alexametrics
Dernières news

Exclusion de Nabil Karoui et Olfa Terras des élections

Exclusion de Nabil Karoui et Olfa Terras des élections

Les députés au parlement ont voté, ce mardi 18 juin 2019, les amendements présentés par le gouvernement concernant les dispositions de la loi électorale.

Ainsi les amendements excluent le patron de Nessma, Nabil Karoui et la fondatrice de l’association 3ich Tounsi, des élections aussi bien législatives que présidentielle. En effet, les amendements prévoient le refus par l’Isie des candidats à la présidentielle et aux législatives, ayant commis, pendant l'année qui précède les élections, des infractions déjà prévues pour les partis politiques. La loi portant organisation des partis politiques stipule, conformément aux articles 18, 19 et 20, qu’il est interdit à tout parti politique d'octroyer des avantages quelconques en numéraire ou en nature au profit des citoyens et citoyennes. Il est aussi interdit aux partis politiques d'accepter un financement direct ou indirect, en numéraire ou en nature en provenance d'une partie étrangère, un financement direct ou indirect de source inconnue, les aides, dons et donations des personnes morales publiques ou privées, à l'exception du financement imputé sur le budget de l'Etat, les dons, donations et legs des personnes physiques et dont le montant annuel dépasse soixante mille (60.000) dinars par donateur. Ces dispositions régissent les aides, donations et legs en nature ainsi que les services à titre gratuit.


La présidente du PDL, Abir Moussi pourrait être, également, concernée par ces amendements ainsi que l’universitaire Kaïs Saïed. Cela ne dépendra que de l’appréciation de l’Isie concernant leur discours.

 

En effet, l’instance déterminera si les discours de ces deux candidats constituent une incitation à la haine ou s'ils font l’apologie de la dictature et de la violation des droits de l’Homme. Toutes les propositions d’amendement ont été votées à plus de 120 voix. 


S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (32)

Commenter

DIEHK Anti Mouch Chater Hitle rien!!
| 09-07-2019 00:06
J"ai bien aimé le mini moi lui Adolphe Hi Hitler!!!!
Cet inculye boch et moche nous pourrit le site depuis bientôt 1 décade et BN & NB au nom des droits HomoIslamoFaschistes et surtout la Con stitution que l'âne a brouté le laisse se vautrer dans sa merde et sa merdolution et tout ce joli monde ne trouve rien à dire?
Drôle de "démocratie" la démo des barbus!!
Enfin, nous les gens du Nord ouest on n'aime pas la démocratie de la merdo parce qu'elle n'est pas halal!!!
En Europe, on fait tout notre possible pour rester les gardiens du temple, mais .....Vos incultes de tout bord ne connaissent rien à la Boulitique sauf celle de leur panse remplie de lablabi et leur flatulence!!
Amitiés

Sammad
| 22-06-2019 08:45
C regretable a tout point de vue !

HatemC
| 19-06-2019 14:13
Adolf chater qui répond à lui même avec son psidou à la con son mini moi open truc. Couillon tu es un livre ouvert... Tellement con... HC

JAWHAR
| 19-06-2019 13:43
Pauvre Tunisie !

Alya
| 19-06-2019 13:35
Personnellement j aurais pas voté KAROUI Terras et encore moins Moussi mais je trouve scandaleux de changer un code électoral à la derniere minute tous ces députés ne devraient plus se présenter aux législatives J espère que Zargouni vous annoncera d autres bonnes surprises une fois que les inscriptions closes et bonjour le cauchemar pour quelques mois

Kml bou6
| 19-06-2019 13:00
Y a tounsi fi9. On est en train de te ballonner et de decider pour toi.

