alexametrics
jeudi 30 mai 2024
Heure de Tunis : 23:55
SUR LE FIL
Nabil Karoui dénude la justice
Par Nizar Bahloul
31/05/2021 | 15:59
9 min
Nabil Karoui dénude la justice

 

Notre chef du gouvernement a été bien actif ces derniers jours. Après la Libye, il est allé au Qatar. Accompagné de son ministre des Finances Ali Kooli, il a présenté la situation économique très tendue de la Tunisie post-covid quémandant, ici et là, des investissements, des dépôts d’argent voire des aides. L’attitude de notre gouvernement rappelle étrangement les mendiants des feux-rouges. Parce que le travail est épuisant, ils préfèrent faire la manche aux automobilistes et perdre leur dignité. Parce que les réformes sont douloureuses et les négociations avec les partenaires sont houleuses, le gouvernement préfère endetter les générations futures et mendier les nations prospères. Peu importe que notre dignité soit bafouée, l’essentiel est de trouver de quoi alimenter le budget onéreux de l’État.

La solution à notre crise économique est pourtant claire. Difficile à appliquer, certes, mais elle est claire. Le sujet a déjà été traité dans ces colonnes. Notre salut ne viendra que de notre labeur. L’État n’a d’autre choix viable que de céder les entreprises publiques évoluant dans les secteurs concurrentiels, de réduire son train de vie dispendieux, d’encourager les entreprises à produire mieux et à recruter plus et de pousser le Tunisien à fournir davantage d’efforts.

Sauf que Hichem Mechichi n’est pas prêt à demander des sacrifices aux Tunisiens et aux partenaires sociaux, parce qu’il croit que la partie est perdue d’avance. Exemple parmi des dizaines d’autres : que se passera-t-il si Hichem Mechichi supprime la séance unique des mois de juillet et d’août pour favoriser la productivité ? Faute de courage politique pour demander des choses impopulaires au peuple, le gouvernement (et pas que celui-là) préfère sacrifier les générations futures et faire perdre sa dignité à ce même peuple. Vive la Libye, vive le Qatar, vive la France, vivent les États-Unis, vive le FMI et vive tout État qui nous donne quelques miettes pour qu’on puisse manger et continuer notre farniente. Mais soyons cohérents svp, pressons-nous de supprimer le mot dignité de notre Constitution (art 4) et de nos dictionnaires.

 

Les élus de Qalb Tounes ont organisé jeudi dernier une conférence de presse pour alerter l’opinion publique sur l’injustice que subit leur président Nabil Karoui. La veille, le bureau politique du parti a tenu une réunion extraordinaire pour examiner son dossier judiciaire et conclure que la détention de M. Karoui est illégale. Comment cela ? Le bureau politique l’explique bien. Selon l’article 85 du code de procédure pénale, la période de détention préventive est limitée à six mois soit 180 jours. Elle ne peut être prolongée que si elle est renouvelée dans les délais légaux ce qui n’a pas été le cas dans l’affaire de Nabil Karoui.

Le Bureau politique considère que Nabil Karoui est détenu injustement depuis le 4 mai 2021, en dehors des délais prescrits par la loi et demande sa mise en liberté automatique sans attendre, dénonçant la poursuite du maintien illégal en détention préventive de Nabil Karoui et estimant qu’il s’agit là d’une violation flagrante de la loi. « Le président de Qalb Tounes est victime d’une machination politique par excellence derrière laquelle des parties connues œuvrent à le maintenir en prison pour l’empêcher d’exercer ses droits légitimes et de s’adonner librement à ses activités politiques», réaffirme-t-il. Le bureau entend carrément saisir la justice internationale pour dénoncer cette détention qu’ils jugent arbitraire.

