alexametrics
samedi 22 janvier 2022
Heure de Tunis : 17:57
Dernières news
Quelques heures après sa nomination, Amel Adouani limogée
09/11/2021 | 10:05
1 min
Quelques heures après sa nomination, Amel Adouani limogée

 

Amel Adouani a été surprise, lundi 8 novembre 2021, de voir la cheffe du gouvernement, Najla Bouden, revenir sur sa nomination, quelques heures plus tôt, en tant que conseillère à la présidence du gouvernement chargée de la communication.

 

Ce limogeage serait dû au refus par plusieurs pages Facebook proches de la présidence de la République de cette nomination. Une campagne avait été enclenchée contre Amel Adouani dès l’annonce de sa nomination.

Dans un post sur sa page Facebook, Amel Adouani s’est contentée de dire : « A tous ceux qui demandent, je me contenterai de ce post de Thamer Beddida ». Le post en question annonce le limogeage de la concernée après que le « mouvement du 25 juillet » a refusé sa nomination.

 

S.F

 

09/11/2021 | 10:05
1 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
A__Zut !
Un emploi supérieur dans l'informel !
a posté le 11-11-2021 à 20:56
1__Mon commentaire ne s'intéresse pas aux raisons de la mise à l'écart de Mme Adouani mais à la procédure qui a pu lui permettre d'occuper son poste avant d'en être brutalement éjectée, dans les deux cas sans aucun acte officiel et pratiquement dans un intervalle de vingt-quatre heures.

2__Techniquement, si l'on peut dire, on ne peut pas parler de "nomination" de Mme Adouani en l'absence d'un acte formel dans ce sens. Les derniers numéros du journal officiel n'en portent aucune trace.

Par suite, on ne peut parler non plus de "révocation" ou limogeage.

3__ La fonction de porte-parole et conseiller.ère en communication à la présidence du Gouvernement chargé.e de la communication étant un emploi civil supérieur, la nomination y revient institutionnellement au Président de la République.

L'article 12 du décret présidentiel du 22 septembre 2021 portant mesures exceptionnelles lui a en effet transféré l'attribution de nomination à tous les emplois civils supérieurs relevant du Chef du Gouvernement en vertu de l'article 92 de la "meilleure Constitution au monde", et de la loi du 17 août 2015 prise pour son application.

4__Contrairement à l'acte réglementaire __ qui ne peut prendre effet avant sa publication__, la nomination, acte individuel, prend effet dès sa signature, même s'il n'est pas encore publié (sa publication pouvant intervenir même à une date bien postérieure).

Mais l'on a également pu voir la pratique admettre, de plus, qu'une nomination puisse le cas échéant être annoncée avant la signature même du décret la concernant, et que celui-ci vienne ensuite la consacrer avec une date de prise d'effet rétroactive.

Une telle situation suppose, bien entendu, l'absence de tout risque de rétraction quant à la signature du texte __rétraction de nature à gravement affecter l'image d'une administration publique rigoureuse.

'? cet égard, on peut se demander dans quel contexte Mme Adouani a pu être désignée et admise à entreprendre l'exercice de sa fonction.

'?tait-ce sur une décision hardie, non préalablement concertée par la Cheffe du Gouvernement __autorité proposante et Cheffe de l'administration d'attache de la fonction en cause__, qui, dans l'ignorance ou passant outre les "griefs" adressés, depuis, publiquement à sa proposée, aurait indûment préjugé de l'aval formel du Président de la République ?

La Cheffe du Gouvernement avait-elle, au contraire, bénéficié d'un aval informel des services présidentiels avant que la levée de boucliers du "Peuple-Qui-Veut-Virtuel" n'en bloque la consécration par décret en obligeant tout le monde à "rétro-pédaler" ?

Ce serait bien que la presse cherche __c'est son métier__ et trouve des éléments explicatifs à même d'éclairer les Tunisiens sur ce qui s'est réellement passé entre les Palais du Gouvernement et de Carthage dans cette affaire de nomination, afin qu'ils puissent se faire une juste opinion des méthodes de travail et de l'état des relations au sommet du nouvel Exécutif qui les gouverne.

Car on pouvait légitimement s'attendre, après le "cas Olfa Hamdi", à ce que l'Administration gouvernementale veille désormais à s'éviter de tels "couacs".

