alexametrics
jeudi 20 juin 2024
Heure de Tunis : 12:17
SUR LE FIL
Du pain unique de Saïed à l’autorisation du pain de Agareb, on nage en plein absurde
30/08/2023 | 10:46
5 min
Du pain unique de Saïed à l’autorisation du pain de Agareb, on nage en plein absurde

 

Le président de la République veut un genre unique de pain pour tous les Tunisiens. Le délégué de Agareb, lui, veut instaurer un système d’autorisations pour l’achat du pain.  Vous trouvez ça absurde ? Nous aussi !

 

Jeudi 27 juillet 2023, le président Kaïs Saïed se réunit avec la cheffe du gouvernement et la ministre des Finances pour parler de la pénurie de pain subventionné dans les boulangeries. Très en colère, le chef de l’État est remonté qu’il y ait une crise du pain dans le pays, du fait des spéculateurs d’après lui, et qu’il y ait différentes sortes de pains dans les boulangeries. Sur un coup de tête, il décide qu’il n’y ait désormais qu’un seul type de pain, la baguette classique subventionnée à 0,190 dinar. « Il faut prendre les mesures nécessaires pour mettre un terme à tout cela et arrêter la vente du pain “non classé”», dit-il. Dans l’imaginaire du président, il est anormal qu’il y ait un pain pour les riches et un autre pour les pauvres et qu’il y ait une classification du pain.

La décision du pain unique a beau venir du président, elle est impossible à appliquer sur le terrain. Concrètement, cela a pour conséquence de faire fermer des centaines de boulangeries qui ne peuvent, en aucun cas, couvrir leurs charges par la seule vente de la baguette subventionnée. Il est inimaginable, par ailleurs, de priver les Tunisiens du pain de leur choix.

La décision du président du 27 juillet a donc été jetée à la poubelle, mais le problème du pain est resté entier. Plus d’un mois après, les longues files d’attente devant les boulangeries perdurent et les Tunisiens ont toujours du mal à trouver du pain, qu’il soit subventionné ou pas.

Que faire pour résoudre le problème ? En attendant que le pouvoir central résolve le problème, en fournissant suffisamment de farine à tout le monde, le délégué de Agareb (centre du pays) a trouvé la solution et ce à travers le rationnement.

Pire, il entend instaurer un système d’autorisations pour l’achat de grandes quantités de pain. Concrètement, si l’on doit appliquer la décision à la lettre, si une famille entend faire une fête ou un hommage funèbre, elle doit au préalable adresser une demande à la délégation pour pouvoir acheter le pain nécessaire à sa cérémonie. C’est juste l’absurde qui appelle l’absurde !

 

Toute personne dotée d’un minimum de bon sens dirait que la décision du président de la République du 27 juillet et celle de son délégué de Agareb sont absurdes. En aucun cas, l’État n’a le droit de décider ce qu’un citoyen doit manger. C’est juste absurde.

Que le problème du pain soit du fait de la spéculation (ce qui est faux) comme l’a dit le président ou causé par fait que l’État n’a plus d’argent pour payer la farine qu’il monopolise, les citoyens n’ont pas à subir la mauvaise gestion du problème.

Toujours est-il que plus d’un mois est passé et que la crise perdure encore.

Intervient alors le coup de génie d’un délégué en mal de visibilité qui décide, tout seul dans son coin, de rationner le pain ! Y a-t-il eu concertation avec le ministère du Commerce ou ses supérieurs au gouvernorat et au ministère de l’Intérieur ? On en doute. Le fait est qu’il a annoncé publiquement sa décision et il la prend très au sérieux. Et une absurdité de plus !

 

Depuis le putsch du 25 juillet 2021, le pays vit d’une absurdité à l’autre et les Tunisiens subissent sans coup férir. Comme s’ils étaient résignés face aux divagations des pouvoirs publics, la présidence en tête.

