alexametrics
mardi 18 juin 2024
Heure de Tunis : 01:36
BN TV
Yakoubi : des parties ne voulaient pas qu’on parvienne à un accord pour semer le chaos !
24/05/2023 | 11:17
3 min
Yakoubi : des parties ne voulaient pas qu’on parvienne à un accord pour semer le chaos !

 

Le secrétaire général de la Fédération générale de l'enseignement secondaire, Lassad Yakoubi, est intervenu, mercredi 24 mai 2023, au micro de Jihene Miled, sur Mosaïque FM, pour revenir sur l’accord signé la veille avec le ministère de l’Éducation.

Le syndicaliste a estimé que l’accord est « un seuil minimum » car le contexte imposait d’y parvenir dans les plus brefs délais, le gouvernement ayant d’abord proposé de reporter les négociations au mois de décembre.

« Nous n’avions pas le droit à l’erreur et s’il y a une valeur à laquelle nous sommes attachés et qu’aucun militant syndicaliste ne peut contester c’est que nos actions ne doivent jamais être menées au détriment du peuple. Ce processus dans lequel nous allons avancer est limité dans le temps et c’est vrai il fallait trouver des solutions pour ne pas mettre en péril les examens nationaux », a-t-il poursuivi.

Lassad Yakoubi a précisé que les propositions qui ont été validées ont été considérés comme un minimum pouvant conduire à la signature de l’accord. « Certaines parties n’en voulaient pas et poussaient vers le chaos et le boycott des concours nationaux, une catastrophe en somme pour nous et pour le pays et nous sommes restés vigilants pour que les enseignants ne soient pas poussés vers des combats qui ne sont pas les leurs (…) c’est ce contexte qui nous a poussé à signer cet accord, nous savons qu’il ne répond pas totalement aux attentes des enseignants, mais nous avons privilégié leurs intérêts et ceux des élèves (…) il fallait vraiment faire attention, on doit savoir que des parties voulaient vraiment qu’on ne parvienne pas à un accord et pousser les enseignants vers des actions qui ne sont pas du tout dans leur intérêt (…) c’est un accord sur lequel nous pourrons construire et il sera relu et réevalué », a-t-il ajouté.

Le ministère de l’Éducation et le syndicat, ont signé, hier, l’accord stipulant notamment la levée du blocage des notes et la tenue des conseils de classe.

Le PV de l’accord a été signé par le ministre de l’Éducation, Mohamed Ali Boughdir, le secrétaire général adjoint de l'Union syndicale, Abdallah El Euchi et le secrétaire général de la Fédération de l'enseignement secondaire, Lassad Yakoubi.

 

Les termes de l'accord disposent, rappelons-le, ce qui suit :

Achèvement du recrutement de la quatrième promotion des enseignants suppléants pour l'année 2023/2024.

En ce qui concerne la promotion de 2022, la fédération a reçu des engagements ministériels pour régulariser la situation des enseignants suppléants et régler leurs salaires.

Dans le même contexte, le ministère a présenté une proposition visant à augmenter la valeur du contrat de 750 dinars à 1.120 dinars pour ceux qui ont enseigné pendant une année scolaire complète.

Une nouvelle proposition ministérielle sera présentée pour recruter les enseignants suppléants inscrits dans la base de données de 2008/2016 et éliminer les formes d'emploi précaire lors des séances prévues par le ministère durant l'été 2023.

Abdallah Euchi et Lassad Yakoubi ont rencontré le ministre de l’Éducation, vendredi 19 mai 2023, lors de la réunion de la commission et ont présenté la proposition d'augmenter le salaire de base de 300 dinars sur trois ans au titre de l’augmentation des charges pédagogiques dont le montant net est de 180 dinars versables à partir de janvier 2026/2027/2028.

Cette proposition a été acceptée pour améliorer le pouvoir d'achat des enseignants et sur cette base, l'accord sera signé mardi 23 mai 2023, au siège du ministère de l'Éducation.

Rappelons que les syndicats de l’enseignement de base et secondaire avaient décidé la rétention et le blocage des notes, depuis le début de l'année scolaire en septembre 2022, jusqu’à parvenir à un accord avec le ministère sur plusieurs points de litige.

 

M.B.Z

 

 

 

 

 

24/05/2023 | 11:17
3 min
Suivez-nous
Commentaires
ABC
Ayha El Yaakoubi ...
a posté le 24-05-2023 à 14:26
Sauveur de la nation....
Mais tant pis pour les futures générations qu'elles aillent au diable
Quelle hypocrisie
bouraoui
non il ment
a posté le 24-05-2023 à 11:57
c'est toujours lui la source des malheurs il est le plus grand bandit des syndicalistes au temps de ben ali il serait en prison
Citoyen_H
PAS VRAIMENT
a posté le à 13:49
Il serait poussière.