alexametrics
Dernières news

Foued Bouslema : Nous sommes un pays islamique, malheureusement

Foued Bouslema : Nous sommes un pays islamique, malheureusement

 

 

Le chargé de communication du mouvement Nidaa Tounes, Foued Bouslema,  s’est fendu hier 8 mai 2018 sur le plateau de M Tunisia d’une déclaration pour le moins surprenante pour justifier l’opposition de son parti à l’élection de Souad Abderrahim en tant que présidente du conseil municipal de la ville de Tunis.

 

«  Nous avons des traditions, dans les mosquées, pour les fêtes religieuses, nous sommes un pays islamique, malheureusement… et chez nous une femme ne peut pas être imam d’une mosquée, ce n’est pas acceptable et  ce n’est pas dans nos traditions » a martelé Foued Bouslema avant d’ajouter : «  Je peux concevoir que Souad Abderrahim occupe de plus hauts postes mais pas celui là, je m’excuse ».

 

Une triste déclaration misogyne de la part du chargé de communication de Nidaa Tounes qui en dit long sur les pensées rétrogrades refoulées qui existent au sein du parti au pouvoir.

 

N.B.G

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (32)

Commenter

Truth_Teller
| 11-05-2018 19:59
I d rather see this woman in any high position than this bigot who uses Religion to look down on people because of their Gender.
As long as these type of people are in power or close to be, there will no progress in Tunisia.
Ennahda should condemn such racist statements and suspend this idiot from spewing hate.
I personally Thank Mrs. Souad Abderrahim for her great courage to stand up to these bigots and hypocrites who use Islam to only spread hate.
I wish her all the best.
Long Live Tunisia Free and self reliant.

Alya
| 10-05-2018 16:10
I am not nahdhaoui but you are
Ridiculous you use "la chariaa" like Loubana yes

Gg
| 10-05-2018 13:27
La majorité des commentaires et l'article lui-même accusent cet homme de misogynie, et implicitement d'outrage à la religion.
Pourtant, j'ai beau lire et relire l'article et la citation, je me demande s'il n'y a pas une erreur d'interprétation ou de traduction.
Je m'explique...
Tout le monde connaît le fameux jeu de mots autour de l'ordre donné par un général de Napoléon, qui met en exergue l'importance de la ponctuation:
a) "Messieurs les Anglais, tirez les premiers!"
Qui invite les Anglais à tirer les premiers.
b) "Messieurs, les Anglais! Tirez les premiers."
Qui invite les Français à tirer les premiers, donc le contraire de a).

Donc, cet homme aurait dit, je cite l'article :
"Nous avons des traditions, dans les mosquées, pour les fêtes religieuses, nous sommes un pays islamique, malheureusement'?' et chez nous une femme ne peut pas être imam d'une mosquée, ce n'est pas acceptable et ce n'est pas dans nos traditions"
Il ya une virgule entre "islamique" et "malheureusement", qui fait qu'on attend la suite: malheureusement quoi?
En tous cas je ne comprends pas cette phrase comme " nous sommes un pays islamique malheureusement..." qui lie les mots en un seul contenu sémantique, mais au contraire je comprends la phrase comme "nous sommes un pays islamique, malheureusement chez nous une femme ne peut pas être imam d'une mosquée, ce n'est pas acceptable et ce n'est pas dans nos traditions".
Deux sens opposés, donc. Clairement la ponctuation est essentielle et il manque ce que les points de suspension ont masqué.

Ceux qui connaissent la phrase en Arabe pourront éclaircir définitivement le propos du monsieur!

Hounga
| 10-05-2018 08:32
Ce type devrait être immédiatement demis de ses fonctions qu'il occupe. Sa déclaration est contre la doctrine de son parti, en plus il est chargé de la communication. Honte à lui.

Gaddour
| 10-05-2018 07:37
Il est vrai qu'on a le malheur d etre un pays islamique

Casual
| 10-05-2018 07:35
Bon entre pays islamique et musulman la nuance est de taille. Ceci dit, je pense qu'il devait et devra desormais se taire

Wild bled
| 09-05-2018 18:43
Les femmes veulent l'égalité des sexes seulement quand cela leur convient. Est-ce que le lion a la même anatomie, la même psychologie ou le même rôle que la lionne? Au lieu de copier les choses positives de l'Occident; ce qu'ils ont de négatif, on en raffole...

observator
| 09-05-2018 18:05
Premièr maire Jacques Chirac originaire de la Corrèze
Le deuxième est née et a grandi en Tunisie
L actuelle maire Hidalgo est originaire d Espagne

Aucun "beldi"
La médiocrité est une recette bien tunisienne
Tekhellouf

Forza
| 09-05-2018 17:58
Des 'modernistes' de façade. Ils n'ont rien compris a la modernité. Je pense qu'ils sont aussi contre elle parce qu'elle n'est pas tunisoise. Mais qui est tunisois, la plupart des beldiya sont d'origine turque, andalouse ou des ex-esclaves de l'empire othman, des mamlouks donc eux même nouzouh comme ils airment parler des autres.

mjr
| 09-05-2018 17:37
est une condition impérative four faire marcher aussi bien un parti qu'une entreprise.
Les propos reflètent bien le niveau d'une bonne partie la classe politique élevée dans une culture antidémocratique qui ne comprend pas du tout l'importance et l'effort à faire afin de construire une identité commune pour reconstruire le pays.Cette classe ne peut en rien contribuer à l'amélioration sociopolitique du pays.

A lire aussi

Des dizaines de dirigeants, membres et sympathisants d’Ennahdha ont effectué, ce mardi 18 juin 2019,

18/06/2019 20:33
0

il a uniquement présenté sa démission de son poste de conseiller au sein du parti

18/06/2019 19:20
2

Votre loi ne nous fait pas peur et vous n’allez pas nous intimider. Nous allons poursuivre sur notre

18/06/2019 18:59
1

« Cette institution qui a refusé d’interdire le tourisme parlementaire et l’usurpation des voix du

18/06/2019 18:45
1

Newsletter