alexametrics
jeudi 30 mai 2024
Heure de Tunis : 22:53
SUR LE FIL
Un pays gouverné par des imbéciles
Par Nizar Bahloul
28/06/2021 | 15:59
7 min
Un pays gouverné par des imbéciles

 

Cela fait dix-huit jours qu’un enfant de quinze ans a été dénudé par la police, lors d’affrontements entre la police et des manifestants de Sidi Hassine. Après l’avoir accusé d’être ivre et de s’être exhibé lui-même devant la police, le ministère de l’Intérieur a dû se rétracter devant le démenti cinglant de la victime. Dix-huit jours après, on a étouffé l’histoire, les policiers agresseurs ne sont pas en prison, on ne connait pas leurs noms et on ignore tout de la procédure engagée à leur encontre. Un État de droit se doit de communiquer ce genre de choses pour que la population continue ou retrouve sa confiance en sa police. Un État de droit se doit de protéger la victime, il ne peut pas se ranger du côté du bourreau, juste parce qu’il est de ses rangs.

Vous avez l’impression d’avoir déjà lu ce paragraphe ? Vous ne vous trompez pas, je vous l’ai servi la semaine dernière. Mais comme rien n’a changé en une semaine à ce sujet, une piqûre de rappel s’impose.

 

Cela fait vingt-et-un jours que le blogueur Slim Jebali croupit en prison pour avoir publié un post Facebook et des images dénigrant le président de la République. Il a été condamné à de la prison ferme par la justice militaire qui pense que le président de la République, étant le chef suprême des armées, doit être au-dessus de la critique et du dénigrement, comme l’est l’armée. La justice militaire estime, dans la foulée, que les civils peuvent être jugés sous sa juridiction, juste parce qu’ils se sont attaqués au chef suprême des armées.

Slim Jebali n’est pas le seul blogueur à être convoqué par les militaires, il vient d’être rejoint par Amina Mansour qui, elle aussi, est accusée d’offense au président de la République à travers un post Facebook.

Cette manie de convoquer les civils devant la justice militaire a commencé avec l’ancien président, le non-regretté Moncef Marzouki. Il a créé un précédent après la révolution en faisant traduire son ancien conseiller Ayoub Massoudi devant cette juridiction d’exception.

Moncef Marzouki avait beau être ancien président de la Ligue des Droits de l’Homme, il a oublié ce que sont les droits des civils quand il est entré au palais de Carthage.

De même, Kaïs Saïed a beau être professeur de droit, il a oublié ce que sont les droits des civils quand il est entré au palais de Carthage. On l’a même vu tancer la ministre de la Justice par intérim parce que le ministère public ne bougeait pas quand on « portait atteinte au président de la République ».

Un État de droit qui se respecte ne traduit pas les civils devant la justice militaire.

Un État de droit qui se respecte ne traduit pas les civils devant la justice tout court, parce qu’ils ont émis une critique, soit-elle violente ou insultante, à l’encontre du président de la République.

Un État de droit qui se respecte, respecte la liberté d’expression, même si les blogueurs en question ont dépassé les limites de la bienséance.

Si les civils peuvent saisir la justice parce qu’ils ont été diffamés, insultés ou moqués, le président de la République doit rester au-dessus de tout cela. Il n’a pas à s’abaisser au même niveau qu’un blogueur dont le rayon d’influence demeure, quelle que soit sa taille, limité.

En portant plainte contre Amina Mansour et Slim Jebali, devant la justice militaire de surcroit, le président de la République donne l’air de jouer dans la même division qu’eux.

 

L’événement politique le plus important de la semaine a été la rencontre entre Kaïs Saïed et Rached Ghannouchi. Quasiment rien n’a filtré de cette rencontre. La présidence de la République n’a pas jugé utile de nous donner un quelconque éclairage à ce sujet et Rached Ghannouchi a juste dit que la réunion était positive. Mais comme la crédibilité de ce dernier est égale à celle de Pinocchio et comme Kaïs Saïed change d’avis comme il change de chemises, on ne peut vraiment pas conclure que cette réunion était positive. Ce serait aller vite en besogne. Ça reste quand même extraordinaire que l’on qualifie d’important un événement dont on ne sait absolument rien ! Voilà où on en est en Tunisie, sous la présidence de Kaïs Saïed.

La présidence de la République ne communique rien ou presque, elle n’a ni directeur de la Communication, ni porte-parole, le président ne donne pas d’interviews et ne reçoit même pas de journalistes pour des « off ». On en est jusqu’à nous interroger si la communication de la Corée du Nord ne serait pas meilleure que celle de notre présidence.

Ce que fait Kaïs Saïed est contraire aux règles basiques de la démocratie. Dans les démocraties dignes de ce nom, le public a une idée exacte sur l’agenda du président et ses rencontres, le président dit ce qu’il fait et où il va, il explique, il décrypte, il rassure. Dans les pays scandinaves, on va jusqu’à mettre à la disposition du public les factures détaillées des dépenses. Aux États-Unis, le public est informé sur chaque mot prononcé par le président lors de ses rencontres ou dans ses communications téléphoniques. Notre Kaïs Saïed à nous, ne dit rien ; il ne décrypte pas, il crypte ; il ne rassure pas, il inquiète. Il ne nous respecte pas, il nous méprise.

