alexametrics
Dernières news

Elyes Fakhfakh laisse entendre qu’il envisage de jeter l’éponge

Temps de lecture : 2 min
Elyes Fakhfakh laisse entendre qu’il envisage de jeter l’éponge

 

La formation du gouvernement ressemble étrangement à une partie de poker entre, d’un côté Elyes Fakhfakh, désigné pour être chef du gouvernement, et de l’autre les partis représentés au parlement.

L’enjeu officiel tourne autour de Qalb Tounes. M. Fakhfakh ne veut pas du parti de Nabil Karoui (38 députés) au parlement, alors qu’Ennahdha insiste pour qu’il y soit. Le parti islamiste a été rejoint depuis quelques jours par plusieurs autres dont Machrouû et Tahya Tounes. L’enjeu officieux est un bras de fer entre Rached Ghannouchi (président du parlement et président d’Ennahdha) et Kais Saïed, président de la République. C’est ce dernier qui aurait intimé l’ordre à Elyes Fakhfakh d’écarter Qalb Tounes. C’est aussi ce dernier qui a choisi Elyes Fakhfakh alors qu’il n’a pas été choisi par les partis les plus représentés au parlement et ce n’est pas celui qui a la garantie d’avoir la plus large ceinture politique au moment du vote de confiance ou encore lors des votes des lois à venir.

 

Le souci dans tout cela est que personne ne connait le degré de sincérité d’Ennahdha et des autres partis. Exigent-ils la présence de Qalb Tounes dans le gouvernement par chantage afin de mieux peser dans les discussions et obtenir ainsi davantage de portefeuilles ministériels ou sont-ils sincères et veulent réellement un gouvernement d’union, sans exclusion, afin de garantir sa bonne marche ?

Sachant qu’en cas de rejet du gouvernement d’Elyes Fakhfakh, les partis offrent la possibilité au président de la République d’aller vers des élections anticipées, ce qui n’arrange pas forcément tout le monde, notamment Tahya Tounes.

D’un côté comme de l’autre, il y a entêtement. Ennahdha ne cède rien et exige la présence de Qalb Tounes, les partis sont d’accord sur le programme du gouvernement, mais refusent de le signer tant que le point de l’exclusion n’a pas été résolu et Elyes Fakhfakh refuse tout rétropédalage, signe de faiblesse politique.

 

Après « l’échec » des discussions tenues la veille, plusieurs proches d’Elyes Fakhfakh ont commencé par ébruiter l’information que celui-ci envisage de jeter l’éponge et de ne pas céder au chantage. Ces proches soufflent ainsi aux médias, aux politiques et sur les réseaux sociaux, que la possibilité d’aller aux élections anticipées est d’actualité et qu’il est hors de question pour Elyes Fakhfakh d’aller vers un vote de confiance avec un risque d’une motion de censure dans quelques mois.

Ce qui laisse entendre que si les partis ne soutiennent pas tout de suite et sincèrement Elyes Fakhfakh et n’oublient pas l’histoire de Qalb Tounes, il va les mettre devant le fait accompli et laisser leur sort entre les mains de Kaïs Saïed.

Elyes Fakhfakh, et ses proches qui diffusent ces informations, sont-ils sincères et prêts à jeter l’éponge ou jouent-ils, eux aussi, au poker ? Pas de réponse pour le moment, la partie n’est pas encore finie, les priorités nationales attendront…

 

R.B.H.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (57)

Commenter

Maxula
| 05-02-2020 20:03
ouehda taht el-battania, chouclata treya. . .
ouahda, ouahda wel m'bet fi sidi l'héni !

Piano piano, carissimi amici, perche oggi abbiamo finalmente molto bene arrivati al paradiso tunisino. . .sorridere. . .sorridere. . .