 

Traiter de l’affaire de Nabil Karoui est délicat pour différentes raisons. La première d’entre elles est qu’un large pan du public estime (à tort ou à raison) qu’il est coupable. Peut-être bien qu’il n’est pas détenu pour les bonnes raisons, mais il est quand même coupable. De quoi ? On n’oublie pas ses caravanes humanitaires qui lui ont servi à catapulter Qalb Tounes au-devant de la scène et obtenir quelque 416 mille voix aux législatives et 38 sièges au parlement. Lui-même, Nabil Karoui, a obtenu 525.000 voix au premier tour de la présidentielle et plus d’un million de voix au second tour. Il a également bien utilisé sa chaîne Nessma (très souvent première à l’audimat) pour ses campagnes législatives et présidentielle. Sans son association humanitaire « Khalil Tounes » et sans Nessma, Qalb Tounes et Nabil Karoui n’auraient jamais pu percer politiquement. Ceci est un fait indéniable et sa culpabilité ne fait pas l’ombre d’un doute.

Sauf que Nabil Karoui n’est pas détenu dans ces deux affaires. Il n’est même pas poursuivi d’ailleurs. Nabil Karoui est suspecté de blanchiment d’argent et de fraude fiscale et c’est pour cela qu’il a été emprisonné, une première fois, en 2019 en pleine campagne électorale et c’est pour cela qu’il a été emprisonné, une deuxième fois, depuis le 24 décembre 2020. Si sa première arrestation était des plus suspicieuses, et sentait à plein nez le règlement de comptes politique, il n’en est pas de même pour sa seconde arrestation faite sur la base d’un rapport d’expertise commandé par le juge d’instruction. Un rapport dont l’intégrité est remise en doute par son comité de défense, ainsi que par ses amis (et anciens ennemis) d’Ennahdha et d’Al Karama qui croient dur comme fer en l’innocence de M. Karoui estimant que c’est un détenu politique.

 

A Business News, nous avons élevé le principe de justice au-dessus de tous les autres. Nous croyons sincèrement, à tort ou à raison, que la justice est la base de tout. Nous croyons dur comme fer que sans justice, il ne saurait y avoir de prospérité, ni même de société. Sans justice, c’est la jungle.

C’est pour cela que nous étions à contre-courant des tendances de beaucoup de « révolutionnaires » qui appelaient, en 2011, à mettre les caciques de l’ancien régime en prison, quel que soit le degré de leur culpabilité. C’est pour cela que nous étions totalement contre l’esprit revanchard et transactionnel de Sihem Ben Sedrine, présidente partisane de l’Instance Vérité et Dignité.

Ce principe de justice est appliqué dans un grand nombre de démocraties et c’est ce qui a permis à ces démocraties de devenir de grands pays prospères.

Ce principe de justice est clairement établi dans notre constitution à travers plusieurs articles.

 

Quand on voit le dossier de Nabil Karoui, et quelle que soit notre conviction quant à sa culpabilité ou pas, on constate qu’il y a un viol manifeste de six articles de cette constitution.

« Les citoyens sont égaux devant la loi sans discrimination » (art 21). « L’État interdit la torture morale » (art 23). « Tout inculpé est présumé innocent jusqu’à l’établissement de sa culpabilité, au cours d’un procès équitable qui lui assure toutes les garanties nécessaires à sa défense en cours de poursuite et lors du procès » (art 27). « La durée de l’arrestation ou de la détention est fixée par la loi » (art 29). « L’Etat veille à la diffusion de la culture des Droits de l’Homme » (art 39). « Les instances juridictionnelles assurent la protection des droits et libertés contre toute atteinte » (art 49).

Il y a un autre principe de justice, non inscrit dans notre constitution, auquel nous croyons qui dit que la détention doit rester l’exception et que la liberté doit être la règle.

Supposons que Nabil Karoui soit réellement acteur des crimes financiers qui lui sont reprochés, il n’en demeure pas moins innocent jusqu’à son procès (art 27 de la constitution).

Supposons que Nabil Karoui ne soit pas un acteur politique, aurait-il été maintenu en prison ? Jusqu’à nouvel ordre, on n’a pas entendu parler de personnes condamnées à de la prison ferme pour fraude fiscale, ce qui laisse suggérer que le patron de Qalb Tounes est en prison juste parce qu’il est un homme politique. Or l’article 21 de la constitution exige que les citoyens soient égaux devant la loi.

Et notre loi est claire, en son article 85 du code de procédure pénale, la détention provisoire ne saurait dépasser les six mois sauf prolongation par le juge d’instruction (deux fois quatre mois). Or le juge chargé du dossier de Nabil Karoui n’a pas prolongé la détention du prévenu. Il y a là une violation de l’article 29 de la constitution.

