alexametrics
vendredi 21 juin 2024
Heure de Tunis : 03:11
Dernières news
Les raisons de détention de Borhen Bssais et Mourad Zeghidi
12/05/2024 | 11:39
1 min
Les raisons de détention de Borhen Bssais et Mourad Zeghidi

 

L’avocat Nizar Ayed a indiqué, dimanche 12 mai 2024, que Borhen Bssais et Mourad Zeghidi comparaîtront, lundi, devant le procureur de la République près le Tribunal de première instance, qui décidera soit de classer l’affaire, soit de les traduire devant le conseil correctionnel ou d’ouvrir une instruction judiciaire. 

Nizar Ayed a assuré que Borhen Bssais et Mourad Zeghidi ont été interrogés à propos de déclarations médiatiques et de statuts sur les réseaux sociaux, dont certains datent de 2020 et qui porteraient atteinte au président de la République. 


Rappelons que le parquet a décidé de placer Borhene Bssais et Mourad Zeghidi en détention provisoire de 48 heures. En début de soirée, Mourad Zeghidi avait été appréhendé à son domicile et conduit à la caserne d’El Gorjani. Borhene Bssais, lui, a été appréhendé sur la route alors qu’il rentrait de Hammamet avec sa famille.

 

 

S.H


12/05/2024 | 11:39
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Bacchus
Liberté de pensée et liberté d'expression.
a posté le 13-05-2024 à 10:01
« Une chose n'est pas juste parce qu'elle est loi ; mais elle doit être loi parce qu'elle est juste ». Appliquer à la lettre les textes de loi ! Une loi scélérate doit-elle être appliquer ou abroger ? Le code pénal actuel fut promulgué le 9 juillet 1913, parut dans le JORT (lire journal officiel du royaume de Tunis et non journal officiel de la république tunisienne) n°79 du 1er octobre 1913 et applicable à partir du 1er janvier 1914. Aujourd'hui en se basant sur les articles 315 et 317 tous les barmans iraient en prison (15 jours de prison pour ceux qui servent des boissons alcooliques à des musulmans ou à des personnes en état d'ivresse.) Par analogie ceux qui soutiennent bec et ongles l'application des lois scélérates appuient implicitement la plus grande injustice le l'humanité : la résolution de l'ONU qui permit la création d'Israël et le remplacement des palestiniens par des européens juifs, d'ailleurs les européens le reconnaissent l'Etat hébreu est l'antenne avancée de l'Europe. Donc il n'y a pas de pensée unique. Chacun est libre de penser, de s'exprimer sur un sujet. De tout temps il y a thèse, antithèse et synthèse. Michael Moore a traité Bush de tous les noms sans être inquiété et hier Trump a qualifié Biden d'escroc.
Citoyen_H
LIBERTE DE PENSER ET LIBERTE D'EXPRESSION : OUI
a posté le à 20:49
Oui, mais chez soi !!!!!!!!!!!!!
Donc, selon votre raisonnement, si la tète de mon voisin ne me plait pas, je peux me permettre d'aller devant chez lui et le traiter de tous les noms !!!
Mais encore, si je trouve que le prix d'une boite de lessive est cher, je peux aller voir le responsable du supermarché et l'insulter copieusement.
Secouez-vous et réveillez-vous.
Nous, bougnouluss australopithèques confirmés, sommes à des centaines de milliards d'années lumières de toutes formes de civisme.
L'ignorance est un fléau.
Ne vous inquiétez pas, nous ne sommes pas seuls dans ce cas.
Le monde entier, l'est, et particulièrement, les plus grands "usuriers" de la planète.
Chacun, à son niveau !!!



SALIM
Que reproche-t-on à Borhen Bsaïes et Mourad Zghidi ?
a posté le 12-05-2024 à 16:43
MOSAIQUE FM
2024/05/12 13:25

Mohamed Zitouna, porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis, a confirmé le placement en garde à vue du chroniqueur Mourad Zghidi et du journaliste Borhen Bsaïes pour un crime lié à la "diffamation et à la calomnie".

Dans une déclaration accordée à la TAP, Mohamed Zitouna a précisé que le ministère public a décidé de les détenir pour une durée de 48 heures, pour "utilisation de systèmes d'information pour diffuser et propager des informations contenant des données personnelles et des faits non révélés, dans le but de diffamer autrui et de nuire à sa réputation".

RESTE A SAVOIR QUI EST LA PERSONNE CONCERNEE?

