alexametrics
lundi 26 février 2024
Heure de Tunis : 22:01
A la Une
Avez-vous compris le discours de Kaïs Saïed ?
14/12/2021 | 10:52
7 min
Avez-vous compris le discours de Kaïs Saïed ?

 

Schopenhauer serait encore vivant, il aurait sans aucun doute publié un ouvrage intitulé « L’art de parler sans rien dire » en complément de ses ouvrages « L’art d’avoir toujours raison » ou « L’art d’être heureux ». Pour pondre son nouvel ouvrage, le philosophe allemand se serait largement inspiré des différents discours de Kaïs Saïed et particulièrement de son allocution du lundi 13 décembre où il n’a vraiment parlé que moins de dix minutes, alors que cette allocution a duré plus de 38 minutes.

Kaïs Saïed est passé maître dans l’art de parler pour ne rien dire, de tourner en rond, de dire les mêmes choses des dizaines de fois, de dire la chose et son contraire, de lancer des phrases sans sens et des accusations sans preuves. Il fait tout le contraire de ce que font les chefs d’État et de ce que l’on apprend dans les sciences politiques, à savoir, chronométrer son discours de telle sorte que chaque phrase porte un sens et chaque mot porte un message.

 

Au bout de 38 minutes de discours de Kaïs Saïed, qu’a-t-on retenu finalement ?

Il n’a commencé à parler du fond du sujet, c'est-à-dire les nouvelles décisions qu’il a prises, que vers la 28e minute. Pour le reste du discours, Kaïs Saïed a répété ce que l’on sait déjà et a vilipendé et diabolisé ses adversaires qu’il a qualifiés d’escrocs, de voleurs, de fraudeurs, de non patriotes. Il s’est même interrogé si ces adversaires sont de l’espèce humaine.

Dans un arabe qu’il voulait châtié, mais en vérité rébarbatif, le président de la République est revenu sur la période de sa « cohabitation » avec les islamistes avec qui les réunions s’assimilaient à « des séances de torture ». Il est également revenu sur ses propres performances puisque, à l’entendre, c’est seulement lui qui était derrière l’arrivée des vaccins, de l’oxygène lors de la crise Covid. « Normalement, le travail que je faisais devait être réalisé par les responsables du secteur », a fait remarquer Kaïs Saïed, oubliant que c’est lui-même qui a nommé l’ancien ministre de la Santé.

Se jetant des fleurs et s’auto-congratulant, il déclare sans sourciller que grâce à lui, la Tunisie a pu réaliser un record mondial en termes de vaccinations par jour en évoquant un chiffre jusque-là inconnu de 50 mille vaccinations par heure !

Après avoir épinglé les anciens dirigeants, Kaïs Saïed s’est attaqué aux autres composantes de la classe socio-politique tunisienne et toujours sans nommer personne distribuant, à volonté, l’article indéfini « ils ».

Il injurie ainsi Echaâb, qu’il remercie pour ses mensonges après que ses membres ont déclaré avoir participé à l’élaboration des décisions du 25-Juillet.

Il tacle Attayar qui ont approuvé, dans un premier temps, ses décisions, mais qui se sont rétractés ensuite parce qu’ils n’ont pas eu les postes et les valises, d’après lui.

Il moque l’UGTT qui travaille à une troisième voie pour lui dire « faites même une quatrième ou une cinquième voie, moi la seule voie que je prends est celle du peuple ».

Toujours avec le « ils » de l’indéfini, il parle de valises d’argent entrées de l’étranger et de valises d’argent dérobé qui sont sorties. Il parle également de transfert d’argent. A-t-il voulu insinuer Jawhar Ben Mbarek ? Kaïs Saïed ne cite personne, comme d’habitude, mais il parle de rapports de la Commission tunisienne des analyses financières (Ctaf, dépendant de la Banque centrale de Tunisie) qui viole visiblement et allègrement son devoir de neutralité ainsi que le secret bancaire.

