alexametrics
mercredi 29 mai 2024
Heure de Tunis : 11:07
Dernières news
Affaire de complot : des professeurs en droit appellent au respect de la loi et à la libération des détenus
24/04/2024 | 10:15
2 min
Affaire de complot : des professeurs en droit appellent au respect de la loi et à la libération des détenus

 

Plusieurs professeurs universitaires de droit ont lancé une pétition appelant à l’application de la loi et à décider de la libération des détenus dans le cadre de la fameuse affaire de complot contre la sûreté de l’État en raison de la fin de la période de détention plafonnée à quatorze mois.

La pétition, rendue public à la date du 24 avril 2024, a indiqué que la détention des accusés a été prolongée de quatre mois à deux reprises après la période initiale de six mois. Cette période représente les délais maximaux de détention provisoire conformément à la loi tunisienne. Les professeurs universitaires ont rappelé que la constitution protégeait les droits des individus notamment ceux liés aux conditions et aux délais de détention et au droit à un procès équitable.

Les professeurs universitaires ont expliqué que les travaux préparatoires portant sur la révision de l’article 85 du code de procédures pénales opérée en 2008 et que la jurisprudence étaient clairs à ce sujet. Ils ont évoqué plusieurs décisions de la cour de cassation prononcées en 2013 et en 2019 indiquant que la période de détention était limitée à quatorze mois et que tout accusé devait être libéré à la fin de celle-ci. Maintenir la détention signifie enfreindre la législation et la loi. Les professeurs universitaires de droit ont indiqué que les détenus devaient être libérés conformément à la loi. Dans le cas contraire, ils seront considérés comme victimes d’une détention arbitraire.

Parmi les signataires de la pétition, nous pouvons citer le doyen de l’Université de Sfax, Nouri Mzid, l’ancien doyen de l’université de Carthage, Yadh ben Achour, Wahid Ferchichi, Sana Ben Achour, Monia Ben Jémia, Hamadi Redissi, Kamel Ben Messaoud, Hatem Mrad, Salsabil Klibi, Mouna Kraïem, Asma Ghachem et Ghada Ben Jaballah.

 

 

Pour rappel, la liste des détenus pour complot comporte les noms de Khayam Turki, Ridha Belhaj, Ghazi Chaouachi, Jaouhar Ben Mbarek, Issam Chebbi, Abdelhamid Jelassi et Kamel Letaïef. Ils ont été emprisonnés à la suite de mandats de dépôt émis le 25 février 2023. La liste des accusés comprend, également, Lazhar Akremi et Chaïma Issa. Ces derniers ont été arrêtés dans le cadre de la même affaire puis laissés en liberté à la date du 13 juillet 2023. La période de détention devait prendre fin entre les 18 et 19 avril 2024. Néanmoins, aucune décision de libération n'a été annoncée par les autorités tunisiennes. Parallèlement à cela, le document relayant l'instruction a fuité et a fait l'objet de beaucoup de critiques, et même de railleries. L'avocat et membre du comité de défense, Sami Dilou a mentionné quelques absurdités liées à l'enquête lors d'un passage sur les ondes de IFM.

 

S.G

24/04/2024 | 10:15
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Wolf
Le maintien en prison est une catastrophe pour l'image de la justice tunisienne
a posté le 24-04-2024 à 13:23
Il ne fait aucun doute que la période maximale de détention lors d'une instruction judiciaire est de 14 mois. Au-delà, c'est enfreindre la loi pénale en Tunisie.
Et pourtant.
Cette transgression de la loi n'est pas sans conséquences en dehors du pays : le maintien sous les verrous des détenus dans l'affaire dite du complot contre l'?tat donne une si mauvaise image de la justice tunisienne que c'est la porte ouverte pour chaque Tunisien qui sollicite un statut de réfugié à l'étranger de l'obtenir.
Abir
Faute des projets et des compétences
a posté le 24-04-2024 à 10:34
Il a de la "chance" ce pouvoir, il a réussit à occuper ce pauvre peuple par des détenus-es légales et illégales et le dévier sur son quotidien et ses soucis principales alors que tout ça doit être affaire d'une justice indépendante et juste et le pouvoir n'a pas à se mêler
J.trad
Il y a point d'interrogation
a posté le 24-04-2024 à 10:27
Pourquoi demander la carte d'identité au citoyen ,contre un cadeau ?! J'ai refusé ,de présenter ma carte