 

Le gouvernement a décidé hier d’augmenter les prix des cigarettes. Cela monte jusqu’à 17,8% pour certaines marques. Comme sous l’ancien régime, on fait les augmentations l’été et un dimanche soir. Je ne sais pas qui leur a dit que la pilule passait mieux en opérant ainsi les augmentations, mais c’est ce qu’ils croient. Outre la bêtise, cela dénote du mépris au peuple opposé par certains hauts fonctionnaires de l’État. Tous pareils, que ce soit avant ou après la révolution.

Peut-on d’ailleurs parler de révolution et de démocratie, quand on voit comment nos gouvernants nous méprisent et nous traitent ?

Cette augmentation fort importante des prix des cigarettes va inciter quelques-uns à arrêter le tabac. Tant mieux pour eux. Mais la majorité demeurera prisonnière de la cigarette et cette majorité va voir son portefeuille pâtir de cette augmentation. Cette majorité qui va pâtir est composée de citoyens lambda aux revenus moyens ou modestes. L’argent qu’ils mettent dans les cigarettes est dépensé au détriment d’autres achats utiles et importants pour leurs familles.

Que le gouvernement augmente les prix, dans le cadre d’une stratégie nationale globale visant à réduire le nombre de fumeurs, cela rendrait la chose acceptable. Sauf que notre gouvernement n’est pas du tout dans cette optique et ignore carrément ce que stratégie sanitaire veut dire. Il ignore combien coûtent les méfaits du tabac à la santé publique. Aucune étude du genre n’a été faite.

Cette augmentation va favoriser, en premier lieu, les contrebandiers qui font de telle sorte que le tabac n’est plus vendu à son prix réel. On estime à entre 365 et 450 millions de dinars par an ce qu’engrangent les spéculateurs du tabac.

Le gouvernement a annoncé qu’il allait mettre fin à cette spéculation en autorisant les supermarchés à proposer des cigarettes au prix réel. La mesure devait entrer en vigueur le 1er juin. Nous sommes le 28 juin et on n’a encore rien vu. Le gouvernement a préféré mettre la charrue avant les bœufs.

Notre gouvernement n’est pas là pour réfléchir au pouvoir d’achat du Tunisien et à protéger les Tunisiens de la précarité, il ne pense qu’à son budget et qu’à ses revenus. Il sait que le citoyen est inconscient et préfère acheter un paquet de cigarettes plutôt que des choses utiles à sa famille et il se joint aux spéculateurs pour le fragiliser davantage.

C’est le rôle de l’État de protéger les citoyens. C’est le rôle de l’État d’attaquer les spéculateurs. C’est le rôle de l’État de défendre le pouvoir d’achat. Rien de tout cela n’est fait par notre État. 

Les faits sont têtus. On n’a pas de démocratie, contrairement à ce que disent nos gouvernants. On n’a pas d’État de droit, contrairement à ce que disent nos gouvernants. Notre État ne se soucie ni de notre santé, ni de notre portefeuille, contrairement à ce que disent nos gouvernants.

Notre État est défaillant et en déliquescence chers lecteurs. Nos gouvernants sont imbéciles et menteurs chers lecteurs.

 

 

Par Nizar Bahloul
28/06/2021 | 15:59
7 min
Suivez-nous
Commentaires
Rachid BARNAT
KS & Ghannouchi : Blanc bonnet, bonnet blanc !
a posté le 30-06-2021 à 08:17
Et pour cause, on connaît la proximité idéologique des pan-arabistes de celle des pan-islamistes ! Ce n'est pas un hasard que Ghannouchi a concédé Carthage à Moncef Marzougui et à Kais Saied.

Alors pourquoi s'étonner d'une "mauvaise" gouvernance alors que Ghannouchi applique avec succès le programme de l'organisation mondiale des Frères musulmans pour la Tunisie ? !!
Certains n'ont encore pas saisi l'objectif de Ghannouchi pour continuer de se lamenter du chaos qu'il a sciemment crée au sein de l'tat et des ses institutions.

Ghannouchi est tout sauf imbécile : il sait ce qu'il fait et le fait bien !

https://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.com/2021/02/le-malentendu-entre-ghannouchi-et-les.html
Mêmepaspeur
Ceux qui gouvernent le pays. . .
a posté le à 17:24
. . . seraient, paraît-il, des imbéciles. . . selon le postulat de NB-BN. . .
Mais ces imbéciles-là, qui donc gouvernent-ils sinon, tout uniment, des imbéciles aussi ?
Et si l'on croit à la justesse du postulat(*), les imbéciles qui gouvernent des imbéciles seraient donc moins imbéciles que ceux qu'ils gouvernent, puisque les premiers sont au pouvoir, tandis que les seconds sont réduits à émettre des con-commentaires mâtinés de propos imbéciles, non ?
Autant tenir la chandelle et s'en féliciter. . .
Résultat des courses, RB + NB + BN + n'importe quel autre Tunisien, ne sont que de pauvres imbéciles qui méritent leur peu enviable condition !
CQFD !
MPP.
(*) Postulat, lui-même on ne peut plus imbécile !
Candide né
@MPP
a posté le à 00:56


Mon bon MPP
Je crois que vous vous trompez de cible!
Rachid Barnat est un vrai patriote qui n'a jamais dévié de la même ligne.Donc il n'est pas le genre à tenir la chandelle et encore moins à faire des commentaires cons,comme vous l'insinuez.
Je pense que n'avez pas lu ses écrits,soit sur son blogue et des fois sur kapitalis!
Vous pouvez me rétorquer que cela vous fait une jambe de savoir que je le considère comme un Ami!!
Pour conclure,mon bon MPP,je vous comprends,vous êtes comme moi,vous ne supportez pas qu'on vous touche la corde sensible(votre chouchou)!





