alexametrics
jeudi 02 février 2023
Heure de Tunis : 03:02
Dernières news
Le ministère des Affaires locales réagit à l’affaire des déchets importés d’Italie
03/11/2020 | 18:24
2 min
Le ministère des Affaires locales réagit à l’affaire des déchets importés d’Italie

 

Le ministère des Affaires locales et de l’Environnement a réagi dans un communiqué publié ce mardi 3 novembre 2020, à l’affaire des déchets importés d’Italie.

 

L’émission "Les Quatre Vérités" de Hamza Belloumi a, en effet, levé le voile sur l’entourloupe d’une entreprise tunisienne déclarant importer des déchets plastiques industriels qu’elle traite alors qu’en vérité, la douane tunisienne a saisi des déchets domestiques en provenance de la région Campanie (Italie).

 

Bravant les lois interdisant l’import des déchets ménagers, l’entreprise tunisienne avait conclu un accord avec une entreprise italienne pour l’import de 120.000 tonnes de déchets par an, l’équivalent des déchets produits par le Grand Tunis durant 15 jours, pour 48 euros par tonne (environ 150 dinars). Le montant total du marché est de l’ordre de 18 millions de dinars par an.

 

Le ministère a souligné qu’elle n’a accordé aucune licence à cette entreprise, ou à d'autres, pour importer des déchets de l'étranger. Il a affirmé que la société en question a mis en place des combines pour violer les procédures, notamment en ce qui concerne les procédures d’import spécifiées dans la législation nationale et les accords internationaux, ainsi qu'en ce qui concerne la classification des déchets dans le dossier de la déclaration douanière et de l'étude des effets sur l'environnement.

 

Le ministère a également précisé que l’affaire a été découverte par les services douaniers depuis juillet dernier et qu’une réunion multipartite a été dédiée au dossier pour aboutir à la décision de refuser tous les nouveaux conteneurs et de rendre à la source toutes les quantités précédemment importées.

 

« La société précitée a entrepris une étude sur les effets sur l’environnement le 18 mai 2020, pour mettre en place une unité de recyclage des déchets plastiques industriels dans la zone industrielle de Sidi Abdelhamid à Sousse. Elle a obtenu un accord préliminaire de l'Agence nationale pour la protection de l’environnement disant qu’elle ne s'oppose pas au projet, dans la mesure où toutes les conditions sont remplies. L'entreprise a également obtenu de l'Agence nationale de gestion des déchets le cahier des charges pour les conditions de collecte, de transport, de stockage et de recyclage des déchets plastiques industriels. L’entreprise a cependant commis des infractions en ne se conformant pas au cahier des charges et en important des déchets non autorisés. Les services douaniers sont alors intervenus pour empêcher ces importations » a ajouté le ministère de l’Environnement, précisant qu’une enquête administrative a été engagée autour du dossier.

 

 

M.B.Z

03/11/2020 | 18:24
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Sylla
Demande d'emploi
a posté le 16-03-2021 à 19:28
La le recyclage des déchets plastiques contient à la protection de l'environnement pour le développement et le bien-être de la population
Monta
Ministère anti environnement
a posté le 22-12-2020 à 14:22
.En faisant cette comparaison, cela veux dire quoi?: 1 Minimiser? 15jours de plus! 2 detourner l afdaire? Apres tout c est le grand tunis qui pollue le plus! 3 Accuser et defendre les corrompus du ministère? C est le grand tunis le plus pollueur! Ceci dit: il y a encore des idiots corrompus et anti-environnement dans ce ministère déchet.
chedly
Affaire des dechets domestiques importes
a posté le 05-11-2020 à 09:58
QUESTIONS AUX RESPONSABLES DU MONISTERE CONCERNE :Dans un contexte comme celui de la Tunisie 1/Comment n,y a pas eu de controle du suivi de la qualite des produits deccares sur place ,au port ?.....2/ A partir du moment ou vous lui avez permis à la pseudo- entreprise de tri et de recyclage qui peut etre une initiarive positive d,economie circulaire ,sociale et solidaire durable ...l,importation conditionnelle de dechets ,uniquement plastiques recyclables dans le cahier des charges signe ...,N,Y A T-IL PAS EU UN ABUS DE CONFIANCE ,UNE IMPOSTURE FLAGRANTE ET DONC DES RESPONSABILITES DE CE TRAFIC JUTEUX CRIMINEL QUI PEUT RAPPORTER TRES GROS Comme les vetements usages ou degriffes ...,recuperes et preleves souvent gratuitement et vendus chers ,sans controle ...N,y aurait-il pas un lien entre les deux activites ?....,.
takilas
C'est parce que :
a posté le à 05:33
"Tant que nahdha est là rien n'ira ".
TAW TCHOUFOU
PING PONG !
a posté le 04-11-2020 à 18:07
Tout le monde se rejette la faute et donc personne n'est coupable !
Circulez braves gens , il ne s'est rien passé !
Bien sûr , pour faire plaisir au populo , on promet " monts et merveilles " .... il y aura une " enquête administrative " ( comme d'hab. ) , le ministère va " saisir la justice " ( comme d'hab. ) , et vous allez voir ce que vous allez voir , et bla bla bla !
On connait la chanson ( paroles et musique comprises ) !
Et puis , et puis ..... on attend que le soufflet retombe , et on enterre l'affaire ( comme d'hab. !).
Souvenons nous de tous les scandales précédents ..... dont les dossiers se sont perdus dans le sable de notre désert judiciaire !
Ce qui retient quand même l'attention , c'est qu'on nous parle d'une entreprise Tunisienne , sans jamais nous donner son nom , ni le nom de ses dirigeants ou actionnaires , comme si on voulait " les protéger " !
Pourquoi donc l'information n'est jamais complète !
La base du journalisme , c'est de respecter les faits : " qui , que , quoi , quand et où " ?
L'analyse , les interprétations du ou des journalistes , n'est qu'un plus !