Des opposants qui se rencontrent pour trouver une solution à la crise politique du pays ? C’est un complot contre l’État et ils sont jetés en prison.

Un trou dans le jardin d’une maison ? C’est un projet criminel et c’est un tunnel menant vers la résidence de l’ambassadeur de France.

Un simple courrier envoyé à la présidence ? C’est une lettre empoisonnée.

Un dépôt de matériaux de construction ? C’est un spéculateur qui veut appauvrir les Tunisiens.

Des magistrats qui veulent respecter les procédures et la présomption d’innocence ? Ils sont limogés parce que complices des corrompus. Le président estime carrément que l’on ne doit pas respecter les procédures si elles mènent à l’impunité.

Des migrants qui veulent transiter par la Tunisie pour aller en Europe ? Il s’agit d’un plan criminel dont l’objectif est de modifier la composition démographique du pays.

Tout cela sans parler du véhicule de l’armée qu’il a placé devant la chambre des députés en interdisant l’accès à ces derniers, de la dissolution illégale et inconstitutionnelle du parlement, de la constitution qu’il a rédigé tout seul, de sa dissolution du Conseil supérieur de la magistrature, des multiples poursuites judiciaires contre les journalistes, les magistrats et les syndicalistes, ses éternelles attaques contre des spéculateurs imaginaires, l’argent spolié des Tunisiens dont le montant est comparable au PIB, les sociétés communautaires qui vont résoudre les problèmes du chômage, la présidence qui diffuse les légers propos d’une carriériste évoquant l’imaginaire et farfelu chiffre de 30 billions de dinars volés par un homme d’affaires et la liste est encore longue.

 

L’histoire du délégué d’Agareb et la question du pain unique ne sont finalement qu’un épisode de plus dans ce mauvais feuilleton d’absurdités que les Tunisiens vivent depuis l’élection de Kaïs Saïed en 2019 et spécialement depuis son putsch de 2021. 

Sur les réseaux sociaux, la page de la présidence sur Facebook, mais aussi celles des institutions officielles de l’État, sont devenues sources de moqueries. Plus d’une fois, on imagine qu’il s’agit de fake news ou de piratage, tellement les informations sont incroyables. Systématiquement, on vérifie s’il s’agit bien de la page réelle et non piratée de la présidence ou de l’institution publique à l’origine de l’absurdité du jour.

Tout cela mène à une seule et unique conclusion : l’État et ses institutions sont en état de déliquescence certaine par la faute d’un pouvoir totalement dépassé et inconscient de ses propres absurdités.

 

Raouf Ben Hédi

30/08/2023 | 10:46
5 min
Suivez-nous
Commentaires
Oueslati
Réclamation au président
a posté le 04-09-2023 à 07:18
Faire un seul prix de la farine à un prix moyen pour tout les boulangeries et enlever les subventions
L'état est en perte avec cette subvention car ces boulangerie subventionnées qui profitent c'est pas le peuple Tunisiens qui profitent
Hammadi
Rien de bizarre
a posté le 01-09-2023 à 13:20
Ces penuries sont tout a fait compréhensibles dans un pays ou la productivite tend vers zero chez le simple citoyen comme chez ses derigeants
Hamza Nouira
Et bien....
a posté le 31-08-2023 à 20:32
Raouf,

Rationner le pain n'est pas une mauvaise idée. Même si la méthode est cavalière. Elle est toujours plus intelligente que de faire manger la même baguette a 13 millions de personnes! Une idée totalement insensée.

Le rationnement est aussi une solution puisque le tunisien n'arrive pas à se responsabiliser par lui-même. Imposer un nombre maximum par individu ou famille est possible vu le nombre de pains jeter au quotidien par nos compatriotes.

Le rationnement peut aider. A condition de le faire intelligemment.
N'oubliez pas les réactions de nos compatriotes pendant le Ramadan où ils se mettent à acheter au delà de ce qu'ils ont besoin. Le lendemain les poubelles sont pleines de nourritures.....