Me Habib Achour
| 19-06-2019 12:21
La nouvelle loi instaure des CRITERES FLOUS de la pensée politiquement et électoralement correcte.
Aussi, l'instance électorale a été érigée en Tribunal d'inquisition.De manière selective et discriminatoire, elle pourrait sanctionner tel ou tel candidat selon son bon vouloir et les desirata du pouvoir dont elle est issue.
Le citoyen n'est pas libre de choisir son candidat.
Une société libre demeure un mythe dans notre pays.
Ceci est un commentaire en défense de la LIBERTE,comme valeur suprême, non pas en faveur de tel ou tel candidat.

esprit libre
| 19-06-2019 11:40
aujourd'hui on a empêché Mr karoui et Mme terras des élections et d'une manière abusive. demain, les retraités n'auront leur pensions que pendant 10 ans après la retraite ( avec des lois), les malades chroniques n'auront leurs médicaments que pendant 2 années ( avec des lois), les handicapés seront mis dans des camps ( avec des lois), les homosexuels seront emprisonnés sans jugement( avec des lois), ceux qui ne font pas la prière seront jugés, ceux qui ne prient pas dans la mosquée, seront renvoyés de leur travail, ceux qui ne portent pas la barbe seront lynchés, ceci pour les hommes , pour les femmes c'est encore pire. tout ceci pour dire que la loi votée est une première pierre de tout un projet qui se prépare pour la tunisie et ceci en commun accord avec les forces politiques qui se dénomment progressistes, démocratiques et bourguibistes , ce projet c'est; la fin de la liberté, la fin de la démocratie, la fin de la joie de vivre et vive l'ignorance , la pauvreté , la terreur et la MORT.

Hadj
| 19-06-2019 10:31
La démocratie est long apprentissage dont les tunisiens n'ont pas bénéficié. Le résultat de ce passage brusque et immédiat d'une dictature à une démocratie est là flagrant: des partis politiques au pouvoir donc majoritaires au parlement, votent une loi qui exclut leurs adversaires politiques et ne leur permet pas de se présenter aux élections législative et présidentielle .les vieux démons ressurgissent dans notre pays et les dirigeants actuels veulent perpétuer une pratique initiée notamment par Ben Ali: prendre des dispositions législatives sur mesure pour servir des intérêts particuliers au détriment de ceux de la nation. En agissent ainsi les gouvernants actuels détruisent le peu d'acquis dans l'édification d'un état démocratique et tentent de mettre en place un système peu usité visant à créer des "éliminatoires "-dont ils tiennent les commandes - pour leurs adversaires politiques avant de se présenter aux élections! Cette mascarade digne de Boukassa au fait de sa puissance, aura des effets néfastes sur laTunisie ,confisquera la souveraineté du peuple, consacrera la main mise des dirigeants actuels sur le pays avec des perspectives peu reluisantes pour la stabilité et le progrès.... je n'ai pas de sympathie particulière envers ceux qui sont visés par cet amendement dont je ne partage ni les idées ni les moyens mais les éliminer de la sorte est indigne et fait courir à la Tunisie- si fragile -des risques majeurs.

Akoubi Ammar.
| 19-06-2019 09:40
Enfin ils se sont procurés des méthodes pour raccourcir le chemin qui peut amener à l investiture suprême. Ces charlatans utilisent les moyens les plus abjects pour arriver à leur fin. C est une nouvelle génération d escrocs qui ont eu la chance de trouver un terrain propice résultant d une situation économique catastrophique dans le pays due à l opportunisme et à l incompétence des politiciens et des dirigeants de l état qui se sont succédés après le 14 janvier 2011. Les Karoui, Terras , les nahdhaouis et leurs pareils ont investi dans la misère des gens pour réaliser des ambitions et se. projeter à des hautes responsabilités qu ils ne méritent pas. Cette tricherie ne va pas durer et ils seront balayés de la scène politique qui a besoin d être assainie davantage.

A lire aussi

C’est une image assez rare

15/09/2019 13:42
0

Dans son post Facebook, le président français adresse au peuple tunisien l’amitié du peuple

15/09/2019 13:16
0

L'Association tunisienne pour l'intégrité et la démocratie des élections (Atide) a relevé, ce

15/09/2019 13:07
0

Suite au décès de l’ancienne première dame de la Tunisie, Chadlia Caïd Essebsi, veuve du défunt

15/09/2019 11:41
1

Newsletter