alexametrics
dimanche 22 mai 2022
Heure de Tunis : 05:04
Dernières news
Samia Abbou : Fakhfakh aurait dû éviter de nommer un ancien indic en tant que ministre
27/02/2020 | 01:26
1 min
Samia Abbou : Fakhfakh aurait dû éviter de nommer un ancien indic en tant que ministre

 

La députée Attayar Samia Abbou a indiqué, dans cette nuit du mercredi au jeudi 27 février 2020, lors de son intervention à l’Assemblée des représentants du peuple, qu’Elyes Fakhfakh aurait dû éviter la nomination de certains ministres suspects en tant que membres de son équipe.

 

Dans un premier temps, Samia Abbou a fait part de sa stupéfaction quant aux propos de certains députés parlant d’exclusion. « De quelle exclusion parle-t-on ? Il y a des blocs qui sont au pouvoir et d'autres dans l’opposition. Cela dit ce n’est pas facile d’être dans l’opposition, puisqu’il faut être irréprochable pour pouvoir critiquer le pouvoir en place », indique-t-elle, en faisant allusion aux propos de Abir Moussi quand elle a évoqué l’affaire de torture du défunt Jilani Daboussi.

 

Par ailleurs, elle a indiqué qu’elle a refusé la désignation de certains ministres, notamment un ministre connu pour avoir joué le rôle d’indic durant l’ère Ben Ali. « Je suis consciente qu’il n’est pas évident de former un gouvernement avec une telle diversité et sous les multiples pressions. Mais, contrairement à Habib Jamli, vous n’avez reçu aucun dossier de corruption de la part de l’INLUCC. Quand j’avais dit que Youssef Chahed était derrière tous ces dossiers je n’avais pas tort ».

 

S.H

27/02/2020 | 01:26
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Abir
correction
a posté le 27-02-2020 à 12:23
désolée ! poue les grimaces , manque d'attention ,plus le sauvagerie au parlement m'a aveuglé, la preuve non seulement le mot est faut mais en plus j'écris les et puis le mot grimace avec ent ! je m'excuse je reconnais
TMT
@Abir
a posté le 27-02-2020 à 11:40
Felicitations!
l'Académie Française vient d' agréer votre invention comme verbe:
Je grimassente
Tu grimassentes
Il/elle grimassente...
mansour
Quand Samia Abbou cherche de se comparer à Madame Abir Moussi
a posté le 27-02-2020 à 11:27
il est vrai, Madame Abir Moussi est plus intègre,plus digne de la confiance et de l'estime de ses concitoyens que Samia Abou et les casseroles CPR+troika islamiste d'Ennahdha et le scandale la banque BFT+Slim Ben Hmidane
Tunisino
EF
a posté le 27-02-2020 à 11:14
Les réactions gestuelles de EF sont pleines d'arrivisme, d'opportunisme, d'amateurisme, et d'idiotie. De sa lunette, à son visage, à sa signature, à sa communication orale et gestuelle, on est bouche bée!
Hermes
'? Abir!
a posté le 27-02-2020 à 09:15
Brabbi où vous avez appris la langue française? !!!!!
Grimassent!!! Comme ça à la fin ENT?
Arrêtez d'écrire
A.
c'est normal
a posté le 27-02-2020 à 03:15
Youssef Chahid est controlé par kaisoun. Comment chahid pourra oser mettre les batons dans les roues du petit protégé de kaisoun.
Wallahi kaisoun est unique. Le monsieur il s'en fout pas mal du monde entier. Il said me ala belouch. On le critique, on ne le critique pas, il s'en fout pas mal. Il n'est pas invité il s'en fout. Il invite et les autres viennent. de quoi ne plus rien comprendre. Je pense que c'est notre trump national. Personne n'est arrivé à comprendre trump aux USA. Un phénomène incroyable. Le monsieur éclabousse toutes les normes et les protocoles et pourtant il est en tête. Bon notre kaisoun n'éclabousse pas tous les protocoles mais il éclabousse tout le monde. Il a donné des chlebik au gourou. J'imagine la scène: il donne la première gifle et aprés il lui dit montre moi l'autre joue pour la deuxième, le gourou tourne la tete et chlakkkk une autre gifle et ainsi de suite. Le gourou sort sans dire un mot. Quand à chahid kaisoun l'a rendu un petit bostagi (facteur). Chahid pas un mot. fakfak a été nommé et aprés il lui a dit débrouille toi. Fakfak pas un mot. Carthage il s'en fout, il habite toujours à mnihla, les voisins pas un mot.
Kaisoun bourjoulya bil tounis : inti wlidha. il rejil me ala belouch amil ken illi fi rassou.
Je pense que c'est ce qu'il faut en Tunisie. En tous les cas c'est comme ca que fonctionne la Tunisie. Un pays insolent dans lequel le monde est insolent. Mais en même temps c'est un peuple pacifique.
Belle Tunisie! L'image véhiculée par la Tunisie aujourd'hui est celle d'un pays qui est capable de faire une alternance de pouvoir pacifique. Elle a montré aussi que le peuple lui même est un peuple pacifique. On voit tous les tensions entre les différents partie et pourtant tout le monde reste assis ensemble dans le parlement.
S'il y a quelque chose de positif, au moins c'est ca.
Abir
Abou, mahboula wa zaghertolha fi wednha
a posté le 27-02-2020 à 01:38
Elle fait des grimassent comme si elle est la plus propre de tout le monde !