Mêmepaspeur
Mon cher Candide. . .
a posté le à 20:31
Vous me semblez bien Candide, en effet. . .
Je veux bien considérer RB comme "un ami'. . . mais si j'en juge par le titre de son com, il y a de quoi se poser des questions, pour le moins. . .
Deuzio, KS n'est PAS mon "chouchou", je n'en ai d'ailleurs point, il y a seulement que je suis "légitimiste"(*) et que non seulement je respecte KS en tant qu'être humain, mais surtout en tant que Président de la République de mon pays.
fi tahassel maaneh, f'himtni ?
MPP.
(*) Je n'ai voté POUR personne !
veritas
La haine et la rancune '?'
a posté le 29-06-2021 à 18:25
Les tunisiens sont des haineux et des rancuniers envers eux même '?'il est tout à fait normal de voir quiconque attend l'autre au tournant pour se venger de lui '?'que se soit un simple tunisien un ministre ou un président de je ne sais quoi tous mange de la même assiette et ont la même mentalité.
takilas
Et par des vides et des incompétents
a posté le 29-06-2021 à 14:21
Qui ne sont là que pour se partager le butin d'une Tunisie qu'ils ont mis à sec d'argent rien qu'en onze ans de despotisme.
Hanni2
Choix des mots
a posté le 29-06-2021 à 13:01
Pas des imbéciles si Nizar ! Un imbécile n'est pas conscient de la bêtise de ses actes ! Contrairement à toute cette clique de révolutionnaire de la dignité qui sait (savait) très bien ce qu'elle faisait et pourquoi'?'le mot que je ne vois jamais dans vos articles et que vous cherchez probablement c'est CRIMINEL ! C'est le seul mot qui convienne pour qualifier tous les agissements de cette secte de malheur et de ses affidés. Inutile de faire la liste de leurs méfaits pour la énième fois, tout personne intellectuellement honnête la connait...

Depuis que votre journal à viré sa cuti, je vous avoue venir moins souvent m'informer sur votre site et si ce n'était pour quelques intervenants (en particulier Léon que je profite pour saluer), je ne viendrais plus du tout (ça vous fait certainement une belle jambe mais voilà c'est dit ;o)

J'en profite pour répondre à tous ces messages identitaires (y'en a beaucoup dernièrement) et qui viennent dire on « est un pays musulman » (ha bon ? on savait pas'?'), « c'est la faute à la France » (tout est de la faute de la France), il faut « s'inspirer des anglo-saxons » (la bonne blague),'?'j'ai déjà écris plusieurs fois à ce sujet et j'y reviens (je ne digère toujours pas l'impunité et jamais je ne pourrais): Nos Mausolées et nos Saints, notre Mémoire donc, celle de nos ancêtres, celle qui nous permet entre autres de réellement savoir d'où vient pour, accessoirement, savoir où on doit aller. Pendant le règne destructeur de la trika première du nom, 40 mausolées ont été détruits/incendiés par les enfants du gourou, ceux-là même qui prétendent craindre Dieu. Sur ces 40 mausolées, dont certains de plusieurs siècles, 20 sont détruits pour toujours (irrécupérables). Pour ces destructions, seulement 4 personnes condamnées !!! Evidement des petites mains, les commanditaires n'ayant jamais été inquiétés cela va de soi'?'cet odieux outrage à notre identité et notre mémoire, même les Français très méchants ne se le sont pas permis pendant le protectorat. Non, pour cela, il a fallu attendre le retour béni de ces criquets pèlerins (biberonné chez les anglo-saxons) champion de l'identité et qu'on appelle désormais « démocrates » (la mauvaise blague) !

Ces champions de l'identité « arabo-musulmane » qui insultent la mémoire de nos ancêtres avec morgue sont à l'image des nouveaux maitres de la défunte Tunisie, d'une hypocrisie phénoménale et pathologique, sans conteste leader mondial dans le domaine (ça nous fait au moins un domaine d'excellence). Ils viennent donner des leçons sur ce que doit être un Tunisien et comment il est censé pratiquer sa religion alors qu'eux singent bêtement les pratiques et coutumes des chameliers du golf qui n'ont JAMAIS été les notre, et que nos ancêtres avaient eu le bon sens de rejeter sans la moindre hésitation au XIXème siècle déjà !!! On leur réclamerai bien un peu plus de pudeur et de retenue, mais cela serait comme demander à Ennahda de reconnaitre sa responsabilité dans la destruction de la Tunisie, peine perdue !

