alexametrics
mercredi 05 octobre 2022
Heure de Tunis : 23:28
Dernières news
Kaïs Saïed adresse une lettre aux Tunisiens : Dites oui !
05/07/2022 | 08:32
2 min
Kaïs Saïed adresse une lettre aux Tunisiens : Dites oui !

 

La présidence de la République a publié, tôt le matin du 5 juillet 2022, une lettre rédigée par le chef de l’Etat Kaïs Saïed et adressée au peuple Tunisien. Kaïs Saïed y a appelé à voter en faveur du projet de la nouvelle constitution à l’occasion du référendum du 25 juillet 2022. « Dites oui afin d’éviter la désintégration de l’Etat et de réaliser les objectifs de la Révolution. Il n'y aura point de misère, de terrorisme, de famine, d'injustice et de douleur », lit-on dans le même document.

 

Kaïs Saïed a considéré que la Tunisie avait fait face à plusieurs tentatives visant l’unité de l’Etat et ces institutions afin de les détourner de leur fonction, à savoir, être au service des citoyens. Il a insisté sur une impunité sans précédent ayant permis à plusieurs individus d’échapper aux sanctions résultant de leurs actes et encouragé la corruption. Il a, aussi, estimé que plusieurs crises avaient été provoquées afin de détourner l’attention du peuple de ses revendications et de ses attentes.

 

Le chef de l’Etat a considéré que plusieurs lois avaient été promulguées malgré l’impossibilité de leur application et de textes servant les intérêts de certaines parties, notamment la Constitution de 2014. Il a, également, parlé de manœuvres et de déformation de la réalité.

« Ils ont dépouillé les caisses de l’Etat et des établissements publics. La pauvreté s’est de plus en plus propagée ainsi que le nombre de ceux s’étant illégalement et illégitimement enrichi. Le peuple suivait, en Tunisie et depuis l’étranger, et protestait… Il suivait la situation tout en déplorant ce qui se passait au sein de l’Assemblée des représentants du peuple. Ni législation concrétisant ses revendications et ses attentes, ni pratiques acceptables. Diffamation et attentat à la pudeur, violences jusqu’à en faire couler le sang... Plusieurs députés avaient appelé à sa dissolution, en plus des appels populaires », a écrit le chef de l’Etat.

 

Il a assuré que le devoir et le sens des responsabilités lui avaient dicté d’imposer ce processus en gelant l’activité parlementaire et en proposant une nouvelle constitution. Il a assuré que le texte proposé exprimait l’esprit de la Révolution. Il a expliqué que le Conseil national régional et territorial permettait à tout le monde de participer dans la prise de décision et visait à mettre fin à la marginalisation.

Le président de la République s’en est pris dans la lettre à ceux critiquant le projet de la nouvelle Constitution. Il les a presque traités d’ignorants et de stupides.

 

 

 

