alexametrics
Dernières news

Article 230 pénalisant l’homosexualité : Béji Caïd Essebsi désavoue le ministre de la Justice

Temps de lecture : 2 min
Article 230 pénalisant l’homosexualité : Béji Caïd Essebsi désavoue le ministre de la Justice

Dans une interview accordée à la chaîne égyptienne CBC, le président Béji Caïd Essebsi a désavoué lundi 5 octobre le ministre de la Justice, Mohamed Salah Ben Aïssa, au sujet de la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie.

La journaliste égyptienne a interrogé le président de la République au sujet de la polémique et des propos du ministre de la Justice qui demande à ce que l’on modifie le texte de loi pénalisant l’homosexualité : « Ne pensez-vous pas que ceci est contraire à la religion et aux traditions ? Ceci vous rapproche davantage des Occidentaux ».

Béji Caïd Essebsi n’a pas du tout hésité en indiquant que les propos du ministre de la Justice n’engagent que sa personne et nullement l’Etat.  « Ceci n’a pas eu lieu et n’aura pas lieu », a insisté le président de la République.

 

Les propos du président de la République ont trouvé immédiatement un écho favorable auprès des leaders d’opinion islamistes, notamment les radicaux parmi eux, qui précisent que ces propos sont partagés par 95% des Tunisiens, sans indiquer bien entendu d’où puisent-ils ce pourcentage.

Du côté de la gauche et chez les militants pour les libertés, en revanche, les propos présidentiels ont sonné comme un désaveu à toutes les promesses déjà faites en matière de respect de la Constitution et des libertés.

La nouvelle constitution, rappelons-le, protège pourtant (et théoriquement) le citoyen de ce type d’abus législatifs. Dans son article 6, elle garantit la liberté de conscience ; dans son article 23 elle protège la dignité de l’être humain ; dans son article 24, elle protège sa vie privée ; dans son article 31, elle protège sa liberté d’opinion…

Paradoxalement, le leader islamiste, Rached Ghannouchi, s'avère être plus progressiste que Béji Caïd Essebsi. En effet, M. Ghannouchi déclarait, dans une interview donnée en France, à propos de l'homosexualité : "La loi ne poursuit pas les gens dans leur vie privée… Ce qui se passe dans votre maison ne regarde personne, c’est votre choix et personne n’a le droit d’y entrer et de vous interdire ceci ou cela".

 

R.B.H.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (59)

Commenter

Hétéro
| 07-10-2015 21:18
Honte à vous Amel!Ou peut-être ne connaissez-vous pas le sens des mots? Comment pouvez-vous mettre sur le même plan homosexualité et pédophilie? Pour votre information l'homosexualité est une relation entre adultes CONSENTANTS alors que la pédophilie est le VIOL d'enfants par des adultes. Il faut savoir de quoi on parle avant de condamner!Dieu (en tout cas le mien)a dit "AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES".Le président aurait dû s'abstenir
De prendre position.

eshmoun
| 07-10-2015 20:02
J'ignore pourquoi mon commentaire a été tronqué et j'espère modestie mise à part que BN aura à c'ur de réparer...en fait Je souhaitais juste citer en plus à propos du sujet évoqué le dicton populaire selon lequel"TAHT EJBAIEB TCHOUF LAAJEIEB"

eshmoun
| 07-10-2015 19:42
Du haut du panthéon Carthaginois je ne pouvait que partager vos remarques très pertinentes tout en soulignant la tartufferie voire la schizophrénie (pour ne pas dire l'hypocrisie) qui parfois...(j'insiste sur le parfois)sévit dans certains milieux qui tout en critiquant haut et fort ces pratiques s'y adonnent volontiers "sous le manteau"mais souvent "au vu et au su" de leur entourage désapprobateur mais fataliste (ce qui d'ailleurs à cours sous toutes les latitudes)

eshmoun
| 07-10-2015 19:20
Du haut du panthéon carthaginois eshmoun ne pouvait que partager ces remarques très pertinentes tout en soulignant la tartufferie ou la schizophrénie

DHEJ
| 07-10-2015 08:59
Nommé poliment PEDOPHILES!

amal
| 07-10-2015 05:45
la meilleure des solutions c'est de tout dépénaliser :

homosexualité
pédophilie
prostitution
proxénétisme
et tout ce qui va avec le sexe...