Hannibal
Forza
Porter plainte devant la justice militaire n'a pas de raison
a posté le 29-06-2021 à 12:17
C'est vrai, j'ai oublié l'affaire de Mr. Massoudi, sur ce point Moncef Marzougui n'était pas loyal à ses principes. Indépendamment des personnes, dans une démocratie, le déferrement de personnes civiles devant la justice militaire n'est pas appliqué.
Mêmepaspeur
sahha ennoum !
a posté le à 17:14
Je me rappelle vous avoir (à vous et/ou à quelqu'un de votre espèce rarissime) rappelé le cas de Massoudi qui fut un des plus proches collaborateurs de 3M "double-face" et qui s'est retrouvé "fi-guelbou" par la volonté de votre héros en burnous. . mais rien n'y faisait, vous étiez et vous demeurez (sic !) un orphelin et un amoureux transi de votre "grand-petit-homme" fils de goumi !
Mais comme il n'y a de pire sourd que celui qui ne veut rien entendre, et encore moins comprendre, néanmoins je vous le dis et vous le redis "bil-fallaqi", KS n'a RIEN à voir avec les poursuites intentées contre cette blogueuse ni même contre Kharraï, celui-ci mériterait pourtant de faire un séjour à l'ombre, plus ou moins long même aux frais de la princesse. . .
Que vous le vouliez ou non(*), le Parquet Militaire(**) n'a besoin d'aucun ordre venant d'en haut pour se saisir de toute affaire qu'il jugera relevant de sa compétence. . . "affaire" impliquant un civil, un militaire, un ayatollah, un gourou ou même un balayeur de rues. . .
Et il se trouve que "la Présidence de la République", la fonction pas le bonhomme, est sous la protection quasi-exclusive de l'Armée Nationale et de ses divers services, armes et départements.
C'est ainsi et pas autrement !
MPP.
(*) Vous, ainsi que les surdoués de BN, vous rêvez de "coincer" KS alors que vous n'êtes capables de rien d'autre qu'à vous "coincer la bulle" peut-être. . .
(**) Le Tribunal Militaire Permanent (TMP) est réputé siéger sans discontinuer et en "permanence", d'où son appellation. Ceux qui n'ignorent pas ce point sont généralement ceux qui ont accompli leur "devoir national" , c'est à dire "le service militaire", comme mézigue. . .
Et manifestement, pas comme vous !
Mike Kim
Article superficiel et biaisé
a posté le 29-06-2021 à 10:42
En fait, c'est toute la classe politique qui est pourrie. Pourrie, entre autres, par le culte de la personne et les égos :
En commençant par les défunts : Bourguiba (fin de règne), Ben Ali et Béji Caied Essebsi BCE (le deuxième plus grand traitre de la révolution, il a pactisé avec le premier traitre Kherriji (Ghannouchi) en aout 2013, dans l'hôtel chic de Paris : le Bristol, dans la suite de Riahi, rencontre organisée par Nabil Karoui qui est co-fondateur de Nidaa Tounes. BCE a permis le retour des RCDists, dont Abir Moussi et a tout fait pour favoriser son fils Hafedh)
En passant par Ghannouchi (cheikh bac moins trois'?') et Abir Moussi (comme tout RCDist, une opportuniste primaire)
En continuant par Nabil Karoui et Makhloufi, etc
En interne, aucun des partis politiques associés à cette racaille, ne fonctionne de façon démocratique.
Pour balayer cette racaille et la faire dégager par la petite porte, il suffit d'adopter un scrutin législatif plurinominal, majoritaire, à trois tours.
Donc il faut changer le code électoral.
Espérons qu'un référendum pour un amendement de la constitution le permettra.
Mes sincères salutations aux citoyens honnêtes de toute sensibilité.
N. B. : KS, sans parti politique, avec des prérogatives très limitées, qu'il respecte, ne fait pas partie de la racaille.
Adil
Liberté
a posté le 29-06-2021 à 10:19
A la bonne heure Monsieur Bahloul ! Hier vous vilipendiez Abir Moussi qui dit exactement la même chose que ce que vous écrivez ici. A cette différence qu 'elle le dit et le hurle avec plus de persévérance et plus de conviction depuis son apparition sur la scène "révolutionnaire" tunisienne sans jamais dévier ni se renier. Alors dites le, joignez vous à elle en étant honnête avec vos lecteurs et logique avec vous même. Aidez un tant soit peu à réveiller vos collègues qui se sont tous couchés, avec bonne conscience prétendant même servir les droits de l'homme et la liberté alors qu'ils ne servent que leur couardise innée...
Fares
L'oiseau rare
a posté le à 13:15
Une part du problème est l'égo surdimensionné des politiciens et leur manque de compassion. Donc ni Saïd, ni Moussi, ni ghannouchi ne fera l'affaire.

On ne croit plus en cette démocratie pervertie pour servir les intérêts personnels et les délires d'une poignée de personne. Tout est à reconstruire.
Mamout
'?tat de droit?!
a posté le 29-06-2021 à 09:31
"...Notre '?tat est défaillant et en déliquescence chers lecteurs. Nos gouvernants sont imbéciles et menteurs chers lecteurs."

Vous avez tout dit Si Nizar dans cette conclusion de votre édito. Tout le reste n'a que peu de sens ou pas de sens du tout.

