alexametrics
jeudi 19 mai 2022
Heure de Tunis : 07:08
A la Une
Kaïs Saïed prépare un dialogue avec le peuple via un référendum électronique
04/11/2021 | 18:00
2 min
Kaïs Saïed prépare un dialogue avec le peuple via un référendum électronique

 

Le président de la République, Kaïs Saïed, a annoncé, mercredi 3 novembre 2021, avoir chargé le ministère des Technologies de la communication de préparer un projet de référendum électronique. 

Ce référendum servirait d’outil de dialogue avec le peuple tunisien, selon le chef de l’Etat qui s’exprimait à l’occasion du Conseil des ministres organisé chaque jeudi à Carthage. 

 

Ce dialogue s’inscrirait dans une démarche globale dont l’objectif est de mettre un terme à l’état d’exception, a expliqué Kaïs Saïed, avant d’ajouter, sur un ton rassurant, que les difficultés ne sont qu’un catalyseur salvateur pour consolider la volonté politique. 

« La Tunisie est entrée dans une phase nouvelle différente des précédentes. Nous devons tous forger de nouveaux outils de travail. L’esprit humain a évolué et la culture politique aussi, mais certaines notions sont restées les mêmes. Le dialogue national dont on parle, il faut lui trouver de nouveaux mécanismes », a-t-il souligné.

 

Le président de la République n’a pas hésité à quémander de l’argent au peuple tunisien pour renflouer les caisses vides de l’Etat. « Il y a une crise, cela est certain. Mais nous viendrons à bout de cette crise grâce à une mobilisation collective de la population. J’appelle, d’ailleurs, les Tunisiens à l’intérieur et à l’étranger à contribuer pour trouver les équilibres financiers requis », a-t-il avancé notant que les sommes qui seront collectées seront placées sous le contrôle de la présidence de la République et la présidence du gouvernement.

Menaçant de sanctionner quiconque qui oserait détourner ces éventuels fonds, il a rappelé que le ministère des Finances avait entamé l’audit qu’il avait exigé pour faire l’inventaire de tous les prêts et dons accordés à la Tunisie ces dix dernières années.

 

N.J. 

04/11/2021 | 18:00
2 min
Suivez-nous
Commentaires
takilas
Une catastrophe appelée nahdha.
a posté le 06-11-2021 à 19:49
C'est l'une des solutions qui peut attenuer les catastrophes subie par la Tunisie durant la dernière décennie.
Toutefois, et la route est encore longue pour reconstruire ce qui a été détruit, d'autant plus que la destruction a duré dix longues années, et c'est connu que de construire nécessite un travail de longue, que seuls les compétents et nationalistes peuvent solutionner.
Bon vent ! à notre valeureux et vaillant Président Kais Saied qui a le mérite de réagir au moment opportun afin ne la Tunisie ne sera complètement détruire.
Que Dieu préserve la Tunisie des malheurs imprévus rencontrés durant la derniere décennie.
Ellotf âala tounis mine hal moujrmine foudssad.
takilas
Une très bonne initiative !
a posté le 05-11-2021 à 10:25
Il y a plus de chance avec des réflexions éclairées et modernistes qu'avec des cerveaux archaïques et dépassés par les évènements, et dont leur seul c'est de devenir des milliardaires comme ce fut le cas pour nahdha qui rien qu'en dix ans de r'tps sont parvenus de devenir des milliardaires et ce d'une part et de massacrer économiquement la Tunisie et appauvrir son peuple, et ce d'autre part.
N'est-ce pas que cela n'arrange pas les profiteurs ?
N'est-ce pas Mohamed Ghalleb le peureux des taxieurs, entre autres filous connus maintenant et dont certains d'entre eux ont démissionné ; reste à savoir si c'est pour du vrai de la part de ces double-faces. C'est malheureux que cela parvienne en Tunisie après quinze siècles d'indépendance et de culture.
Abir
ON dit que le président est propre!
a posté le 05-11-2021 à 09:27
La signification est acceptée, vu que la personne n'est qu' un éducateur, tout les jours, il vend une marchandise noble et rentre chez lui! Donc il est propre ! Mais aujourd'hui, il donne l'impression qu'il est propre des les mains mais pas dans la tête , il sait qu'est ce qu'il veut et quand il veut et comment se prendre à achaab pour les attirer et comment le nier pour l'éloigner!
zozo Zohra
Diable avec les jeunes
a posté le 05-11-2021 à 09:26
Largement soutenu par un électorat jeune durant la présidentielle et leurs sorties en masse du 25 juillet.
Ces générations, particulièrement touchées par les effets desastreux de cette décennie et de la crise économique et sociale, le Président veut les écouter via les débats sociétaux autour de leurs problèmes pour orienter probablement sa politique et pour essayer de satisfaire ces jeunes.

Il est ou le problème
Ca est vous avez vendu la peaux de l'ours avant de l'avoir tué

