alexametrics
Dernières news

Julien Balkany dément Yassine Ayari et l'accuse de diffamation

Temps de lecture : 3 min
Julien Balkany dément Yassine Ayari et l'accuse de diffamation

 

Le président non-exécutif du conseil d'administration de la société pétrolière Norvégienne Panoro Energy Asa, Julien Balkany, annonce dans un communiqué en date du 11 août 2020, avoir déposé plainte pour diffamation en son nom propre et au nom de Panoro Energy Asa, avec constitution de partie civile, à l'encontre du député Yassine Ayari. Une plainte déposée le 18 mars 2019. 

 

Yassine Ayari avait assuré ce dimanche 9 août 2020, qu’il était recherché par la justice française après avoir demandé des éclaircissements quant à la cession des actions de la société autrichienne OMV exploitant des champs pétroliers en Tunisie au profit de la compagnie norvégienne «Panoro Energy ASA», qualifiant cette opération de “douteuse”.

Le député avait également indiqué que la société norvégienne est présidée par Julien Balkany, frère de l'homme politique français Patrick Balkany, accusé de blanchiment d’argent et d'évasion fiscale, et que la société en question est dotée d’un capital trop limité, ce qui met en doute sa capacité à honorer ses engagements.

 

Le communiqué reçu par Business News précise que Julien Balkany et la société Panoro Energy Asa ont aussi déposé, de manière concomitante le 18 mars 2019, une plainte au pénal contre X auprès du Procureur de la République de Paris pour faux, usage de faux et dénonciation calomnieuse. 

« Monsieur Ayari a publié le 1er mars 2019, sur sa page publique Facebook, plusieurs documents comportant de nombreux éléments inexacts et diffamatoires, dont une lettre non signée et prétendument rédigée par une association fictive dénommée "Veronga Watch", avec une adresse inexistante à Paris et non enregistrée au répertoire national des associations françaises. 

Monsieur Ayari a relayé ainsi de graves propos diffamatoires et calomnieux à l'encontre de Monsieur Julien Balkany et de la société Panoro Energy Asa », relève le communiqué.

Et d’ajouter que « par constat d’huissier, en date du 12 mars 2019, il a été établi, de manière irréfutable, que l'association "Veronga Watch" n'a pas d'existence juridique et l'adresse indiquée sur ladite correspondance du 18 boulevard Madeleine à Paris est fausse et introuvable. 

Dès lors, ce faux et cet usage de faux fabriqués de toutes pièces ayant été réalisés sur le territoire Français et Monsieur Julien Balkany étant de nationalité française, la justice française, compétente en la matière, a été saisie ».

 

Julien Balkany et Panoro Energy Asa indiquent souhaiter que cette affaire ne sorte pas de son cadre purement judiciaire et que la justice française puisse travailler en étroite collaboration avec la justice tunisienne afin de poursuivre ses investigations dans un climat serein et apaisé.

 

Pas plus tard qu’aujourd’hui, Yassine Ayari a annoncé avoir reçu un appel téléphonique de la part de la ministre de la Justice, Thouraya Jeribi, lui assurant qu’elle allait suivre l’affaire de la compagnie pétrolière. Il a aussi indiqué avoir reçu un deuxième appel du chef de cabinet du président del’Assemblée des représentants du peuple, Ahmed Mechergui lui exprimant la solidarité de la présidence du Parlement.

 

I.L.

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (17)

Commenter

meftah fraj
| 12-08-2020 13:44
Gare (du nord norvégien !) à celui qui s'introduit dans la cour des grands, pétrolistes, businessistes, moisistes, judistes ou mohammadistes !!!

kamel
| 12-08-2020 13:20
Panoro n est pas une grande compagnie petroliere , les grandes compagnies petrolieres n achetent pas de petits champs petroliers en fin de vie qui produisent 2000 a 3000 barils par jour et c est le cas des petits champs achetes par Panoro. Concernant Julien Balkany c est un petit actionnaire de Panoro et chacun est responsable de ses actes , julien n est pas responsable des actes d un memre de sa famille .
Ayari essaye de politiser l affaire pour s en sortir . la Justice Francaise est independante et il doit bien se defendre et presenter ses preuves . il faut s attendre au depart des companies importantes de Tunisie qui ont ose investir dans les annees 2000 ils se preparent a partir. le climat des affaires est malsain a cause du populisme et de la" Bhama "de certains de nos politiciens qui ne savent que detruire ceux qui creent la richesse

Mansour Lahyani
| 12-08-2020 12:26
Ce sera un régal, et je m'en pourlèche déjà les babines ! Et, très heureusement, je ne serai pas le seul dans ce cas. Seul bémol : l'identité et l'appartenance familiale du plaignant, pas forcément de quoi se vanter... On a les parangons de vertu qu'on peut, Votre Honneur !

