alexametrics
lundi 27 mai 2024
Heure de Tunis : 13:11
Dernières news
Brahim Bouderbla : aucune enquête ouverte contre Sawsen Mabrouk à propos du royaume d'Atlantis
19/03/2023 | 15:12
2 min
Brahim Bouderbla : aucune enquête ouverte contre Sawsen Mabrouk à propos du royaume d'Atlantis

 


Le président du Parlement, Brahim Bouderbla a assuré, dimanche 19 mars 2023, lors une déclaration accordée à Oussema Chaouali, lors de l’émission Jaweb Hamza sur les ondes de Mosaïque Fm, que le Parlement n’avait ouvert aucune enquête contre la vice-présidente Sawsen Mabrouk pour les accusations portées à son encontre en rapport avec son adhésion au gouvernement virtuel du royaume d’Atlantis. 


Brahim Bouderbala affirme qu’il a parlé avec Sawsen Mabrouk à ce sujet et que l’affaire ne méritait pas l’ouverture d’une enquête : “J’en ai parlé avec Sawsen Mabrouk, elle m’a indiqué qu’elle avait participé avec cette organisation à travers une consultation juridique pour des détails virtuels. Cela n’a rien de criminel et ne mérite aucune importance”. 

Brahim Bouderbala assure que l’assemblée des représentants du peuple était visée par les opposants des mesures du 25-juillet. 


Dans le communiqué officiel du PDL (Parti destourien libre), signé par sa présidente Abir Moussi, Sawsen Mabrouk serait membre d’une pieuvre constituée d’organisations et d’instances internationales en qualité de ministre du Travail. Cette pieuvre s’appelle Nouveau Royaume d’Atlantide (New Atlantis dans l’original), terre de la sagesse, un État en cours de constitution dont le roi s’appelle Harun Aydin. Ce royaume est doté d’un gouvernement décentralisé dirigé par Mohammad Alabbadi avec une série de ministres dont la Tunisienne Sawsen Mabrouk, chargée du portefeuille du Travail. On a d’ores et déjà commencé à distribuer les nationalités de ce nouveau Royaume d’Atlantide et on a envoyé des correspondances à plusieurs États pour y ériger des représentations diplomatiques.

D’après des documents révélés par le PDL, le royaume en question a envoyé une correspondance officielle au ministère tunisien des Affaires étrangères. Les fondateurs sont en train, actuellement, de chercher un territoire quelque part sur la planète pour ériger leur royaume et achever ainsi les conditions de constitution d’un État et l’obtention d’une reconnaissance officielle. Ils ont créé également des cartes d'identité officielles et un hymne national.



S.H


19/03/2023 | 15:12
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Abir
Erajel mè sada9 ched leblasa
a posté le 19-03-2023 à 16:35
Il ne faut pas le déranger, même si , c'est sur la destruction de pays! Un opportuniste à mourir !
Biled Attararanni
Oh qu'il est gentil !
a posté le 19-03-2023 à 16:22
Il faut bien que la dame présente sa démission ou que quelqu'un le lui demande. Lire l'article 61 de la constitution. Il est clair et net.