alexametrics
jeudi 02 février 2023
Heure de Tunis : 03:14
Dernières news
Le départ des laboratoires pharmaceutiques engendrera une hausse des prix des médicaments
24/10/2022 | 11:36
1 min
Le départ des laboratoires pharmaceutiques engendrera une hausse des prix des médicaments

 

Quatorze mois de retard de paiements. Ce sont les dettes de la Pharmacie centrale de Tunisie auprès de trois grands laboratoires étrangers, révèle le président de la Chambre syndicale nationale des industries pharmaceutiques, Tarek Hammami, lundi 24 octobre 2022. 

 

Ils ferment leurs bureaux en Tunisie, précise M. Hammami dans une intervention téléphonique dans la Matinale de Shems FM. Il s’agit de Bayer, GSK et Novartis. Ils continuent, toutefois, à honorer les contrats de production locale de médicaments sous licence, selon la même source. 

« Outre l’accumulation des impayés de la Pharmacie centrale, ces laboratoires font face à des difficultés d’enregistrement de leurs innovations protégées par des brevets et leur remboursement par la Cnam. Il leur faut, à présent cinq à six ans de négociations pour arriver à un accord de remboursement et souvent cela tombe à l’eau », a-t-il précisé. 

 

Interpellé sur les répercussions, il a évoqué la perte d’emploi et d’accès à l’innovation. Notant que la Tunisie a reculé de façon significative dans l’accès aux produits innovants dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord pour se placer avant-dernière, il a expliqué que le processus d’enregistrement des innovations permettait au pays de négocier ces médicaments à des tarifs préférentiels. « La Tunisie pourra toujours avoir accès à ces produits innovants mais à des prix exorbitants, en l’absence d’enregistrement ».  

 

N.J. 

24/10/2022 | 11:36
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Tunisino
En avant!
a posté le 24-10-2022 à 13:55
Pour les bêtes du pouvoir, le pays fonctionne tout seul, ils ne sont payés par les pauvres tunisiens que pour se reposer et appliquer leurs agendas politiques malades. Pauvre Tunisie.
TOPO
le problème de la Tunisie vient de ses soi disant élites comme ce Monsieur
a posté le 24-10-2022 à 12:06
C'est toujours la même rengaine avec ces sis disant élites tunisiennes, qui avancent toujours les mêmes arguments, à savoir que les prix vont augmenter du fait du départ de ces labo, mais après coup, on se rend compte que c'est toujours les mêmes raisons, à savoir qu'ile veulent gagner plus d'argent, en ne se souciant pas des difficultés que peuvent rencontrer les gens aux revenus modestes, qui est le dernier cadet de leurs soucis, un comportement de charognard. Ils ne sont jamais rassasiés. quelle honte. Ce qui est vrai pour ce Monsieur, est valable aussi pour le sieur Naoufel Amira, qui n'arrête pas de se lamenter sur les conditions des pharmaciens. Pour votre info, il y a plus de 5ans, la pharmacie de nuit d'Ennasr (av. Hédi Nouira) a été cédé (le fond de commerce) pour environ 3,7 Milliards, j'aimerais que Mme Meriem BELKADHI lui parle de ça la prochaine fois qu'elle le recevra, même si je n'y crois pas, les animateurs et journalistes et ces individus mangent dans le même plat, pauvre Tunisie. Ah si k. SAIED pourra s'intéresser à ce genre de gabegie, même si là aussi, je n'y crois pas trop.