Léon
La Tunisie des "dégagistes", ya Ouled Hillary
a posté le 04-11-2020 à 10:23
La politique internationale de la Tunisie ressemble comme deux gouttes d'eau au tunisien vivant à l'intérieur de nos frontière:
1- Sans ressources et voulant vivre dans la dignité, il ramasse les bouteilles de plastique pour gagner son pain quotidien (sur ce, gagner son pain à la sueur de son front est honorable). Le pays, à l'instar du peuple qui ramasse, collecte les poubelles italiennes et peut-être d'autres pays que l'on nous cache.
2- Préférant le manque de Dignité certains préfèrent demander l'aumône plutôt que d'aller cueillir les olives dans les champs. Le pays, à l'instar de ses mendiants, a fait de politique de mendicité une stratégie d'état, attendant l'argent du FMI toutes les fins de mois.

Tunisiens! ya Ouled Hillary! je vous vomis depuis le 14 janvier pour avoir détruit le pays qui vous a fait, préférant répondre aux appels de votre mère Hillary à travers les médias étrangers. Ne dites pas que vous ne le saviez pas, c'était évident et vous êtes des traitres. Vous fûtes applaudis par le congress américain alors que les américains ne savent même pas qu'un pays s'appelant la Tunisie existe sur le globe terrestre. Ils vous ont applaudi comme ils avaient applaudi l'exécution de Saddam un jour d'A`îd pour mieux vous humilier. Vous-êtes vous demandé pourquoi les états unis et les atlantistes tenaient tellement au départ de Ben Ali.
Pour votre démocratie? Bande de naïfs.
En 2011 j'avais l'impression d'être l'Astérix dans "Le Devin", seul contre tous, alors que je montrais l'évidence. Mais quand tu monte la lune à l'imbécile, il regarde ton doigt.
Je vous le dit et vous le répète: Vous êtes des traitres! Votre haine régionaliste vous a fait faire l'impardonnable et l'irréparable.
Savourez aujourd'hui le fruit de vos haine.

QUE VIVE LA MEMOIRE DE BEN ALI;
QUE VIVE LA TUNISIE;

LEON, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Réistant.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
A BAS LES BARBUS
DERISOIRE
a posté le 04-11-2020 à 07:44
Nous avons déjà des dizaines de députés d ' ENNAHBA et
d ' AL KOUMAMA....120 000 tonnes de déchets de plus ou de moins , ça ne va rien changer
Nephentes
@ourwa _ vous avez tout compris
a posté le 03-11-2020 à 20:58
Mais beaucoup de Tunisiens dont inconscients ou d'en foutent carrément

Le problème ce sont les boues industrielles

Par exemple dans la délégation de souk jedid ainsi que celle de kondar des boues rouges hautement toxiques ( classes RM )sont stockées dans des contenants plastiques depuis les années 90

La nappe phréatique contient un taux d'alumine 82 fois supérieur au taux normal
Foued
Importation des déchets
a posté le 03-11-2020 à 20:44
Vous n avez pas idée sur les importations des déchets du cuir de l Italie ( en kg ) pour fabriquer les chaussures et même les sabots orthopédiques , où passe le Centre National Du Cuir , où passe la douane ........
ourwa
La "réaction" du ministère de l'environnement
a posté le 03-11-2020 à 20:10
donne de l'urticaire.