 

Quand autant d’articles de la constitution sont violés dans un seul dossier et, je le répète, quel que soit notre degré de conviction quant à la culpabilité ou pas de Nabil Karoui, il faut appuyer sur le frein. Ce n’est pas possible de continuer comme ça.

L’arrestation de Nabil Karoui en 2019 était motivée par des raisons politiques et on a présenté suffisamment de preuves, à l’époque, pour attester ce fait. Il y avait la main indéniable de son adversaire politique de l’époque, Youssef Chahed, alors chef du gouvernement.

Son arrestation de 2020 pouvait être acceptée moralement, car le juge possède, peut-être, des éléments l’autorisant à mettre au trou Nabil Karoui. Les dénégations de son comité de défense devaient rester inaudibles et ne doivent pas remettre en doute l’intégrité du juge. Les rumeurs attestant que c’est le président de la République qui est derrière sa deuxième arrestation devaient également rester inaudibles et ne pas remettre en doute notre confiance en la justice.

Il se trouve maintenant que l’on a dépassé ce stade, puisque les délais légaux de détention sont dépassés. Ce dépassement de délai et cette arrestation devenue arbitraire et illégale, remettent en question tout le dossier, voire toute l’instruction.

Si la justice s’autorise à garder une personnalité publique, chef de parti politique, au-delà de sa durée de détention légale, qu’est-ce qu’elle ferait avec les citoyens lambda sans défense ?

 

Depuis 2011 on ne cesse de parler de l’expérience démocratique tunisienne, or il ne saurait y avoir de démocratie sans justice indépendante qui applique strictement les textes de loi. Un abus de pouvoir, une violation de la loi, mettent à mal cette démocratie et rendrait le pays similaire à un État bananier. Techniquement, et à cause de l’affaire de Nabil Karoui, on en est là maintenant ! Nous avons une justice qui viole la loi et viole des textes de la constitution ce qui est indigne d’une démocratie qui se respecte.

Quelle différence y a-t-il entre l’ancien régime et l’actuel si on s’amuse à frauder impunément dans les élections et à utiliser la justice à des fins politiques ? On a beau parler de démocratie et de révolution, les faits sont là et ils sont têtus. Les partis trichent, les hommes politiques fraudent, la justice est aux ordres. Quand on voit le traitement judiciaire du dossier Nabil Karoui, on se dit que finalement il n’y a rien de réformé dans ce pays, les pratiques sont les mêmes, juste les acteurs ont changé.

 

 

 

Par Nizar Bahloul
31/05/2021 | 15:59
9 min
Suivez-nous
Commentaires
Avatar
Justice, justice et justice
a posté le 01-06-2021 à 17:58
Tous égaux face à la justice, encore faut il que la politique reste en dehors des palais de justice .
Lol
NK n'est pas seulement ça
a posté le 01-06-2021 à 17:12
NK est le président du 2e parti au parlement dans un régime parlementaire.
NK est le seul homme qui a le pouvoir de maintenir le chef du gouvernement et le chef du parlement à leur place.
NK n'est pas un opposant emprisonné. Ce mec tient le système par les c****.
Pourquoi il est encore en prison? Peut être à cause de la surmédiatisation de son affaire qui empêche la secte d'agir en douce. Ou peut être que les mercenaires qu'il a recruté pour faire un parti express préfèrent qu'il reste en prison vu qu'ils sont les chefs maintenant... C'est une énigme
DHEJ
Maintenant, qui est le père de la justice?
a posté le 01-06-2021 à 15:04
"Depuis la Renaissance, Justice a souvent été dépeinte portant un glaive et une balance1, ayant un bandeau sur les yeux. D'autres interprétations plus modernes ont fait de Justice une femme enceinte dans son deuxième trimestre de grossesse, car elle n'est pas une jeune fille sans expérience."

Source Wikipédia


Dénudée la JUSTICE, ***


Pour faire le lien aux présumés réformes, Quelle JUSTICE DES REFORMES douloureuses pour tous?

Ah non, la JUSTICE TUNISIENNE couche avec l'ignorance.

Comme celle du juge qui a omis de libérer N.K.


Faut-il crier à L'ERREUR JUDICIAIRE?

