alexametrics
Tribunes

Algérie : un peuple insoumis !

Algérie : un peuple insoumis !


Par Hédi Ben Abbes

 

« Election, piège à cons » !!!

Cette pancarte brandie par un jeune algérien dans les rues de la capitale Alger, vendredi 7 juin 2019 résume à elle seule la profondeur du peuple algérien et le degré de son insoumission à un ordre faussement démocratique.

Une phrase qui résonne comme un écho à ce que Amartya Sen, le prix Nobel de l’économie appelle « la démocratie des urnes », qui n’est qu’un simulacre de démocratie.

Une phrase qui dit NON à un système qui tente de survivre à cette vague de protestation pacifique et intelligente portée par un peuple dans sa diversité culturelle et sociale.

Une phrase qui décrit bien ce grand peuple qui refuse de se laisser piéger à nouveau par les caciques du régime et même par les militaires qui se portent garant de l’unité de la nation.

Si l’histoire de l’Algérie est peuplée d’exemples de rebellions et de révoltes, il est d’autant plus méritoire pour ce peuple d’exprimer son insoumission à une époque de manipulation des masses et de volonté d’uniformisation de la pensée.

Que ce peuple algérien réussisse ou non dans cette entreprise de transformation politique profonde, il a d’ores et déjà fait preuve de sa prise de conscience de la limite d’un système injuste et indigne et l’impact de son insoumission va bien au-delà des frontières algériennes.

Avec humilité, ce grand peuple nous montre qu’une révolte n’est pas une Révolution, qu’une élection ne fait pas la démocratie, qu’il n’y a pas de zone intermédiaire entre liberté et soumission.

« Le dégagisme » inventé en Tunisie, prend tout son sens en Algérie car le concept trouve dans la culture révolutionnaire de ce peuple entier qui a appris comment mourir pour une cause noble, l’alchimie nécessaire à tout projet de transformation profonde. Les demi-mesures, les compromis compromettants, les arrangements entre amis, les consensus mous et contreproductifs, ne font pas partie de la culture de ce peuple insoumis.

 

Je ne peux résister à l’idée de citer André Gide quand il dit : « Le monde ne sera sauvé, s’il peut l’être, que par des insoumis. Sans eux, c’en est fait de notre civilisation, de notre culture, de ce que nous aimions et qui donnait à notre présence sur terre une justification secrète. Ils sont, ces insoumis, le « sel de la terre », et les responsables de Dieu ».

C’est cette insoumission collective porteuse de nouveaux projets qui fait sens. Si le mot « peuple » a un sens, c’est dans les causes collectives que ce sens prend corps. C’est dans les profondeurs de sa culture et les valeurs humaines profondes, occultées par des strates de manipulations de toutes sortes, que le peuple peut puiser sa motivation. Il faudrait aller chercher cette motivation dans ces profondeurs et faire naître ainsi de l’espoir pour toute l’humanité. C’est dans cette volonté de recouvrer sa souveraineté en rejetant le SYSTEME dans son ensemble que le peuple algérien rend service à l’humanité tout entière.

Merci l’Algérie.

 


Sur le même sujet: 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (6)

Commenter

Houcine
| 10-06-2019 14:19
Les soulèvements en Algérie peuvent susciter et l'admiration en raison du relatif pacifisme des manifestants et les réactions mesurées des forces du
pouvoir, et la prudence quant aux visées des stratèges et meneurs dont on ignore les objectifs et les soutiens.
Par ailleurs, il me semble prématuré d'inférer de l'histoire du pays et de ses luttes pour conclure à un projet progressiste au fondement des soulèvements. Les générations qui sont en mouvement n'ont ni cette histoire ni ses expériences en partage et parfois même se sont construites et politisées contre elle.
La guerre civile des années 90 nous rappelle l'irruption d'une tornade qui faillit emporter ce pays, et il n'est pas exclu que des apprentis-sorciers ne rêvent d'un tel retour qui jouerait en faveur de leurs affaires. L'Algérie est un pays important stratégiquement par ses richesses et sa position au sein du Maghreb et en méditerranée occidentale, et des conflits anciens et actuels ne laissent pas indifférents même ses voisins... et "la patrie tutélaire" toujours prise dans ses nostalgies impériales.
Je souhaite le meilleur à mes frères Algériens, et la formule n'est pas réthorique, et l'avenir s'écrit au présent. Par ses hommes, ceux de la fière lutte anticoloniale et ceux d'aujourd'hui, elle reste maîtresse de son destin.

Riri
| 10-06-2019 12:40
Si les algeriens rejoignent les tunisiens, il y aura alors des chances d avoir un bloc démocratique progressiste solide au Maghreb tout entier! Sans les algériens, l expérience tunisienne vivote au mieux... alors 123 viva l Algérie! On vous regarde avec admiration.

EL OUAFFY Y
| 10-06-2019 00:04
Ce n'est pas de l'insoumission une révolution dont ses leaders ont réveillé trop tard où sont été ces manifestants pendant les années de 1962 au 1975
un silence régnait-il n'y a que les décisions d'un régime semi-totalitaire .
Moi personnellement je me suis très étonné en ce qui concerne les revendications des manifestants les contradictoires l'image n'est pas authentique aux préoccupations quel est la relation entre l'utilisation des drapeaux palestinien et Amazighe et les préoccupations populaires.
Si les manifestations réclament le départ du Sahraoui Algérien Badaoui peut être parce que c'est la première fois dans l'histoire qu'un Sahraoui Algérien est installé comme première Ministre il le mérite car il avait prouvé son efficacité dans l'exercice dans la fonction qu'il assume mais hélas il y a certains individus qui sont très allergiques d'avoir un élément du sud au pouvoir ils jugent les hommes selon sa région et non pas de sa capacité belle est bien si on prendra comme référence les critères de choix d'un responsable dans les pays développés comme les U S A et Certains pays Européens ou la compétence qui est en priorité car les états marchent qu'avec les hommes et les femmes pourvues de la matière grise

Kalis
| 09-06-2019 21:30
Soyons sérieux , une révolution pour solidifier encore plus la dictature militaire . Aujourd'hui toutes voix qui s'élèvent contre l'armée sont traités de « wlad franssa » alors que les enfants mêmes des militaires vivent tous en France .

DHEJ
| 09-06-2019 18:08
A défaut de la voie des urnes c'est la voie des armes!


Mais insoumis à qui?

Toto
| 09-06-2019 12:44
Très bon article et excellent titre qui reflète bien le peuple algérien
C'est peut être de l'Algérie que naitra la lumière dans le monde arabe
Ben Abbes toujours au rdv. Merci

A lire aussi

Ces publications ne précisent pas quelle a été la technique

24/06/2019 12:50
1

C'est l'histoire d'une équipe d'une très bonne équipe.

24/06/2019 10:06
6

"Dans le Cloud en 2013" est un article que j'avais écrit en août 2012 où je traitais de la

20/06/2019 10:17
0

Newsletter