alexametrics
Dernières news

Ridha Belhaj appelle BCE à rejeter l’amendement de la loi électorale

Ridha Belhaj appelle BCE à rejeter l’amendement de la loi électorale

 

L’ancien coordinateur général de Nidaa Tounes, Ridha Belhaj a appelé, dans un statut publié sur sa page Facebook ce jeudi 11 juillet 2019, le chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi à rejeter l’amendement de la loi électorale vu qu’il « détient la solution constitutionnelle pour sauver la démocratie ».

Une mesure qui barrerait la route à Ennahdha qui vise à « orienter » les élections et « détourner le processus transitionnel», écrit Ridha Belhaj.

 

L’ancien directeur du cabinet présidentiel a relevé que Béji Caïd Essebsi a toujours été contre l’exclusion en refusant le report des élections et en respectant la Constitution.

 

Rappelons que le projet d’amendement de la loi électorale a été adopté dans son intégralité, le 18 juin 2019, avec 124 voix pour, 14 abstentions et 30 voix contre. Un projet qui exclut le fondateur de Nessma TV, Nabil Karoui et la fondatrice de l’association 3ich Tounsi, Olfa Terras des élections législatives et de la présidentielle.

 

Il s’agit d’un texte interdisant aux personnes dirigeant des associations de bienfaisance ou utilisant leurs médias à des fins propagandistes de se présenter aux élections.

 

De plus, l’Instance provisoire chargée du contrôle de la constitutionnalité des projets de loi a rejeté le recours concernant les amendements de cette loi sur le fond et l’a accepté sur la forme.

 

B.L

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (4)

Commenter

Aldo
| 12-07-2019 10:11
Pas de soucis pour la non publication de certains de mes commentaires , je sais que ç est un peu dur envers un parti ou autres ,mais au moins il y en a une personne qui les a lus , je respecte ,bonne continuation.

Abel Chater
| 12-07-2019 03:19
Il le dit de lui-même avoir collé à la peau de "Saïed Erraïs" le vieillard avocat en retraite, Béji Caïd Essebsi, comme une sangsue depuis 2011, à la manière de son frère politique jumeau, Néji Jalloul.
Par son soutien flagrant à l'escroquerie électorale flagrante de Nabil Karoui, ce "Glatzkopf", nous donne la vraie couleur de sa tête chauve et la vraie raison de la chasse au sorcier, qui trouva lieu contre lui, pour l'éloigner du Palais de Carthage.
La méthode de Ridha Belhaj, ressemble beaucoup à la manière de Néji Jalloul. S'approcher d'abord d'un éventuel futur président de la République par toutes les manières de lèche-bottes. Tambouriner leur soutien au probable "Raïs", tout en s'attaquant à ses adversaires. Puis prétendre avoir eux-mêmes haussé leur candidat au Palais de Carthage, pour en profiter à fond de cette relation proxénète. Qu'on se souvient de la ruse de "votez utile, votez contre Ennahdha", que Nidaa Tounes utilisa aux élections de 2014 et qu'on se souvienne de la liaison à la colle autour de Béji Caïd Essebsi, par le trio Mohsen Marzouk, Ridha Belhaj et Néji Jalloul, dans l'idée de manipuler derrière les coulisses le vieillard Béji Caïd Essebsi. Ce même «Saïed Erraïs» dont personne ne se rappelait de lui, avant que Foued Mbsazzaâ l'appelle au poste de premier ministre, dans la foulée de la Révolution de 2011.
Belhaj recommence la même ruse, mais cette fois-ci au profit de «Karoui & Karoui», dans l'attente qu'il n'entende que des «Karouis» de toutes les directions.
« Pouuuuuvvvvssss, Pouuuuuvvvvssss » !!!

Youssef Kraiem
| 11-07-2019 22:30
Si BCE a pu surmonter toutes les épreuves c'est qu'il garde bien la tête sur les épaules. En bon républicain, il signera sans hésitation aucune le texte sur les amendements et ne contredira pas l'istance provisoire.N'en déplaise à l'ancien directeur du cabinet présidentiel qui ne semble pas avoir bien connu son président!!!

Zohra
| 11-07-2019 20:48
Vous avez l'attention à vous joindre "li chilla" de Karoui and co. Bajbouj sait se qu'il fait vous inquiétez pas pour votre démocratie, qui avait ramener ces macaques d'arrivistes de votre espèces. Vous êtes tous des orduriers vous pensez qu'à votre intérêt.

A lire aussi

Le dépôt des listes pour les législatives a débuté depuis hier et les noms des têtes de liste des

23/07/2019 13:07
1

La société immobilière Simpar a réalisé à fin juin 2019 un revenu global en hausse de 74,66%,

23/07/2019 12:54
0

Le député de la Coalition nationale, Sahbi Ben Fredj est revenu dans un post partagé ce mardi 23

23/07/2019 11:15
12

L’article 148 alinéa 5 de la Constitution dispose que la mise en place de la Cour constitutionnelle

23/07/2019 10:53
15

Newsletter