 

Il fallait donc attendre la 28e minute pour que Kaïs Saïed entre dans le vif du sujet et le calendrier. Une réponse au G7 et la classe socio-politique qui exigeait de lui un échéancier ? Ça en a tout l’air, en dépit du tacle envoyé aux pays du G7 à qui il a dit (encore une fois) que la Tunisie est souveraine et considère tous les pays à égalité. La France et les États-Unis apprécieront ce tact diplomatique.

Kaïs Saïed donne donc ses dates et force est de reconnaitre son attachement à des dates symboliques pour fixer son propre calendrier. On ne dépend pas de délais précis liés à la faisabilité des choses et l’efficacité des mesures. L’avenir politique du pays sera ainsi lié à ses fêtes.

Pour le lancement de la plateforme de la consultation numérique, ce sera le jour de l’an. On remarquera que le président n’utilisera pas le mot « premier » pour désigner le 1er janvier comme de coutume et préfère le mot « fateh » si cher à Mouammar Kadhafi.

Pour la clôture de cette consultation, ce sera le 20 mars, date de la fête de l’indépendance. Ainsi donc, et ça doit être vachement scientifique, la consultation de douze millions de personnes exige exactement deux mois et vingt jours. Ni plus, ni moins.

Pour la présentation du projet de révision de la Constitution par référendum, ce sera le 25 juillet 2022, date de la fête de la République et du premier anniversaire du putsch. Quand aura lieu le référendum proprement dit ? Il ne le dit pas.

Les élections législatives anticipées auront lieu le 17 décembre, date de la fête de la Révolution. Pourquoi pas maintenant puisque la situation politique l’exige ? Il n’aborde même pas le sujet, le président a juste lancé des dates fétiches.

Il évoque également, durant les dix minutes restantes de son discours, la question de la réconciliation pénale et ne manque pas de les entrecouper par une salve d’injures à l’encontre des fraudeurs qui ont spolié le pays et appauvri le peuple ou pour lancer des piques et avertissements à la justice qui se doit de prendre les choses en main.

Fin du discours et les questions essentielles restent pendantes.

 

On est à deux semaines de la fin de l’année et on ne sait toujours rien de la Loi de finances 2022. Les caisses de l’Etat sont vides et Kaïs Saïed n’a pas dit un mot comment il va financer le budget durant toute cette période allant jusqu’aux élections de décembre 2022. Il faut savoir que la situation économique est au plus mal, ce que le président ignore royalement. Loin de rassurer les investisseurs, l’hypothétique calendrier annoncé par Kaïs Saïed ne fait qu’inscrire le pays dans le flou et dans l’inconnu. Ce calendrier, sorti tel un lapin du chapeau d’un magicien, n’accélèrera pas les investissements et ne poussera pas les détenteurs de capitaux à tenter l’aventure avec la Tunisie. Même chose pour les bailleurs de fonds internationaux. Du côté des institutions de Bretton Woods, la décision sera d’attendre que la Tunisie ait fini sa transition pour ensuite envisager une collaboration avec un gouvernement légitime issu d’élections démocratiques, en attendant, stand by. Or, il se trouve que c’est aujourd’hui que la Tunisie a besoin d’aide pour payer la myriade de fonctionnaires du secteur public et pour honorer ses engagements.

Par ailleurs, le cheminement annoncé avec une grande confiance par le président de la République comporte plusieurs zones d’ombre. Nous nous serions abstenus de faire la remarque si nous savions qu’il y aurait une communication plus explicite de la part de la présidence de la République. Mais nous savons que ce n’est pas le cas.

Comment garantir la transparence de toutes les étapes évoquées par le président ? Connaitrons-nous, par exemple, le résultat de cette consultation nationale ? Quand est-ce que les membres de cette fameuse commission vont être nommés ? Selon quels critères ? Ceux de la compétence ou de l’allégeance ? Si l’on admet que Kaïs Saïed considère la constitution de 2014 comme caduque, il serait légitime de penser qu’il pense la même chose des instances issues de cette constitution, dont l’Isie particulièrement. Ces fameuses élections auront donc lieu sous la houlette du ministère de l’Intérieur comme ce fut le cas il y a des années ?

