alexametrics
mercredi 21 février 2024
Heure de Tunis : 21:57
SUR LE FIL
Les membres de la commission nationale de réconciliation pénale prêtent serment
07/12/2022 | 19:56
2 min
Les membres de la commission nationale de réconciliation pénale prêtent serment

Le président de la République, Kaïs Saïed, a invité, ce mercredi 7 décembre 2022, les membres de la commission nationale de réconciliation pénale, à prêter serment.

Le chef de l’Etat a précisé, à cette occasion, que le projet de création de la commission remonte au 20 mars 2012, que 460 personnes étaient concernées et la somme demandée est de 13.500 millions de dinars « qui reviennent au peuple tunisien ».

« Malheureusement, après quelques mois, on a rétréci la liste pour arriver à 73 personnes, puis quarante puis deux puis zéro. Où est parti l’argent ? (…) l’argent existe en Tunisie, mais le vol et le rapt sur les ressources du peuple sont là (…) où est parti l’argent du peuple ? Au lieu de procéder à une réconciliation, ils ont fait des affaires (…) ce qu’on nomme le pôle financier avoue que 80 milliards sont au Luxembourg et malgré cela le voleur est libre comme l’air (…) et puis ils se rencontrent, le banquet des voleurs, pour encore plus maltraiter le peuple (…) travaillez et ne cédez aucun millime qui appartient au peuple (…) votre rôle est historique et les moyens sont mis à votre disposition (…) les documents sont là, et les noms, accomplissez votre mission avec sérieux et indépendance (…) vous pouvez vous procurer les documents chez le pôle financier, mais qu’a-t-on à faire de ce pôle financier, dix ans et les affaires trainent d’expert en expert (…) ils ont instrumentalisé la loi et manipulé les textes, assez de cette situation » a déclaré Kaïs Saïed.

Le président a rendu visite, lundi, aux locaux de la commission nationale de réconciliation pénale. Il s'est promené en compagnie du chef du cabinet ministériel dans les couloirs et s'est interrogé sur les raisons derrière l'absence des membres de la commission. « Ces derniers n'ont toujours pas pris leurs fonctions malgré la publication d'un décret présidentiel à la date 11 novembre 2022 », a-t-il dit. 

Il a été très vite épinglé par le secrétaire général du parti Attayar, Ghazi Chaouachi qui lui a rappelé que les membres qu’il a choisis en personne en vertu du décret 812 du 11 novembre 2022, ne peuvent exercer leurs fonctions avant de prêter serment comme l’indique le décret et qu’ils doivent déclarer leurs biens devant l'Autorité nationale de lutte contre la corruption, et l’Inlucc a fermé ses portes sur décision de Kaïs Saïed.

 

Aujourd’hui les membres de la commission ont prêté serment, reste à savoir où ils vont déclarer leurs biens…

 

 

M.B.Z

 

07/12/2022 | 19:56
2 min
Suivez-nous
Commentaires
habib
serment
a posté le 08-12-2022 à 09:19
déclarer leurs biens devant le pôle financier.
Il n'est jamais
trop tard...
a posté le 07-12-2022 à 21:48
Il n'est jamais trop tard pour bien faire ! Maintenant, tout le monde au travail. Notre confiance est grande en ces hauts cadres de la nation. Mais, il faut faire vite et sans perdre de temps.
Le fou du roi
Tout à fait
a posté le à 23:35
La seule chose qui empêchait cette commission de se mettre au travail était ce serment. Il fallait y penser, c'est bête d'avoir perdu tout ce temps pour un misérable serment. En passant, ils ont juré sur quel livre? Ali baba et les 40 voleurs?

Maintenant que le plus dur est fait, il ne reste plus à ces robins du roi que de commencer leurs razzias contre ceux qui travaillent et gagnent de l'argent.

Bonne chance (ton sarcastique) et yibta chawia.