alexametrics
lundi 30 janvier 2023
Heure de Tunis : 02:17
Dernières news
Le Conseil de l'Ordre des pharmaciens préoccupé par le lock-out des pharmaciens grossistes répartiteurs
04/11/2022 | 15:13
2 min
Le Conseil de l'Ordre des pharmaciens préoccupé par le lock-out des pharmaciens grossistes répartiteurs

 

Le Conseil national de l'Ordre des pharmaciens de Tunisie (CNOPT) a exprimé, vendredi 4 novembre 2022, sa profonde préoccupation quant à la décision de lock-out prise par les pharmaciens grossistes répartiteurs à partir du 15 novembre prochain, et les répercussions de cet arrêt d’activités sur le système de distribution de médicaments et sur le système de santé.

Il a appelé la cheffe du gouvernement ainsi que toutes les autorités compétentes à intervenir rapidement pour solutionner cette crise et éviter ses répercussions dramatiques.

 

Tout en leur exprimant son soutien, le Conseil national de l'Ordre des pharmaciens de Tunisie a rappelé, dans ce cadre, le rôle important de ces entreprises, qui rendent les médicaments accessibles au citoyen où qu’il soit, en fournissant les pharmacies privées et les cliniques en leurs besoins en médicaments et en divers produits pharmaceutiques à travers le pays.

Et d’affirmer que ce lock-out aura, ainsi, des répercussions directes sur la disponibilité des médicaments dans les pharmacies ainsi que sur le droit du malade à un traitement. Il aggravera aussi la pénurie de médicaments que vit le pays.

 

Le conseil a expliqué que la non-obtention des attestations d’exonération de retenue à la source mettra ces sociétés dans une situation financière délicate pouvant menacer la pérennité du secteur et avoir des répercussions néfastes sur le système sanitaire en général.

Il a aussi noté les efforts déployés de sa part et de la part des représentants du secteur pour trouver une solution ainsi que la patience dont font preuve les pharmaciens grossistes répartiteurs malgré la difficulté de la situation que vivent leurs entreprises.

 

Cet arrêt d’activité à travers le territoire fait suite au refus des autorités compétentes de fournir au secteur une attestation d’exonération de retenue à la source sur les ventes de médicaments au titre de 2022, chose qu’elles font depuis 2006, le tout sans augmenter les marges bénéficiaires malgré la hausse importante des charges.

 

I.N

04/11/2022 | 15:13
2 min
Suivez-nous