Permettez moi d'ajouter que le mot état ne s'applique pas à notre malheureux pays et que la notion d'état n'existe dans la culture politique Tunisienne (Arabe aussi) que pout être utilisée à volonté par ceux qui ont le pouvoir comme une arme de dissuasion massive, un gros bâton qui pèse sur la tête des gens pour les dominer et les extorquer...

L'état c'était Bourguiba après l'indépendance. L'état c'est ZBA depuis 1987. La constitution de 2014 a établi un système politique selon la formule du Professeur Amine Mahfoudh "je ne gouverne pas, tu ne gouvernes pas et on ne laisse personne gouverner..."

Nous sommes encore loin, très loin de nous considérer citoyens dans un état de droit...Nous ne sommes même pas des sujets!

Notre pays est en déliquescence, certes. Nos gouvernants menteurs, racquétteurs et surtout serviles et incompétents...et nous ne sommes encore qu'une "poussière d'individus"...vivant en dehors du droit, de la justice et de la dignité...qui sont les fondements de l'état de droit.



Sihem
Pauvre tunisie
a posté le 29-06-2021 à 09:09
C'est le rôle de l'etat de protéger ses citoyens avec cette pandémie covid. Bientôt la photo du sécuritaire décédé devant l'hopital de kairouan fera le tour du monde. Quelle tragédie, quelle tristesse, quelle honte.
Après le décès dans une bouche d'égout, après le décès d'un médecin dans une cage d'ascenseur on tombe de plus en plus bas.

Ou sont passés tous les millions reçus pour la pandémie covid ?
C'est le rôle de l'etat de protéger ses citoyens avec des routes sans trou, des éclairages.
J'ai honte de tout cela
Léon
Nizar, dupé comme tous les tunes
a posté le 29-06-2021 à 08:11
Tu auras mis une décennie, mon cher Nizar, à comprendre ce que racontais Léon depuis le 14 maudit. Parfois, l'évidence est tellement proche de nos yeux qu'elle devient invisible.
Mon cher Nizar, il n'y a aucune définition claire au mot "démocratie", sinon dans les fantasmes des peuples. Il y a pourtant des définitions claires à un état de droit, au respect du citoyen, à la légitimité d'une gouvernance, au respect des minorités, au respect de l'avis des autres, et à d'autres paradigmes sociétaux.
Les "démocraties" dépandent étroitement des peuples et le mal que nous vivons aujourd'hui vient du fait que les tunisiens ont voulu greffer une démocratie venue d'autres cieux. La notre, celle de Bourguiba, améliorée par Ben Ali, était celle qui était le plus à notre profil. Je pense même qu'elle allait un peu trop vite et nous dépassait. Mais ça, tu mettras encore dix ans avant de le comprendre, parce que tu es plus intelligent que la masse. Cette dernière ne le comprendra jamais.
Mon cher Nizar, si Léon a tenu des propos durs envers les instruits qui nous lisent, c'est tout simplement qu'il voyait des choses qui lui semblaient évidentes et qu'il cherchait à créer un électrochoc à même de réveiller les imbéciles de leur ivresse révolutionnaire. Dans mes tous premiers posts, j'ai longtemps répété le fait que la gueule de bois arrachera la tête des tjnisiens tellement elle sera dure. N'est-ce pas le cas? Me suis-je trompé sur une seule prédiction? '? quoi sert d'analyser après la catastrophe mon cher Nizar? C'est ce que font tous nos intellectuels, pour se donner bonne conscience, oubliant leurs mauvaises appréciations du départ.
Faut-il être un intellectuel pour réaliser qu'il n'y a pas de démocratie dans les pays où l'urgence est quasi alimentaire. C'est comme si on parlait de vacances aux Caraïbes à un chômeur affamé. La Tunisie était à deux doigts de ce "luxe" en 2010. Nos intello en ont voulu autrement. C'est presque jouissif de les voir se plaindre aujourd'hui.
Quand je vous disais dès 2013 que l'on se dirigeait fatalement vers une vraie dictature, vous n'écoutiez même pas.
'?a y est, mon grand! On y est! On est en plein dedans. Avec en plus, un côté injuste, lobbyiste et mafieux (dixit les nouvelles révélations sur l'affaire des déchets. Qui sont les vrais responsables? Ceux qui croupissent en prison ou d'autres).

Léon, min joundi Tounis al Awfiya,

Résistant.