 

En annonçant une feuille de route, le président de la République pense certainement avoir fait une avancée notable sur le chemin d’une nouvelle démocratie dont il serait l’instigateur. Mais il ne suffit pas de balancer des dates pour en faire un plan viable et exécutable. Pensant certainement apporter la lumière dans la nuit, comme il l’a insinué dans son discours, le chef de l’Etat ne fait qu’assombrir encore plus l’horizon car il démontre qu’en réalité, il improvise et n’a aucune garantie à présenter.

 

Nizar Bahloul

 

 

 

14/12/2021 | 10:52
7 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Warrior
bla bla et hypocrisie criante ............................................................
a posté le 15-12-2021 à 18:07
trop de blabla pour rien dire. j'ai perdu 40 minutes de mon temps.
Shakespeare: "more matter with less art".
ce hors la loi, cherche à échapper à la justice par tous les moyens.
comités populaires à la Kadafi, nouvelle constitution .... qui lui garantit la présidence à vie.
je vous le dis: il n'y aura pas d'élections libres, ni parlement élu démocratiquement.

ce hors la loi qui risque la peine capitale, fera tout pout l'éviter. obviously.
avec ce dictateur, la démocratie est enterrée !!
WROW UP !!


Zarathustra
@Mr. Bahloul
a posté le 15-12-2021 à 15:24
Vous aimez agresser verbalement les autres, mais vous ne laissez pas passer les commentaires qui voudraient vous corriger.

Vous êtes apparemment trop sensible, par contre vous agressez intentionnellement et injustement la sensibilité des autres, vous le pseudo- spécialiste de Schopenhauer...

Encore une fois, le discours du Président de la République est clair et très compréhensible. C'est vous qui est probablement borné afin de le comprendre...

Je n'ai pas l'intention de prendre la défense de qui que ce soit, pas contre c'est vraiment injuste de rendre les autres responsables de tes capacités cognitives très limités...

La Tunisie est victime en autre de la médiocrité son journalisme

Et si tu es un homme de principe, vous laisserez passer mon commentaire...






Warrior
so sprach Zarathustra .......................................
a posté le à 18:09
un dictateur qui parle clairement ?
pwahahahaha .....
Zarathustra
Errata
a posté le à 17:28
La Tunisie est victime entre autre de la médiocrité de son journalisme

