alexametrics
samedi 15 juin 2024
Heure de Tunis : 08:52
Dernières news
Drame à Zarzis : incompétence caractérisée de l'Etat !
14/10/2022 | 15:20
6 min
Drame à Zarzis : incompétence caractérisée de l'Etat !


La question de la migration irrégulière fait rage en Tunisie depuis des années. Ce fléau prend de plus en plus d'ampleur et séduit, malheureusement, les Tunisiens de tout âge et de toute catégorie. Enfants, femmes fonctionnaires, et même retraités choisissent de nos jours de risquer leur vie et de tenter la traversée de la Méditerranée sur des pseudo-embarcations. Face à cela, l'Etat se contente de compter les bateaux interpellés en mer et les corps repêchés. Partir à la recherche d'un bateau ou de naufragés ne fait, apparemment, plus partie des compétences des autorités tunisiennes. Le drame survenu à Zarzis a mis en évidence la défaillance de l'Etat sur tous les niveaux.


La disparition d'une embarcation clandestine au départ de Zarzis a eu lieu à la date du 18 septembre 2022, soit depuis près d'un mois et en emportant avec elle 18 citoyens tunisiens. Ce jour-là, il faisait beau, la mer était calme et les passagers s'apprêtaient à entamer une nouvelle vie dans le vieux continent. Quelques coups de fil entre les migrants et leurs proches ont même eu lieu. Malheureusement, une heure après, plus rien ! Aucun signal de la part de ces derniers. Ceci a poussé les familles des disparus à lancer l'alerte. Quelques pêcheurs de la région sont partis à la recherche de l'embarcation. Entre-temps, une rumeur affirmant que le bateau avait chaviré au large des côtes libyennes avait fait le tour de la région. Certains ont même affirmé que les migrants avaient été interpellés par les forces libyennes et placés en détention. Cette nouvelle avait calmé les habitants de la région et les familles des victimes. Bien évidemment, il ne s'agissait que d'une rumeur que les autorités tunisiennes n'étaient pas capables de confirmer ou de nier. Et c'est ainsi que les Tunisiens ont appris que les gardes-côtes ne partaient pas à la recherche des navires disparus en mer suite à un signalement des parents des personnes concernées.


Durant les jours précédents, quelques pêcheurs partis à la recherche des migrants ou d'autres s'adonnant tout simplement à leur activité économique ont commencé à découvrir quelques corps en mer. Ils ont informé les autorités tunisiennes et certains d'entre eux ont pris des photos des cadavres flottant au milieu de cette étendue bleue. Certains corps ont été découverts au large de Djerba et niant donc la rumeur concernant la détention des naufragés en Libye. Ceci a représenté un point de non-retour pour les habitants de Zarzis et les parents des victimes. Ils ont mené l'enquête et découvert, par la suite, que d'autres cadavres avaient été récupérés par les autorités locales durant la même période. Les corps ont été officiellement classés comme ceux de migrants étrangers et ont donc été enterrés dans le jardin d'Afrique. 

Ce jardin est un cimetière servant à enterrer les migrants inconnus morts durant la traversée de la Méditerranée. Ce jardin avait été créé pour accueillir des dépouilles selon des conditions bien précises. Les cadavres doivent être soumis à un examen médical incluant des tests ADN et une identification du pays d'origine. Une photo, prise en mer par un pêcheur et montrant un corps qui a par la suite été récupéré par les gardes-côtes, a révélé la grande mascarade et la défaillance des autorités officielles. Le cadavre avait été enterré dans ce jardin. Or, la mère de l'un des participants à cette traversée l'avait identifié comme étant son fils. La photo prise par le pêcheur était celle d'un cadavre portant le même short que celui que l'enfant avait mis avant la traversée. Ce même corps avait été enterré dans le jardin d'Afrique et les autorités locales ont insisté sur le fait qu'il soit celui d'un étranger. Les habitants de la région et les familles des naufragés découvriront par la suite qu'il ne s'agissait pas d'un incident isolé puisque ce sont pas moins de quatre morts soupçonnés d'être des Tunisiens qui ont été récupérés durant la même période et enterrés dans ce cimetière. 