D'ailleurs combien d'erreurs judiciaires compte notre pouvoir de justice?

zozo Zohra
J'ai supprimé la moitié de mon commentaire j'espère que serais publiée
a posté le 01-06-2021 à 14:28
Sauf que c'est vrai et désolant de voir des centaines voire des milliers de corrompus à tous les niveaux du petit au tres grand qui ne sont pas traités et défendus de la même manière.
Pour chacun, l'inégalité des chances doit être compensée par l'égalité des droits.?
Car juste, il faut savoir l'être autant pour chacun d'entre nous.
AR
Démocratie infectée
a posté le 01-06-2021 à 12:52
Les deux parties leaders dans la course ayant obtenu les meilleurs scores grâce malheureusement aux fonds de commerce, l'un utilisant notre religion et l'autre la bassesse d'utiliser la misère des démunis.
Ces élections " truqués " , entachées par les scandales ne peuvent donner la légitimité par le " dopage ".
Avant l'accès au parlement le discours était clair, les deux parties se tirent à boules de canon, impossible de s'allier, avec deux orientations complètement opposées, c'était des promesses sans appel envers les électeurs et l'opinion.
Mais sous couvert de l'intérêt suprême et toute la musique, comble de l'hypocrisie, les ennemis jurés assurent le mariage de raison !
Revenons au sujet de N.K, celui qui représente une exception sans précédent dans le déraillement de la justice dans les yeux des deffenseurs des droits.
Les Imams cinglés du parlement, apologie avec le terrorisme, avec le discours haineux, le comportement de banditisme flagrant à l'aéroport, les graves diffamations de Khiari, le défi de l'autorité, le défi de la haute autorité, le parlement qui fait l'aveugle et la sourde oreille devant les multiples affaires de corruption et la liste est longue sur les défaillances de la justice, nous n'avons pas entendu des voix qui s'élèvent pour dénoncer de la même façon, quand des intouchables sont épargnés par les tracasseries de la dite justice.
La justice dans ce cas est A Politique !
Sobhana Allah !
La République est un ,indissociable, la justice le devrait être aussi, il existe une justice et non des justices.
La justice n'est pas la pâte à modeler pour la façonner à volonté, à sa guise et selon les intérêts, les rapports de force et les circonstances.
Notre démocratie a vivement besoin d'être assainie, on ne fait d'omelette sans casser des '?ufs
Le collatéral est inévitable.
Je finis par là où je devrais commencer, je vous remercie Me Fatma pour votre com.
Fatma
@AR
a posté le à 14:14
C'était un plaisir!
Limpide, avec l'ironie en sus...
Excellent!
Je n'ai pas perdu mon temps...Merci encore!
nazou de la chameliere
Mais ils ne veulent pas comprendre !!!
a posté le 01-06-2021 à 10:00
NK est peut-être coupable.
Sauf que là, la justice fait de la politique !!!
La justice DOIT être '?QUITABLE.
Elle n'a pas a ce servir d'affaires de blanchiment ( supposés ,j'en sais foutrement rien ) pour punir un politicien d'avoir formé une majorité parlementaire !!
On peut ne pas aimer ou apprécier une personne.
Mais la justice doit se contenter de juger '?QUITABLEMENT sans faire de la politique !!!
Ou on va si la justice ne respecte pas la loi !!!!
AR
Vous vous êtes donné tout ce mal pour ça !?
a posté le 31-05-2021 à 22:26
N.K est devenu subitement l'affaire du siècle, symbole de l'injustice, victime de l'acharnement de je ne sais quoi
Les meilleurs avocats du monde n'auraient réussi une telle plaidoirie !
Par souci de respect de justice ?
Et si je vous raconte les supplices que connaît le simple citoyen avec la dite justice ?
Le simple citoyen qui ne possède ni une tribue d'avocats, ni une chaine télé ni des comptes à l'étranger, un simple citoyen qui n'est pas une célébrité pour que B.N s'intéresse à sa personne ni à son sort.
J'aurais bien assimilé votre article s'il s'agit de deffendre la justice, la juste justice, pour le principe de la justice ( il paraît qu'il y'a une grande histoire d'amour entre vous et les principes ) où tous les citoyens devraient recevoir le même traitement . Est-ce le cas ?
Prendre en témoin une affaire d'un simple citoyen serait sûrement plus plausible pour donner un minimum de sens à votre article.
Que représentent N.K et sa boutique de merde ?
Absolument Rien !
Que la honte , les saletés , l'exploitation de la misère et la corruption .
Et vous ne ratez pas l'occasion Mr Bahloul de dénigrer les révolutionnaires, c'est aberrant !
Sachez Mr Bahloul que les révolutionnaires sont de loin de très loin, les plus honorables personnes, les plus honorables militants pour les causes les plus nobles, sans servir aucun parti politique ni une personne ni une doctrine et n'attendent en retour aucune reconnaissance ni récompense, que celui que vous défendez et qui ne vaut même pas un sac d'ordures !
Votre article est insultant envers ceux qui ont donné de leurs vies, de leur sang, pour que cette patrie respire l'air pur de la liberté, de la fierté et de l'espoir, l'espoir de prétendre à un monde meilleur, sans tyrannie, sans oppression.
Qu'une sale race de profiteurs aient gâché la joie de la victoire et entaché ses objectifs, ça ne touche le mérite.
Fatma
Parfait, AR!
a posté le à 09:02
C'est clair, net et précis. Bravo pour cet excellent rappel des faits!
Bogo philippe
Dichotomie
a posté le 31-05-2021 à 22:15
Encore un exemple dans notre pays de la différence qu'il y a entre théorie et pratique
Citoyen 1956
Concernant la situation économique et les investissements
a posté le 31-05-2021 à 21:27
Si Nizar, certains de vos collégues ont passé en revue le meeting organisé hier par le PDL sur ce sujet. Votre aveuglement à boycotter ce parti et sa présidente Abir Moussi ne passe pas inapercu tellement flagrant et vous devez avoir remarqué les conséquences .
DHEJ
Selon l'article 85 du code pénal, la période de détention préventive est limitée à six mois soit 180 jours.
a posté le 31-05-2021 à 21:16
@Nizar BAHLOUL