par contre c'est vraiment injuste de rendre les autres responsables de vos capacités cognitives très limitées
why
L'insulte
a posté le à 17:05
L'insulte est l'arme du faible. Mélange du tu et du vous dans la même phrase. Y a pas à dire: c'est du haut niveau là.
Si Zarathushtra (attention y a un "h" qui vous échappe) vous n'êtes pas content, vous pouvez aller chez Thawra News le média des groupies. Vous pourrez alors idôlatrez votre chef the Kaiser.
Si vous faites preuve d'honnêteté intellectuelle, vous avouerez que le discours est farfelu, rébarbatif et plein d'arabe pompeux quise veut littéraire. Comme l'ont dit certains commentaires, yezzine mel les littéraires. On a besoin d'ingénieurs, d'experts, de compétences qui sont tournées vers les solutions et non les discours creux. KS aime parler pour ne rien dire. Parler pour s'entendre parler. Confondre millions, milliards, dinars et millimes. '?a en dit beaucoup sur son personnage ainsi que ses groupies.
why
Mais pourquoi
a posté le 15-12-2021 à 01:20
Je me demande toujours: pourquoi ?
Pourquoi doit-on se taper la peste ou le choléra ?
Après 10 ans d'islamistes, pourquoi sommes-nous sous le joug de cet assistant universitaire passé maître dans le parler pour ne rien dire ?
Ce président est dangereux car il s'accapare tous les pouvoirs. Et en 5 mois, il n'a absolument rien fait ! Pire, la situation économique se dégrade, les assassins de Belaid et Brahmi courent toujours, et au contraire des affaires vides sont montées car lem3allem a décidé ça.
KS est mal conseillé et en plus, le costume de président lui est trop grand. Il aime s'écouter parler. C'est sa seule passion. Ses connaissances économiques sont proches du néant, il confond millions, millards, dinar et millimes et a ce penchant de vivre persécuté. KS doit grandir et sortir de la logique capucin, belote et chicha dans un café à commenter l'état du pays et devenir un vrai président.
Son calendrier est on ne peut plus flou. En attendant, les risques d'un scénario à la libanaise ou à l'Argentine sont de plus en plus grands. Au lieu de chasser les mouches, il est grand temps d'associer toutes les compétences pour une nouvelle vision sociale, économique pour assurer un avenir. Chaque jour perdu est un pas de plus vers un défaut, une hyper inflation et un déclassement social. A mon avis, si KS continue à s'isoler dans sa tour d'ivoire, sa fin sera plus proche qu'on le croit.
takilas
Les khwanjias sont fous de rage
a posté le 15-12-2021 à 00:25
Cette secte arnaqueuse nahdha, n'a plus la possibilité d'escroquerie le peuple tunisien afin de poursuivre leur rythme de vie de nababs depuis dix ans soit en Tunisie ou à Paris et doivent attendre pour espérer reprendre leurs arnaques et leurs escroqueries.
Imaginez se qu'ils ressentent ces jours-ci comme amertume et comment arriveraient-ils à trouver le moyen de se procurer de l'argent pour péter plus haut que leurs.....
takilas
Il a vous fallu dix ans d'arnaque de nahdha
a posté le 15-12-2021 à 00:16
Sans rien comprendre à ce jour comment ces arnaques sont planifiées.
Abidi
Débile
a posté le 14-12-2021 à 23:03
Mr débile de votre nom, le président a été bien clair dans son discours, seuls les corrompus et les gens de mauvaise foi et ceux qui ont peur des conséquences de leur méfaits disent ne pas comprendre ou semer le doute dans les rangs du peuple, paix à l'âme de Ben Ali, de son temps les paroles étaient mesurées et pesées
Khayati
Reponse
a posté le à 15:35
Un peu de politesse dans votre reponse vous soulagera.
Zarathustra
"Il a dit tout son mépris à la communauté internationale, et plus spécialement, les pays du G7,"
a posté le 14-12-2021 à 21:59
Je vous propose de lire plutôt l'article de tunisienumerique, qui est vraiment objectif:

https://www.tunisienumerique.com/tunisie-saied-sest-mis-tout-le-monde-sur-le-dos-y-compris-ses-partisans/

La conclusion la plus évidente que je puisse tirer de l'article de Tunisie Numérique est que Mr. Kais Saied va se tourner vers la Russie et la Chine.

Je redonne un texte de Tunisie Numérique:
Un discours qui tranche, définitivement, avec les quelques paroles apaisantes prononcées il y a quelques jours, à l'occasion de la dernière réunion du haut conseil de sécurité. Il a repris, de plus belle, ses attaques, qu'il a adressées à tout le monde, à l'intérieur du pays, comme à l'étranger.

Il a dit tout son mépris à la communauté internationale, et plus spécialement, les pays du G7, dont les ambassadeurs ont osé lui faire l'affront de lui dicter leurs conditions pour qu'ils daignent l'aider financièrement.