Malheureusement, tout au long de ces tristes événements, il n'y a eu ni interventions ni visites ni communiqués de la part de l'autorité centrale ou de l'un des membres du gouvernement actuel. Parallèlement, les habitants de Zarzis se sont retrouvés dans l'obligation de multiplier les manifestations et de bloquer les routes afin de contraindre les autorités locales et régionales à les écouter et à répondre à leurs revendications. Ceci a conduit à un jour de colère et à une grande manifestation au cœur de la ville. Sous la pression des habitants de la région, les cadavres ont été déterrés et subiront un test médico-légal afin de déterminer leurs origines. Entre-temps et face à la défaillance et à l'incapacité de l'Etat à gérer la crise, les pêcheurs ont organisé, eux-mêmes, des campagnes de recherches et d'inspections de plusieurs zones. Ils ont organisé des patrouilles et ratissé plusieurs zones. Ceci a permis d'extraire d'autres cadavres. 

De son côté, le gouverneur de Médenine, Saïd Ben Zayed, a affirmé à plusieurs reprises que l'enterrement des cadavres a eu lieu conformément aux normes mises en place. Il a, aussi, affirmé que l'Etat avait déployé des moyens importants dans le cadre des recherches des naufragés, mais sans rien trouver. En contre-partie, les pêcheurs avec leurs petits chalutiers ont repêché huit cadavres. Les habitants de la région accusent les autorités d'avoir volontairement participé à l'enterrement douteux des Tunisiens dans le jardin d'Afrique. Le gouverneur avait apposé sa signature sur les documents autorisant l'enterrement de ces cadavres sans test ADN et en s'appuyant sur un simple constat par un médecin. Il a, également, choisi d'organiser une réunion du comité régional de lutte contre les catastrophes sans en informer personne et 21 jours après la disparition de l'embarcation. Il avait mis à l'écart les pêcheurs ayant organisé les recherches et extrait les corps. Par la suite et lors d'une visite le 14 octobre 2022, le gouverneur s'est rendu à la délégation de Zarzis. Il a été reçu par des critiques, des cris et des jets de pierres. Il a été dégagé par les manifestants en raison de ses déclarations et de son attitude. 


La situation continue à empirer dans la ville. Les citoyens réclament et exigent des explications et plus d'implications de la part des autorités locales mais aussi centrales. Ils ont mis l'accent sur l'absence de visites ministérielles. Ils ont lancé un appel au président de la République, Kaïs Saïed, lui demandant de leur rendre visite. Les habitants de la région ont estimé que leurs morts ont vécu en tant qu'étrangers et ont été enterrés aussi comme des étrangers. Cette affaire vient remettre en cause la crédibilité du processus mis en place et relatif à la collecte de cadavre et à leur identification. De son côté, le chef de l'Etat semble se focaliser sur ce qui lui importe le plus : la révision de la loi éléctorale et la lutte contre les fameux spéculateurs que personne n'a encore pu identifier.


Sofiene Ghoubantini

14/10/2022 | 15:20
6 min
Suivez-nous
Commentaires
Abir
Ce n'est pas incompétence seulement !
a posté le 16-10-2022 à 10:43
Mais un dictateur fou du pouvoir jusqu'à devenir incontrôlable , sans sentiment humain! Un "chef" d'Etat qui protège les terroristes et chasse les patriotes Elwatanyene de pratiquer leur droit de manifester, ce n'est pas un chef d'Etat, c'est un protecteur des terroristes! Tu ne dureras pas ya ks! Un mot aux naïfs,il faut mettre dans vos têtes que ks coopère avec ennahda ,la preuve on l'a vu hier
takilas
Nahdha est en train de perdre beaucoup d'argent pour provoquer des troubles.
a posté le 15-10-2022 à 15:03
Celui démontre que pendant leurs dix ans de gouvernance catastrophes, qu'ils avaient plusieurs avantages et pusieurs privilèges, et ne veulent donc pas croire qu'il allaient les perdre, ce qui les oblige, comme dernier recours, de mettre tout l'argent en leur possession, vu qu'apparement ils ne perçoivent plus de l'argent provenant de l'étranger, destine soit pour accomplir des sabotages ou, comme à leur habitude, de soudoyer et engager des milices en vue d'accomplir soit du vandalisme ou des destructions matérielles.
Toutefois, ils peuvent maintenant, et comme auparavant, passer aux éliminations physiques et les menaces.
Ya wildi mafia rahoum wa moujrmine.
Warda
avec quel argent est payé ces traversées mortuaires ?
a posté le 14-10-2022 à 22:10
Le salaire moyen en Tunisie est faible, une fois le loyer payé, la nourriture etc..que reste t'il ?
Le prix de ces traversées est payé comment ?
Petit x
Les seuls responsables de cette tragédie...
a posté le 14-10-2022 à 21:46
Sont les parents de ces gamins parce que, selon la déclaration de l'un d'eux à la radio de mosaïque. fm, c'est qu'ils ont été tous au courant de ce voyage en enfer et qu'ils l'ont financé par-dessus du marché:
C'est tout simplement criminel ce qu'ils ont fait avec leurs enfants.