Il s'agit de l'article 85 du code de procédure pénale

Et non l'article 85 du code pénal;


Merci de corriger

BN :Merci d'avoir attiré notre attention
cavaliero
juger avant tout ceux qui ont ruiné ce pays
a posté le 31-05-2021 à 20:41
juger les voleurs et les corrompus d'ennahdha vous savez que c'est eux la cause de ce désastre pourquoi on ne les juge pas un gouvernement de salut public doit naitre pour juger ces actuels voleurs
nazou de la chameliere
Des ordures
a posté le 31-05-2021 à 20:02
Font payer a NK le fait d'avoir formé une majorité parlementaire Avec les islamistes !!!
extraordinaire merdocrate !!!
Celui ou ceux qui essayent de sauver ce pays, sont accusé de traîtrise !!!
Ah Mr NB , ceux qui crient a la trahison, ont les fesses bien planqué a l'étranger !!!
Alors que vous , vous êtes confrontés a la chute de votre pays !!!
Une grue a l'arp fait bien le boulot de destruction massive, pour ceux qui ont les fesses planqué ailleurs !!!
Elle a tellement bien criée au loup ( corruption) depuis dix ans ,que les simples d'esprits, sont persuadés que la Tunisie est milliardaire , mais que les corrompus ont tout volé !!!
Quand on gueule en boucle a la corruption, forcément ça rentre dans le crâne , des pseudos démocrates, des révolutionnaires débiles ,des crédules, et des idéalistes !!!
Mais ça n'en fait pas une vérité !!!
Oui
Comme vous avez raison!
a posté le à 00:29
Ben Ali n'était pas corrompu, les Trabelsi n'étaient pas corrompus, khrigi n'est pas corrompu et Il s'est même appauvri depuis 2011, de même que son gendre, Bouchlaka le millionnaire n'est pas corrompu, les frères Karoui ne sont pas corrompus, ils ne se sont pas enrichis et ont toujours payé leurs impôts tunisiens, le juge Taieb Rached n'est pas corrompu et ne passe pas au conseil de discipline de la magistrature, aucun ministre n'est ou n'a jamais été corrompu...
En fait, le peuple et les jeunes tunisiens ne sont pas pauvres et votre élite que vous defendez ne s'est jamais gavée sur notre dos.
En somme, tout va bien dans le meilleur des mondes et il n'y a pas la moindre corruption...pourquoi diable changer ce paradis tunisien!!!