Vous vous rappelez de Mme Olfa Hamdi ? Elle a occupé la fonction de P.D.-G. de Tunis-Air pendant quelques semaines du 7 janvier au 22 février 2021 alors qu'elle n'y avait pas été formellement nommée, obligeant le Gouvernement qui devait la destituer à promulguer un étrange décret daté du 1er mars 2021 No 121 portant sa nomination rétroactive pour une période fixée du 7 janvier au 22 février 2021 inclus !
eshmoun
Couac(suite)
a posté le à 21:28
ou es-tu donc Marionnettiste , mon coeur de bois soudain s'inquiète , que fais-tu donc de tes artistes après la fête ?
eshmoun
couacs en effet
a posté le à 21:19
bien sûr que l'affaire Hamdi m'a aussi sauté aux yeux comme une b.au c et probablement à de nombreux concitoyens "une fois çà va deux fois bonjour les dégats" et couacs c'est le moins que l'on puisse qualifier de tels dérapages dans la gouvernance ce qui ne manquera pas de ternir l'image du pays....enfin quand je dis du pays c'est un peu par charité ; peut être provoquer des commentaires acides à droite et à gauche et parait-il , jusque dans les cercles diplomatique dont on dit qu'ils sont friands de ce genre de bévues et qu'ils en fond "leurs choux gras" quand ils s'emmerdent dans les cocktails en en tirant toutes sortes de conclusions ; il faut également s'attendre à voir se déchaîner les risées des milieux dits politiques toujours prompts à se repaître à tort ou à raison ? des faux pas du pouvoir ;ou mieux encore , d'immenses et rabelaisiennes rigolades- comme celle dont les dirigeant de Ennahdha viennent de donner le spectacle lors d'une réunion tout ce qu'il y a d'officielle et qui se marrent " comme des bossus" à la manière de nos ancêtres les gaulois selon lesquels fallait "rigoler (bis) avant que le ciel nous tombe sur la tête"...présage ? assurance tous risques ...pardon Assurancetourix? par Toutatis !
plus prsosaîquement la question qui se pose c'est " que fais-tu donc marionnettiste notre coeur de bois soudain s'inquiète
eshmoun
comedia dell'arte ? tragi-comédie ?
a posté le 09-11-2021 à 18:32
le limogeage , j'en ai rien à foutre ce qui me chiffonne c'est la désignation ! et ce, de la décision à l'information ! c'est se foutre de la gueule du fameux chaab (le populo pour les francophones) et c'est irresponsable ! incroyable on ne cesse de nous promettre le Paradis alors que tout laisse penser que l'on fonce tête baissée , comme mus par une sorte de masochisme dans une sinistre Parodie et , comme on dit du coté de chez les Beurs et les Blacks : j'ai l"a haine"
why
Le règnes des Médiocres
a posté le 09-11-2021 à 18:03
'?a y est. On a beau essayé de tirer le signal d'alarme, nous y voilà.
Après la troika et ses manigances, après feu BCE et son pacte avec le Diable, après les Islmistes destructeurs, nous voici avec les acolytes médiocres de ceux qui passent leur temps sur FB, à siroter un capucin tout en étalant leur ignorance crasse.
La république Facebookienne et son tribunal sont une des plaies de ce pays, dirigé par un fou furieux, un Kadhafi sans le panache, un Trump sans la fortune, un Bolsanero sans la carrière militaire. Je prie tous les jours pour ma Tunisie pour qu'on puisse éviter une faillite à la Libanaise ou Argentine...
DIEHK
La rue & ses voyous détruiront la Tunisie....
a posté le 09-11-2021 à 15:07
Avant, j'impliquais souvent à tors et à travers les "Zislamistes" !
Mais, aujourd'hui ce "Echaabou Youridou" la détruit plusque les islamistes et nous avons la preuve!
De quel droit on nomme une personne et "Echaabou Youridou" l'a licencié ?
Personne ne commande dans ce pays?
S'il vous plait, dites à "Robocop" que le peuple de "Gueux" qui l'a envoyé au pouvoir" est en train de détruire le reste des dégâts que Ghannouchi a fait" et cerise sur le gâteau dont Robocop ne se rend pas compte qu'il sera emporté par son "Amateurisme Boulitique" !
Depuis 11 ans, la Tunisie se fait détruire par des "Amateurs rats de prison" et le vrai peuple s'est barré avec son argent en Europe grâce à 1 indulgence et un double langage envers notre Tunisie ?
Personne n'e réagit?
Les opposants d'hier sont devenus "Echaabou Youridou " ?
La majorité d'hier à joué 1 double jeu en étant avec et contre au gré des ordres venus d'ailleurs ?
Et le grand perdant: C'est ce peuple de gueux qu'on a éduqué pour être gueux et analphabète
et suit les sons des sirènes avec leur fausse musique!!!
J'ai mal, très mal en regardant chaque jour ma Tunisie s'enfonce dans ce sable "mouvant" inventé et créée par ses fils!!
Que la bête meut et enfante en même temps qu'en mourant un vrai Tunisien qui lui redonnera vie et châtiera ses ennemis avec à leur tête "TOUS" ces rigolos de service.







