alexametrics
mercredi 21 février 2024
Heure de Tunis : 06:38
Dernières news
Initiative UGTT, LTDH et Onat : Selmi pense que le pouvoir ne sera pas présent
30/12/2022 | 11:45
2 min
Initiative UGTT, LTDH et Onat : Selmi pense que le pouvoir ne sera pas présent

 

« Personnellement, je ne pense pas que le pouvoir sera représenté dans l’initiative tripartie lancée par l’UGTT, la LTDH et l’Onat. La question n’a pas été encore abordée au sein de l’initiative, mais l’expérience passée fait que l’UGTT a déjà invité le pouvoir en place à une initiative de dialogue et lui a soumis ses solutions à la crise et qui n’ont pas été prises en considération », c’est ce qu’a affirmé vendredi 30 décembre 2022, le secrétaire général adjoint de l'UGTT, Slaheddine Selmi.

 

 

Au micro de Manel Gharbi dans l'émission Expresso sur Express FM, M. Selmi a affirmé que cette initiative sera ouverte aux autres organisations nationales, qui pourront y adhérer dans les prochains jours.

Le syndicaliste a ainsi souligné qu'il existe une contradiction entre les déclarations du président de la République, d’une part, et celles du gouvernement et du Fonds monétaires international (FMI), d’autre part, en ce qui concerne la compensation et la cession des entreprises publiques non-stratégiques.

Et de marteler dans ce cadre : « Soit le chef de l’État n'a pas consulté le programme du gouvernement dans les négociations avec le FMI, soit le gouvernement lui a exposé un programme différent de celui qu'il négocie avec le FMI et qu’il est en train de l’induire en erreur ».

Or, et toujours selon lui, la loi de Finances prouve que le gouvernement est en train d’avancer sur le programme présenté au FMI, notamment en ce qui concerne la levée progressive de la compensation.

 

Slaheddine Selmi a expliqué que le différend entre l’UGTT et le gouvernement concerne la classification des entreprises publiques en stratégiques et non-stratégiques. « Je défie le gouvernement de publier la liste de ces entreprises ».

Il a précisé, dans ce cadre, que la LF 2023 ne mentionne pas la réforme des entreprises publiques : il y a une ligne de crédit pour les entreprises communautaires et une ligne pour les agriculteurs mais rien pour la réforme des entreprises publiques.

« Le gouvernement n’a pas l’intention de réformer les entreprises publiques », conclut-il.

 

Notons que l’UGTT, la LTDH et l’Onat envisagent de lancer une initiative tripartite à trois dimensions (politique, économique et sociale), et qui pourrait se concrétiser sous la forme d’un dialogue national qui réunira d’autres organisations nationales et composantes de la société civile.

 

I.N

30/12/2022 | 11:45
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Pas d'initiative
sans le gouvernement...
a posté le 31-12-2022 à 15:11
Une initiative tripartite pour quoi faire ? Si c'est pour corriger le tir du gouvernement, elle doit être initiée et discutée avec lui par la voie du dialogue. Et si c'est pour prendre la place du gouvernement, YABTA CHWAYA et chacun, comme a dit le président, doit assumer ses responsabilités ! Sachant que la psychopathie du TAWAFEK entre amis (= NIFEQ) de ghannouchi est déjà révolue pour toujours et pour l'éternité...!!!!!
Klabi najib
Ugtt.subvention
a posté le 31-12-2022 à 10:40
Mr Selmi retourne le deal de Mr Tabboubi visant spèçifier les cibl es eventuelles des patrons du Capital si les quaìs du port de Ràdes retirès du lot. '? quelle compensation rèdige çe Ugtt si l'huile de cuisine coute 10 d/ l ?
ADEEL
LORSQU'ON LIT LES TITRES SUR B.N ,ON SE DIT QUE NOUS SOMMES A LA VEILLE D'UN GRAND SOULEVEMENT.
a posté le 30-12-2022 à 15:46
Mais non, et comme l'a dit TOUHAMI ABDOULI sur CHEMS ,ce n'est que du BLABLA et de l'illusion, car l'UGTT actuel est trés impopulaire ,et taboubi est la personne la plus haiie par les Tunisiens aprés GHANNOUCHI.En plus il est sur un siége éjectable vu le recours en cassation et autres plaintes contre le 24 et 25éme congrés de l'UGTT. En outre l'ordre des avocats et la ligue n'ont aucun poids ,ni estime auprés des tunisiens. Enfin les Tunisiens ne sont pas dupes pour refaire un 2éme 14 Janvier. ET Kais Saied n'est pas Ben Ali.et il n'y a pas et il n'y aura pas un RCHID AMMAR dans notre amée patriote.
Naim
Trop de magouilles pour être sincère.
a posté le 30-12-2022 à 13:38
Taboubi n'est pas l'homme de la situation pour pouvoir participer à un dialogue national. Il lui faut en 1er lieu éclaircir sa situation personnelle et celle de son entourage immédiat et s'expliquer sur un enrichissement soudain et celui de ses proches, sur l'instauration de l'obligation de fédérer à l'ugtt de tout employé et la provenance de l'argent ayant servi pour renouveler le parc automobile ainsi que la construction d'une bâtisse hors prix pour abriter le nouveau siège de l'ugtt. Actuellement, taboubi et sa clique ne sont dignes d'aucune confiance.
veritas
initiative des caniches us .
a posté le 30-12-2022 à 13:11
Tout ses vendus ugtt en tête travaillent pour l'intérêt des criminels islamistes et de leur sponsors us '?'le résultat sera contre tout le monde vous serez les premiers servis continuez dans votre ignorance et votre égoïsme'?'les tunisiens patriotes doivent renier l'ugtt car il est devenu un ennemi pour le pays et pour les tunisiens .
SALIM
VOUS REVEZ VOTRE 'DIALOGUE' EST MORT-NE
a posté le 30-12-2022 à 12:51
Car l'UGTT est trés impopulaire ,et il vaut mieux changer son nom à Union gréviste tabboubien contre la TUNISIE.vous agissez maintenant pour faire le chantage car vous avez des affaires graves avec la justice. et dans quelques mois la direction actuelle de l'ugtt sera éjectée. Et de quel dialogue vous parlez. 3 associations non representatives et inconnues par les tunisiens, auxquelles vous ajouteriez ,peut etre,la snjt et l'atfd ,et dans ce cas je vous conseille que votre dialogue se déroulera sur la plage de la MARSA. La TUNISIE est un état avec des INSTITUTIONS , UNE LOI, ET UNE ARMEE PATRIOTE.