Abel Chater
Oui, Monsieur Nizar Bahloul, moi j'ai tout compris. J'ai compris qu'il s'agit d'un nouvel ordre politique de l'étable en Tunisie.
a posté le 14-12-2021 à 21:57
Le chef et unique propriétaire de l'étable "écurie", qui parle à son propre troupeau de brebis, qu'il appelle "peuple". Il leur décide de toute leur vie et de tout leur avenir dans son propre étable, qu'il nomme "Tunisie". Du jamais vu. Même pas Bokassa ne put le réussir. Tous les Tunisiens, brebis, chèvres, vaches, mulets, chevaux et autres, attendent les ordres d'organisation de l'étable, en ne faisant que bêler timidement, de temps à autre.
J'ai beaucoup ri, lorsque j'ai entendu le président Kaïs Saïed, dire au couple putschistes Abbou et aux "Jnèdba" du parti d'Echaab, "Douilliou", vous êtes menteurs et vous vous attendez que je vous distribue des postes, à vous les menteurs et les intrigants, "Douilliou et mille fois douilliou"!!!
Croyez-moi, j'ai ri comme un fou!!!
Bêêê, bêêêêêêê!!!
Fehri
Non
a posté le 14-12-2021 à 20:30
A-t-il compris le peuple? Non. Le peuple veut:
1. Vaccin de la grippe gratuitement
2. Baisse du prix de l'huile d'olive . Elle se vent en Amérique du Nord à 7 dinars seulement. Expliquez-vous pourquoi
3. Ne pas éliminer les subventions de base. Même Bourguiba n'a pas pu le faire
4. '?liminez les tribunaux militaires ou créer des prisons militaires.
Makhlouf
Et oui. C'est comme ça.
a posté le 14-12-2021 à 20:27
Le costume est trop grand pour le bonhomme.

Il est limité intellectuement.

Peut être qu'il est génial comme professeur. Par contre pour le reste ka3ba leh fi jnina!

Rabbi yehdi El twenssa Eli sekta.

Croyant en l'espoir dans un an.... En attendant ils vont ramassés avec l'inflation... Je dirai c'est bien fait. Ils méritent de souffrir vu qu'ils restent immobile tel des statues de cire a regarder le pays couler comme le Titanic...
Owaka
Makhlouf
a posté le à 07:52
Cours petit Makhlouf cours
ME
Makhlouf lequel?
a posté le à 00:12
Celui de Mornaguia?
Comment ça va? bien ou bien?
WOW
Merci @Makhlouf!
a posté le à 21:24
Rabbi yehdi El twenssa Eli sekta.
AR
L'équation impossible
a posté le 14-12-2021 à 18:31
Comment établir minutieusement l'état des lieux, définir un plan d'action et préciser les priorités ?
C'est la question primordiale.
Et c'est un casse-tête chinois.
Le président, visiblement accablé, bombardé quotidiennement de tout bord, B.N ne fait pas l'exception, Mr NB , gratifiant comme d'habitude, a cherché à décortiquer le discours pour en sortir les meilleurs " fruits " , il est dans son rôle journalistique, pour conclure à la fin : un contre tous et tous contre un ! Elle est symboliquement belle l'image !
Il ne faut pas oublier que le Président n'a jamais brillé dans la communication, ni été un politicien chevronné, il a essayé de composer avec les faits avec la dure réalité du terrain, et la tâche compliquée par surtout qui se prennent pour les maîtres du monde, eux, ils sont capables de voir des phénomènes invisibles à l'oeil nu, pour présenter des projets de sauvetage, alors que certains étaient au pouvoir et c'était le fiasco.
Avant le 25 Juillet, alors que le parlement était comme le champ de bataille, des querelles violentes, des discours de haine et une couverture pour la corruption, personne de ces traîtres n'osait ouvrir la gueule pour dénoncer ou protester, les Tartour, Naji
Mehdi
Quoi choisir
a posté le à 21:24
Entre la peste ou le colera on sait plus quoi choisir
Forza
Il n'a rien fait pour les vaccins
a posté le 14-12-2021 à 18:04
et ceci même à partir de ses propres déclarations. La vérité est que ces vaccins étaient planifiés pour la Tunisie avec ou sans Saied. Les pays européens et les '?tats-Unis sont arrivés à vacciner la majorité de leur population vers la fin de juillet (en tout cas ceux qui veulent se vacciner). Ils avaient donc des quantités disponibles à partir d'Aout. Il suffit de revoir les rapports de vaccination de ces pays pour comprendre ce point. La performance de la santé publique à administrer les doses est due au travail de dizaines d'années de formation et de construction et Saied n'a rien fait pour ça et comme d'habitude il ne comprend rien aux chiffres. Il dit que la Tunisie a réalisé un record avec 50000 doses par heure, c'est faux. Les '?tats-Unis ont fait 4 Millions par jour donc 400000 par heure, l'Allemagne fin juin a réalisé 1.4 million en une journée donc 140000 doses par heure. Le chiffre de Saied ne fait un sens que s'il est rapporté au nombre d'habitants et là, la Tunisie a réalisé un record, la Tunisie et la santé civile publique et non pas Saied.
A sa place, je serais plus prudent a crier victoire en faxe du virus, la pandémie n'est pas finie.
BI
@Forza: Je m'en souviens encore !
a posté le à 18:50
Avez vous oublié le don de l'EAU: des centaines de milliers de doses de vaccin Corona adressé à la Présidence, passée sous silence... et à ce jour, le président n'a même pas mentionné ou sont partis ces vaccins...
Fares
La chute de Kaiser Saïed
a posté le 14-12-2021 à 16:39
Il y a un contraste intéressant entre l'introduction éprouvante de ce discours fleuve et la chute dudit discours, c'est à dire les mesures folkloriques annoncées par Kaiser Saïed.

