alexametrics
lundi 15 juillet 2024
Heure de Tunis : 21:06
Dernières news
Grira : voici les détails de la bagarre entre migrants ayant conduit à un meurtre
20/06/2024 | 09:14
1 min
Grira : voici les détails de la bagarre entre migrants ayant conduit à un meurtre

Le député de la circonscription législative de Zarzis, Messaoud Grira a indiqué qu’une bagarre avait éclaté, le 19 juin 2024, entre un Camerounais et un Libérien au niveau d’un immeuble abritant des migrants subsahariens irréguliers. D'après les premières informations disponibles, un individu a été arrêté pour homicide volontaire. 

S’exprimant le 20 juin 2024 durant « Sbeh El Ward » de Hatem Ben Amara sur Jawhara Fm, Messaoud Grira a affirmé que les forces de l’ordre étaient intervenues une première fois pour mettre fin à la bagarre, mais que par la suite, un deuxième clash a eu lieu. L’un des migrants subsahariens s’en était pris à l’autre armé d’une machette. Ceci a poussé la police à évacuer l’immeuble aux alentours de 22 heures.

Messaoud Grira a confirmé l’arrestation de deux Tunisiens ayant hébergé des migrants sans en informer les forces de l’ordre. « La police a consulté le procureur de la République… Elle a été autorisée à évacuer l’immeuble… Un deuxième bâtiment a été évacué… Chaque Tunisien hébergeant un étranger, même chez lui, doit en informer les autorités officielles… Les habitants de Zarzis se sont plaints du nombre de migrants », a-t-il dit.

Messaoud Grira a affirmé que les migrants subsahariens travaillaient dans l’irrégularité. Il a appelé le pouvoir exécutif à assumer ses responsabilités. Il a expliqué que le nombre de migrants irréguliers présents à Zarzis était égal à 400 individus.

 

 

 

