alexametrics
Dernières news

Fathi Bayoudh mort à Istanbul après avoir sauvé son fils de Daech

Temps de lecture : 1 min
Fathi Bayoudh mort à Istanbul après avoir sauvé son fils de Daech

 

Fathi Bayoudh, professeur et médecin colonel, chef de service de pédiatrie à l’hôpital militaire de Tunis, est décédé hier soir, mardi 28 juin 2016, dans l’attentat terroriste d’Istanbul.


Des sources sécuritaires tunisiennes, à Tunis et à Ankara, ont affirmé à Business News ce matin que Feu Dr Bayoudh était à Istanbul afin de rencontrer son fils qui a rejoint le camp de l’organisation terroriste Daech en Syrie. Âgé de moins de trente ans, le fils en question a été repéré dans ces zones de conflit. Sa famille, avec l’appui des services tunisiens, a réussi à le convaincre de quitter la mouvance terroriste pour rentrer à Tunis, via Istanbul. Nos sources nous indiquent qu’il a accepté de coopérer avec les services sécuritaires tunisiens et il constituerait une excellente source d’information. Après avoir quitté la Syrie, le fils a été arrêté par les autorités turques pour être extradé vers Tunis, comme l’exige la loi.

 

 

En attendant cette extradition, Feu Dr Bayoudh était parti il y a quelques jours à Istanbul pour le rencontrer en prison. Il devait être rejoint par son épouse, hier mardi, qui tenait à rencontrer son fils également. Et c’est en attendant son épouse au hall d’arrivée de l’aéroport  que le professeur-militaire est décédé, atteint par l’explosion du kamikaze.

 

 

D’après nos sources, l’ambassade de Tunisie à Ankara est en train d’assister la dame pour l’extradition de son fils arrêté et le rapatriement de la dépouille de son époux.

 

M.G.

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (60)

Commenter

Chebou
| 13-07-2016 21:40
Il a fallu un pur hasard, un attentat en Turquie pour mettre à nu une filière spécialisée dans le rappattriment des djihadistes partis en Syrie. Tout le monde n'a vu que la mort du père et le retour de son fils et de sa petite amie comme on se plait à l'appeler. Occupons-nous de la filière.

atlas69
| 30-06-2016 23:42
Generation de merde totalement inutile pour ce pays, on tourne entre ouled moufida et ouled Ghanouchi .

Abel Chater
| 30-06-2016 23:31
Réponse à @nazou
Merci beaucoup pour m'avoir bien compris comme d'ailleurs moi aussi, je t'ai bien comprise et j'ai appris à te respecter et à t'aimer, sans jamais avoir essayé de t'influencer ou même de te faire changer d'avis. Et c'est ça la règle primordiale de la vraie démocratie et du vrai civisme. C'est le respect de l'avis des autres, tout en attendant à ce qu'ils te respectent ton avis aussi. Toutefois, ce que je vis avec cette *** de ce forum, c'est qu'ils veulent nous obliger à les suivre dans leur haine bestiale contre les Arabes et contre les Musulmans, coûte à nous ranger parmi leurs ennemis. Ils n'ont pas la moindre honte d'insulter les Musulmans qu'ils nomment "islamistes", mais s'étonnent lorsqu'on leur parle de juifs et de mauvais Chrétiens, alors que tout le malheur et toute cette insécurité mondiale, ne sont dus qu'à leurs intrigues judaïques reconnues à l'unanimité par toutes les races et par toutes les religions de ce monde.
Maintenant, ces mêmes juifs nous tuent et nous occupent notre première Mecque de l'Islam Al-Qods (Jérusalem) et nos terres en Palestine occupée, mais encore ils nous imposent de haïr leurs ennemis allemands, alors qu'eux-mêmes ils nous disent que:"l'ennemi de mon ennemi est mon ami". Ce qui est légal chez eux, ils veulent nous l'interdire même chez nous. Les Allemands nazis *** ne nous firent aucun mal aux Tunisiens, aux Arabes et aux Musulmans. Pourquoi devrions-nous donc les haïr et les insulter, au lieu de leur être reconnaissants pour leur bonté et pour leur amabilité avec nous
Devrions-nous les haïr parce qu'ils affaiblirent nos colonisateurs français jusqu'à les avoir poussés à quitter nos pays de l'Afrique du Nord ou pour avoir combattu le mal du lobbysme judaïque, dont nous souffrons et dont souffre le monde entier même maintenant?
Sahha Chribtek et Sahha Shourek.

Épicure
| 30-06-2016 18:54
Exact !
Le père: génération Bourguiba.
Le fils: génération Ghannouchi et Ellouze.
La Tunisie a bien changé !
En mal. En très mal !
Triste !

ali
| 30-06-2016 16:30
Je ne savais pas pas que le coupable est celui qui est censé surveiller ces fous de dieu et non ces derniers.En fait le terrorisme islamique est impossible å surveiller parce qu'il est bien ancré dans la société et tout le monde peut être terroriste.

Ahmed
| 30-06-2016 13:37
Le combat est majeur, vital pour certains.

Bizertin nationaliste
| 30-06-2016 13:11
Cela démontre que les nouvelles générations n'arrivent pas à la cheville de leurs parents, leur causent des problèmes et les entraînent vers la mort, comme cet enfant certainement gâté, et sûrement raté...

Messaouda
| 30-06-2016 13:08
Je pense que vous ne suivez pas vraiment les actualites et les analyses des experts dans les medias internationaux.La negligeance de plusieurs services de renseignements a permi aux terroristes de provoquer des massacres et de circuler sans surveillance a travers les frontieres,ce n est pas moi qui l invente c est le rapport de plusieurs experts qui
le rapporte.Vous balancez a tord et a travers ce leitmotive de la "theorie du complot",pourtant ce sont des faits confirmes.

Bedeuze
| 30-06-2016 11:17
El Manchou, Epicure, je ne faisais pas semblant, ni ne pensais qu'il y avait un double langage, je préfère seulement poser des questions, au risque de paraitre idiot, que de raconter des chausses fausses.
Merci de votre précision.

Med
| 30-06-2016 10:43
Allah yarhmou.

A lire aussi

Youssef Chahed a remis à Emmanuel Macron une lettre rédigée par le chef de l’Etat, Kaïs

12/11/2019 00:30
0

Une cérémonie de passation des pouvoirs a eu lieu dans le soirée du ce lundi 11 novembre 2019, au

11/11/2019 21:02
0

il n’y a eu aucune nomination et il ne devrait pas y en

11/11/2019 20:49
1

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a été reçu, ce lundi 11 novembre 2019, à l’hôtel Matignon,

11/11/2019 19:59
7

Newsletter