alexametrics
samedi 17 avril 2021
Heure de Tunis : 12:03
Dernières news
Imed Daïmi invite les médias à ne plus parler du… CPR !
28/03/2016 | 09:57
2 min
Imed Daïmi invite les médias à ne plus parler du…  CPR !

 

Le dernier communiqué estampillé CPR et signé par Imed Daïmi ressemble comme deux gouttes d’eau à la danse du coq égorgé, comme l’a qualifié son « camarade » Abdelwaheb Maâtar.

 

Suite au conseil national exceptionnel organisé ce week-end par le parti, il a été décidé de retirer la confiance à un certain nombre de dirigeants du CPR dont son secrétaire général Imed Daïmi (voir notre article à ce sujet). C’est Samir Ben Amor qui dirige désormais le CPR si l’on se base sur les décisions prises ce week-end et communiquées officiellement par les médias.

 

Il se trouve cependant que Imed Daïmi conteste les décisions de ce congrès et crie haut et fort à la supercherie.  Exactement la même position que celle de Samir Ben Amor et Abdelwaheb Maâtar qui ont contesté le congrès exceptionnel organisé en février par Daïmi (voir notre article à ce sujet).

 

Dans un communiqué publié tard le soir du dimanche 27 mars, Imed Daïmi signe en sa qualité de secrétaire général du CPR et souligne que les décisions prises par le conseil exceptionnel sont nulles et non avenues puisque la réunion en question serait illégale à ses yeux.

Il épingle ceux qui diffusent les communiqués du CPR d’être (au choix) démissionnaires du parti, démissionnaires du bureau politique ou encore d’être minoritaires qui ont refusé la décision de la majorité. Imed Daïmi accuse in fine tout ce beau monde d’être des usurpateurs d’identité !

Il invite à la fin les médias à éviter la publication de tout communiqué portant le nom du CPR tant que ce communiqué ne porte pas sa propre signature ou celle du bureau politique.

Or, si l’on se base sur les décisions prises ce week-end, Imed Daïmi est déchu de son poste et n’a théoriquement plus le droit de parler au nom du CPR…

Un parti de zinzins, dites-vous ? Ils l’ont dit eux même déjà et, par cet épisode, ils ne font qu’apporter une nouvelle preuve.

 

R.B.H.

 

28/03/2016 | 09:57
2 min
Suivez-nous

Commentaires (7)

Commenter

Mannou
| 28-03-2016 20:44
Camp de Daimi-Marzouki-Manser-Kahlaoui..
et camp de Maater-Ben Amor...
C'est rigolo.

TOUNSI
| 28-03-2016 14:20
Bientôt ce nain sera évincé de l' ARP et sera jugés des crimes qu'il a commis CONTRE ce pays.. QUI VIVRA VERRA...

naanaa
| 28-03-2016 12:15
Aussi bien Imed DAIMI que MAATAR, BEN AMOR .... sont tous des minables et constituent une erreur de l'histoire.Ils doivent tous reconnaitre qu'ils n'ont plus de place sur la scène politique comme leur chef Marzougui. C'est l'image de la poulpe qui ronge ses tentacules

k.Hmida7806
| 28-03-2016 11:36
Le message vous est adressé ya BN.
Le sieur vous prie, vous conjure, vous supplie,vous implore d'ignorer ces figures emblématiques d'une page noire de notre Tunisie..
De grâce BN..
Soyez compréhensifs.
Soyez cléments envers eux et surtout envers nous.
C'est pas les nains qui manquent ces jours.
Evitez s'il vous plait de remuer le couteau dans la plaie en nous rappelant meme leurs noms leurs commentaires ou suggestions...
A bon entendeur.

Wall
| 28-03-2016 11:30
Ça ressemble exactement à ce qui se passe actuellement à NIDA.

DHEJ
| 28-03-2016 10:39
Investir pour l'avenir des enfants à l'image du grand investisseur le ministre HAMAD


Est-il lui aussi investi de "ZINZIN"?!


Je "ZINZIN" et toi?

Mansour Lahyani
| 28-03-2016 10:17
Le petit Daïmi définitivement recalé des structures dirigeantes du CpR, ça ne devrait pas valoir plus de deux (2 !) lignes d'une rubrique "*** écrasés"!! Néanmoins, le petit Daïmi et son alter ego, Samir Ben Amor continueront à divertir la galerie avec leur lutte fratricide et leurs crocs en jambe suicidaires!!