C'est normal, ça coule de source, même de
plusieurs sources, tunisiennes, bien de chez nous, source de gabegies et de non respect des lois et des règlements, source d'une bureaucratie et d'une corruption de nos officines officielles pourries, douane, police des frontières, ministères du commerce et de l'environnement...et peut être des politiques influents et élus mafieux, suivez mon regard... ( avec des pots de vin conséquents ? une habitude devenue une culture bien tunisienne). Cette affaire d'ordures italiennes a été éventée depuis un bon moment, mais sans aucune précision... Bizarre, non ! Aujourd'hui on en sait un peu plus...par le biais du ministère des Affaires locales et de l'Environnement, justement, or il y a un hic et s'il fallait suspecter, de ce fait, un organisme officiel de complicité, ce serait bien ce ministère... La justice doit se saisir illico de de ce scandale, afin de déterminer les responsabilités, mais le ferait-elle, sachant que notre justice a une presse de plus en plus mauvaise, car aliénée à des courants politico-financiers bien connus, donc l'affaire va être étouffée, enterrée, avec toutefois quelques sanctions ridicules ( cf l'article)et on en reparlera plus... Pourquoi se scandaliser du fait que la Tunisie est devenue une décharge sauvage pour les ordures italiennes ( ordures dans les sens " propres" et figurées du terme), puisque le pays est une gigantesque décharge à ciel ouvert et ce depuis des décennies ? Sur énormément de plages superbes la mer charrie sur le sable blanc des sachets en plastique, des bidons, même des couches-bébé, pourtant, M. le Ministre de l'environnement, la Tunisie dispose d'une police de l'environnement roulant dans de superbes voitures, mais qui ne fait rien, elle se contente de stationner sur de belles artères des villes, à quelques mètres des tas d'ordure jetés sur les trottoirs, qu'elle admire, tout en tapotant sur leur leurs beaux smartphones derniers cri. Tout est dans les faits d'annonce, le beau matériel, mais d'actions sincères et concrètes pour enquêter et verbaliser les pollueurs, il n'y en a guère. C'est ainsi que la Tunisie est devenue une vraie poubelle à ciel ouvert, de pollueurs de tous genres, peuple, organismes officiels, politiques, trafiquants politico-affairistes, mafias multiformes... Alors pourquoi les mafias italiennes de trafiquants d'ordures italiennes hésiteraient à inonder notre territoire de leurs saloperies? CQFD.
Et que pense Mechichi de cette affaire? lui qui se dit " prédirent du gouvernement indépendant" ? Quant à K.S., c'est une autre chanson...
takilas
C'est tout ce qu'elle cherche pour le buzz.
a posté le 03-11-2020 à 20:05
Autrement elle n'a aucun rôle et aucune charge.
Une patronne fi dar.....mâalma cest tout.
Blabzia hal khourda.
Nabil Ayari
Bravooo a nos Patriotes Douaniers
a posté le 03-11-2020 à 19:57
Chaque scandale d'état et dénoncé par le journaliste Hamza Belloumi et son équipes d'investigation Bravo pour leurs Patriotisme pendant se temps la, le sinistre bras cassé des affaires locale et ses complices mafieux regardes ailleurs, et touche en silence les dividendes de leurs actes criminelle. Une chaine bien rodée qui va de l'entrepreneur, qui a surement un amie ou de la familles éloigné ou proche dans les affaires locale qui connais le chauffeur du directeur locale, qui connais le député de la circonscription de la zone le sinistre ministre de l'environnement copain comme cochon, qui connais, la femme de ménage du premier sinistre, de la république Bananière Tunisienne chaqu'un touche sa part et ainsi va la vie. Un état dans un état une orgie a ciel ouvert sans fin.
Nabil Ayari
Tn
Les corrompus sont partout...
a posté le 03-11-2020 à 19:33
Sinon comment expliquer le passage de 70 conteneurs avec des autorisations et la surveillance douanière..
La Tunisie mérite mieux...!
EL OUAFI
S'il n'y avait pas de connivence ?
a posté le 03-11-2020 à 19:18
Comment une entreprise puisse déroger au règlement s'il n'y avait pas de complicité des arrangements entre les directeurs des deux parties. Amadouer pour arriver à ses fins.
Des complicités dans le sphère des hauts responsables.(c'est notre Tunisie actuelle celle de Bhiri, Harouni Ghannouchi et toute la bande. (Manai)
abouali
Après le blé, les ordures.
a posté le 03-11-2020 à 19:04
C'est ça la réplique ? Une enquête administrative, alors que le manège dure depuis des mois ? L'appât du gain transforme le pays en poubelle de l'Italie ! Pour reprendre le cri d'indignation d'un ancien chef de gouvernement (alors en exercice) "wini elhoukouma ?". En chine, ce genre de crime (mise en péril de la santé des citoyens) aurait conduit directement devant le peloton d'exécution !
La société impliquée a réussi sans peine à détourner toutes les règlementations, grâce certainement à des complicités, comme dans l'affaire du blé frelaté. Et ça se passe encore au port de Sousse ! Compte tenu des sommes en jeu, de grosses enveloppes ont dû circuler.
Bravo Hamza pour avoir encore débusqué un gros lièvre.
APOLITIQUE
ça traîne partout...
a posté le 03-11-2020 à 18:51
"l'affaire a été découverte par les services douaniers depuis juillet dernier"...
Quatre mois passés et on est encore hésitants ou incapables de réagir..
Ya nari 3la Tounès wallah !!!!
Nephentes
Un '?tat criminel
a posté le 03-11-2020 à 18:48
Ce trafic existe depuis les Trabelsi qui ont conclu un "partenariat" avec la Camorra napolitaine

Les d chers ne sont pas uniquement ménagers et contiendraient entre autre des boues industrielles extrêmement toxiques

L'Etat est AU COURANT

Il existerait une dizaine de décharges clandestines

Qui se situeraient notamment dans le gouvernorat de Kairouan de Béja de Zaghouan de Siliana de Médenine de Gafsa