S.G

20/06/2024 | 09:14
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
retraité
c'est une bombe à retardement
a posté le 20-06-2024 à 11:22
ce n'est qu'un début tant qu'on ne prend pas le b'?uf par les cornes en chassant tous les migrants clandestins et irréguliers en les expulsant par la force et les font rapatrier dans leurs pays d'origine ou dans les pays limitrophes d'où ils sont rentrés clandestinement dans notre pays notre petit pays appauvri après la révolution bénie et qui n'arrive pas à nourrir et soigner correctement et à créer des emplois pour ses propres citoyens et si on laisse les subsahariens qui viennent avec leurs traditions leurs coutumes leurs langues leurs religions etc.. avec une fécondité très élevée ils seront une forte communauté qui réclameront leurs droits du sol et de vivre dans notre petit pays et adieu l'uniformité du peuple tunisien et les citoyens tunisiens seront obligés de défendre leurs droits de vivre correctement dans leur propre pays et il y aura des claches et des heurts avec cette communauté étrangère subie malgré nous il faut que les autorités de notre pays prévoit le danger immédiat et futur en contrôlant efficacement nos frontières terrestres avec les pays voisins en renvoyant immédiatement ceux qui sont arrêtés à la frontière dans les pays voisins , de lutter contre les mafias et les passeurs et de les mettre ce qui sont passés par les mailles du filet dans centres de rétention en vue de les rapatrier par la force s'il faut dans leurs pays d'origine avec l'aide des organisations internationales HCR et OIM ou de les trouver des pays d'accueil ailleurs . le Maroc malgré ses bonnes relations économiques et commerciales avec les pays subsahariens a pu éradiquer les subsahariens clandestins et illégaux sur son territoire pourquoi nous ne faisons pas pareil .
EL OUAFFY Y
On pourra pas prendre des mesures qui se contradicteur avec les droits de L homme.
a posté le à 13:39
@ A retraité :Les émigrés clandestins qui ont put regagner les territoires Tunisiens on peut plus les évacués ou bien le retourner par le chemin de leur pénétration car les institutions de droits de L 'homme pourra s ingéré mais il y a une procédure réglementaire à appliquer leur frais de retour au pays d origine seront à la charge de leurs responsables la comptabilité demeure toujours présent mais l ONU devra être informé de toutes démarches de cet opération car les présidents de ces clandestins sont toujours responsables des actes commis par leurs citoyens si ces présidents non put surveiller leurs frontières c est leur affaire ce n' est pas admissible que ces présidents ferment les yeux envers ces ressortissants puis si un état L évacués ils n accepteront pas au non des droits de L homme . Vous avez cité le Maroc dans cette affaire n' oubliez pas que les Marocains savent bien comment régulariser ce genre de problème parce que toutes simplement ce sont des Chleuhs mais pour eux et pour L instant c est un tabou pour ne pas créer de problème avec les Aarabes Ouled Amaa Salka les Hassanes on ne peut pas rentrer dans les détailles Chlouh est égal Berbère les vrais habitants du Maghreb du nord une société qui n' a jamais pratiqué L esclavage se sont des travailleurs comme ils non pas de complexe si une femme le gouverne c est l efficacité dans la gestion et L histoire n expiré jamais La Kahenna et ces principes "Entre les Berbères il n' y a pas de frontières " et même actuellement il y a des femmes qui sont très intelligente que les hommes et savent L intérêt de ses peuples la femme du pays voisin Zoubida Assoule une partisane qui donne L importance au peuple elle s ingéré pas dans les affaires des autres pays pour lui chaque payer à le droit de normaliser ou non avec L identité heureux L essentielle pour lui c est l intérêt de son pays parce que elle est dans la bonne voie car un président d un tel état n a pas le temps de s occuper des autres vue le nombres D âme qu il gère .
EL OUAFFY Y
La signalisation est insuffisante
a posté le 20-06-2024 à 11:19
Mais comme en signale un inconnu sans identité ni passeport mais il faut récupérer sa photo et son empreinte digitale au verso du photo .En toutes les cas la Tunisie a pénétré dans une situation dangereuse les émigrés irréguliers semblent a une pénétration D un armée qui a envahi un pays on considère la Tunisie est en guerre . C est le moment D intervenir auprès des pays puissants de trouver une solution afin D évacuer ces émigrants illégales vers leurs pays d origines En se demande pourquoi les organes internationales n évoquent pas ce phénomène qui pèse même sur la stabilité de ces pays en créant des lois afin de stopper ce genre de dépassement et les présidents de ces émigrants clandestins serra engagée si au raisonnement logiquement la responsabilité de ces présidents est engagée à L intérieur qu a L extérieur c est inadmissible un pays comme la Tunisie prendre en charge ce qu elle n appartient pas .
Gg
Mais oui!
a posté le à 14:40
"Mais comme en signale un inconnu sans identité ni passeport mais il faut récupérer sa photo et son empreinte digitale au verso du photo"

Ouiiiiii.....!
Gg
Ben oui!
a posté le 20-06-2024 à 09:39
Quand on vous dit que l'immigration clandestine est un fléau, quel que soit le pays concerné, vous vous fâchez.
Mais c'est la vérité, des faits comme celui-ci, il y en a chaque jour.
Bagarres, meurtres, viols, destructions diverses et variées... c'est le lot de tous les pays qui accueillent des hordes sauvages totalement inadaptées.
le financier
la faute aux tunisiens qui les heberge
a posté le à 11:02
la faute aux tunisiens qui les heberge , il y a trop de traite aux pays qui pense au 50 dinars empoch2 au lieu de penser un minimum a l interet general et les problemes que cela cause au voisinage .
Il faut que la justice et la police soit sans pitier avec les tunisiens qui participent directement ou indirectement a cet industrie , qui s enrichissent en profitant de la misere de nos frere africains qui ne revent que de joindre l europe qui pillent leur matiere premiere
DHEJ
Les héberger oui...
a posté le à 11:19
En plus il faut départager avec eux les femmes et les filles...