Si on le demande pour l'un, il faut aussi le demander pour l'autre.

Comme cela, on pourra créer une société HYPER LIBRE, HYPER TOLERANTE..

PUIS, nous défilerons pour la gay pride,
la pédo pride, prosti pride, la proxé pride..etc...

Après tout, on reçoit bien des hommes politiques homos, pédos et agresseurs sexuels.. On pourra comme cela continuer à les inviter à chaque défiler, ça sera la fête à la maison.. CINQ, SIX fêtes par an, ça sera CHOUETTE..

On pourra même demander aux pédophiles de défiler accompagnés de leur agressé..

C'EST PAS MAL COMME SOLUTION, QU'EN PENSEZ-VOUS ?

Fares
| 07-10-2015 04:21
J'aurais retire mon vote pour bce.

Jaghmoun Junior
| 07-10-2015 01:38
Srx en quoi sa vous dérange que deux hommes se fourrent le derrière ? vont ils le faire chez vous ? ont-il volé ou tué quelqu'un ??? chacun est libre de son corps bon sang, de quel droit l'état devrait s'occuper de la vie sexuelle des gens ??? embeter les autres pour leur mode de vie vous fera entrer dans votre paradis pourri ? c'est pas normal en 2015 que l'état controle la vie sexuelle des individus c'est complétement moyen ageux, raissonez un peu enfin soyez logiques, ok votre dieu ou votre religion vous interdit sa mais c'est votre probleme, tant qu'on vous l'impose pas, en quoi sa vous dérange que les autres le pratiquent, en plus cette loi n'est pas issue de la chariaa c'est une loi laique instauré par le protectorat français, mais laissez les gens vivre en paix et prouver votre religiosité et croyance en priant et étant des bons musulmans pieux pas en saoulant les autres, on a tjs eu des homosexuels en Tunisie et meme pendant ce moment là ou je vous parle des homosexuels tunisiens à tunis, sousse, sfax et vous ne les voyez pas et ne les entendez pas ils sont dans leur chambre et pratiquent leur plaisir tranquillement, de tout façon les petits conservateurs idiots la loi va etre abrogé que vous le vouliez ou pas, par le sang par la guerre, tout ce que vous voulez, la loi va etre abrogé !!!

Hannibal barca
| 06-10-2015 23:23
tunisoise,ces propos n etonneront que les naifs.
Il s agit d un residu de la doctrine paternaliste hadha mouch mta3na'... Comme si en le disant il evacuait le probleme.en fait ce politicien incoherent perfois dans ses propos veut rassurer les couches populaires et bourgeoises reactionaires et hostiles a tout changement de mentalite.ces propos deconsiderent le ministre de la justice et jette une ombre sur la cohesion de ce gouvernement de bric de broc et d islamiteux

Myself : La Sultane doit se ronger les ongles pour une Medeb
| 06-10-2015 23:16
Pardon de vous demander de m'expliquer:
C'est quoi un Islamiste modéré?
Excusez ma question: Car je suis inculte en Boulitique et je ne comprend rien à rien!!
Je suis Salem min Bousalem!

A lire aussi

2 morts et 7 blessés

15/12/2019 12:40
1

Une réunion quadrilatérale s'est tenue, ce samedi 14 décembre 2019, entre des représentants du

14/12/2019 20:49
7

Le député Al Karama, Rached Khiari, a accusé l’ambassadeur français à Tunis, Olivier Poivre d’Arvor,

14/12/2019 18:41
39

Le ministre de l'Education nationale, Hatem Ben Salem, a été nommé ce samedi 14 décembre 2019,

14/12/2019 16:12
5

Newsletter