Les tiraillements, les tergiversations, les valses-hésitations et les comptes d'apothicaire d'un tel ou d'une telle, ont atteint le seuil d'acceptabilité des uns et des autres. . .et il apparaît aussi évident que le nez au milieu de la figure que le gouvernement Fakhfakh restera définitivement dans les limbes. . . ainsi que la situation de pays, qui ne sortira de l'auberge espagnole que grâce a une seule action déterminée et résolue, à savoir "la dissolution de l'Assemblée" !
Car lorsque ça ne va pas, il n'y a pas mieux que de rebattre les cartes, pour un nouveau départ !
Cela aura au moins le mérite de la clarté et de la simplicité !
Et foin des tiraillements et des fuites en avant irresponsables de tout un chacun.
Il faut vite couper l'herbe sous le pied de celui et de ceux qui veulent rejeter sur l'autre la responsabilité de l'échec de la formation du gouvernement Fakhfakh sous prétexte de refuser l'exclusion d'un parti pestiféré si ce n'est d'un autre vérolé !
Parlons peu mais parlons bien : les islamistes tiennent à ce que TOUS(*) les partis soient partie-prenante dans le gouvernement. . .à condition qu'ils soient eux-mêmes l'élément dominant, et ce dans le souci de diluer leur propre responsabilité quand viendra l'heure des (règlement de) comptes : si l'action du gouvernement est un succès, même plus au moins convaincant, ils diront que c'est grâce à eux !
Et si le gouvernement fait faillite, les islamistes ne manqueront pas d'en rejeter la responsabilité sur les autres. . .avec lesquels pourtant, ils faisaient partie de la même équipe !
Que KS, de grâce, siffle la fin de la récré, et aujourd'hui avant demain !
Maxula.
(*) ouehda watanya (yaatihom d'nya) !

Maxula
| 05-02-2020 19:21
Certaines belles âmes quoique pauvres d'esprit (et d'écrits !) semblent avoir pour seule obsession maladive de me suivre pas à pas et de commenter tous mes faits et gestes, donnant par là l'impression d'en être au premier chef concernés (et cons cernés) s'ils n'en sont pas gravement affectés !
Remarquez, si c'est pour en faire leur miel et en apprendre plus qu'ils ne seront capables eux-mêmes d'apprendre quoi que ce soit à qui que ce soit, why not ?
Mais ne dit-on pas à juste titre que celui qui se sent morveux se mouche ?
Et que le galeux se trahit en jouant des coudes ?
Quant aux klebards qui d'instinct hurlent à la mort, ne dit-on pas que les animaux en général, sont dotés d'un sixième sens ?
Je rassure toutefois ceux qui se sentent comme des nabots devant un géant, tout en apaisant les inquiétudes des autres insignifiants qui se font de la bile, je continuerai de faire ce que je veux quand je veux avec qui je veux et comme je veux !
J'ai trop la rate qui s'dilate. . .pour m'arrêter de boire du p'tit lait !
Bien au contraire !
Maxula.

hamahama
| 05-02-2020 14:45
Fakhfakh finira par inclure QUALB T mais mais ennahdha sortira gagnante du gâteaux
et qui aura des mécontents au moment de la distribution des enveloppes des MINISTERES
d'après l'annonce de Fakhfakh qui lui ce charge de nommé certain Ministères ce que veux dire ,manger de ce gâteaux mes les cerises sont pour moi et pour ennahdha qui me tiens par tous les moyens

A.
| 05-02-2020 13:50
Je les ai relus. Il ou elle joue sur la frontière.
Je suis mitigé. C'est que traiter quelqu'un de kelb est très péjoratif et diminutif. En même temps, beaucoup traitent les nahdhaoui de charognards et autres.... Maxula est très dure dans ses commentaires et beaucoup ne les apprécient pas parce que c'est à la limite de l'insulte. C'est une façon d'intimider. Deux façons pour réagir à ça: soit la confrontation et demander à BN d'intervenir en que BN ne fera pas ou bien tourner cela en humour. Généralement ces personnes lorsqu'elles voient que ce qu'ils disent n'a plus d'effet et les gens s'amusent en lisant ses commentaires sur lieu de s'énerver, elles finissent par arrêter... De mon côté je laisserai faire mais je leur tournerai en humour.