Idée à explorer.

Par contre une baguette unique..... même pendant Staline ils n'ont pas subit cela!

Je n'arrive pas a comprendre que l'on continue dans cette voie. C'est absurde.

C'est comme assister une personne se saouler devant vous et attendre que celui ci tombe dans le coma éthylique.... absurde!!! Le pire c'est que les alternatives politiques sont égale à zéro. Tellement triste.
Mok
Pain
a posté le 30-08-2023 à 20:42
C'est la gestion par l'absurde et l'incompetence de toutes les petites dictatures et du populisme absolu .... c'est jamais leur faute mais la faute des autres
Sixtus
Visionnaire
a posté le 30-08-2023 à 19:34
La voiture du futur populaire: la Trabant à piles. Voilà une voiture qu'elle est bonne'?'
Kays
Honteux
a posté le 30-08-2023 à 18:57
Nous sommes devenus la risée du monde. Les touristes s'étonnent de la misère du pays avec ces pénuries à répétition.

Le sabotage du pays continue.

Alors que le Maroc inonde le marché européen de ses produits agricoles notamment grâce à une douane compétitive, nos exportateurs souffrent encore et encore de containers bloqués parfois 1 semaine sur le port voire beaucoup plus avec des denrées périssables alors même que les produits agricoles tunisiens sont de meilleure qualité.

L'économie a totalement été laissée pour compte dans le pays. Le secteur manufacturier est inexistant.

Bien sûr qu'il y a des spéculateurs, bien sûr qu'il y a des ennemis intérieurs et extérieurs qui font tout pour que le pays ne se développent pas afin de pouvoir dicter aux autorités leur propre agenda.

Mais une politique précise avec planification doit être mise en '?uvre et on ne doit pas attendre les prochaines élections pour mettre cela en place.

IL FAUT SE R'?VEILLER MAINTENANT

TAHYA TOUNES
takilas
Menteur et ignorant
a posté le à 21:33
Non les touristes savent que c'est nahdha ( la secte d'escrocs) qui a massacré la Tunisie pendant dix ans.
Malek
Oui c'est vrai
a posté le à 18:43
Et Kais Saïed est entrain de finir le travail
TEB
Le mal est fait
a posté le 30-08-2023 à 18:55
BN passe son temps à critiquer Saied sauf qu'elle l'oublie qu'elle a contribué à son accession au pouvoir. Rappelez vous en 2019 votre soutien inconditionnel à Nabil Karoui et votre campagne anti chahed qui a permis à ce *** de gagner les élections.
Charai
Comment.
a posté le 30-08-2023 à 18:42
'l' 'absurde' est votre analyse à la con ! Tous les maux du monde c'est K. SAÏEED ! Vous étiez bien silencieux avec la racaille d'Ennahdha au pouvoir !
takilas
à agareb ce n'est pas étonnant
a posté le 30-08-2023 à 16:42
Certains de cette ville ont la conviction que tout est permis et que la loi de la jungle est leur devise.
C'est pourquoi cette caste de gente , entre autres minorités ont cri que la révolution est une occasion de semer le trouble et de se venger sans raison et inexplicablement sinon par mécréante et ignorance envers certains dignitaires et honorables.
Voilà un des maux de la Tunisie qui s'est formé au fil du temps par esprit de haine et d'envie, et voilà pourquoi l'obsession d'habiter la capitale Tunis représente une finalité pour certains quitte à vendre leur dignité et leur honneur.
Comment voulez-vous évoluer et développer ce pays ?

