alexametrics
lundi 04 mars 2024
Heure de Tunis : 23:14
Dernières news
Bassem Trifi : la situation des droits humains en Tunisie est critique
09/12/2023 | 19:26
2 min
Bassem Trifi : la situation des droits humains en Tunisie est critique


Le président de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme (LTDH), Bassem Trifi a considéré que la situation des droits en Tunisie était critique. Il a évoqué comme principale cause la monopolisation de la prise de décision, le contrôle sur les institutions politiques et la soumission du pouvoir législatif par le président de la République, Kaïs Saïed.

S’exprimant durant une conférence organisée par la LTDH le 9 décembre 2023 à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’Homme, Bassem Trifi a déploré la défaillance du gouvernement et la multiplication des atteintes aux libertés et à l’encontre des militants politiques. Il a estimé que plusieurs procès ont démontré l’absence des garanties d’un procès équitable.

Le président de la LTDH a, aussi, évoqué les atteintes aux journalistes par le biais du décret n°54 liberticide. Ce texte est, d’après lui, en opposition avec les libertés de la presse et des médias telles qu’évoquées dans les textes internationaux.

Pour ce qui est de la situation économique du pays, Bassem Trifi a qualifié la chose de crise sans précédent. Les principales cases à cela seraient l’absence d’une politique gouvernementale claire et de solution permettant de stopper la dégradation de l’économie tunisienne. Il a estimé que les accusations de complot étaient un prétexte servant à cibler les opposants.

Bassem Trifi a appelé le président de la République, Kaïs Saïed et le gouvernement à mettre fin à la dérive vers l’autocratie, à la marginalisation des institutions représentatives, à la diabolisation des partis politiques et à la soumission de la magistrature.

S’exprimant au sujet de la cause palestinienne, Bassem Trifi qualifié les actes de l’entité sioniste de crimes contre l’humanité. Il a critiqué le silence de la communauté internationale et la collaboration des États arabes. Il a considéré que les responsables étatiques devaient s’opposer aux crimes commis par Israël.


S.G

09/12/2023 | 19:26
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Tounsi Tounsi
Donneur de leçon sans crédibilité
a posté le 10-12-2023 à 11:40
Je suis le premier à revendiquer plus de justice sociale dans le cadre d'un Etat de droit respectueux des droits et libertés individuelles fondamentales pour tout citoyen tunisien.

En revanche, je serai un farouche opposant à toute tentative d'instrumentalisation de la question des droits de l'homme pour déstabiliser notre pays et nous dénigrer. Dans le monde entier, et à fortiori chez les donneurs de leçons occidentaux, la situation des droits humains est critique.

Leur instrumentalisation est une méthode pour dominer les pays du Sud global. Ni plus ni moins.

Avez-vous déjà vu des dirigeants, criminels de guerre occidentaux traduits devant la Justice internationale ? Non.

Quand des Etats européens sont condamnés par la Cour Européenne des Droits de l'Homme, quelles sont les conséquences ? Aucune.

On a des progrès à faire, c'est ce que dit notre ministère des affaires étrangères. Ce qui est honnête. En revanche, les colonisés et les esclaves tunisiens doivent se mettre dans la tête qu'à l'ère d'internet, les informations circulent et les mensonges sont démasqués.

La Tunisie est comme elle est, mais elle avance comme elle peut. Elle n'a pas besoin de parasites financés par des officines occidentales ou arabes douteuses pour lui dicter sa conduite.

Les agenouilleurs (peu importe leur nationalité, religion ou bord politique) ne sont pas les bienvenus dans notre pays.

Allez embêter les régimes occidentaux et ceux des pays subsahariens avant de nous casser les pieds.
kindman
quelle mascarade !
a posté le 10-12-2023 à 07:23
quelle mascarade ! ces gens encore parle-t-ils de ces foutus types d'organismes ?
quelle hypocrisie, quelle honte !
vive Kais said le sauveteur de notre pays de ces corrompus.
Naim
Vous n'êtes que des chatlots.
a posté le 09-12-2023 à 20:20
La Tunisie est victime de voyoux bien enracinés dans tous les organes du pays. Pendant ce temps vous nous les gonflés avec votre saloperie de droit de l'homme. Est-ce que la France respecte les droits de l'homme ? Est-ce que l'Amérique respecte les droits de l'homme ? Est-ce qu'Israel respecte les droits de l'homme ? Bien sûr que nous. Alors, épargnez nous vos saloperies et dois-je vous rappeler que sous votre touffes de cheveux, il y'a un crâne et un crâne est fait pour réfléchir..
Alors, arrêtez vos bêtises.
SALIM
LA LIGUE TRIFIENNE C'EST FINI.LA LIGUE C'EST TRIFI ET TRIFI EST LA LIGUE.ET IL SERAIT POURSUIVI.
a posté le 09-12-2023 à 19:59
1-La ligue n'a été qu'un REFUGE pour l'opposition :MDS (dissidents du PSD),les frères, et le POCT de HAMMA après 2011.