La rue & ses voyous détruiront la Tunisie....
'?lu de la république française
attention AMEL ne tombez pas dans un piège
a posté le 09-11-2021 à 14:44
Amel adouani, je vous conseille ne tomber pas dans le piège comme beaucoup des traîtres à plus tard ? soyez vigilante les traîtres vous guette ( le chat guette la souris)
'?lu de la république française
un nouveau pseudo de l'autre d'après une graphologue
a posté le 09-11-2021 à 14:30
Mes chers compatriotes , voilà un nouveau pseudo, j'ai été averti par une amie graphologue , ma chère je te remercie du fond de c'?ur, tu es vraiment géniale à bientôt
BIEN
A Mr. Jaouhar Ben M'barek: Important!
a posté le 09-11-2021 à 13:57
Nous pouvons ajouter/suggèrer un autre point important à l'initiative démocrate dirigée par Jaouhar Ben M'barek : Audit des dépenses de la présidence.
DHEJ
Et aussi audit des moyens financiers de J.B.M
a posté le à 15:53
Lui le fonctionnaire de l'état!

Que dit la loi de la fonction publique?
BIEN
@Amel Adouani : don't worry be happy!
a posté le 09-11-2021 à 13:48
Ne vous inquiétez pas, soyez heureuse, Wallah Weldiek Rathin 3lik.

Sinon, votre nom en tant que supporter serait couplé à un coup d'état en Tunisie et cela n'aurait pas été un grand honneur pour votre famille et vos enfants.

Et éventuellement, après le rétablissement de la démocratie, vous vous retrouveriez derrière les barreaux pendant quelques années pour trahison et participation à un coup d'?tat.

Heureusement que vous n'êtes pas tombée dans ce bourbier, Mme Amel Adouani !

I7mik Rabbi!
Forza
Un veto de Akacha
a posté le 09-11-2021 à 13:04
C'est elle qui dirige les hordes fanatiques sur les réseaux sociaux.
Je me demande si le budget de la présidence est utilisé pour financer ces réseaux et leurs administrateurs. Saied a demandé des audits, qu'on fait un audit des dépense de la présidence aussi.
nazou de la chameliere
C'est la suite logique
a posté le 09-11-2021 à 11:54
D'une révolution 2.0
Un président 2.0
Une conseillère qui tombe grâce à 2.0
Et un facho qui '?uvre pour un référendum 2.0 !!!
Yezzi
Crap
a posté le 09-11-2021 à 11:34
Dorénavant je vais voter fb. Un gouvernement des plus compétents. Ce pays va droit au mur. Pffff
Abel Chater
La Tunisie s'est transformée en une république du Facebook.
a posté le 09-11-2021 à 10:50
Je n'arrive plus à comprendre ce qui se passe en Tunisie. Notre pays perd toute la bonne réputation acquise dans les domaines sociopolitiques et diplomatiques. Il se reconstruit labilement en forme d'un château de cartes, sous l'influence de nullards menteurs, haineux, jaloux et intrigants du Facebook, souvent de faux pseudos de l'étranger.
Je sens et je ressens que toute cette perte de temps de l'après 25 juillet dernier, va tomber dans l'eau d'un jour à l'autre. Il n'y a rien qui rassure. L'Etat tunisien et ses hautes institutions se gèrent à la manière d'un "Hammam Ennissa". Aucun respect à l'opinion publique ni même à l'opinion internationale. Une faute suivie par une autre, sans la moindre honte ni la moindre conséquence. La crédibilité de l'Etat n'existe presque nulle part. Nous venons de nous sécher de la sueur de la honte, que nous a causés cette mobilisation présidentielle et gouvernementale nocturne, pour un simple trou d'ordures dans une maison à la Marsa. La république bananière s'est montrée par toutes ses faces. Maintenant, nous sommes revenus aux temps où les ministres du défunt dictateur déchu Bourguiba, fêtaient la soirée de leur nomination, pour se retrouver limogés par les premières informations du matin juste après la "Soulamiya" de "Bendiri yè Bendiri", qui remplaçait le nom du Prophète Mohamed (sws) par "El Habib", afin que Bourguiba pense qu'ils parlaient de lui.
Allah yostir Tounes.
Mimi
Quelle humiliation
a posté le 09-11-2021 à 10:42
J'espère qu'elle se relèvera de cette claque et de cette humiliation'?'Bon courage
Tahar Manoubi
La Honte
a posté le 09-11-2021 à 10:34
On s'est bel et bien installé dans l'ère de l'incompétence et de la médiocrité. Quand un chef de gouvernement cède à des statuts fb écrit par des minables, on ne peut que réciter la prière des morts sur cet état. ALLAH YARHAM TOUNES.
Quant à Amel Adouani, je dis qu'elle doit voir ça comme une chance de ne pas être associée à cette médiocrité.
Tunisino
Tant mieux pour elle
a posté le 09-11-2021 à 10:23
Le peuple veut, a refusé sa nomination! Alors pourquoi la nommer dès le départ, pour l'humilier ou pour confirmer l'incompétence de l'Etat? Un recrutement se fait scientifiquement, suivant des règles. Il était plus judicieux de lancer une rumeur pour recenser les réactions, ensuite nommer ou non la personne, pour camoufler tout populisme!