Au cours de l'introduction, Saïed s'est présenté comme un 3antar ibn shaddad défendant la souveraineté du pays tout en s'aspergeant de compliments (le comble de la bassesse). Il était légitime qu'on s'attende à des mesures fracassantes, voire même historiques. Et le ballon a fait soudainement pchiiiit. Le héro est devenu une brebis prête à séduire le FMI et les pays du G7 en leur présentant une feuille de route. Une feuille de route bâclée et dont les dates sont coïncident avec des fêtes nationales ne sera jamais prise au sérieux, ni par le FMI, ni par le G7.
BOBBY
Kais Saied et les 40 voleurs....
a posté le 14-12-2021 à 16:25
Kais Saied et les 40 voleurs....
beaucoup de ceux qui crient au scandale le font parce qu'il sont hors jeu, on leur a arraché la vache à lait.. opportunistes, mercenaires, voyous, fripons, menteurs patentés, charlatans, escrocs faux jetons, demeurés, fous, comiques etc.... On en a vu de toutes les couleurs et toutes les formes pendant 10 ans, le résultat , un pays en totale faillite financière, politiques et morale.Mais à ma connaissance Kais Saied n'a rien à voir avec cela...n'est ce pas?
Srettop
Actif et passif.
a posté le à 20:34
@Bobby.
Lorsque vous faites un héritage, vous assumez l'actif et le passif. En accaparant tous les pouvoirs, KS hérite aussi du passif de ses prédécesseurs et en est , désormais, responsable.
Tunisino
Le camouflage est aussi une technique
a posté le 14-12-2021 à 16:17
Pour camoufler son projet, il a à noyer son plan en évoquant plusieurs os à lécher, à la fois. Ajouter 30 minutes pour noyer 10 minutes donne 3/4 de sujets parasites contre 1/4 de vrais sujets. Pour le vrai sujet, tout a été fait pour justifier l'établissement de sa Jamahiria. Il ne faut pas être intelligent pour découvrir la démarche programmée, les questions à poser sont manipulables, les résultats collectés par la plateforme sont manipulables, les consultations directes sont manipulables, et le comité de synthèse est manipulable, c'est une démarche conçue par des littéraires peu intelligents pour changer le système politique selon la vision courte d'une seule personne enfantine. C'est bien de changer le système politique, mais vers l'excellence et en tenant compte du volet économique, et non vers le désastre.
Alya
Un article logique
a posté le 14-12-2021 à 14:29
NIZAR BAHLOUL a repris sa plume de grand journaliste dans cet article. Les questions qu ils posent sont logiques enfin wait and ses, nous avons bien survécu a ces 10 ans de malheur . BENALI avait ecarte les nahdha au prix d arrestation et de torture que nul tunisien ayant vécu le début des années 90 ne peut nier
Nous sommes en 2021, et KS les a au moins , elimine de façon plus civique.
AN
@Alya et sa fantaisie!
a posté le à 15:30
Elle croit fermement que KS a éliminé Ennahdha de facon civique: ce serait sympa si c'est le cas..

