alexametrics
dimanche 26 mars 2023
Heure de Tunis : 12:42
BN TV
Kaïs Saïed se rend au chevet de la jeune Sally Ben Salem
02/02/2023 | 23:50
3 min
Kaïs Saïed se rend au chevet de la jeune Sally Ben Salem

 

Le président de la République, Kaïs Saïed, s'est rendu aujourd'hui jeudi 2 février 2023 à l'hôpital Mongi Slim - La Marsa pour rendre visite à l'étudiante qui a reçu le prix du chef de l'État l'année dernière à l'occasion de la Journée du Savoir et qui a subi, depuis quelques jours, une greffe de foie.


Le président de la République a salué le cadre médical et paramédical pour leur haute compétence et leur dévouement sans limite dans l'exercice de leurs fonctions. Il a de nouveau souligné que "le droit à la santé doit être assuré à tous et ne peut pas être soumis aux critères de profit et de perte".


Le président de la République a longuement discuté avec le personnel médical et administratif de l'hôpital, notamment sur l'histoire de l'école tunisienne de médecine et de l'apport de nombreux médecins au lendemain de l'indépendance, qui ont travaillé à l'étranger et reçu les plus hautes distinctions et dirigé plusieurs départements médicaux.


Le président de la République s'est également entretenu avec les membres du personnel paramédical à propos de leurs rôles dans la réussite de ce genre d’opérations délicates. Il a également abordé "la situation inacceptable des contrats à durée déterminée pour un salaire ne dépassant pas 400 dinars par mois, dont certains sont dans cette situation depuis sept ans et dont le contrat de trois mois est renouvelé à chaque fois avec la même période et avec le même salaire, outre, ce qu'on appelle, communément, la sous-traitance, alors qu’en réalité, il s’agit d’un commerce de la misère humaine".


Le président de la République s'est ensuite rendu en fin d'après-midi dans la localité d’El Ksirat dans la délégation de Menzel Bouzelfa, plus précisément, à la maison du défunt dont la famille a accepté de faire don de ses membres. Le président de la République a rendu hommage aux proches du défunt et a remercié la famille pour leur noble décision qui a sauvé la vie de l'étudiante.



Il a également discuté avec les habitants de la région des questions liées à leur vie quotidienne et à l'emploi. Le président de la République a de nouveau souligné que "le vrai problème des Tunisiens est un problème économique et social", et a appelé un certain nombre de ses interlocuteurs à se lancer dans la création des sociétés communautaires pour développer la région et contribuer à la création de la richesse. Il a également appelé les autorités locales et régionales à fournir les services nécessaires aux citoyens pour "éviter la perte de temps pour des procédures qui ne font qu'aggraver la situation".



S.H



02/02/2023 | 23:50
3 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Joudi
Voyeurisme
a posté le 04-02-2023 à 15:20
Le président n'est pas sincère. Il exploite la pauvreté. Il n'a pas le droit. Les médecins n'ont pas dû accepter ce show mais le professeur fait du privé et mbaza travaille illégalement en france une semaine par mois. Il a 2 pays, 2 salaires. Le ka3noun n'est pas respecté
Marwen
No comments
a posté le 04-02-2023 à 09:39
Les actions ne valent que Par leurs intentions et le président a des bonnes intentions....
Photo
Une maman reconnaissante
a posté le 03-02-2023 à 17:47
pour un président qui veillera sur ses petits orphelins afin qu'ils puissent grandir dans la dignité et dans une Tunisie humaine, solidaire et équitable.
Le reste n'est que médisance et jalousie.
Photo
Une maman reconnaissante
a posté le 03-02-2023 à 17:44
pour un président sage qui veillera bien sur ses petits orphelins afin qu'ils puissent grandir dans la dignité et dans une Tunisie humaine, solidaire et équitable.
Le reste n'est que médisance et jalousie.
Abir
C'est une photo d'un homme en faillite
a posté le 03-02-2023 à 11:25
Le criminel ganouchi faisait la même chose, des poses photos, pour se faire pohotographier et faire semblant qu'il est aimé! Ces actions sont acceptables, quand il croise des enfants et eux qui viennent courir vers lui pour les embrasser et ce ne pas lui qui aille les chercher! Ah, j'ai oublier que Zagrouni, vous a lancer le mot : le peuple voudrait un père pour les embrassades et qu'on doit le payer 30 000 dinars par mois et ce père des embrassades, doit loger dans le palais de président BOURGUIBA ! Quelle honte pour la TUNISIE
@ Abir
Comme d'habitude,
a posté le à 14:09
tu demeures égale à toi-même, c.-à-d., pitoyable......


Greffé
Abir aboie...
a posté le à 17:25
...et la caravane passe.
Limou
Anonymat
a posté le 03-02-2023 à 09:48
Le don d'organes à partir de cadavre doit être anonyme. C'est une règle absolue. Le président a été mal conseillé
@Limou
Faux
a posté le à 17:28
C'est le cas en France mais pas en Tunisie.
@Limou
Faux
a posté le à 17:27
C'est le cas en France mais pas en Tunisie.
OMBRAX
Honte à lui!
a posté le 03-02-2023 à 09:12
J'ai tjs cru, quand il faisait des sorties et des bains de foule, que c'était spontané sans calcul ni arrière pensée, mais là je dois avouer que je me suis trompé sur son cas et qu'il ne faisait rien pour rien. Sinon comment expliquer cet étalage de photos avec la famille du donneur? Dans tous les pays l'identité du donneur reste un secret et personne ne doit la connaître surtout pas le receveur, mais je me rends compte que le premier à briser cette règle c'est le premier responsable de ce pays, que dire alors des lampions? C'est ignoble et honte à lui.
@Omb...machin
et moi je me rends compte..
a posté le à 17:34
..que tu nous les "à briser" avec ton ignorance et tes conneries.
retraité
voir la mendicité aussi
a posté le 03-02-2023 à 07:42
Monsieur le Président vous pouvez voir la mendicité qu peule la rue et devant les mosquées des tunisiens jeunes et vieux et des syriens réfugiés dans notre pays qui a pris de l'ampleur après la révolution ou sont les organisations humanitaires qui doivent les encadrer et les trier à ceux qui ont droit à l'aide et d'autres surtout parmi les jeunes au lieu de travailler prennent la mendicité comme moyen de subsistance .