Verset 112 de la sourate des abeilles.
pit
Imbéciles à tous les étages
a posté le 29-06-2021 à 07:46
Une chose est sûre ... il est grand temps de virer tout ces guignols imbéciles, élus par des gens non moins imbéciles, et en pendre quelques-uns afin que cela serve d'exemple aux autres !
Soussi
Darbouka
a posté le 29-06-2021 à 07:42
Ya Si Nizar
La darbouka des journalistes les rendent de plus en plus imbeciles et ridicules
Houcine
La déception du supporter.
a posté le 28-06-2021 à 23:38
Si ceux qui gouvernent sont imbéciles, ceux qui les supportent sont-ils des pantins ?
Kais Saied est le plus critiqué nommément, et pour abuser le lecteur on commet une phrase sur Ghannouchi, comparé à Pinocchio. Cela fait neutre ou veut le faire croire.
Il n'y a pas de démocratie, mais on met l'accent sur deux blogueurs poursuivis devant le tribunal militaire.
Colère et indignation sélectives, ignorés tous les coups ourdis ou presque, par les serviteurs de Ghannouchi.
Il y a plus grave, monsieur, et qui ne titille pas votre plume.
Je n'éprouve, pour ma part, ni déception ni colère.
Je n'attendais rien de ces messieurs de Ennahdha et leurs suiveurs.
Je ne suis pas en colère.
Parce qu'il faudrait que j'ai pour eux quelque respect ou considération.
Ces gens méprisent le peuple, écrivez-vous. Ils n'ont pas ce pouvoir sur moi, je ne suis pas de leur monde et me plais à vivre sans rien partager avec eux. Sauf, la nationalité que je ne porte pas en étendard, n'ayant pas de penchant pour le cocorico et le chauvinisme de bon aloi si répandu sous nos cieux.
Avec d'autres, j'ai d'autres rêves. Et, mon univers est étranger à ceux que vous vilipendez, dénoncez sans les nommer. Ou juste pour les disqualifier.
Je crains de voir clair dans vos arrière-pensées. Votre hargne est grande et je peux comprendre qu'à force de servir sans être payé de retour, vous viviez cela comme une injustice.
Vous avez cru venir une démocratie, et voilà le retour du refoulé.
Police, justice, Parlement et gouvernement n'ont rien apporté que misère, injustice, violence et terreur.
Ceux que vous ne nommez pas et qui gouvernent, je devrais dire qui ont le pouvoir, sont les créateurs de ce spectacle inimaginable pour la population ayant déposé en eux confiance et espoir.
Visiblement, vous y avez cru, aussi.
Il serait temps de cesser de les servir.



Mêmepaspeur
Chef-d'oeuvres inutiles
a posté le 28-06-2021 à 20:17
"Un pays gouverné par des imbéciles". . . qui sont à l'image des "journalistes", ou de ceux qui s'en réclament, qui ne sont ni mieux ni moins bien que ceux qu'ils dénoncent. . .
Mais je dois dire que ce qu'il y a de bien chez certains, c'est que dès le titre de leur chef-d'oeuvre l'on sait déjà à quel fatras on risque de consacrer du temps de lecture en pure perte. . . et en tout cas, au détriment d'autres "vrais" chef-d'oeuvres plus enrichissants et plus instructifs !
MPP.
CONMPP
@MPP plus con tu meurs
a posté le à 12:43
Même pas peur,plus con tu meurs
Ainsi le qualifiaient ses professeurs
Mais lui en gros menteur
Nous parle de ses prétendus tableaux d'honneur
Même pas peur, plus con tu meurs!
Tounsi
La caste
a posté le 28-06-2021 à 20:05
La caste ' ne se soucie ni de notre santé, ni de notre portefeuille.'?' La caste, c est l administration et les fonctionnaires publics pour qui nous sommes une vache à lait '?'
Un citoyen
On a les dirigeants qu'on mérite
a posté le 28-06-2021 à 19:55
On a ouvert les portes du pouvoir à cette secte d'incapables dénommée Enakbah qui s'est enrichi en quelques années plus que tous les Ben Ali réunis en 20 ans,
on a viré et dégouté les compétences de ce pays qui sont partis sous d'autres cieux et ruine le pays comme jamais depuis le protectorat ...
On a que ce que l'on mérite et le peuple qu'on mérite.
Mouaten_X
mérité
a posté le 28-06-2021 à 19:37
Comme à l'époque de ZABA, comme à la fin de règne de Bourguiba, la règle est immuable : on a les dirigeants qu'on mérite. Oui, ce que vous dites est vrai m, mais nous portons tous une responsabilité, et elle est de plus en plus lourde. Nous avons développé la contrebande en étant clients, la corruption en l'encourageant pour nos petits intérêts personnels, la classe politique de ploucs en l'elisant ou en laissant faire. Il faut arrêter de blâmer l'autre et à jouer les victimes. On s'est déjà menti quand les Trabelsia ont été dégagés en disant que les voleurs étaient chassés. Et on vu que les vrais voleurs : nous étions cachés et encore plus nombreux. On a les dirigeants que l'on mérite. Donnons nous des baffes, reconnaissons notre responsabilité et avançons.
Poutine
A la bonne heure! Belle constatation qui appelle à l' inoculation d' une antidote!
a posté le 28-06-2021 à 18:53
Très bien, alors à la limite - je dis bien à la
Limite - on reviendrait à une république. 0 que ça serait Le. Top du top, Le nirvana Des républiques qui roulaient bien somme toutes. Malgré leurs defauts? . Avouez '
Sous Bourguiba et Ben Ali on s' occupait un peu plus du citoyen! On avait dans ce temps la fibre de ce que cela voulait dire POLITIQUE = TRAVAILLER LE BIEN DU CITOYEN!

Je dis bien à la. LIMITE!

Maintenant Monsieur NIZAR Et B.N. Etes vous toujours à boycotter Abir Moussi fière desceendente de POLITIQUE - je dis bien POLITIQUE et Non R'?GIME. Car Abir Moussi est la
POLITIQUE INCARN'?E pour passer à la république.3 , sans les defauts de ses prédecesseurs!