Ni le grand petit cou (Saied Lassèyed) ni Benouali Hilèlien n'ont réussi à chasser les musulmans ("islamisten") de la politique dans le pays.. Et vous croyez qu'un noname en politique, non partisan et politiquement ignorant, peut le faire ? Attendons donc les prochaines élections !

En Tunisien Fillagui : Elli Yi7sib Ouè7dou Youfthoullou !
Alya
Reponse AN
a posté le à 20:46
C est n est pas une fantaisie. KS aura essaye quand même essaye de les écarter
Maintenant si le peuple le reveut , c est son probleme
mansour
Le temps est au c'?ur de l'action politique du Président Kais Said
a posté le 14-12-2021 à 14:07
pour éradiquer les 11 années de destruction et corruption du pouvoir islamiste des freres musulmans Rached Ghannouchi-Ennahdha, Al Karama, Qalb Tounes, Tartour Marzouki, Ettakattol, Youssef Chahed-Thaya Tounes,Nina Tounes, Abbou, Jamhouri, Sihem Ben Sedrine et autres le Président Kais Said maitrise le temps politique et fait l'unanimité du peuple tunisien autour de son action politique depuis et avec le 25 Juillet, le 22 septembre et le décret 117, le13 décembre et le 17 décembre.
Petit x
Le Grand Problème c'est que la Tunisie est entre le MARTEAU de K.Saeid et l'enclume d'Ennakba et ses alliés..
a posté le 14-12-2021 à 14:02
Oui Si Nizar Bahloul vous avez totalement raison sur le cas énigmatique de K.Saied. Un Président incompétent sur toute la ligne qui ne pige rien aux domaines techniques dont notamment l'économie, les finances, la technologie,..., il ne connaît pas les a.b.c de la politique, la géopolitique et surtout de la diplomatie et pire encore il n'a même pas la capacité de manier le verbe pour habiller ses discours !

Mais, par cet article, vous ne croyez pas que vous êtes entrain de tendre la perche à lautre clan des monstres qui a mis à genou le pays à savoir Ennakba et ses alliés de corrompus ?

Enfin est-ce qu'il est écrit quelque part que la Tunisie de ce début du 21ème siècle est condamnée à ne choisir qu'entre le Choléra et la Peste ?

Pauvres Tunisie et tunisiens...
Taieb
Moi j'ai compris le discours!
a posté le 14-12-2021 à 13:42
Il gagne du temps pour rester le maximum au palais de Carthage le moment que la Tunisie finisse de boire la tasse.
Forza
Discours chakchouka comme d'habitudes mais
a posté le 14-12-2021 à 13:15
Les objectifs sont clairs
1- Cimenter le pouvoir absolu de Saied
2- Ajouter une légitimité fabriquée à ses actions
3- Donner le temps à ses tansiqiyats et milices pour contrôler tout la société de telle façon qu'un referendum ou élections dans une année ne peuvent donner qu'un seul résultat

Ceux qui supportent ses crimes contre la constitution devraient être jugés comme lui.
BIEN
Discours chakchouka comme d'habitudes..
a posté le à 14:05
Oui chakchouka de Merde Bènouhilèlienne..
d´un Klugscheisser !
Vieux Routier
Autre question
a posté le 14-12-2021 à 13:02
Kais Saied a décidé "La traduction devant la justice de tous ceux qui s'étaient rendus coupables d'atteinte à l'Etat et à son peuple". Comment identifier précisément (nom, prénom, CIN ...) ces coupables et qui le fera ? Selon quels articles des codes de justice seront-ils traduits ? Devant quels tribunaux (civils ou militaires) ?
Vieux Routier
Questions
a posté le 14-12-2021 à 12:51
Deux points pourraient s'ajouter à la confusion :
1. Qui formulera les questions auxquelles nous sommes supposés répondre pour aboutir aux propositions de changement ? Comme connu en statistiques, la formulation d'un questionnaire est une étape essentielle pour ne pas "suggérer" les réponses. A regarder la structure de la plateforme qui a été publiée hier, les questions ne toucheront pas qu'aux aspects politiques.
2. Des élections législatives seront organisées en 2002. Oui mais les présidentielles, on en parle ou pas ? Comment faire pour faire coïncider le mandat législatif et la mandat présidentiel ?
Allez, on n'est pas à une question près.
Zarbout
Je préfère lire à John Wayne
a posté le 14-12-2021 à 12:45

