alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 23:28
Dernières news
La Dynamique féministe dénonce l’exclusion de la femme du processus électoral
07/10/2022 | 15:07
2 min
La Dynamique féministe dénonce l’exclusion de la femme du processus électoral

 

La Dynamique féministe, regroupant plusieurs associations, a organisé, vendredi 7 octobre 2022 à midi devant le siège central de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), un rassemblement de protestation pour exprimer leur attachement aux acquis de la révolution et en particulier la parité et l'égalité des droits et des devoirs.

 

Cette initiative comprend une dizaine d’associations notamment l'Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD), l’association Beity, l’association Aswat Nissa, l’association Tawhida Ben Cheikh, l'Association des Femmes Tunisiennes pour la recherche sur le développement (AFTURD), l’Association femme et citoyenneté du Kef, l’association Amal pour la famille et l'enfant, l’association Joussour de citoyenneté du Kef, l’association Calam et la Ligue des électrices tunisiennes.

Au cours de cette manifestation, plusieurs slogans ont été levés notamment : « Nous sommes des citoyennes à part entière, nous n'accepterons pas d'être de simples marraines », « Nous sommes des citoyennes à part entière, nous n'accepterons pas une législation qui nous exclut et des procédures qui nous bannissent », « Nous ne sommes pas des compléments et nous ne serons pas un décor de cette mascarade ».

 

Rappelons que ces associations avaient dénoncé l’éviction des femmes du processus électoral avec la non-imposition de la parité dans la nouvelle loi électorale. Elles ont réclamé la révision de la loi électorale afin de garantir la parité homme/femme dans toutes les prochaines étapes électorales.

Pour elles, l’adoption du principe de parité entre les deux genres a été décisive pour imposer la femme dans le milieu politique dans une société patriarcale, concrétisant l’égalité et l’équité des chances entre les deux sexes. Et l’abandon de ce principe à cause du scrutin uninominal, sans la mise en place de garanties permettant aux femmes une participation large et effective représente une grave violation des dispositions de l'article 51 de la nouvelle constitution, toujours selon eux.

Les signataires estiment que les femmes seront exclues et ne pourront pas être élues.

 

I.N

 

07/10/2022 | 15:07
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
SALIM
PERSONNELITES POLITIQUES ET FIGURES NATIONALES VOUS DITES!!!
a posté le 08-10-2022 à 18:56
'personnalités politiques' et 'figures nationales' et 'professeurs de droit constitutionnel'. Le peuple a marre de ces 'personnalités politiques' qui finiront par devenir aux meilleurs des cas chroniqueurs ou comédiens (IYED DAHMANI d'el jamhouri sur MOSAIQUE ,TAREK KAHLAOUI DE CPR sur IFM TV, BAROUDI de NIDA sur DIWAN FM , ou des parachocs d'ENNAHDHA. Quant à ces professeurs de droit constitutionnel, Kais Saied avait raison lorsqu'il s'est moqué d'eux en disant :Si l'ALGERIE est le pays du million de MARTYRS, la TUNISIE est devenue le pays du million DE PROFESSEURS DE DROIT CONSTITUTIONNEL. Ces professeurs ont une jalousie et une envie à KAIS SAID, car ,lui, professeur de droit constitutionnel, est devenu PRESIDENT NON TARTOUR, et a osé s'opposer aux ennemis de l'état et du peuple. ils ont aussi une haine pour KAIS SAID car il les a écarté de la composition de la cour constitutionnelle. Ces
'professeurs' à l'exception de quelques uns (KHRAIFI, RSAISI,GAIDI,...) ne sont pas neutres ,ni idéologiquement ,ni politiquement ,et sont meme réactionnaires, ont été MUETS lors de la décennie NOIRE, et leurs LANGUES ne sont DENOUEES qu'après le 25 JUILLET.ET KAIS SAIED n'a pas le temps d'écouter leur bavardage vide, inutile et parfois hypocrite .
SALIM
22 soeurs, 14 coeurs,3 carreaux,5 piques,5 moujira ,2 haya et UNE BREBIS VOLEE A SAID ALJAZIRI
a posté le 08-10-2022 à 17:56
VOICI LE nombre des femmes élues dans l'ARP DE 2019 aprés les élections selon le systéme des listes avec parité homme femme. : 22 soeurs (NAHDHA), 14 coeurs (KALB TOUNES) ,3 carreaux (ATTAYAR), 5 piques (PDL), 5 moujira (echaab,Tahya tounes,machroua,ich tounisi, AYARI), 2 haya ET UNE BREBIS VOLEE au parti Errahma de Said JAZIRI ,. Soit au total 52 femmes sur 217 élus, soit moins que le quart. Sachant qu'au plus 5 femmes étaient actives (elles ont pris la parole).LE RESTE ETAIENT DES FIGURANTES (KOMPARCES) et ont servi seulement pour le VOTE ,LES BAGARRES,le cinéma (ma tadhrabnich) et le tzaghrid. donc, aux professeur(e)s ,et aux président(e)s des associations, le systeme de liste avec parité ne réalise pas une égalité homme femme dans l'ARP.
EL ARRAFA KHALTEK JANNET m'a téléphoné et m'a dit qu'elle a vu BILKARTA WO BILFINJAN que le pourcentages des femmes qui seront élues le 17/12/2022 dépassera celui de 2019. Moi je crois KHALTEK JANNET et je ne crois pas les professeurs de droit (Sauf KAIS SAIED, kraifi, Rsaisi et Gaidi,.....) et les associations Dynamique féministe, ATFD,ATIDE, ELBAWSALA ,MOURAKIBOUN,I WATCH et celle de la civilité de l'état.
SARAH
Il est temps ..
a posté le 07-10-2022 à 17:37
Les femmes sont priées et maintenant à créer un "parti politique des femmes " !

SARAH
C´est la faute de la femme tunisienne!
a posté le 07-10-2022 à 17:28
Pour toutes les momies de la dictature comme Bourguiba, Ben Ali, BCE, Kaiis Saied, Ghannouchi ... la femme n'est qu'une masse de manipulation pour rester au pouvoir.
Comme le disait la grande momie El G.33..r de Nida BCE : Mè illèhè illè Mra !

Pourquoi les femmes n'ont-elles pas compris que le chemin vers le pouvoir passe nécessairement par la création d'un parti politique principalement pour les femmes, après tout, les femmes ont une majorité certaine dans le pays. Mais il semble que nos femmes n'ont pas la confiance nécessaire et croient encore (quelle naïveté !) que les hommes feront de la bonne politique pour les femmes !
Calumet
Parti des femmes
a posté le à 18:55
Le chemin de l egalite est tres long mais avec ks vous etes reparties avant bourguiba
Le chemin de l egalite se batit pied a pied chaque matin dans la facon de se faire respecter quelle que soit sa tenue vestimentaie dans la facon d elever vos filles a l egal de vos garcons dans votre couple dans votre travail ne jamais courber l echine et bien sur faire corps toutes femmes confondues un parti des femmes pourquoi pas tous les moyens sont bon pour contrer la charia rampante de ks et acceder a la liberte toujours fragile
Mansour Lahyani
La Femme, qu'es aco ? Le S.G.S. n'en a aucune idée !
a posté le 07-10-2022 à 15:26
Sinon, comment serait-il un Suprême Guide Suprême ? Grâce à l'intervention d'un quelconque Saint-Esprit ? Il n'y croit pas davantage : "oh, vous savez.. moi, en dehors du (saint) Coran, je ne crois pas à grand-chose ! Alors, vous comprendrez, la Femme, ce n'est qu'un accessoire négligeable...."