S.G

05/07/2022 | 08:32
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Aboubih
Bravo Président
a posté le 06-07-2022 à 11:01
Oui, il fait continuer à tenir bon. Le Tunisien est opportuniste dés qu'il le peut et à la première occasion. Ceux qui vous soutiennent sont, la majorité des Tunisiens, que ces opportunistes ont dépouillés. Continuez, il n'y a pas cette élite parlante et radotante soutenue par une presse aux abois qui s'exprime, il y aussi le Tunisien muet.
Monder Chadi
Anti-islamisation
a posté le 06-07-2022 à 09:48
Je ne voterai jamais contre mes convictions, et je trouve que ce projet est dangereux pour la Tunisie
Kais Saied cet islamiste narcissique et conservateur veut imposer les idées de hizb etahrir
DONC JE VOTERAI " NON"
Et espérons que les résultats ne seront pas truquées
Momo
La dicatature en marche
a posté le 05-07-2022 à 23:18
Il n'y a que les beni oui oui qui risquent de voter oui !
Quelqu'un de sensé ne peut pas approuver un projet aussi dangereux pour l'avenir de nos enfants.
OK
Voter OUI, le choix de vivre dans une société plus démocratique
a posté le 05-07-2022 à 20:06
qui profitera à tous et qui sera gagnant, tant au plan humain, que social, économique et sécuritaire
Ancien élu de la république française
page 23-49 de la constitution
a posté le 05-07-2022 à 19:38
Monsieur le président de la république tunisienne pour la nouvelle constitution du 30 juin 2022 afin de se présenter pour la députation en Tunisie, il faut être né d'un père et d'une mère tunsien-tunisienne, je trouve cela injuste. Alors un représentant d'un père étranger et une mère tunisienne ou l'inverse il n'a pas le droit de se présenter pour être un élu de la république tunisienne ? Je vous signale que je suis né d'un père tunisien et une mère tunisienne et la France, le pays qui m'a adopté ne m'a pas demandé de quel religion ni origine je suis ni celles de mes parents. En France ils veulent simplement des technocrates en plus en France il y a une séparation de l'Eglise et de l'Etat (loi 1905). Pourquoi vous ne faites pas la même chose en Tunisie en séparant la religion et l'Etat. Au final je pense que nos devises sont plus importantes que nous. Monsieur le président pouvez vous rectifier cet article de la constitution tunisienne page 23-49 s'il vous plaît ?
Cordialement ancien élu de la république française assil errif en Tunisie
Abou Iyed
Oui, Oui, Oui au nouveau projet de constitutionau
a posté le 05-07-2022 à 17:51
Oui, Oui, Oui
Dites oui et Kaies Saied s'occupe du reste.
Riri
C est votre papa?
a posté le à 19:43
C est votre père?
Il n est pas le mien et je suis assez majeur pour ne pas faire aveuglément confiance à un inconnu! C est pour cela qu on a des institutions dans un pays normal!
Momo
Il faut commencer par être sérieux
a posté le 05-07-2022 à 16:51
Quelle crédibilité accordée à quelqu'un qui demande à des éminents juristes de lui concocter un texte pour le jeter à la poubelle et en sortir un de sa poche ?
Mardouss
'?tre ou ne pas être !
a posté le 05-07-2022 à 16:21
Si vous voulez retournez au monde de Gahanouch et ses sbires, votez Non. Si vous voulez raser cette classe politique qui ont détruit toutes les institutions de l'état, qui ont appauvri la majorité des tunisiens, qui se sont enrichis plus que les "trabelsyas " qui ont ommoché le pays par la saleté , par leur ignorance et leur manque de goût et d'éducation, qui ont introduit le terrorisme, qui ont expédié nos jeunes vers la Syrie pour se faire tuer....Alors votez OUI, et par la suite construisons notre pays par les vrais patriotes tout en veillant à ce qu'il n'y ait pas de dérive autoritaire. Les jeunes ne se t'airront plus ....A bon entendeur Salut.
Hichem
Banco
a posté le à 21:30
Oui, ok, j'approuve. Et c'est le message que je diffuse partout.
VIO
Tbarkallah 3lih et pas du tout embarrassé !
a posté le 05-07-2022 à 15:25
A quoi reconnaît-on qu'un avocat ou un juriste ment ?

Il bouge les lèvres.
Layla
Voter ou non voter, et si voter: that's the question!
a posté le 05-07-2022 à 15:04
En écho au titre, le choix réel proposé est en fait:

1) Voter non, cela reviendrait à revenir à l'avant du 25 Juillet 2021. A qui cela profiterait?
2) Voter oui, serait accepter l'imperfection du texte, au nom d'un choix relatif (et imparfait) pour ne pas revenir en arrière. Choix négatif de ce OUI? Soit. Aux nouvelles générations mieux armées de décider du texte proposé à ce vote.

