alexametrics
Dernières news

Une rencontre entre la première dame de Tunisie et la reine Rania

Une rencontre entre la première dame de Tunisie et la reine Rania

 
En marge de la visite officielle du roi Abdallah II de Jordanie en Tunisie, ce dimanche 3 février 2019, la première dame de Tunisie, Chadlia Saïda Farhat, a rencontré la reine Rania de Jordanie
 
Les services de communication de la présidence de la République ont publié les photos de cette rencontre bilatérale entre les deux dames.
 
 
 
S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (18)

Commenter

JOHN WAYNE
| 04-02-2019 17:00
Mon intellect d'orphelin de Bourguiba a fait que je fus le premier au monde à avoir prédit une victoire de l'armée Arabe Syrienne au lendemain de la révolution Tunisienne qui a abouti à l'avènement de l'islamisme en Tunisie, à la destruction des infrastructures de la Libye, et à la création de guerres interminables comme au Yémen.
Mes honorables prédictions furent clairement étayées dans mon célèbre article « La Syrie ou le Stalingrad de la Nation Arabe » disponible sur la toile.
Mais ma prédiction la plus habile fut que les Tunisiens échoueraient dans leur odieux complot qui consistait à exporter une fausse révolution qui n'était autre qu'une misérable révolte populaire détournée par des forces extérieures et leurs traitres Tunisiens afin de créer le chaos et la destruction dans le monde arabe au profit d'Israël. Les Tunisiens ont en effet collaboré avec un complot dont les origines remontent au lendemain du 11 Septembre 2001 et dont le but ultime était de détruire le monde arabe en s'attaquant aux régimes centraux forts et séculiers selon les théorèmes de Bernard Lewis, agent du Mossad et grand penseur du sionisme.
La destruction de tels régimes bienfaiteurs devait inévitablement créer l'apogée de l'islamisme avec la destruction que cela engendre puisque l'Islam politique ne peut en aucun cas créer de sociétés modernes, rationnelles, et fonctionnelles au sens contemporain.
Mais mes prédictions concernant la Syrie ce matin dépassent en ampleur mon article de l'année 2012.
Comme vous le savez après lu mes innombrables articles publiés sur Business News, les Tunisiens sont un vulgaire peuple de collabos au même titre que les collabos Français de Vichy ou ceux qui vendaient aux SS de Hitler leurs compatriotes Français de la résistance. Ils ont vendu Ben Ali pour des sommes en devises et créé une fausse infrastructure d'ONG des droits de l'homme téléguidée dans l'ombre par des services secrets loyaux à Israël. Mais ce faisant ils sont tombés dans leur propre piège. Un piège dont l'emprise leur est devenu insupportable.
La révolution Tunisienne s'est en effet retournée contre les Tunisiens qui goutent à l'instabilité, a la misère, et a l'insécurité, tandis que la Syrie est devenue une puissance militaire mondiale qui ne pourra plus guère tomber.
Et en tant que spécialiste en histoire Soviétique, j'utilise souvent cette citation de Lénine qui dit que « les guerres sont des accélérateurs de l'histoire ». La guerre en Syrie a bénéficié d'ignobles collaborateurs Tunisiens siégeant au gouvernement et agissant comme des mercenaires de l'OTAN et du Mossad. Ceux la même qui ont créé des ponts aériens d'assassins et de tortionnaires en inaugurant des avions usagés achetés en monnaie Qatari et qui ont livré pieds et poings liés un Baghdadi Mahmoudi malade pour la modique somme de 100000 euros.
Entre l'armée Russe et celle Syrienne s'est créé un phénomène d'osmose qui a hissé l'armée de BaShar a un rang d'armée moderne capable de faire face à Israël. Les forces Syriennes combinées a celles Russes sont les seules au Moyen Orient capables de faire face aux attaques d'Israël.
Israël, qui lors de la guerre des 6 jours avait mis le monde Arabe entier a genou et détruit la flotte aérienne militaire Egyptienne en quelques heures, et qui lors de la guerre du Yom Kippour s'était positionnée à 100 kilomètres du Caire en dedans des rives du Nile, ne peut guère se permettre aujourd'hui d'envahir le territoire Syrien. Une telle éventualité se solderait par des pertes importantes au sein de Tsahal qu'Israël ne peut guère se permettre politiquement. L'armée Arabe Syrienne a connu de telles avancées technologiques que le Pentagone a dû mettre à jour les logiciels de téléguidage de ses missiles patriotes afin qu'ils esquivent les S-300 de BaShar.
Lors de la guerre du Golfe, ces mêmes missiles patriotes avaient rapidement remporté le contrôle du ciel Irakien et il en fut de même en Libye. L'OTAN de nos jours aurait du mal à créer une zone d'exclusion aérienne au-dessus du sol Syrien. Les données militaires au Moyen Orient ont changé définitivement puisque l'union Russie-Syrie est irrévocable étant donné que la survie de la Russie contre l'islamisme et sa violence dépend d'un régime laïque et fort en Syrie. Israël a été détrônée en tant que force militaire majeure au Moyen Orient au profit de la Syrie.
Et donc honorable peuple de gueux et de traitres, je déclare avec conviction que Le matin ou l'on annoncera qu'un avion Israélien a été abattu par des missiles sol-air Syriens sera le « matin de la Nation Arabe ». Il signifiera gloire pour les Nationalistes Tunisiens comme moi-même, et une humiliation encore plus cinglante pour les Tunisiens que le vent de l'histoire pousse vers l'abime et surtout l'oubli.