Le reste n'est que du cinéma pour fuir leurs responsabilités.

Pour ce qui est de 'Etat, il n'est pour rien dans cette tragédie qui perdure d'ailleurs depuis 2011 tout en emportant des dizaines de milliers. Ils (ces parents zarzissiens) n'ont donc qu'à s'en prendre à eux-mêmes et à leur débilité en jetant leurs progénitures, des mineurs de 14 et 15 ans, au fond de la mer.

Honte à eux...
A4
Ni majeur, ni vacciné !
a posté le à 12:22
L'individu tunisien "moyen" n'est ni majeur ni vacciné.
Il n'est par conséquent jamais responsable de ses actes: la faute est toujours aux autres. Cela peut être le voisin, l'autre tribu, l'état, le gouvernement, l'étranger, les grandes puissances, le FMI, l'ancien colonisateur, les hommes d'affaires, les spéculateurs, les chambres noires, etc ...
Même quand il vote pour des cons, des assassins et des voleurs, il ne se sent pas responsable de ses choix et de la misère qui en a découlé.
Avec une mentalité pareille, il est interdit de parler d'un "peuple". Il s'agit juste d'une "poussière d'individus".
Et c'est pour cela que de temps à autre il y a des "particules" que le vent emporte avec une facilité déconcertante vers des territoires lointains ou . . . vers les fonds marins !!!
Daoudaou
La migration clandesyine ou autorisée ?
a posté le 14-10-2022 à 21:41
Prière préciser et augmenter les capacités des morgues dans ce cas pour la migration sous-lieutenant assurée par le gouvernement.
Ou bifnvestce une provocation de la part de nahdha pour semerla debandade cherchant un retour impossible zu pouvoir.
Nephentes
Ce qu'il faut dire
a posté le 14-10-2022 à 20:42
Il faut restituer les faits réels en pareilles circonstances

La Tunisie est un carrefour mondial de migration illégale, depuis presque une vingtaine d'années; Ce trafic de plus en plus important et lucratif résulte de la collusion directe entre mafias internationales et certains représentants de l'Etat tunisien

Dont des fonctionnaires chargés précisément de lutter contre la migration clandestine a partir du littoral tunisien, comme l'a écrit noir sur blanc un rapport della Guardia di Finanza
https://www.reportdifesa.it/guardia-di-finanza-operazione-charon-organizzavano-traversate-dalla-tunisia-per-immigrati-clandestini-disposti-a-pagare-bene-arrestati-10-responsabili/u

Le directeur du Centre européen de lutte contre le trafic des migrants d'Europol, le Slovène Robert Crepinko
« Il est pratiquement impossible d'atteindre l'Europe clandestinement » sans avoir payé une mafia, 94% des migrants y ont eu recours, ajoute ce policier en se basant sur une étude de 2018." Il s'agit essentiellement concernant le cas tunisien des mafias calabraises, albanaises libyennes, serbes, turques et ...... tunisiennes)

Global Financial Integrity estime tous les ans le chiffre d'affaires mondial de la criminalité. Pour 2018, elle considère que le travail forcé et trafic des êtres humains pèse pour 170 milliards de dollars, derrière le trafic de stupéfiants, avec 320 milliards de dollars, et la contrefaçon, avec 250 milliards de dollars.

