alexametrics
mercredi 22 mai 2024
Heure de Tunis : 11:55
BN TV
Nizar Ayed : ni Borhen Bssais ni Mourad Zeghidi ne sont coupables de diffamation ou de calomnie
15/05/2024 | 08:40
3 min
Nizar Ayed : ni Borhen Bssais ni Mourad Zeghidi ne sont coupables de diffamation ou de calomnie

 

L’avocat du journaliste Borhen Bssais, Nizar Ayed a affirmé être optimiste. Il a indiqué s’attendre à la libération des journalistes Borhen Bssais et Mourad Zeghidi. « Aujourd’hui, la période de détention prolongée prend fin… Le dossier sera présenté au ministère public… Nous ne pouvons qu’être optimistes… Le dossier de l’enquête ne contient aucune preuve de leur culpabilité », a-t-il dit.

S’exprimant le 15 mai 2024 durant « Émission Impossible » sur radio IFM, Nizar Ayed a assuré que ni Borhen Bssais ni Mourad Zeghidi n’étaient coupables de diffamation ou de calomnie à l’encontre du chef de l’État. Il a indiqué que l’affaire n’a pas été initiée à la suite d’une plainte déposée par ce dernier. L’avocat a estimé qu’en l’absence de plainte par la personne, théoriquement, victime de calomnie ou de diffamation, il n’y avait pas de raison d’engager des poursuites.

« Durant les dernières 48 heures, nous n’avons pas été convoqués… Ceci signifie qu’ils n’ont pas été auditionnés durant les dernières 48 heures… On a auditionné le représentant légal de la radio IFM et il a été laissé en liberté… Ce sont les seuls éléments dont nous disposons », a-t-il ajouté.

 

 

 

Pour rappel, le procureur de la République avait décidé, lundi 13 mai 2024, la prorogation de la détention préventive des journalistes Borhen Bssais et Mourad Zeghidi de 48 heures supplémentaires. Borhen Bssais et Mourad Zeghidi ont comparu devant le procureur de la République près le Tribunal de première instance. Ils ont été interrogés à propos de déclarations médiatiques et de statuts sur les réseaux sociaux, dont certains datent de 2020 et qui porteraient atteinte au président de la République.

Borhen Bssais et Mourad Zeghidi avaient été placés samedi 11 mai en détention provisoire de 48 heures. En début de soirée, ce jour-là, Mourad Zeghidi avait été appréhendé à son domicile et conduit à la caserne d’El Gorjani. Borhene Bssais, lui, a été appréhendé sur la route alors qu’il rentrait de Hammamet avec sa famille. Durant ce même jour, des policiers ont pris d’assaut les locaux d'Ordre national des avocats de Tunisie où s’était réfugiée l'avocate et chroniqueuse Sonia Dahmani après avoir fait l'objet d'un mandat d'amener. D’après la vidéo publiée par l’activiste et militante Asrar Ben Jouira présente sur les lieux, les policiers se sont introduits une première fois à l’intérieur des locaux de l’Ordre des avocats afin d’embarquer Sonia Dahmani.

Les policiers, en tenue civile, portaient des cagoules comme s'ils s'apprêtaient à arrêter un dangereux criminel. Un deuxième groupe est revenu par la suite au même endroit afin d’arracher aux journalistes leurs équipements. Lors de ce deuxième assaut, les policiers ont arraché le matériel de la chaîne France 24 et embarqué le caméraman Hamdi Tlili. Il a été relâché par la suite, mais son matériel a été totalement saccagé.

 

S.G

15/05/2024 | 08:40
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Akoubi Ammar
Trop de théâtre maître.
a posté le 15-05-2024 à 18:55
Deux constats dans cette affaire, le premier c est que me Ayed fait des interprétations d un avocat non aguerri et en plus il radote trop. Ses clients les grands journalistes Bsaiess et Zghidi veulent faire les stars en profitant des plateaux et des émissions qu ils dirigeants selon un agenda et des instructions de leur employeur. On connaît leur ligne directrice avant le 14 janvier. Maintenant c est tard le train a quitté la gare et ils sont parmi ceux qui l ont raté.
Abidi
Innocent
a posté le 15-05-2024 à 17:14
Un petit rappel a Mr l'avocat, c'est au juge de déterminer l'innocence de la culpabilité et encore un hypocrite peut se permettre tout,un petit recul Mr dans l'histoire de Bsaies
mtz
trop tard
a posté le 15-05-2024 à 09:39
le mal est fait quelque soit l'issue de cette affaire .
le resultat est garantis plus personne n'ouvre la bouche et dorenavent tout va bien .
il faut s'occuper d'autre chose sport mode culture et laisser la politique aux politiciens et a leurs serviteurs
SALIM
AH BON.DONC APRES DILOU , DALILA,ET LES AVOCATS DE ABIR .VOICI LES NOUVEAUX DOSSIER VIDE
a posté le 15-05-2024 à 09:26
Et pourquoi ni les avocats ni les medias ne relayent ce qu'a dit MOURAD à l'encontre du PRESIDENT, comme ils ont fait dans le CASI de ZIED et de AMR MOUHECH. Tout simplement car c'est honteux. Et mourad aurait du retirer sa declaration et s'excuser et A TEMPS. Et borhene aurait du l'interrompre et lui exiger de retirer sa declaration et de s'excuser et meme D'arreter l'émission.
ET JE CRAINS LE PIRE POUR EUX car on n'a jamais vu deux detentions de 48 heure non suivies de.............

SALIM A ECRIT sur l'article de B.N 'Nizar Ayed : Borhen Bssais a été interrogé au sujet de ses passages médiatiques et de ses publications sur les réseaux sociaux' B.N 13/05/2024 | 08:52

SALIM
SALIM A ECRIT UN COMMENTAIRE PREDICTION
a posté le 13-05-2024 à 17:35S

Sur l'article de BN :'Borhen Bssais et Mourad Zeghidi interrogés à El Gorjani'
BN le 11/05/2024 | 21:22

SALIM

BORHENE BSAIS FAIT SEMBLANT D'ETRE NEUTRE(PASSé OBLIGE).
a posté le 12-05-2024 à 10:14.

Mais l'autre est toujours agressif et subjectif envers le régime. Et je me rappelle avoir écouté une declaration très grave envers le PRESIDENT. Et j'espere que le PARQUET NE L'A PAS VISIONNé.

MALHEUREUSEMENT POUR EUX.Le parquet l'a visionné.

Donc le CHRONIQUEUR a...............et l'animateur n'est pas intervenu donc il est consideré complice.

LAISSEZ NOUS PLEURER SUR NOS JOURNALISTES, CHRONIQUEURS, NOS MEDIAS ET NOS SITES ELECTRONIQUES W ALA SAADHOM COMME DISAIT MA GRAND MERE.