Alors, c'est ça votre vérité à vous ?!!!
nazou de la chameliere
Les islamistes
a posté le à 12:39
Ont apparemment bénéficié de la générosité du Qatar a titre personnel !!!
Si le Qatar ou un autre pays vous donnait de l'argent. Je suis certaine que vous le prendriez !!
'?a ne ferait pas de vous un voleur ou une voleuse . Pas a mes yeux en tout cas !!
Oui
C'est bien ce que je disais...
a posté le à 10:09
Vos yeux et vos certitudes sont à votre image, très "naze"!
Et non, je ne prendrai rien de sale, moi, car il reste encore des personnes intègres et honnêtes dans ce pays pas comme vous !!!
DHEJ
Il faut vérifier
a posté le 31-05-2021 à 18:58
...Et notre loi est claire, en son article 85 du code DE PROC'?DURE pénalE ( et non le code pénal)...,
DHEJ
@N.B prière corriger
a posté le à 20:26
L'article 85 cité dans ton papier est un article du

Code de Procédure Pénale

Et non du

Code Pénal.


Merci de corriger

souilem
Bon article mais incomplet
a posté le 31-05-2021 à 18:35
Monsieur, vous avez bien analysé la situation de la justice à proopos du Président de Kleb Tounes. Ce qui est sûr, c'est que Karoui, traître de la nation a été jugé sur le blanchiment d'argent et le détournement de ses impôts, c'est un vol manifeste, ce n'est pas un jugement politique bien qu'il a utilisé des moyens détournés pour bluffer les électeurs en lui offrant leur voix. Mais pourquoi la justice, s'il y a vraimet justice n'a pas jugé Ben sédrine qui a distribué l'argent à tort et à travers, mauvaise gestion ? Pourquoi la justice n'a pas jugé les députés d'Al Karama ? Pourquoi la justice n'a pas jugé le voleur Bouchlaka (1 milliard don chinoix volé),? Pouquoi le justice n' a pas jugé les assassins de Belaid et de Brahmi ainsi que ceux qui ont envoyé nos jeunes au Djihed ? Pourquoi la justice n'a pas jugé Ghannouchi et certains ministres corrompus ? pourquoi la justice n'a pas jugé l'ancien ministre de la justice Nahdhaoui et son épouse avocate qui a profité du poste de son mari pour faire des affaires louches ? ......Demander des sacrifices aux tunisiens alors que les chefs de gouvernement qui se suivent ont jeté l'argent par la fenêtre par mauvaise gestion (recrutement en masse dans la fonction publique, ...), voitures de service qui circulent toute la journée avec consommation d'essence et dépassement de la réglementation en donnant la voiture à leurs enfants et des accidents à la facture du ministaire (ancien ministre nahdhaoui des TIC anouar Maarouf), on vient aujourd'hui demander des sacrifices au peuple tunisien qui a souffert pendant 10 ans, ils n'ont pas honte ! C'est un état qui n'a pas de dignité en demandant à Qatar, en France, en Libye de l'argent, encore de l'argent sans parler du FMI, Chalkouna, wallahi chalkouna ces voleurs, ce sont des criminels et j'ai honte de dire que je suis tunisien.
DHEJ
La justice tunisienne
a posté le 31-05-2021 à 18:32
Ou plutôt l'appareil judiciaire tunisien risque de te rendre fou.

Alors il faut corriger l'article 85 du Code de Procédure Pénale ou l'article 85 du Code Pénal...

Deux chemins différents deux énergies legitielles différentes.