Il y a un chiffre que vous ne connaissez pas et qui est extrêmement significatif : a l'heure actuelle, et depuis au moins 5 années, des DIZAINES de bateaux fonctionnent en permanence pour assurer le transit clandestin entre Tunisie et Italie

Autre donnée que vous ne connaissez pas : toujours selon Europol, les mafias ont corrompu des milliers de fonctionnaires qui ainsi ferment les yeux sur la qualité des faux papiers, voire contribuent à en délivrer.

250 centres de transit clandestins ont été repérés par la police dans l'UE et des dizaines existent en dehors de l'UE. Le passage d'un migrant, de Lesbos en Allemagne coûte, début 2018, environ 2 800 '?'. Un faux visa Schengen de bonne qualité donnant accès à toute l'UE coûte 4 500 '?'. Un faux passeport plus un faux visa Schengen coûte 8 000 '?'. (Source : Sécurité globale, n°11, automne 2018.)

Europol estime qu'en moyenne, un migrant paie de 3 000 à 5 000 euros pour le voyage complet vers l'Europe.

Abir de Gabès
L'incompétence de l'Etat est sans précédent depuis un certain 14 janvier 2011, que certains idiots l'appellent "révolution"
a posté le 14-10-2022 à 20:37
Il est du devoir de l'Etat :
- d'empêcher l'émigration clandestine afin d'éviter des drames,
- favoriser l'émigration légale, mais pour cela, il faut avoir une politique étrangère comme avant 2011. C'est à dire une neutralité positive
- favoriser les investissements internes et externes, afin de créer des emplois.

Malheureusement, nous n'avons ni les compétences, ni la volonté depuis la pseudo "revolutin"

Vivement le PDL au pouvoir !
Citoyen de Tunisie
Soyons objectifs
a posté le 14-10-2022 à 20:27
Ils partent vers l'inconnu avec le soutien de leurs familles. Les mexicains le font à pieds et sont canardes par même des criminels et les leurs ne font pas de cinéma. Chacun devrait assumer ses choix. Au lieu de leur donner d'argent pour se jeter à la mer, pourquoi ne les encouragent-ils pas à lancer un petit projet ou à suivre une formation. Certes, ce n'est pas facile chez nous mais chez nous y a la vie alors que chez les autres c'est soit la misère soit la mort.
Et pourquoi ça c'est enflammé après que ennahdha s'en est mêlé. Cessons d'insulter l'intelligence nationale et ouvrant les yeux de nos concitoyens. l'Europe n'est pas le paradis.
Fares
Les vrais criminels
a posté le 14-10-2022 à 18:13
Les vrais criminels sont les personnes qui organisent ces voyages à bord d'embarcations en fin de vie et remplies à ras bord.