Malheureusement il est mort !
Zeïneb
Où étiez-vous Si Nizar ?
a posté le 14-12-2021 à 12:12
Pour ceux qui ont carrément souffert ! et résisté comme ils ont pu sur terrain toutes ces dernières années, croyez-moi Si Nizar, le discours du Président fait parfaitement sens.
Mansour Lahyani
Bonne question, Nizar, très bonne question !
a posté le 14-12-2021 à 12:07
Aucun commentaire complémentaire !
Tahar
OUI clair et net
a posté le 14-12-2021 à 11:46
OUI
nazou de la chameliere
Echaab
a posté le 14-12-2021 à 11:40
Et tous ceux qui l'ont soutenu, viennent de recevoir une gifle du facho !!!
Les idiots utiles vont peut-être commencer à comprendre, qu'il ne faut jamais soutenir un fasciste !!!

Le facho veut marcher sur les cadavres de tous !!!
Il mène ses partisans à l'abattoir ,avec leur consentement !!!
SidiBou
Le robot parle
a posté le 14-12-2021 à 11:36
C'est tellement ' langweilig '( ennuyeux ) que j'avais impression d'avoir déjà entendu ce discours , tout de suite j'ai éteint ma Télé.
Et dire que le pays doit supporter ce robot encore pour longtemps ?
zozo Zohra
Ha ha
a posté le 14-12-2021 à 11:21
J'avoue que c'est rébarbatif ha ha
Mais je préfère écouter KS en me forçant tout en avançant dans le bon sens que supportais ces voleurs et corrompus se battre dans cette porcherie qui était ce parlement.

Hamdoullah en tout cas
Gg
Dans le style...
a posté le 14-12-2021 à 11:18
...inutilement long, cet article n'est pas mal non plus!
Hhhhhh
Hamdi
trop pessimiste BN
a posté le 14-12-2021 à 11:13
vous semblez être un peu trop pessimiste.. je suis d'accord les médias doivent être des garde fous contre le pouvoir, n'importe quel pouvoir..mais aussi mettez un peu de perspective dans vos pensées: avez vous regarder comment la constitution de 2014 s'est faite? il y a eu ennahdha qui a dicté sa loi pour la faire, sans discussion auscune (oui en apprence c'est tout)..Kais Said fait la même chose, mais francheement, entre nous, on est touts plus rassuré par lui que par ennahdha en 2014..
Regardez aussi l'histoire d'autres pays: Espagne, France etc..un certain moement de leur histoire, ils ont tous eu une personne, ou deux, qui ont dicté la constitution ... tout en commun qu'ils étaient devant l'evidence pour les changements, et le peuple derrière lui..oui il y a des chances pour une dérive avec Kais Said, mais ce qui se pass n'est pas anormal, mais pas anodin non plus..oui BN doit continuer à être un garde fou, mais aussi faut pas trop en faire..un peu plus de perspective..
Wait and see
Wait and see
a posté le 14-12-2021 à 11:09
On ne pourra se prononcer sur la véritable personnalité politique de Kais Saied qu'après le 17 décembre 2022 si le référendum du 25 Juillet 2022 aura au préalable validé la nouvelle constitution;
On saura alors selon la politique qu'il va mener si le président aura vraiment manoeuvré pour le Bien de la Tunisie ou bien s'il a fait tout cela pour s'installer durablement dans la durée à Carthage;
Wait and see.
Fares
Wait and pray
a posté le à 12:05
La populace n'a même plus le luxe du "wait and see". Dans deux semaines "The invisible hand" qui régi l'économie entrera en jeux et ça sera le début de la fin. Hier, Kaiser Saïed n'a fait qu'acceler sa d'échéance et tant mieux pour nous.