Encore pour le programme annoncé c'est faux

Ingénieur Judiciaire
Sommité mondiale

BN : Merci d'avoir attiré notre attention
jilani
Tolba
a posté le 31-05-2021 à 17:53
Ces ministres nous font honte avec la mendicité et sans aucune dignité. Je pense qu'ils le font bcp plus pour le plaisir de voyager et non pour des missions biens étudiées et avec engagements de résultats. Kooli le ministre des finances le plus incompétent, ancien dg d'une banque de 40 personnes, est allé au FMI à New York alors que toutes les réunions ont été faites à distance à partir des locaux de l'ambassade. Mechichi suit le pas de KS et multiplie les voyages inutiles avec l'argent du contribuable. Pour Karoui, on attend le suivant. Tous sont pourris et ultras cupides hommes d'affaires, fonctionnaires, magistrats ...
retraité
aides toi avant que les autres t'aident
a posté le 31-05-2021 à 17:45
ce dicton est réel et il existe dans toutes les langues et dans tous les pays notre chef de gouvernement n'a rien compris de ce dicton après avoir distribué de l'argent qu'il n'a pas et en connaissance de cause de la situation financière du pays et des prêts contractés par les gouvernants précédents qui ont servi qu'alimenter le déficit public par des embauches massives dans la fonction publique et les hausses des salaires dans la fonction publiques et sociétés publiques suite à des grèves entretenues par le syndicat UGTT et faisant fi aux recommandations et mise en garde des institutions financières internationales il court maintenant auprès de ces institutions et certains pays comme la Libye et Qatar pour accorder à notre malheureux pays des crédits et des dons en accordant même des faveurs et des avantages à es deux pays , de revendiquer des investissements immédiats en Tunisie et d'embaucher la main d'?uvre tunisienne et diplômés du supérieur mais malheureusement il s'est trempé d'adresses le gouvernement libyen actuel est intérimaire jusqu'à la fin de cette année avec l'aide de l'ONU pour préparer une constitution et des élections législatives et présidentielles et de faire sortir les armées et les milices étrangères du pays et Qatar son émir a changé son fusil il n'a rien donné au chef de l'ARP le guide des frères musulmans en Tunisie et il est entrain d'améliorer ses relations ainsi que son ami Erdogan avec le président égyptien et avec l'Arabie Saoudite les ennemis jurés des frères musulmans.
quant au cas de Nabil Karoui il est justiciable comme tout citoyen mais notre justice est qu'elle indépendante pour juger les criminels quel que soient leurs rangs dans le pays mais un citoyen lambda comme moi je ne comprends pas pourquoi les assassins de feu Chokri Belaid qui de son vivant a accusé les dirigeants d'ennahdha de vouloir le tuer et 7 ans après les coupables courent toujours et ne sont pas jugés malgré le travail remarquable du collectif d'avocats et l'engagement et la promesse de l' ancien président feu Caïd Essebsi de trouver les auteurs et de les juger .
Faraon
à l'avocat de Quart OUI, Quart NON ....
a posté le 31-05-2021 à 16:54
qui te dis que le juge ne lui a pas signifié de nouvelles inculpations, et le délai de 6 mois, se trouve ainsi repoussé. souvenez vous, le cas de Carlos Ghosn au Japon.

sa libération lors des élections, était injustifiée: qd un candidat est empèché pour raison médicale ou autre .... tant pis pour lui. l'élection ne sera pas annulée pour autant.

ce Quart OUI, Quart NON est poursuivi pour blanchiment et délits fiscaux sur des sommes astronomiques, ce qui explique la caution élevée. il doit répondre de ses actes devant la justice.
la "justice internationale" n'a rien à faire ici.

DIEHK
AH! Ya si NB.........................
a posté le 31-05-2021 à 16:25
Vous êtes dans le vrai et votre article il faut le graver da ns le marbre !!!
Pour 1 fois que je suis gentil !
Il faut taper sur cette justice islamiste à la base et son "ADN" est contaminé !
Pourquoi ?
Je vous assure que c'est 1 double jeux des Islamistes de chez nous .
Et le temps vous le prouvera!
C vrai que l'expertise a été bâclée par les énergumènes d'Ettayar et ça se payera 1 jour ou l'autre.
Mais, je prédis un futur changement en Tunisie et Mechichi attaqué de tous les cotés aujourd'hui demain, il sera 1 héros et sa trahison sera oubliée demain !
Les escarmouches entre lui et les islamistes aidé en cela par les contestataires du Cheikh !
Demain sera 1 autre jour.
Bravo pour cet article vrai de vrai et c'est votre marque de fabrique quand vous sentez que le temps est venu de mettre le pied dans ...?