Arrêtez cette mentalité psychorigide toujours négative
zozo Zohra
Correction
a posté le à 10:20
Dialogue avec les jeunes
Ha ha
Hzdsine
Dialogue !
a posté le 05-11-2021 à 06:43
Il ne peut être un dialogue, plutôt émission d avis dans un sens comme autoroute a une seule voie, car le dialogue exige échange d idées avis. Cette nouvelle version c est tout simplement collecte des avis des citoyens en masse, un calvaire
Damergi habib
Baffoune doit ètre dans tout ses état.
a posté le 05-11-2021 à 05:16
Vous pouvez prendre les citoyens pour des cons 1 fois,2 fois,3 fois mais pas éternellement,alors à quoi ça sert de pays un machin inutile,renvoyez les à leur chères études ça les occupera.
takilas
Et ce sans parler des fléaux dévastateurs des taxis et des taxis collectifs à.... Tunis la massacrée et l'extrêmement surpeuplée par pique et haine à ses originaires. .
a posté le 05-11-2021 à 04:58
Des fléaux qui sont à l'origine du fiasco socio-économique de la Tunisie et du blocage, vers 1984, du développement économique amorcé dès les années soixante.
takilas
Il faut trouver un moyen pour récupérer l'argent saisi injustement par nahdha.
a posté le 05-11-2021 à 04:35
Et annuler les interventions et les faveurs obtenues irrégulièrement par nahdha d'autant plus qu'ils avaient avant 2011 plusieurs avantages et acquis dans leur région du sud avant qu'ils ne migrent inexplicablement depuis 2011, par centaines de milliers, vers la capitale Tunis.
Ainsi, les recrutements anarchiques dans la fonction publique (ministères et sociétés étatiques à Tunis) ne deviennent pour eux que des rentrées d'argent supplémentaires comme s'ils cherchaient à ruiner la Tunisie, tout en accentuant cette ruine par de gigantesques prêts obtenus de la part de la banque mondiale et de FMI ; et tout cela ils l'ont réalisé rien qu'en un quinquennat (celui de 2011-2015) comme s'il s'agit d'un plan qu'ils ont préparé à l'avance au cours de leur sinécure à Londres entre 2006 et 2011 où ils attendaient qu'on leur dise qu'il a y une révolution une Tunisie et qu'il faut retourner illico presto, tout en procurant d'énormes sommes d'argent, pour duper le peuple tunisien et concevoir (sans raison d'ailleurs) une caricaturale constitution qui leur permettrait de mettre mainbasse sur Tunis la capitale d'une part et sur la Tunisie en général d'autre part.
C'est incroyable comment un tel plan diabolique a pu se réaliser et qu'ils désignent de surcroît de démocratique comme si pour se moquer davantage de ce peuple non habitué à ce genre de magouilles ?
Même un cauchemar pardieu ne peut être vécu ainsi ?!
Ce qui fait donc qu'ils ont doublé ces avantages alors que le peuple tunisien se trouve démuni et privé de tout.
Une aberration ou plutôt comme s'il s'agit d'une punition envers ce peuple pour le priver de tout en prenant tout.
Est-ce que Dieu a dit ceci ?
Dans quel livre saint ?
Doremi
Fraude
a posté le 04-11-2021 à 22:57
Mode de dialogue ou de vote tres facilement manipulable. Surtout chez des populations pauvres qui vendront leurs opinions et leur comptes d accès pour qq centaines de dinars
Kays
Emprunt obligataire
a posté le 04-11-2021 à 22:25
Si mon pays souscrit un emprunt obligataire je mettrais la main à la poche et je suis certain que nous serons nombreux à condition que cet emprunt fasse l'objet d'une necessaire et forte pédagogie.

TAHYA TOUNES
Kays
Consultation
a posté le 04-11-2021 à 22:21
Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un référendum mais plutôt d'une consultation sur la mise en place d'un nouveau système politique.

Une fois la consultation terminée elle débouchera sur une proposition définitive qui elle sera soumise à référendum classique....

TAHYA TOUNES
Nephentes
@rationnel : c'est encore pire
a posté le 04-11-2021 à 22:12
Vous faites si j'ai bien compris a la démarche opinion mining telle qu'elle existe sur certains reseaux sociaux comme Twitter

Ce serait donc la synthèse et l'analyse d'une mégabase de données afin d'en déduire les différents sentiments qui y sont exprimés. On aurait ainsi le ressenti général du Peuple Grandiose.

Si on prend comme exemple Nocode functions cette application souffre d'une très grande imprécision quant a sa qualité et pertinence de restitution de son analyse sémantique surtout en langue arabe

Que dire de l'imprécision et des immenses possibilités de manipulation des résultats puisque le classement des ressentis se structure uniquement autour de trois niveaux (positif, neutre, négatif)

Ce sera une boucherie l'une des premiers régimes autoritaires bases sur un referendum numérique manipule
Nephentes
Un mode de scrutin facilement manipulable
a posté le 04-11-2021 à 19:48
Le e-voting a ete a peu près partout remis en cause même dans des pays phare comme l'Estonie

Cause première : il est très facile de frauder avec ce genre de dispositif

http://juspoliticum.com/article/Vote-par-internet-failles-techniques-et-recul-democratique-74.html

et il est évidemment impossible que Mr Kaes Saed cherche a frauder
Rationnel
Il ne s'agit pas de e-voting mais de dialogue
a posté le à 20:04
Le vote demande une précision et les erreurs ne sont pas admise, mais dans ce cas il s'agit de dialogue et de "sentiment analysis". C'est un moyen pour soulager la pression populaire et relâcher.
MH
Bonjour Rationnel
a posté le à 21:51
ça sert à quoi un dialogue sans prise de décision derrière?
H.2n
Bonne voie
a posté le 04-11-2021 à 18:57
je ne suis pas sûr que consulter les Tunisiens soit une bonne chose , à chaque fois qu'on leur a demandé de s'exprimer librement , ils se sont tirés une balle dans le pied, et les conséquences
peuvent être dramatiques .
Pour s'en sortir , il suffirait de s'entourer d'une équipe intègre avec beaucoup d'abnégation et une main de fer, qui placerait l'intérêt du pays au dessus de toutes autres considérations .
Hichem
A vous
a posté le à 23:11
C'est comme qui dirait... lancer des toutous dans l'oreille d'un sourd .
zozo Zohra
KS
a posté le 04-11-2021 à 18:33
KS d'après ce que j'ai compris souhaite faire appel aux citoyens tunisiens pour

Un EMPRUNT NATIONAL

?