Tati
| 12-08-2020 12:23
Vous avez du pain sur la planche si vous décidez enfin de combattre la corruption en Tunisie. Vous avez des corrompus à tous les échelons de l'état. Regardez autour de vous, le choix est grand !

Skbb
| 12-08-2020 11:07
Je suis français d'origine tunisienne et je suis rentré en politique en 2001 dans la ville où j'habite en France. J'espère que ce que vous avez dit à propos de Julien Balkany vous en avez toutes les preuves entre les mains sinon vous allez déclenché une affaire d'état. En plus vous êtes un représentant du peuple tunisien donc si vous n'avez aucune preuve ce sera une honte pour tous les représentants du peuple tunisien et vous dégradez l'image de tous sans parti pris. Déjà quand on voit les insultes à l'assemblée nationale tunisienne le niveau est bas pour certains représentants. Mais moi j'ai confiance au peuple tunisien qu'un jour il se retournera contre vous. J'ai juste un exemple à vous donnez des amis français impliqués en politique sont venus en Tunisie avec moi en 2018 et quand ils ont vu les sacs en plastique partout ils m'ont dit pourquoi les instituteurs ils font pas des collectes le mercredi après midi pour éduquer les jeunes Cela aurait donné une bonne image de la Tunisie

Mansour Lahyani
| 12-08-2020 10:45
Voilà un duel qui s'annonce très intéressant ! Au demeurant singulièrement déséquilibré : une grosse compagnie pétrolière vs un trou du cul maquillé en député de la droite la plus radicale, mais intéressant quand même... On verra bientôt qui dit vrai - si ça trouve, personne ne dit toute la vérité - et qui l'emportera, du chevau-léger ou de la grosse cavalerie...
L'apparentement du représentant de Panoro à une célèbre famille française interpelle déjà... "L'honorable" Y. Ayari ne doit pas en mener large, et je doute que le Président de l'ARP accepte de se mouiller plus avant en faveur de son pion... Quant à la ministre de la justice, elle est sans doute trop prudente, et trop au parfum, pour s'enrôler derrière ce député peut-être trop intrépide !

Mortadha
| 12-08-2020 10:43
Qui dit vrai ? Ayari n'est pas à son coup d'essai et pense que ce qu'il se permet de faire à longueur de journée, sans être inquiété pénalement en Tunisie, il peut le faire avec les autres pays. Et bien, si il a tord et dit des âneries, il devra répondre de ses âneries. Point barre ! Au lieu de faire des propositions utiles pour faire avancer le pays, ce nullard obscurantiste cherche la petite bête aux uns et aux autres pour justifier son salaire payé par le peuple. Le peuple attend de vous, que vous ayez des idées pour améliorer son quotidien, travail, pouvoir d'achat, etc mais c'est trop compliqué pour vous.

Gg
| 12-08-2020 09:28
...ont les polices de la bourse les plus plus propres de la planète.
On voit bien qu'Ayari, en petit pourri qu'il est, essaie d'internationaliser une affaire tunisienne, pour se donner une carrure et une moralité qu'il n'a pas.
Peine perdue, il essaie de salir des pays où la séparation des pouvoirs est le pilier de la démocratie. Il va se faire mal et ce sera un régal!

Gg
| 12-08-2020 09:09
Non, "les Balkany", cela n'existe pas.
Il y a le père et la mère, embourbés dans des histoires d'abus et recel de biens publics. En ce qui concerne le fils, si vous des infos avérées, dites les. Sinon c'est de la diffamation.

Gg
| 12-08-2020 08:58
Faux, usage de faux, diffamation, il n'y a que le terrorisme et la complicité de terrorisme au-dessus de tout cela.
S'il veut continuer son cirque, Ayari a intérêt à produire ses preuves!
Mais rien là-dedans n'est de nature à affaiblir les relations entre les deux pays.
Et aussi Ayari devrait comprendre qu'aucune relation ou personne politique ne pourra influer le cours de la justice. Des ministres, des présidents, de grands PDG ont essayé et s'y sont cassé les dents. Le ministre Eric Woerth, Sarkozy toujours pas sorti du guêpier, François Fillon, Balkany père pour abus et recel de bien social (et non le fils), Carlos Ghosn... sont les derniers en date.
C'est la sacro sainte séparation des pouvoirs!

A lire aussi

Ainsi, les salaires des gouverneurs

23/09/2020 08:38
0

Des dépassements ont été observés ces dernières années

22/09/2020 22:37
1

L’organisation fait porter la responsabilité de ce blocage aux autorités de tutelle, notamment, les

22/09/2020 21:07
1

Le staff médical avait présenté sa démission le 1er juillet

22/09/2020 20:31
5