C'est ce que l'on a appelé précédemment " la guerre de Tunis aura-t-elle lieue?"
Abidi
Pains
a posté le 30-08-2023 à 15:27
La Tunisie a été systématiquement détruite pendant 10 ans,par les partis politiques,les hommes d'affaires pouilleux,les cartels de stupéfiants et du crime organisé,et vous la seule chose qui vous à fait réagir et qui vous à touché c'est une phrase prononcée par le président, qui lui du moins essaie de toutes ces forces de combattre ce qui a été installé depuis 10 ans , votre problème qui vous a fait couler autant d'encre c'est le pain et bien Mr sauf si vous avez vécu dans un autre pays, vous devriez savoir que les tunisiens jettent plus de pain qu'ils ne consomment et puis avec des gens et des médias comme vous il est quasiment impossible de faire quoi que ce soit,ce qu'il nous faut c'est un second Sissi
The Mirror
Pour qui sonne le glas
a posté le 30-08-2023 à 13:07
For Whom The Bell Tolls.

C'est le titre de mon commentaire, emprunté au célèbre roman de Ernest Hemingway.

J'ai pensé à ce titre car j'ai eu le plaisir de lire le roman et de voir sa version film.

Je me pose la question:

Pour qui écrit Monsieur Ben Hedi ?

- il écrit peut être pour des intellos ratés qui sont bien installés devant leur chicha, au salon de thé du coin. Ils sont une poignée,
- ou peut être pour les ouvriers et ouvrières agricoles, qui passent leurs journées aux champs, sous un soleil de plomb. Ils sont très nombreux, mais, ils ne lisent pas,
- ou peut être aussi pour les « Monsieur tout le monde ». Ceux-là sont convaincus que le Président Said est engagé dans une guerre sans merci contre la Trahison, le Crime et la Corruption. Les « Monsieur tout le monde » comprennent bien que les médias tunisiens focalisent leurs efforts sur la Banalisation de la Trahison, sur la Banalisation du Crime et sur la Banalisation de la Corruption.

Alors, pour qui écrit Monsieur Ben Hedi?

The question remains unanswered.
Sami
Politique de farfelues
a posté le à 17:04
Si les citations de mr Bem Hedi ne s accordent pas avec vos idées de farfelu.et ben eclaires notre lanterne svp et demontres nous comment vont les choses véritable ment...
Bab Ezzira
Le peuple Tunisien ne mérite pas ça.
a posté le 30-08-2023 à 13:07
Chaque mois on crée de faux problèmes pour occuper le Tunisien. Tantôt pénurie de l'eau minérale alors que sa production est locale, tantôt pénurie du sucre alors qu'on est de grands producteurs de betterave, tantôt pénurie de farine, de semoule alors qu'on était le grenier de Rome et dernièrement exportateur de blé vers l'Europe et les USA, tantôt pénurie de lait alors que nos producteurs déversent le surplus de production dans les oueds , tantôt pénurie du café, du Thé, du Riz alors qu'on importe à la place du gel pour cul, des capotes anglaise gout fraise et banane de la nourriture pour âne parlants etc etc.
ET MALGRE TOUT CA LE PAYS REGORGE DE POTENTIEL. Il est appelé à fournir 30 % des besoins de L'EUROPE EN ELECTRICITE, Ce qui représente près de 4 fois la production énergétique actuelle des pays du golf réunis.
WHAT HAPPENED yé wled Moufida ? Le Tunisien meurt de faim, on manque de tout, la vie est trop chère, nos compétences quittent le pays, notre jeunesse n'a d'autres ambition que de rejoindre la rive sud du vieux continent, les services de renseignement étrangers opèrent et manigancent dans l'impunité, les traitres et les idiots ont submergé et occupé la scène politique et médiatique.
Comment un pays qui possèdent tant d'atouts est réduit à cette catastrophique situation ?
Pourquoi a-t-on laissé le Couple batard Islamo-Anarchiste détruire le pays et inviter la COLONISATION ECONOMIQUE estrangère à s'installer en Tunisie ?
Existe-t-il encore de vrai patriotes raisonnables AYANT ASSEZ DE COURAGE ET DE BON SENS pour siffler la FIN DE LA RECREATION ?
PFFFFFFF, TUNISIENS, retenez simplement que votre avenir c'est les énergies renouvelables, vos clients et partenaires stratégiques c'est l'Europe et non le BRICS, ces derniers peuvent nous aider à garder un équilibre avec l'Occident en nous fournissant un apport technologique en matière d'énergie verte. Gardons de bonnes relations avec tous et évitons de nous mêler des affaires des autres.
Gardons l'espoir, l'avenir nous appartient et dans quelques années la migration redeviendra comme avant de l'Europe vers le Tunisie si seulement nous retrouvons les valeurs du TRAVAIL HONNETE.
DIEHK : Arlways "gentil" avec tout le monde ?
^tes vous sur que ......
a posté le 30-08-2023 à 13:03
le président Kaïs Saïed se réunit avec la cheffe du gouvernement et la ministre des Finances pour parler de la pénurie de pain subventionné dans les boulangeries ?
Le chef du GT
Si vous parlez de la Cheffe du Gt, donc ce missiou est BI.....
Aller cher Mr Raouf Ben Hédi vous êtes 1 drôle de farceur et j'aime beaucoup rire, non, j'aime moquer encore NON,
J'adore triturer le Féminin Masculin et vice versa !
Bravo pour tes coquilles voulues car vous prenez vos lecteurs pour des canards sauvages et incultes et après tout ne nous fâchons pas, il n'y a que CEUX qui ne travaillent pas qui ne font pas des erreurs !!!
Voilà, j'ai équilibré mon com pour faire plaisir à TOUT les lecteurs et je peux dire que c'est le fond qui manque le moins ?
Zarzoumia
Absurde
a posté le 30-08-2023 à 12:46
L'absurdité, voilà ce qui résume bien la situation. Philippe Geluck disait que pour voir qu'il fait noir, on n'a pas besoin d'être une lumière. Moi je dis que pour voir dans le noir, on a besoin d'une lumière. C'est pour cette raison, peut-être, que le borgne est roi dans le royaume des aveugles.
Pauvre tunisien, il finira par reprendre les paroles de Coluche, si j'ai l'occasion, j'aimerais mieux mourir de mon vivant. Car beaucoup, reprennent les paroles de Olaya (bani watani), vous avez espéré en la mort le droit de vivre. Les embarcations de la mort peuvent en témoigner.
KS est unique et le pain est unique donc KS est un pain, mais indigeste à 30 milles Dinars par mois.
Soyons absurdes.
elfribo
Qui est le ..
a posté le 30-08-2023 à 12:23
Paranoiaque, farfelu, incompetent, rationner le pain en temps de paix? Sovietization d'une Tunisie qu'on croyait libre et democratique, c'est la catastrophe qui guette le pays.
Mr Le President, laissez les commerçants faire leur travail et occupez vous de la securite
et de la paix dans le pays, ce que les boulangers ne peuvent pas accomplir.
A moins que vous voulez troquer votre 2 pieces et cravate pour un tablier blanc.
Larry
La betise humaine à son apogée
a posté le 30-08-2023 à 12:05
Il en tient une sacrée couche notre Alien de Carthage....

D'ici peu il nous dira qu'il n'y aura qu'un seul type de voitures populaires pour tout le monde.

Comment nous habiller ?
Qu'un seul type de pâtes, d'huile, de café, etc....
Aucune vision pour le futur ce type... élu par des baltringues .... pour des baltringues !....

Qu'il DEGAGE au plus vite.....

Bien heureux d'avoir voté blanc !
Nephentes
A semer le pain aux souris on attire les rats.
a posté le 30-08-2023 à 11:15
Cacophonie tragi-comique qui risque de dégénérer en conflit social majeur a cause de la précipitation erreur d'appréciation et entêtement des décideurs

En un mot amateurisme calamiteux

Embusqués , les rats observent.