SALIM A ECTIT :

SALIM

MBORHENE BSAIS FAIT SEMBLANT D'ETRE NEUTRE(PASSé OBLIGE).
a posté le 12-05-2024 à 10:14

Mais l'autre est toujours agressif et subjectif envers le régime.Et je me rappelle avoir écouté une declaration très grave envers le président. ET J'ESPERE QUE LE le PARQUET NE L'A PAS VISIONNE.

Et DOMMAGE ,que LUNDI ,il n'y aura pas d'EMISSION IMPOSSIBLE sur IFM!!!.ET peut etre il n'y aura pas d'IFM du tout ou UN ONE MAN SHOW AVEC NEJIB DZIRI OU NEJIB W GHAZI!!!!
JOHN WAYNE
HOMMAGE AUX FORCES DE L'ORDRE TUNISIENNES !
a posté le 12-05-2024 à 14:33
A propos d'une intervention de la France en Ukraine, le député Russe Tolstoï, descendant de l'écrivain de ce nom, aura déclaré qu'il s'en foutait de ce que la tantouse de l'Elysée disait aux médias sionistes Françaises.
J'adresse aux médias Françaises un message similaire : nous autres flics de Ben Ali, on s'en fou de ce France 24 peut dire.
Vous êtes des sionistes puants et vos interventions en Tunisie échoueront car le nationalisme Arabe qui vous fait trembler est de retour.
Vous pouvez envoyer des milliards aux traitres Tunisiens qui attendent votre sale oseille. On les mettra tous au cachot comme ces islamistes puants qui ont des visas pour le Royaume Uni et qui se pavanent à Washington.
Soyez prévenus sionistes puants de Tel Aviv !

JOHN WAYNE

Mon.
Comment
a posté le à 17:23
A quand ton prochain film? Mais calme-toi quand même !
Jamel
Pur tunisien
a posté le à 12:07
J'aime cette réaction de la plus pure plèbe tunisienne. On oublie le fond et on s'attache à l'accessoire
AMMAR BEZZOUIR
Les "avocats" RCDistes et PSDistes
a posté le 12-05-2024 à 14:19
pleurent amèrement leur Dictature Bounguiba/BenAli et ses quarantes voleurs..
Et maintenant, le temps est venu pour eux de tout rembourser, absolument tout, sans aucune concession !