2-Les TUNISIENS, n'ont aucune estime pour une ligue qui a été présidée par un M.M.M,ou par TRIFI le père, qui a participé au celebre plateau sut TV7 une certaine soirée du 13 Janvier 2011, et qui a présidé une 'COMMISSION' sur les évenements du RACH à SILIANA ou du 9 avril 2012.

3-La ligue est devenue HONTEUSEMENT CELEBRE par l'appel du président de sa branche de GAFSA à la POLYGAMIE!!!!.

4-La notion 'defense' des droits de l'homme est de la SIMPLE HYPOCRISIE , et elle devra etre DEPASSEE , et ce qu'il faut actuellement, c'est la DEFENSE DE LA TUNISIE, du peuple et de ces BIENS ET DES PEUPLES, et en particulier le peuple PALESTINIEN .

5-La ligue n'a aucune representativité en TUNISIE, et elle a essayé toujours de s'atteler à des 'projets' perdus d'avance et morts nés : INITIATIVE de sauvetage de tabboubi, front ANTI-FASCHISTE pour le 'soutien' des SUBSAHARIENS, 'soutien' des 'journalistes condamnés. Et on se rappelle des ANECDOTES de TRIFI : DANS QUELQUES JOURS, DANS QUELQUES SEMAINES , dans quelques mois à propos de l'annonce de l'initiative de TABBOUBI.

6-TRIFI a perdu ses 'ALLIés' qui partagent son idéologie : JLASSI de la SNJT , la FTDES, SNOUSSI et son HAICA .

7-Normalement,TRIFI ne serait pas épargné par la justice (comme son allié JLASSI) .Lisez l'article de B.N :Bassem Trifi : des juges subissent de grandes pressions de la part du pouvoir politique. BN 27/02/2023 | 11:26 qui relaie son INTERVIEW avec MALEK KHALDI sue SHEMS FM.

« Des juges d'instruction chargés de dossiers épineux, sensibles et liés à la politique ont affirmé à des avocats qu'ils subissaient de grandes pressions de la part du pouvoir politique'?'.......
Il a estimé que Shems Fm et l'animateur de l'émission, Malek Khaldi pourraient être poursuivis en justice en raison des avis émis par les invités.

En outre, il a une deuxième affaire : REFUS DE SE PRESENTER A UNE CONVOCATION DE LA BRIGADE ANTI-TERRORISTE DE LAOUINA A TITRE DE RENSEIGNEMENT (LE 27/04/2023).
Tounsi Tounsi
Bien dit.
a posté le à 11:45
Je rajouterai : ils étaient où quand le jour de la fête nationale nos autorités ont honteusement expulsé l'ex-premeir ministre libyen Baghdadi Mahmoudi en juin 2012 vers son pays alors aux mains des bandes armées En plus moyennant une grande somme d'argent...

Pour info il va déposer plainte auprès de la CPI contre notre Etat. Cette escroquerie de la LTDH ne trompe plus personne, ce n'est qu'une officine douteuse.
kindman
bien dit
a posté le à 07:17
quelle honte cet organisme !
est ce que ce monsieur n'a pas froid aux yeux pour critiquer nos responsables ?
de quel ltdh parle-t-il ? où est ce foutu ltdh pendant ces événements lamentables chez nos frères aimés à G.A.Z.Z.A.?
pour une personne digne et humaine, elle doit boycotter cette ltdh car elle n'a plus de fiabilité en Tunisie ou ailleurs, ce genre de ligues ne cherche que de semer les paniques dans nos pays stables et sereins, je conseille ces gens d'aller se *** ailleurs et laisser notre chère Tunisie paisible et tranquilles.