un !
a posté le à 12:21
J'ai mis sur l'affaire mon looser champion footballistique en "koura éssyéssya" !!!! il Quel talon, ce koura !!!...euuh ! je veux dire "talent" !!
Pas de panique, Quid !
Mansour Lahyani
Attends : il faut le LUI expliquer d'abord !
a posté le 07-10-2021 à 10:13
Commençons par le début, svp : il faut d'abord l'expliquer au Premier Responsable lui-même ! Tant qu'il ne l'aura pas compris, et assimilé, toute action, fût-elle pédagogique, sera inévitablement condamnée à rester lettre morte...