alexametrics
mardi 27 septembre 2022
Heure de Tunis : 15:43
Dernières news
Rabeh Khraifi : la décision du Tribunal administratif ne sera pas appliquée
11/08/2022 | 14:02
1 min
Rabeh Khraifi : la décision du Tribunal administratif ne sera pas appliquée

Le professeur de droit public et chercheur en droit constitutionnel, Rabeh Khraifi, a estimé, jeudi 11 août 2022, que la décision du Tribunal administratif d’annuler la révocation de 49 juges ne serait pas appliquée. 

 

Dans une déclaration à Express FM, il a indiqué que la décision de la juridiction n’avait pas encore été publiée assurant qu’elle ne serait pas prise en considération car cela créerait plusieurs problèmes. 

« Cela implique que nous aurons deux présidents pour la Cour de cassation et deux présidents pour le Conseil supérieur de la magistrature », a-t-il indiqué, notant qu’à son sens, la réintégration des juges révoqués ne serait pas autorisée par l’administration. 

 

Mercredi, le Tribunal administratif a tranché en faveur de 49 magistrats parmi les 54 qui ont déposé des référés-suspension pour suspendre la décision de révocation émanant du président de la République. Celui-ci a, rappelons-le, révoqué 57 juges en juin dernier par décret présidentiel. 

 

N.J.