Les générations actuelles (de plus de 15 ans) sont déjà dépassées par l'Histoire en marche.
Mansour Lahyani
Dites oui...
a posté le 05-07-2022 à 13:45
Je m'occupe du reste !!!
Nino
Le oui
a posté le 05-07-2022 à 13:33
Maleheuresement le oui va l'emporter et cette fois ça sera par les jeunes qui ont marre des profiteurs saccageurs et magouilleurs.... Même les commentaires precedente n'ont pas de foie ni de scrupule
veritas
Non Non et Non + Non
a posté le 05-07-2022 à 12:36
1 milliard de Non à l'islam et des milliers de milliards de Non à un état islamique.
Donc des milliards de Non à une constitution islamique a l'iranienne.
JE DIS LA VERITE
Nous sommes oblig'?s de.....
a posté le 05-07-2022 à 12:12
Nous sommes libres de voter.....oui....
Nous sommes dans une impasse...
Si on votait non, les islamistes crieraient victoire et une crise politique nous acheverait...
Si on s'abstenait, ce serait encore une mauvaise chose...
Si on votait oui, on d'?livrerait le pays d'une cata. qui plane d'?jà sur nos têtes.
Une constitution est toujours amendable, alors, craindre quoi..?
HICHEM
Bravo
a posté le à 21:50
Bien dit, tout est amendable.
Et les révolutions ne sont pas faites pour les cons.
Mansour Lahyani
Non, la victoire du non ne serait pas celle des islamistes !
a posté le à 13:51
Dès lors que les islamistes sont très nombreux, représentent diverses tendances, et incluent Monsieur Kais Saied et son frangin, l'islamo-gauchiste-sic, la vitoire du non serait une belle baffe à la face de tous les islamistes ! Il ne faut pas vous laisser induire en erreur...
BORHAN
NI OUI...NI NON...!
a posté le 05-07-2022 à 12:00
Participer à ce karakouz de referendum c'est cautionner l'installation une nouvelle dictature.
Par conséquent, il est strictement déconseiller d'aller voter.
Je dis à mes compatriotes : ne participer pas à ce suicidaire programme par un homme complètement irresponsable, obstiné à devenir un dictateur ni foi ni loi.
Participer à ce cirque c'est donner du crédit à cet usurpateur.
Ne creusez pas votre tombe bêtement.
La démocratie, la liberté, la dignité ne tombent pas du siele.
Il faut d'acquérir, l'arracher.
La dignité ne se monnaye pas et ne se négocie pas, quelque soit le prix à payer, avec les dictateurs.
Hichem
un choix
a posté le à 21:36
qqun a dit "élire c'est choisir le moins pire" (c'est del'anglais)
Alors UP TO YOU
Ntc
Le Oui s'impose
a posté le 05-07-2022 à 11:28
Malgré les insuffisances, je voterai OUI, pour ne plus voir un état effrité. Je veux un état fort qui se fait respecter et respecte la loi et l'être humain dans tout son sens.
Zba
Oui
a posté le à 12:51
Je suis de votre avis
Judili58
DIAGNOSTIC =OUI, TRAITEMENT = NON
a posté le 05-07-2022 à 11:05
Le diagnostic du Président de la République est largement partagé parmi nous. Le ou les traitements qu'il propose sont une option parmi d'autres. De plus le projet de constitution choisi par Le Président de la République ne s'inscrit pas dans la tradition de la Tunisie qui a toujours prôné la modernité. Durant les 10 dernières annees nous avons subi une tentative de confiscation de la révolution. J'ose espérer que nous n'allons pas vivre une deuxième durant les années à venir.
Zba
Le #oui# s'impose à nous
a posté le à 12:53
Soyons nombreux pour barrer la route aux obscurantistes
SidiBou
Le boycott s'impose
a posté le 05-07-2022 à 10:44
L'évidence est que ni la constitution du 2014, ni celle de KS ,les deux sont inacceptables, donc
Il ne faut pas y allé voter!!!
Les élections de Décembre doit se faire sur l'ancienne constitution de 1959( *)et le nouveau parlement se penchera sur les amendements à faire pour une démocratie réelle y compris loi
de vote , sans aucunes ambiguïtés.
*) Les politiciens de cette période étaient sincères, leur seule intérêt est la Tunisie.
The Mirror
A part les Khouanjia et les Soukerjia, tout le monde dira OUI
a posté le 05-07-2022 à 10:38
Mon titre se passe de commentaire.
Zba
Je dirais mieux
a posté le à 12:58
A part les extrémistes de gauche comme de droite, à part les opportunistes et les politiciens à la solde de l'étranger, Nous dirons Oui
grendizer
coment
a posté le 05-07-2022 à 10:34
Désolé tu as trahi la confiance des Tunisiens alors , nous diront NON,NON ET NOOOOONNNN à ta constitution
Jilani
C'est NON
a posté le 05-07-2022 à 10:33
Sur le principe, je voterai par NON, tu as perdu la confiance en trahissant tes proches, un islamiste pire que ghannouchi
Bizertin
NON NON NON
a posté le 05-07-2022 à 10:32
Votez NON vous gagnez deux fois. Avec une seule pierre vous abattrez 2 oiseaux (Corbeaux).
Vous ne devez jamais rater cette occasion.
1 er corbeau à quitter la scène. le facho il sera obligé de démissionner. Depuis 3 ans il ne fait que des problèmes et il est incapable de travailler avec les autres même ceux qu'il avait choisi.