7wèlhim tbèkki Lè7jar !?
Tounsi laken 7or
Je craint une dictature paranoïaque
a posté le 12-05-2024 à 13:36
Et '?a sera pire que benali.
Houcine
L'espace public transformé en prétoire.
a posté le 12-05-2024 à 12:33
On ignore l'essentiel des faits et gestes des uns et des autres, et nous voilà inondés de discours d'indignation où l'épithète la plus définitive rivalise avec les énormités.
Ce qu'on observe ressemble à une énième configuration d'opérations concertées conduites par des groupes ou des personnages dont le profil en dit davantage sur ce qui les motive que toutes leurs saillies beuglantes.
On nous rapporte des évènements déjà digérés par la moulinette interprétative et façonnés de telle sorte qu'il ne reste plus d'espace pour en délibérer sereinement.
Des avocats se mobilisent, rameutent l'êtes pairs et des allogènes pour édifier un barrage que les flots débordent et l'on crie à l'adresse du monde, puisque le pays n'en a cure, que l'inondation emporte ce pays.
Ceux qui s'emportent par choix, par inclination ou sous divers motifs qu'eux seuls connaissent seront seuls à subir l'outrage de la nature.
La Tunisie n'est pas un prétoire, elle fut avec le succès qu'on lui a connu, un terrain d'entraînement aux excès et frasques des agités qui nous ont gratifiés d'un festival du rire si ce n'était délirant, fantasque et morbide tout à la fois. Les violences spectaculaires et la vulgarité y atteignit des sommets.
Donc, pour résumer grossièrement, on peut relever que les juges, les hommes d'affaires, les nantis ont tout essayé.
Et certains attendent au coin du bois.
Le tour des avocats est d'actualité, et la délégation qui leur est donnée atteste du rôle éminent que leur connaissance de la matière juridique peut laisser espérer.
Sauf qu'on ne règle pas les problèmes politiques comme dans un prétoire.
Les intérêts des uns et des autres fondent leurs puissances, et c'est la confrontation qui décide du sort des uns et des autres .
Cela s'appelle les luttes sociales et politiques. Luttes des classes.
Et il est juste de regarder ce qui a lieu sots ce prisme, puisque depuis que dieu a été congédié du domaine de la lutte, il rentre aux bipèdes à régler leurs affaires dans le secours du Ciel.
Les bourgeois ont l'amour de leurs biens, et c'est de ce seul point que le monde prend sens chez eux, parions qu'au cette aune ils seront disposés à sacrifier tout, même le pays
A condition que leur confort demeure.
Alors, les baveux, les "désintéressés" très intéressés, rentrez dans vos chaumières!
Je vous croirai lorsque vous déploierez cette énergie à défendre les nécessiteux.
Au moins quand vous aurez ne serait-ce qu'un instant un regard fraternel pour cette race infâme des gens de peu.
Allez les suffisants, encore un effort pour aller le droit, la république, et toutes ces charrettes de gueux dont l'existence même vous exaspére.
SAHLI
Houcine excellent !
a posté le à 14:08
J´adère parfaitement!
Ahmed
Pourquoi Samedi soir?
a posté le 12-05-2024 à 12:25
Pourquoi ce n'est pas en début de semaine?
Il y a toujours l'intention de harceler et intimider ces personnes en leurs faisant passer au minimum 2 nuits en prison!
Il y a aussi l'intention d'absorber la colère des gens face à ces agissements!
JOHN WAYNE
PANIER A SALADE POUR GUEUSE EFFAROUCHEE
a posté le 12-05-2024 à 12:22
Depuis le 14 janvier 2011, le pays a plongé dans un délire obscène sur les chaines de télévision. Le message était clair : démocratie ou radote qui peut c'est du kif kif au même.
Il faut dire que les apparitions médiatiques de Fouad Mebazaa alias le pétomane ne présageaient rien de bon.
Et puis, comment un pays peut-il s'en sortir quand de faux billets de banque sont trainés de nuit au palais de Sidi Bou Said, quand un Marzouki plein de tics menace de poursuites tout citoyen traitant l'émir du Qatar d'obese, et quand Mabrouka popom écrit sa symphonie des gueux sous les yeux pleins d'admiration de Ben Jaaffer le Beethoven gominé de l'assemblée du peuple ?
Que faire aussi d'énergumènes comme ceux préhistoriques se présentant à l'hémicycle en turban et menaçant du poing toute personne qui oserait critiquer le Prophète Mohamed ?

« Tunisie : pugilat à l'Assemblée » écrira même cette feuille de chou de journal nommé Jeune Afrique.
'?a volait bas en Tunisie depuis longtemps et le Président Kais Saied a décidé de mettre fin à une cacophonie généralisée dans un pays ou l'homme de la rue a le ventre vide.
Le Tunisien doit se fermer sa gueule, il en est temps.

Face à l'Algérie qui découvre des mines de Lithium et qui est devenue l'eldorado du monde avec la Chine, la Tunisie allie pauvreté et vulgarité.
Il est temps de mettre en sourdine un peuple qui a détruit son propre pays en disant n'importe quoi.
Car les vérités sont de toute évidence difficiles à avaler. Les Tunisiens ont fait une connerie monumentale en chassant Ben Ali. Ils ont donné l'opportunité a des sionistes puissants et machiavéliques de détruire le monde Arabe y compris la Libye.
Il n'y aura jamais de démocratie chez les bougnouls de Tunisie, hélas.
Dans un bled au bord du précipice parce qu'accaparé pendant une décennie par des terroristes déguisés en démocrates, l'heure de se taire est venue.

Le gouvernement actuel qui n'arrive même pas à faire redémarrer les phosphates de Gafsa ne peut guère se permettre de nouveaux Ben Brik et des médias françaises véreuses qui fuient les banlieues des beurres teigneux de Marseilles mais qui débarquent en Tunisie afin de chercher des poux dans les cheveux d'un gouvernement à bout de patience.

Silence peuple de gueux !

JOHN WAYNE


SALIM
BORHENE BSAIS FAIT SEMBLANT D'ETRE NEUTRE(PASSé OBLIGE)..
a posté le 12-05-2024 à 11:55
Mais l'autre est toujours agressif et subjectif envers le régime. Et je me rappelle avoir écouté une declaration très grave envers le président. Et j'espere que le PARQUET ne l'a pas visionnée.
A4
Erreur !
a posté le à 14:17
Il ne s'agit pas d'un président. C'est un DIEU !!!