alexametrics
Dernières news

La non-voilée de Rached Ghannouchi s’appelle Tasnim Gazbar

La non-voilée de Rached Ghannouchi s’appelle Tasnim Gazbar

 

Elle est belle, elle présente bien, voire très bien puisqu’elle n’est pas voilée et adepte des élégantes  robes et jupes courtes, elle est docteure universitaire et grande militante de la société civile et prétend en connaitre un bout en matière politique. Elle a été conseillère de Taïeb Baccouche au ministère des Affaires étrangères. Elle est la candidate idéale pour Rached Ghannouchi pour figurer sur ses listes électorales, une des listes du Grand-Tunis de préférence.

Tasnim Gazbar, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, est bien connue dans le monde politique et associatif. Non pas pour être la fille de Boulbaba Gazbar, ancien conseiller de Béji Caïd Essebsi (2015-2016), mais pour ce qu’elle est. C'est-à-dire une militante au milieu associatif et militante de Nidaa qu’elle a quitté avant les législatives de 2014 vu que les valeurs qu’elle défend n’ont pas été respectées. Elle s'est alors présentée comme indépendante et en tête de liste de la Manouba de l'Union pour la Tunisie

 

Pour 2019, des bruits de couloir prétendent qu’elle sera la candidate de Rached Ghannouchi sur le Grand-Tunis. Vérification faite, la rumeur est plus ou moins confirmée. Tasnim Gazbar est bel et bien la candidate de Rached Ghannouchi sur Tunis 1, mais pas encore la candidate d’Ennahdha.

Comme l’a annoncé hier Business News, le président du parti islamiste a décidé de barrer le nom de la candidate élue aux primaires Safa Mediani pour la remplacer par une candidate non-voilée. Cet acte a été qualifié d’anti-démocratique par plusieurs pontes d’Ennahdha, dont notamment Abdellatif Mekki et Abdelhamid Jelassi. Ce matin, au micro d’Anis Moraï sur RTCI, le membre du conseil de la Choura Hatem Boulabiar a rajouté une belle couche pour dénoncer ce « carnage » qu’il a précédemment qualifié de « démocratie stalinienne ». Le bureau exécutif ne s’est pas encore décidé et on est à couteaux tirés en ce moment au sein d’Ennahdha.

Quant à Tasnim Gazbar, on sait qu’elle ne sera pas militante d’Ennahdha, mais plutôt une indépendante enregistrée sur les listes d’Ennahdha. Une tradition qui a fait ses preuves chez Ennahdha avec en 2011 la non-voilée Souad Abderrahim (actuellement maire de Tunis), en 2014 Nadhir Ben Ammou (présenté comme ministre de la Justice indépendant en 2013) et en 2018 une autre non voilée, Salima Ben Soltane, actuellement conseillère municipale à Sidi Bou Saïd.

 

Interrogée par Business News, Tasnim Gazbar a botté en touche, indiquant qu’il n’y a rien d’officiel et qu’elle préfère laisser les services de communication d’Ennahdha se prononcer sur le sujet. Tout ce qui compte pour elle, « c’est servir le pays et mener le combat pour défendre ses valeurs et celles de la patrie ». Elle estime que sa contribution en tant qu’indépendante ne peut être qu’enrichissante.

 

N.B.

* Légende photo, Tasnim Gazbar avec son père Boulbaba

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15)

Commenter

veritas
| 18-07-2019 09:37
Les femmes des maisons sont des ... et mérite les coups de fouets et je ne sais quoi encore quand les maisons sont tenu par les khwanjias ça devient autorisé hallal et du djihad,pour que tout devient hallal et légale il faut se mettre à leur services et sous leur houlettes allez comprendre quelques choses ...

Maertah
| 17-07-2019 22:41
Rien d'étonnant; notre contrée, la Tunisie, n'est qu'un foyer de "bâtards" et de "tartufes" comme l'avaient notifiés certains historiens.'?'?'?' '?'? '?'? '?' '?'.

HatemC
| 17-07-2019 21:50
Sous l'étiquette islamiste ?
Il faut arrêter avec ces drôles d'imbéciles '?' HC

Léon
| 17-07-2019 18:31
Pour une fois je comprends le Cheikh. Beau morceau! Au moins une valeur humaine chez ce monsieur. Toujours çà de gagné!

Bonne bourre!

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya,
Résistant, mais avec ses faiblesses quand même.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

Sidi Bou
| 17-07-2019 18:26
Tasnim tu te fais rouler dans la farine par le diable.Que dieu l'emporte!
Tu pouvais pas choisir autre que ce minable et ses consorts!! La fin de ta carrière est prescrite.

amazigh
| 17-07-2019 17:17
A combien s'élève ce tour de passe ? Elle accepte de commercer son corps dévoilé en échange du pouvoir et de l'argent. Quelle bassesse !! Aucune démocratie dans le service à la taqya islamiste, c'est juste une femme objet au service de la charia enveloppée dans l'image d'une jupe courte. Juste pour démontrer que pour les islamistes la pierre d'achoppement c'est la femme, voilée ou dévoilée selon l'objectif à atteindre. Quelle noblesse ! quel courage ! quelle rectitude !
Pauvre Tunisie, quelle honte pour la Femme Tunisienne qu'un homme puisse poser ou soulever un voile en fonction de son obsession du pouvoir et de son agenda islamique.
C'est également un sacré camouflet pour les femmes qui se sont soumises à la nahda et se voient aujourd'hui dépossédées d'une image positive et montrables. Elles ne font plus recette en vitrine. Allez au placard en attendant la charia
.

Samira
| 17-07-2019 14:11
Cette frivole n'a jamais rien comprit. Elle saute du coq à l'âne . Son pere a été renvoyé par BCE. Elle voudrait juste se venger...au point qu'elle se jette entre les bras du cheikh terroriste

Ahmed
| 17-07-2019 13:24
Trop de pub , trop.

MFH
| 17-07-2019 13:17
GHanouchi est prêt à baisser le pentalon pour gouverner le pays. S'il y a des non voilées qui acceptent ce genre de proposition, c'est qu'elles ont le même penchant.

Justinia
| 17-07-2019 13:05
Or donc,voilà une probable candidate d'Ennahdha "Non voilée".Elle est "indépendante" et enregistrée sur la liste d'Ennahdha.Sauf que cette dame ne sera élue que par les voix des islamistes:c'est la première corruption.Ainsi comme cette mairesse de Tunis,"indépendante",sur ordre du Gourou qui a changé la Rue d'un Célèbre Soufi par la rue de Serbie car celui qui l'a faite mairesse n'aime pas les Soufis.Cela sera ainsi pour cette "belle" qui "présente bien"...

A lire aussi

Ainsi, Abdelkarim Harouni a précisé que les concertations porteront d’abord sur le programme, les

20/10/2019 22:05
0

Le ministère de l’Intérieur a annoncé, dans un communiqué rendu public ce dimanche 20 octobre 2019,

20/10/2019 21:51
0

Toutefois, une réunion est prévue demain lundi en vue d’examiner les requêtes des journalistes en

20/10/2019 20:17
0

Le différend Mekki-Ghannouchi n’est pas tout

20/10/2019 18:00
10

Newsletter