Waterloo
la colonisation judiciaire continue
a posté le 28-06-2021 à 18:45
tu as oublié de préciser : un état de droit FRANCAIS.
car votre justice ,mème rendue en arabe, elle est en réalité FRANCAISE.
la justice française , que vous copiez, est archaique, dépassée, lente , injuste, arbitraire, justice du riche et du notable etc ...
le juge d'instruction et la cour de cass sont a supprimer, pour commencer.
il faut introduire les notions de "voir dire" et "habeas corpus" du droit anglo saxon.
vous suivez la France comme moutons écervelés.
GROW UP !!

A4
Un pays gouverné par les cons n'est plus un pays !!!
a posté le 28-06-2021 à 18:44
LE ZOO
Ecrit par A4 - Tunis, le 12 Octobre 2020

Mon pays, ce n'est plus un pays
Depuis que des étranges vipères
Débarquant en toute impunité
Ont proposé à des va-t-en-guerre
Leur venin pour traitement de santé

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand dans sa constitution idiote
L'Etat est un ogre à trois têtes
Ayant des mains souffrant de tremblote
Et du courage autant qu'une mauviette

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand les trois têtes de l'ogre débile
Passent le plus clair de leurs journées
A cogner, s'esquinter les profils
A saigner et se bouffer les nez

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand deux cent dix-sept stupides corbeaux
Décident pour orner leur perchoir
De mettre en haut de l'escabeau
Un ignoble vautour charognard

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand du fond de son isolement
Un fou caméléon enragé
Rumine dans un langage véhément
Des chansons vieilles et usagées

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand des chacals toujours affamés
Forment des hordes, posent des chicanes
Devant une armée de malformés
Qui ne sait pas réouvrir la vanne

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand les cabots noirs de la justice
Ferment à double tour tous leurs tiroirs
Pour protéger leurs odieux complices
Des assassins, voleurs et pillards

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand les rats de la médiocrité
Se sont emparés de ses rouages
Pour, dans un acte prémédité
Le conduire tout droit vers le naufrage

Mon pays, ce n'est plus un pays
Quand les ratés veulent faire la cigale
Quand les fourmis lasses et épuisées
Par ces fainéants qui se régalent
Choisissent de se volatiliser

Mon pays, ce n'est plus un pays
Ce n'est qu'un zoo sans porte ni mur
Où ne survivront plus que les loups
Où la parole n'est plus qu'un murmure
Et les horizons sombres et flous

Mon pays, ce n'est plus un pays !

Soussi
Le responsable
a posté le 28-06-2021 à 18:38
Ya Si Nizar
Qui est le seul parti responsable de ce desastre qui dure depuis 10 ans
Il ne faut plus tourner autour du pot il faut appeler les responsables par leurs noms
Et il y a un seul qui se cache derriere les autres jouant les martirs
retraité
très mal et on voit pas le bout du tunnel
a posté le 28-06-2021 à 18:25
parfaitement NB notre '?tat est défaillant et en déliquescence depuis 10 ans parce que nos gouvernants profiteurs ,imbéciles ,incompétents et menteurs l'ont rendu ainsi il est temps qu'ils partent s'ils aiment ce pays et sa population
Voldemort
Tsunami politique dans un verre d eau.
a posté le 28-06-2021 à 18:24
Une partie de la classe politique est responsable de ce blocage politique. L'intérêt particulier l'emporte de plus en plus sur l'intérêt général. Il y a un vrai problème de culture démocratique au sein des formations politiques. C'est la culture du chef et non le débat démocratique qui l'emporte. Certaines formations ont été montées par des hommes d'affaires pour défendre leurs intérêts.
On aurait pu penser que le président conservateur Kaïs Saïed et le parti issu de l'islam politique, Ennahda, auraient pu s'entendre en partagent un certain nombre de valeurs mais ce n'est même plus le cas. Les partis sont devenus des formations un peu sans idéologie. Du moins, elles pensent plus à leur survie.
Les conséquences de ces blocages et de cette instabilité politique sont catastrophiques pour la culture démocratique du pays.
Les Tunisiens vivent dans une forme de désarroi vis à vis de l'Etat et de sa classe politique qui ne répond pas à la crise sociale et politique. L'Etat n'a que le visage de la répression.
La nostalgie de l'ère Ben Ali n'est pas loin. Beaucoup de Tunisiens ont le sentiment que les inégalités étaient moindres sous Ben Ali .
Le Parti destourien libre (PDL), mené par une ancienne cadre du parti de Ben Ali, Abir Moussi, a ainsi le vent en poupe dans les sondages. Il prône l'éradication des islamistes, principale force politique parlementaire depuis 2011, et le retour à un régime présidentiel à poigne avec un parlement au pas.

On va voir.
walii eddine
tout ce qui est excessif est sans portée
a posté le 28-06-2021 à 18:21
Pour une fois, l'éditorialiste de Business news mérite un carton jaune sous la forme d'un rappel de la fameuse réplique faite par Talleyrand à l'empereur Napoléon Bonaparte qui, dans un accès de colère, lui avait sorti " Monsieur de Talleyrand, vous n'êtes qu'un tas de m.... dans un bas de soie". Traiter nos gouvernants "d'imbéciles" ne fait que nous rabaisser tous - journalistes compris - au rang de sombres crétins.
Fares
Accountability
a posté le 28-06-2021 à 17:47
Le respect des citoyens n'existe pas. Les quelques déclarations faites par les politiciens nous laissent toujours un goût amer, le goût de celui qu'on prend pour un con, mais ce sont eux les cons, laou yaalamoun.