A ma connaissance ces criminels n'ont jamais été iniquités.
A4
L'incompétence est générale !
a posté le 14-10-2022 à 17:16
Car chaque peuple a le gouvernement qu'il mérite !!!
Qui a voté pour les assassins-voleurs khwenjias en empochant 20 dinars et un paquet de chocotom ?
Qui a détruit le pays et son économie en fermant les vannes de gaz et bloquant les trains de phosphate ?
Qui a voté pour un président qui ricane en nous déclarant qu'il n'a pas de programme ?
Hamza Nouira
Et bien....
a posté le 14-10-2022 à 16:41
On ne peut blâmer que celui qui prends des risques. Ils ont joués ils ont perdus.
Ils iront au paradis paraît il.
Un citoyen
Ceux qui prennent la mer doivent assumer leurs actes
a posté le 14-10-2022 à 16:26
Trop facile d'incriminer l'état et chercher des boucs émissaires !
Ces familles n'avait qu'à dissuader leurs proches de tenter cette aventure et faire les choses dans les règles à savoir déposer un dossier d'émigration en bonne et du forme !
Jeter de l'huile sur le feu comme semble le faire BN pour ses raisons inavouables ne les ramèneras pas à la vie !
Paix à leurs âmes dans tous les cas, cette situation est le résultat de 11 ans de destruction de l'état et ne date pas du président et ce quel que soit son niveau d'incompétence et de son staff médiocre
fares
Les parents sont responsables de cette embarcation
a posté le à 10:33
Il y a même des parents qui financent cette migration illégale et courent le grand risque sous prétexte pauvreté, chômage, et désespoir. Ces parents sont responsables devant Dieu et devant leurs enfants de cette catastrophe, s'ils sont incapables d'éduquer et d'encadrer leurs enfants contre tout mal pourquoi ils ont eu des enfants. c'est pour les jeter dans la mer. Il faut dire aussi que les garde-côtes sont incompétents et sont aussi responsables de leurs incompétences et du laxisme. Le gouvernement n'a pas la possibilité de mettre un policier devant chaque maison pour contrôler leur mouvement, c'est aux parents des victimes qu'ils baissent le bras devant cette situation au lieu de sensibiliser leurs enfants le risque de la mort. Les gouverneurs des régions côtières, les maires et les députés auraient du faire l'effort de sensibilisation des jeunes relavant de leur régions respectives sur la migration illégale et les possibilités d'engager des petits projets identifiés dans leur région afin d'éviter la catastrophe. Un suivi rigoureux sur le travail des activités des gouverneurs est nécessaire par le gouvernement avec un plan bien identifié et un agenda bien déterminé.
ali
@ Un citoyen
a posté le à 07:44
Les portes de l'immigration pour l'Europe se ferment de plus en plus avec l'avènement quasi certain de l'extrême droite et les dangers que perçoivent les europeens de l'immigration d'une population nourrie d'un islam intégriste qui représente une menace pour leur mode de vie et leur société.
Alya
Oui citoyen
a posté le à 19:51
Oui citoyen, et au risque de choquer plusieurs intervenants, je partage tout ce que vous avez écrit. Les criminels sont les passeurs et malheureusement les parents sont souvent complices en payant les frais de ces traversées sans retour. Allah yarhamhoum
Agatacriztiz
Ouvrons l'oeuil et le bon...
a posté le 14-10-2022 à 16:15
la Tunisie est la cible privilégiée, prise en tenaille, d'une part, par les politiques d'externalisation des frontières de l'Union européenne en Méditerranée que, d'autre part et simultanément, par l'organisation, à partir de son territoire, d'une sorte de "plaque tournante" nécessaire aux bandes mafieuses à la mise sur pied de filières d'immigration clandestine.
Déploiement de l'agence Frontex, garde-côtes nationaux de mieux en mieux équipés et entraînés et système d'expulsion sans cadre juridique, nous font considérer que "tous les ingrédients" seront bientôt réunis pour faire de la Tunisie la parfaite garde-frontière de l'Union européenne, ne nous leurrons pas.
En même temps, une sorte de "sélection" semble se faire, en pleine mer, où alors dès accostage de malheureux épuisés et terrorisés par des conditions de "voyage" déplorables, par d'autres filières mafieuses, prenant le relais, en dirigeant ces déshérités, souvent sans identité, vers des "employeurs" peu scrupuleux, trop heureux d'avoir à faire à cette "force manuelle" inespérée et peu coûteuse.
Alors nous ne rendons pas complices de cette même union européenne trop soucieuse de nous "déléguer" un problème épineux ni de ces mafieux sans foi ni loi qui bénéficient, ne nous leurrons pas, de soutiens et d'appuis locaux.
Les corps qui s'amoncellent sur nos plages ou dans nos cimetières en sont l'insupportable illustration, à la fois les victimes des politiques migratoires de l'Union européenne et des organisations mafieuses qui approvisionnement cette même union européenne en main d'?uvre docile et corvéable à merci.
Les habitants de cette région de Zarzis sont une nouvelle fois manipulés pour la circonstance par ceux qui ont sans doute des intérêts dans ce trafic d'êtres humains, comme, souvenons nous, ils s'étaient "rebellés" avec les populations de la région quand les autorités avaient décidé de mettre un terme au trafic des "contras" qui pullulent dans la région.
ali
@Agatacriztiz
a posté le à 07:37
Laisser franchir son peuple les frontières d'un autre pays est un acte de guerre dans le droit international!!!
Tre
Info
a posté le 14-10-2022 à 15:51
l'Europe déteste c migrants..alors
FALLAG
Questions..questions..
a posté le 14-10-2022 à 15:38
Le gouverneur de Médenine, Saïd Ben Zayed, doit dire aux citoyens de Zarzis, dans quelles circonstances ces morts se sont noyés. La poursuite de la Marine a-t-elle contribué à leur noyade ?