fatmi ben ayed
| 05-02-2020 12:35
Le consensus est l'obsession de rached Ghannouchi. Il n'a pas compris que dans une démocratie il faut une opposition. Nous sommes dans la situation présente à cause du consensus Nidaa Tounès - Ennahda de 2014-2019. Même certains dans son parti l'ont compris et en ont assez.
Pour moi le gouvernement le moins mauvais est: Ennahda + une collection de pluspetits partis (Courant démocrate, Tahya Tounès, El Karama par exemple)
Opposition: Qalb Tounès, le PDL, et d'autres...
Une Gouvernement d'Union National (GUN: arme à feu en anglais) est un bon moyen pour la démocratie tunisienne de se suicider.

Vérité
| 05-02-2020 12:04
Si la justice innocente Karoui ?
Imaginez le hold up que nous avons vécu pendant six mois !

Au lieu de régler les problèmes des démunis, nous avons été manipulés pour s'occuper de ce problème de Fassad

takilas
| 05-02-2020 11:56
Ces6t un " meunier" et un lèche- bottes à qui ils ont dû lui donner un os à ronger ce minable qui soutient ces voleurs et ces assassins qui contonuent à fuir la justice par tous les moyens.
Des crapules et des vagabonds ces pourris. Khommaj.

OLM
| 05-02-2020 11:13
Les responsables d'Ennahdha se disaient, il y a juste quelque temps, qu'ils étaient farouchement contre 'EL FASSED' et brusquement là, ils soutiennent avec ferveur un parti qu'ils ont qualifié eux même de 'FASSED'. Comment espèrent-ils gagné désormais en la confiance de l'électeur et citoyen Tunisien, fatigué, dégoûté et risquant de devenir carrément désinterressé de la vie politique et même publique de ce pauvre pays . Cela ne rime en rien avec les principes religieux de l'Islam, qu'ils clament haut et fort.

l'idiot du bled
| 05-02-2020 10:44
Tous ces CALCULS politiques à G'?OM'?TRIE VARIABLE où pour certains (ABIR MOUSSI
ça PLANE) dans cet ESPACE qu' est L'ARP poussent à faire des ADDITIONS ,des SOUSTRACTIONS de voix qui sont à l'origine de la MULTIPLICATION des DIVISIONS politiques et si aucun R'?SULTAT n'est trouvé pour résoudre rapidement ces '?QUATIONS nous passerons directement vers l'ARITHMETIQUE. ( nidham KAIES) KAIES S3AYED bien sûr.

@Maxula : c'??est honteux de qualifier plus le 1/4 des tunisiens de chiens
| 05-02-2020 10:17
Je suis un lecteur assidu de votre journal .

Je constate que le modérateur ne fait pas bien son travail.

Quelqu'un n'est pas d'accord avec un homme public , a le droit d'utiliser les qualificatifs « adéquats « pour donner une image ou un sens à son sentiment.
Par contre traiter plus le 1/4 des tunisiens ( ce qui ont voté pour Nebil Karoui ) de chiens ( Kelb) est inadmissible.
Je vous demande de bien vouloir faire de sorte que ce genre d'insulultes qui visent des personnes anonymes soit impérativement supprimer.
En effet, plus de 1 million de tunisiens ont voté pour Nebil Karoui aux élections présidentielles et plus de un demi million pour les élections législatives se sentent insulés .
Ce n'est pas une question de nombre , c'est une question de morale et de crédibilité de support média .

A lire aussi

40 décès ont été enregistrés en France et cinq en

04/04/2020 00:15
0

l’employée de la boulangerie « La Tunisoise » à l’Aouina a été testée positive au

03/04/2020 23:47
0

La situation se développe quotidiennement. Nous avons besoin des dons.

03/04/2020 22:37
0

Senior Expert en géopolitique et en méthodologies de la prospective et de l’anticipation, il

03/04/2020 22:04
2