alexametrics
mercredi 30 novembre 2022
Heure de Tunis : 04:56
Sur les réseaux
Le rush présidentiel
02/08/2019 | 11:20
1 min
Le rush présidentiel

 

Jour 1 de dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle anticipée, prévue le 15 septembre 2019. Une journée particulière pour ceux qui reluquent le palais de Carthage, les prétendants s’étant agglutinés au bureau de l’Instance supérieure indépendante pour les élections afin de déposer leur candidature.

Il y avait foule au siège de l’Isie et notamment à la salle d’attente du bureau où chacun devait attendre son tour. Des photos, relayées sur les réseaux sociaux, nous montrent Abir Moussi (PDL), Mohamed Abbou (Attayar), Lotfi Mraihi (UPR) ou encore Nabil Karoui (Au cœur de la Tunisie) attendant patiemment que le rival finisse les formalités pour passer.

 

 

Les regards se croisent à peine, mais à y voir de plus près, la tension est vraiment palpable entre les protagonistes de la première fournée de candidats.

On s’attend à une flopée de candidatures à la course à Carthage, pas moins d’une trentaine de prétendants devraient déposer leurs dossiers à l’Isie.

02/08/2019 | 11:20
1 min
Suivez-nous

Commentaires (8)

Commenter

Zohra
| 02-08-2019 19:04
Je ne suis pas forte la dessus
A part deux ou trois qui possèdent de l'argent
Les autres ont ils de l'argent à gaspiller ? C'est ridicule, que veulent ils prouver enfin ?

Karare chlaktek wararrah

Ah ah ya tounes des personnages ubuesques, loufoques, ouffff 8ls non5 rien à foutre de leur vie que faire le clown

Jha
| 02-08-2019 17:15
Une vraie caverne des temps modernes :
Un statut de prestige et de passe droit
Un salaire de plus de 15000 dinars
Des avantages de toute sorte et sans limite
Une centaine de conseillers dont la moitié a le statut de ministre
Un gouvernement bis pour contrôler tout ce qui bouge, un héritage benalitiste, ...
Et la populace beigne dans la misère et la souffrance...des milliards de centimes dilapider au nom d'une démocratie imaginaire.
Pourtant, selon la constitution de 2014 on est plus proche d un régime parlementaire que présidentiel.

Forza
| 02-08-2019 17:11
salaa lachaa oujaa

Microbio
| 02-08-2019 15:31
Dans la salle d'attente d'un psychiatre, un patient dit: "Je suis Bourguiba!" Demande un autre: "Qui t'a dit que tu étais Bourguiba?" - "Cher Dieu", répond la personne en question. Puis un autre patient se lève indigné et dit: "Que devrais-je encore dire!"

Tronçonneuse
| 02-08-2019 15:27
Effectivement ça ressemble à une salle d'attente de médecin et un psychiatre serait le plus médecin le plus approprié pour cette horde de profiteurs nullards qui ne pensent qu'au prestige de la fonction. Regardez-vous dans la glace bande de nazes et de têtes à claques : vous êtes des minables, vous avez un charisme de moule et le peuple vous déteste... vraiment! Les Tunisiens vous haïssent du plus profond de leur c'?ur.Go to hell!

Fehri
| 02-08-2019 13:35
Mais quelle sorte de médecin? Probablement un psychiatre

A4
| 02-08-2019 13:12
rafik bouchléka ne se présente pas !!!

zilos
| 02-08-2019 12:50
je reprend les paroles de la chanson de SAMIR LOUSIF

NIDHIKOM LILLI MA YENEM ELLIL FIL LILET JOMMA FDHILA .
si je malaxe toute cette masse de loques humaines je ne peux cueillir aucun gramme de nationalisme dans le sang de ces bougnoules .
le palais de carthage est destiné pour les sages et non les traitres et les infâmes .les esprits de Bourguiba de Hannibal sont présents et chassent le mauvais intrus qui rentrent impures dans ce lieu saint : zaba et toutour sont deux exemples vivants .:WAHED MAHBOUL LAKHOR MTARRED .