alexametrics
lundi 30 janvier 2023
Heure de Tunis : 03:45
Dernières news
Jihad Azour : le programme entre en application dès son approbation par le Conseil d’administration du FMI
31/10/2022 | 11:27
2 min
Jihad Azour : le programme entre en application dès son approbation par le Conseil d’administration du FMI


Les détails du programme objet d’accord entre le Fonds monétaire international et le gouvernement tunisien seront publiés dès approbation du Conseil d’administration du FMI qui examine l’accord en décembre. 

C’est ce qu’a affirmé le directeur du département Moyen-Orient et Asie centrale du Fonds monétaire international (FMI), Jihad Azour, en réponse aux questions de la journaliste de la Tap en marge de la conférence en ligne organisée sur le rapport du FMI sur les perspectives économiques régionales pour le Moyen-Orient et l’Asie centrale. 

 

Notant que ce programme entre en application dès son approbation par le Conseil d’administration du FMI, il a précisé que l’ensemble de réformes et mesures serait mis en œuvre progressivement en fonction de l’évolution de la situation économique en Tunisie. 

Il a ajouté que les mesures portaient notamment sur le développement de la croissance, la lutte contre les risques financiers et le traitement de la problématique de la dette en plus de l’augmentation du taux de couverture sociale à travers des mécanismes susceptibles de renforcer les politiques sociales. 

Il a indiqué, également, que l’accord avec le FMI porterait – en plus de l’aide financière de 1,9 milliard de dollars sur 48 mois – sur l’appui du gouvernement dans l’accélération de la mise en œuvre du programme élaboré par les cadres de la Banque centrale et consulté par les parties sociales. 


Ce programme vise, selon le responsable, à maintenir une stabilité économique en réduisant progressivement le déficit et en orientant les compensations vers ceux qui les méritent et ainsi limiter les répercussions de l'inflation sur les classes vulnérables ; à mettre en place une politique fiscale plus équitable et à remédier à la situation des entreprises publiques. Il a fait savoir, à ce sujet, que le gouvernement tunisien avait monté un mécanisme de tri au cas par cas suivant la situation financière et la productivité de chaque entreprise et ainsi leur permettre de jouer un rôle dans la relance économique ; et à appuyer le secteur privé dans la création d’emploi compte tenu de la hausse du taux de chômage depuis la crise sanitaire du Covid-19. 

Le 15 octobre, le FMI a annoncé un accord préliminaire avec la Tunisie de 1,9 milliard de dollars. Ce montant sera versé sur plusieurs tranches et sur une durée de 48 mois, une fois l’accord approuvé par le Conseil d’administration du bailleur de fonds. 

 

N.J. 

31/10/2022 | 11:27
2 min
Suivez-nous