11/08/2022 | 14:02
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Mansour
Tel7iss
a posté le 12-08-2022 à 19:00
Hedha yetsamma tal7iss...moi j etais contre les juges corrumpus mais le verdict du tribunal administratif doit etre pris. En considération.. moi je fais confiance au tribunal administratif que le chef de l etat
Ancien '?lu de la république française
la prochaine fois les 8 juges seront relaxés comme leurs collègues quelle mauvaise image pour la justice tunisien, je demande aux juges tunisiens et tunisiennes pourquoi les pays européens et les Américains refusent d'extrader les personnes condamné par la justice tunisienne
a posté le 12-08-2022 à 12:18
Mr RABAH KHraifi , vous voulez aider le président de la république Tunisienne, malheureusement la colonne vertébrale tunisienne est cancérigène ( la justice) la Tunisie ne se mettra jamais sur pieds à cause de cela, depuis longtemps je disais la majorité des juges sont contre Kaïs Saïed et les plus pauvres, je vous assure Mr le peuple tunisien ne va pas tarder à faire justice lui même, je profite de l'occasion de dire où juges souvenez-vous la juge, qui avait été contrôlée à kerker gouvernourat de Mahdia , elle avait 500 000 mille Euros dans sa voiture , elle est resté en liberté , un rappel un père de familles pour avoir voler une boite de thon a écopé 3 mois de prison ferme, voilà l ´injuste par excellence, j'ai honte pour les juges corrompus, je pense il y'a 49 juges sont relaxés sur 57 , voilà comment la justice fonctionne en Tunisie, la prochaine fois le reste ( juges) seront relaxés, le tribunal administratif joue le malin et prend les gens pour des larbins
GZ
Sornettes
a posté le 11-08-2022 à 21:56
"Cela implique que nous aurons deux présidents de la cour de cassation et deux du CSM". Pour cette simple raison, la décision du TA ne saurait être suivie d'effet. Ben voyons. Autrement dit c'est la loi du fait accompli ou bien qui va à la chasse, contraint et forcé, perd sa place. Elémentaire mon cher Khraifi. Il fallait développer ce moyen face au tribunal. Subjugué, il vous aurait donné raison. Et puis que faisait donc le conseiller du gouvernement ? Que ne lui avez-vous soufflé le moyen ?
Admettons le raisonnement pour ces deux personnes citées, quid des autres ? Elles son au nombre de 47.
Vous les passez par pertes et profits?
C'est en somme ce que dit l'Etat d'Israël aux Palestiniens, il ne saurait y avoir deux peuples pour une seule terre.
Si demain, durant votre absence, quelqu'un prend possession de votre maison, il ne vous reste plus qu'à lui donner les clefs.
URMAX
Comparer
a posté le à 09:13
Là, comparer avec la Palestine,j'avoue que tu m'as pris à contre-pied et cela change depuis un moment de ton discours convenu et prévisible....
Mè fihè bèss que tu nous gratifies de temps en temps de quelques feintes...
GZ
@URMAX
a posté le à 15:18
Bonjour URMAX.
"Les feintes", comme tous, j'aime le foot, sans en être fana. Mais j'ai été un piètre footeux. J'ais deux pieds gauches et carrés. '?a me gonflait comme dirait quelqu'un. '?a me foutait des complexes.
Plus sérieusement, il n'y a pas de monopole du patriotisme. Il n'y a pas de bons ni de mauvais Tunisiens, en dehors de certains sur lesquels il ne saurait y avoir de débat. Il y a sur la séquence que traverse le pays une différence d'appréciation par les uns et les autres ainsi que je l'ai déjà signifié à un homme de grande qualité qu'est @Houcine. Nous partageons, je crois la même tendresse pour la maman patrie. Je vous invite à lire le poème "la rose et le réséda" de Louis Aragon.
Disons que vous êtes la rose et moi le réséda.
Balle au centre. Vous Menez au score.
Bien à vous
OK
Innocentés par la justice islamiste***, ils restent coupables
a posté le 11-08-2022 à 21:18
pour la justice indépendante du 25 Juillet et la procédure n'est pas close !
Maintenant
il faut cesser de dire..
a posté le 11-08-2022 à 20:22
Après ce verdict du TA, les détracteurs du président Kais Saied doivent se la boucler et cesser de dire qu'il a mis la main sur la justice en Tunisie. Maintenant aussi, le moment est venu pour que la justice tunisienne procède sérieusement à son auto-nettoyage. Dire que tous les anciens juges pro-bhiri sont clean relèverait d'un imaginaire chimérique. Les juges tunisiens comptent parmi les plus compétents et les plus intègres en Afrique et au Monde arabe. Cependant, les brebis galeuses pro-bhiri et pro-ghannouchi doivent être éloignées, tellement les dégâts de la dernière décennie de la honte sont énormes dans tous les domaines et sans exception. Vive la Tunisie, vive Kais Saied et vive la 3 ème République.
GASSA MAHER
Juges de x et y...
a posté le à 21:51
Quand est-ce qu'on oubliera juge de bhiri ? Il y aura toujours des juges au service du pouvoir et de l'exécutif !! Cessons de rêver de magistrats intégres, indépendants et impartiaux.
G D ID
@maintenant
a posté le à 21:42
Les brebis galeuses pro bhiriet Ghannouchi.Et. Les brebis galeuses du camp opposé qu'est ce qu'on en fait?
Gaby
C'est parler pour ne rien dire
a posté le 11-08-2022 à 17:21
Le rôle d'un professeur de droit est d'analyser cette décision du point de vue juridique notamment la possibilité de faire un recours ou non?. L'administration peut elle ignorer cette décision ? Qu'elle seraient les conséquences d'un tel refus au regard de la notion de l'?tat de droit . Ceci serait de nature à éclairer les profanes.
Vous nous donnez ici un point de vue qui est digne d'une discussion de café sans aucun intérêt scientifique. De grâce laissez ce genre de discussion aux fervents défenseurs ou détracteurs du gouvernement et ce pour élever un peu le niveau des débats dans ce journal et donner une meilleure image de nos enseignants universitaires. Parler pour parler ne sert à rien à votre niveau.
Arbitre
Souvenez-vous
a posté le 11-08-2022 à 17:06
Souvenez-vous du temps de la Troika; C'était ces politiques du parti arrivé en tête ennahdha qui essayaient de faire tourner le bon peuple en bourrique en défilant dans les différents médias pour affirmer une chose et son contraire,en y prenant un plaisir sadique;
Aujourd'hui on assiste au même scénario avec ces Juristes arrivés au pouvoir qui défilent,imbus de "leurs Vérités constitutionnelles",afin de donner leurs interprétations antagonistes ,avec le sadisme en moins mais la suffisance en plus...
A quand en Tunisie l'arrivée d'un patriote oueld ommou même avec un Bac -2 mais de la trempe d'un Ben Ali khalli ichèllék tous ces kwazi en leur remettant à leur juste place!
Mansour Lahyani
Bientôt, les bouleversements promis par Khraifi ?
a posté le 11-08-2022 à 15:57
Ca implquerait surtout que nous aurions un Rabah KhraIfi comme authentique professeur de droit public pour faire pièce à un assistant en droit constitutionnel qui s'est paré d'un titre réservé à de véritables prof d'université, comme un moineau qui s'est paré de plumes de paon !!!
Comme il semble que ce Khraifia probablement recueilli les confidences de l'homme quiest à l'origine de cette situation burlesque, et néanmoins dangereuse, je pense qu'il serait prudent de regarder à droite et à gauche avant de traverser la rue... On ne sait vraiment pas de quoi serait capable un ayatollah en perte devitesse mais avec un hubris plus dévastateur que jamais !!!
Zhaira
Arrête de radoter
a posté le à 16:47
Tu ne cesses de radoter;tu prends tes conjectures pour des réalités et tu bâtis là-dessus;
"La vieillesse est un long naufrage" disait si justement l'autre.
The Mirror
Rien ne peut casser un décret présidentiel, sauf la Cour constitutionnelle
a posté le 11-08-2022 à 14:51
Trois remarques et je m'en vais:

- d'abord, Prof. Khraifi a toujours fait preuve de rationalisme et lorsqu'il parle, les charlatans de Droit constitutionnel ont intérêt à l'écouter,
- puis, aune autorité dans le pays ne peut annuler un décret présidentiel. Ce qu'a fait le Tribunal administratif, c'est de la masturbation d'esprit, c'est du corporatiste primaire, stupide et ridicule,
- et enfin, les juges révoqués doivent oublier définitivement leur retour au travail. Ils ne remettront plus jamais les pieds dans les tribunaux tunisiens, sauf en tant qu'accusés, car ils seront sûrement jugés pour les crimes professionnels qu'ils ont commis envers les tunisiens.
TRA
Putschiste.
a posté le 11-08-2022 à 14:42
Je suis certain le jour ou Kaiis Saied quittera Carthage , Rabah Khraifi ira visiter Boufarda au desert Tunisien..