Ce qui manque en Tunisie c'est ce qu'on appelle en anglais: accountability. Chacun doit assumer ses responsabilités et payer pour ses erreurs ou son incompétence. Personne n'est au dessus de la loi, incluant le président. La maison Blanche publié l'agenda du Président Américain, je suis curieux de voir celui de saïd.

10:00 réveil
10:30 petit déjeuner
11:00 rencontre avec le figurant du jour pour que je puisse livrer mon tkachkich hnak, euh mon discours quotidien.
12:00 déjeuner
14:00 sieste
17:00 lire quelques poèmes d'El Moutanabbi.
18:00 relire El Maarri
19:00 Dîner
21:00 dodo.
Waterloo
Ingénieur de pacotille donc inutile
a posté le à 18:34
je peux te donner l'emploi du temps d'un "ingéneiur principal" :

10:00 réveil
10:30 petit déjeuner
11:00 rencontre avec l'ingénieur en chef, sur la valeur de son diplome. pourquoi lui a un salaire meilleur que moi alors que mon école meilleure que son école
12:00 déjeuner
14:00 sieste
17:00 lire le journal , puis le filer à un autre "ingénieur principal" .
18:00 comparer avec un autre journal, filé par un autre ...
19:00 Dîner
21:00 dodo.
Tunisino
Cela fait mal, très mal!
a posté le 28-06-2021 à 17:15
Parfaitement Si NB, nos gouvernants sont des imbéciles, ils sont en place grâce à une république idiote, établie par des bêtes! On vient juste de perdre une trentaine d'années de développement, 10 années destructives de deuxième république et 20 années de reconstruction pour revenir aux indicateurs de 2010! Merci à qui? Merci aux traitres de la révolution, des idéologues sans aucun patriotisme et sans aucune compétence!
bahrila
pas d'accord
a posté le 28-06-2021 à 17:09
le pays n'est pas gouverné un point c'est tout .pour le reste c'est certainement des aveugles ou des incompétents . Le mot imbécile vient de "un Bacillus " qui ne peut se déplacer sans l'aide d'un bâton donc un problème plutôt physique qu'intellectuel
Abir
C'est honteux et c'est irresponsable
a posté le 28-06-2021 à 16:46
De quel kaïs saïd, de quel gouvernement parlez vous, quand vous voyez un agent sécuritaire meurt en pleine rue comme une petite bête 7acha la victime,alors que son chef est complètement absent et surtout qu'il a bénéficié de deux vaccins et cette victime ne trouve pas un seul bouffé d'oxygène en plus il ne trouve pas même une personne pour le secourir et il crève bêtement ! De l'autre côté,un criminel en haut du perchoir traitre est occupé à vendre la Tunisie et servir les pays étrangers et personne ne l'arrête à part le PDL et leur chef ABIR MOUSSI qui font tout les obstacles pour stopper cet animal traitre! Un absence total des journalistes investigateurs qui eux même au lieu de nous amener les informations, ils se posent des questions comme des simples citoyens et aussi l'absence totale de la société civile! Tout ça au profit d'un Etat et un gouvernement lâches
pifpaf
Mon pauvre Nizar
a posté le 28-06-2021 à 16:40
Nizar vient de prendre conscience que depuis dix ans il s'est fait couillonner . L'augmentation du tabac lui a été fatale, c'est la goute qui a fait déborder le vase . Nizar vient de comprendre que tous les gouvernants qui se sont succédé dans ce bled pourri ne sont que des voyous, des voleurs et des ***...
Lecteur
Common sense
a posté le 28-06-2021 à 16:29
Analyse pas fort. Les dirigeants ne vivent pas sur la planète Mars. Les dirigeants actuels sont des citoyens comme tous les autres citoyens. Ils sont élus par le peuple. Le peuple yourid. Eh bien, il a eu ce qu'il voulait. Mabrouk.
Lectrice
Tout a fait d'accord
a posté le 28-06-2021 à 16:27
Pour une fois d'accord. Ren a ajouter a votre constat.
Candide né
Chère Lectrice
a posté le à 20:23
Quel bonheur que vous soyez d'accord,pour une fois!
Mais dire qu'il n'y a rien à ajouter,c'est nullissime!
Il y a tant de choses,peu ragoûtantes et révoltantes,à dire et dénoncer!
Mais notre ami,le courageux et talentueux, N.B ne peut pas porter le fardeau à lui tout seul(secouer un peuple composé d'une majorité d'incultes et autres cupides)!
Les pires sont les pseudo-gauchistes opportunistes et pseudo-révolutionnaires,voulant imiter la révolution française,ont ouvert les portes de l'enfer!IPauvres idiots inutiles!!
Mon bon N.B,il y a des jours où cela fait du bien de vous lire!!
PS:la flagornerie n'est pas le genre de la maison!!