2eme corbeau a quitter la scène Ghannouchi vu l'état où nous sommes. C'est lui qui a appelé à voter pour le facho et vu son âge et vu l'opposition au parlement il ne durera pas .
qu'est ce qu'il veut le peuple
UNE OCCASION EN OR.
MH
Et s'il était sincère ?
a posté le 05-07-2022 à 10:18
Ce président est sur une autre planète. Un discours typique d'un dictateur du siècle dernier. Même les dictateurs des temps modernes, et ils sont nombreux, n'osent plus s'adresser à leur population avec de telles aberrations pour conserver un minimum de crédibilité dans les sentiments, l'intention et les faits. Les gens sont-ils assez stupides pour avaler de telles illusions et mensonges. Et s'il disait vraiment ce qu'il pensait ? Peut-être bien, mais à ce moment-là, il faut l'interner, et vite.
Tintin
Et puis quoi encore?
a posté le 05-07-2022 à 09:46
Voici une histoire qui dit tout de la situation politique en Tunisie:
Quand le corps humain fut créé, toutes les parties voulaient en être le Chef.
Le cerveau : puisque je commande tout et que je pense pour tout le monde, je devrais être le Chef !
Les pieds : puisque nous transportons le corps là où il le désire, nous udevrions être le Chef !
Les mains disaient : puisque nous faisons tout le travail et gagnons de l'argent pour entretenir tout le corps, nous devrions être le Chef !
Et ainsi de suite pour le coeur, les yeux, les oreilles et les poumons.
Mais le trou du *** se fit aussi entendre et exigea d'être élu Chef. Les autres parties du corps éclatèrent de rire à l'idée qu'un trou du *** puisse être le chef!
Le trou du *** se mit en colère, et refusa de fonctionner. Bientôt le cerveau devint fiévreux, les yeux devinrent vitreux, les pieds trop faibles pour marcher, les mains pendaient sans force, le coeur et les poumons luttèrent pour survivre.
Finalement, le corps entier était d'accord pour que le trou du *** soit élu Chef
Toutes les autres parties du corps faisaient le travail, tandis que le trou du *** dirigeait tout le monde et s'occupait principalement de la merde comme tout chef digne de ce titre.
MORALIT'?
Il n'est nullement nécessaire d'être un cerveau pour devenir chef, un trou du *** fait parfaitement l'affaire.
OUI OUI
Dîtes OUI
a posté le 05-07-2022 à 09:45
Je veux commander seul , dîtes oui;
Je veux disposer de tous les droits,dîtes oui;
Je ne supporte pas le débat,encore moins la contradiction,dîtes oui;
Je veux me comporter comme un monarque absolu,dîtes oui;
Je suis le seul nâaréf èch yossloh bikom,dîtes oui;

Et la populace,craignant ce Hakèm plus que le jour du Jugement dernier,escomptant dans son for intérieur,que Mèwlènè el Emir les fasse accéder à une vie meilleure,espérant hèzézhom el tmâa,accéder à la copropriété des ressources naturelles,à iâriou ras un tel qui de toutes façons fait partie des fèssidines,pour se mettre sur la tête sa chèchiè,et la populace donc ,pauvres bougres,qui se sont convaincus que tout homme d'affaires équivaut à Fèsséd,que c'est lui la raison de sa mèjèê,et qu'ils peuvent donc soudain,sans travail et sans sueur,juste en remplissant les cafés et en jouant aux paris en ligne,obtenir un avenir meilleur,compte bien le 25 Juillet répondre à l'appel de l'illusionniste leur désignant du doigt l'oasis en plein sahara où ils pourront se désaltérer à leur guise,jusqu'à leur dur réveil ,s'approchant de ce qu'ils croyaient être de l'eau et n'y trouvant que....... MIRAGE

Alors,MOI simple citoyen lambda,je m'adresse à mon tour au simple citoyen lambda, en lui disant ceci:
Idhèl mèhboul yèkol ouibè el âakél mè yâatièlouch:
Vote NON.... tout simplement.
Anonymer
Souvenirs
a posté le 05-07-2022 à 09:24
'?a me rappel la période ou j'étais en guerre avec mon ex-partenaire et que le seul moyen de communication qui nous restait était les messages et les lettres...

Sommes-nous en instance de divorce avec ce président?

Ps à mon ex-partenaire: Toujours heureux de t'avoir quitté! Bisou
L'Astronaute
Mais bien sûr...
a posté le 05-07-2022 à 08:59
Analyse rapide.
Tout ça, c'est pas de ma faute et heureusement que je suis là.
Avec cette constitution, la Tunisie va devenir un pays de cocagne que le monde entier enviera.
Mes opposants sont des crétins incapables d'atteindre les cimes de ma pensée politique et de mon projet.
Il nous ressert une histoire "d'attentats à la pudeur"... mais de quoi parle-t-il?
Comme souvent, mais il est un peu en retard cette fois, il fait publier cette lettre au petit matin.
La lettre est publiée alors qu'il est, étonnament, en déplacement non annoncé en Algérie.
Le Président Tebboune n'a sans doute pas manqué de lui faire part de ses inquiétudes et interrogations, constitution, référendum, etc.
La lettre est une réponse indirecte signifiant "je continue sur ma lancée comme tout bon psychorigide".
Moralité: la Tunisie n'est pas prête de voir les habituels touristes algériens cet été. Et ça pourrait n'être qu'un début malgré les assurances et propos lénifiants de Lamamra et autres. En prenant le risque de susciter la grogne d'Alger, si ce n'est pas déjà fait, Saied s'expose à des tensions, voire des mesures de rétorsion "en douceur", dont le pays n'a certainement pas besoin.
Et si Saied compte sur un sursaut national le 25 juillet pour impressionner la galerie, il est encore plus stupide et déconnecté des réalités qu'il n'en a l'air.