JOHN WAYNE

Maryem
| 04-02-2019 12:57
j attends la parution de mn commentaire....merci

Aziz
| 04-02-2019 12:40
Que fait elle à ce titre ? Ni humanitaire, ni éducation , ni culture...si ce n'est de pousser son fils HCE vers les cimes du pouvoir !

Maryem
| 04-02-2019 11:32
Mon dernier commentaire a t il ete censure..? celui adresse a Farouk...

Maryem
| 04-02-2019 11:10
Du n importe quoi....lisez l histoire exacte...avant d ecrire des mensonges.
Au cours de la Première Guerre mondiale, les Britanniques conquièrent sur l'Empire ottoman une bande de territoire limitée au sud par la ligne Aqaba - Bassorah et au nord par la ligne Acre - Damas - Mossoul.

En avril 1920, lors de la conférence de San Remo, le mandat de la Palestine est attribué aux Britanniques. Les alliés redéfinissent les frontières de la région en la scindant en quatre mandats dont celui de Palestine mandataire qui comprend les territoires situés entre la mer Méditerranée et le désert de Syrie, territoires correspondant aujourd'hui à Israël, et à la Jordanie. En 1923, lors de l'officialisation du Mandat sur la Palestine, et avec la volonté de respecter les promesses formulées envers Hussein ibn Ali et le mouvement sioniste, les Britanniques scindent la région en deux parties, juive et arabe : le foyer national juif à l'Ouest du Jourdain, suite à la promesse faites par les Britanniques lors de la declaration de Balfour pour un « foyer national juif » et, à l'Est du jourdain l'« '?mirat hachémite de Transjordanie » (ou Transjordanie, la future Jordanie) attribué Abdallah bin al-Hussein à la suite de l'alliance victorieuse contre les Ottomans conclue entre sa famille et les Britanniques lors de la première guerre mondiale.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, l'armée transjordanienne connue sous le nom de Légion arabe combat en Irak et en Syrie aux côtés des forces britanniques.
En 1946, l'émirat acquiert l'indépendance totale et devient le « royaume hachémite de Transjordanie ». Il est admis à l'Organisation des Nations unies et rejoint la Ligue arabe.
En 1949, pour marquer ses modifications territoriales, le royaume change de nom pour devenir le « royaume hachémite de Jordanie » (sans le préfixe « Trans- ») ou plus communément, la Jordanie. Il accueille également sur son territoire plusieurs centaines de milliers de Palestiniens fuyant la guerre. Le roi Abdallah est toutefois victime d'un attentat fomenté par les partisans de Mohammed Amin al-Husseini.Historiquement, la terre de Palestine correspond à Canaan, et depuis plusieurs siècles pour désigner le territoire situé géographiquement entre la mer Méditerranée et le fleuve Jourdain.Voila les explications exactes pour corriger vos connaissances et dont vous avez besoin .....

Le Baron
| 04-02-2019 10:12
le titre me rappelle qu'après huit ans de révolution certains ont du mal a oublier certains vieux réflexes de la dictature !!!a la santé de mr Bahloul

Maher Gassa
| 04-02-2019 09:31
Une rencontre spontanée ou bien le premier pas, bien que tardif, en politique ? Suivra-t-elle le pas de Wassila quI commence à s'ingérer dans les affaires politique quand le combattant n'est plus suprême !

Farouk
| 04-02-2019 08:07
Les palestiniens sont en realite des jordaniens.
Le roi jordanien a epouse une de ses compatriotes
Ou est l'exploit?

Bab ezzira
| 04-02-2019 02:34
Vous dites "j'aime bien le roi parce qu'il est marié à une palestiniene"
Franchement quel argument décisif. ***
Ya Trad yezzina mel Farina on peut aimer le roi de mille et une autres façons, moi par exemple j'ai du respect pour lui parce qu'il est Cherif.

HatemC
| 03-02-2019 23:34
Tu n'es qu'un nabar... A part la famille royale venu d'Arabie maudite... Les. Jordaniens sont Palestiniens... Pour cela faudrait que tu lises un peu et sûrement pas prendre pour argent comptant ce que tes enseignants zarabe t'ont mis dans le crâne... que des conneries... HC

A lire aussi

L’ancien président par intérim de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie),

19/08/2019 10:27
0

Ces faux sondages sont utilisés pour donner l’impression que tel ou tel candidat est favori pour la

19/08/2019 09:37
1

Abdelkader Bouslama, membre du bureau national de l'Union des universitaires chercheurs tunisiens

19/08/2019 09:31
0

Première en Tunisie, une maison de presse lance un site de vérification des faits, communément

19/08/2019 08:00
10

Newsletter