alexametrics
lundi 24 juin 2024
Heure de Tunis : 00:20
Chroniques
Quand la populace se mêle de raisonner, tout est perdu
Par Nizar Bahloul
30/01/2023 | 18:00
6 min
Quand la populace se mêle de raisonner, tout est perdu

 

Sans surprise, le second tour des législatives a été boycotté par la majorité des Tunisiens. