alexametrics
dimanche 16 juin 2024
Heure de Tunis : 19:39
SUR LE FIL
Vague de soutien avec Saadia Mosbah
08/05/2024 | 15:18
1 min
Vague de soutien avec Saadia Mosbah

Plusieurs personnalités publiques, médiatiques et politiques ont fait part de leur soutien à Saadia Mosbah, présidente de l’association « Mnemty », suite à son arrestation le weekend dernier.

 

Certains ont juste exprimé leur solidarité avec la militante des droits de migrants.

 

 

D’autres ont dénoncé ce qu’ils estiment être un harcèlement judiciaire.

 

 

Certains vont plus loin en estimant que cette arrestation n’est que le début d’une vaste campagne d’intimidation.

 

 

Rappelons que Saadia Mosbah est suspectée de blanchiment d’argent.

I.N.

 

08/05/2024 | 15:18
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Flore
@retraité
a posté le 09-05-2024 à 21:52
@retraté
Même si vous pensez que nous traversons une crise socioéconomique sans précédent permettez moi de vous dire que les migrants sont des êtres humains et qu'en conséquence ils doivent être traités de la sorte:femmes et enfants épuisés par la faim la peur et le traumatisme
Un peu d'humanité le temps de trouver une solution a ces heures plus pauvres que les pauvres et prêts à n'importe quelle tâche pour gagner leur pain
Par ailleurs les associations ont toujours existé,c'est leur rôle de faire preuve d'humanité d'aider et de faire que ce drame soit ....... supportable
La haine,la violence ,la chasse a l'homme ne résoudront rien
Léon
Une n-ième honte
a posté le 09-05-2024 à 00:15
La Tunisie post-merdolution aligne les hontes. La parole ne circule que parmi les plus vils et les plus médiocres de notre pays.
C'est de la sorte qu'une Militante de la trempe de Saadia Mosbah se retrouve en taule alors que les racistes donnent le ton.
Saadia assura son rôle, et le pouvoir n'a qu'à assurer le sien, à savoir assurer les frontières du pays. C'est en faisant défaut à ce rôle essentiel que les haines et le racisme des êtres vils que sont les trois quarts de tunisiens, s'expriment.
Voilà ce qu'est la prétendu grand peuple de 2011. C'est ce que je vous disais depuis le 14 janvier maudit: Des haineux, des incapables, des diplômés stériles, etc.
Saadia a rejoint une autre Grande Militante. Celle qui, seule contre tous, se bat pour l'indépendance de notre Pays. Je parle bien sûr de ABIR MOUSSI,
Dans la Tunisie "démocratique" (sic!) libérée (re-sic) par les atlantistes en 2011, gisent en taule des personnalités qui ne présentent aucun danger à la population. Les commanditaires de ces crimes contre la Liberté Physique et Morale, payeront un jour.

Vive la Tunisie, vivent ses militants et militantes,
Vivent les mémoires des Grands Hommes et les grandes Dames de notre Pays, depuis Alyssa et Hannibal jusqu'à Bourguiba, et Ben Ali,

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya,
Résistant contre l'occupation atlantiste;

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
Beur
Bien dit
a posté le 08-05-2024 à 21:31
Retraité. Bien dit !
retraité
c'est le comble !
a posté le 08-05-2024 à 17:20
au lieu d'aider les citoyens et citoyennes qui font la mendicité pour survivre et se soigner , les familles tunisiennes qui n'ont pas de ressource pour vivre , les pauvres tunisiens et tunisiennes ,ils veulent les asiles pour personnes âgées qui n'ont pas de famille les jeunes qui n'ont pas de travail elle veut installer et aider des migrants étrangers clandestins et illégaux et hors la loi dans notre petit pays pauvre et sans ressources et richesses et qui traverse la pire crise économique sociale sanitaire et sociétale alors que les pays occidentaux les mettent dans des camps de centration et dans des camps de rétention en attendant de les renvoyer manu militari chez eux et ces migrants subsahariens clandestins et illégaux qui forcent nos frontières terrestres avec les pays limitrophes qui viennent chez nous avec différentes langues ,traditions ,coutumes , maladies tropicales non vaccinés et un taux de naissances très élevé et bonjour les dégâts dans le pays et sa population . Toutes ces associations dites humanitaires financées par l'étranger doivent être interdites et ses responsables jugés il y a va de l'interieur supérieur de la Tunisie et de sa population .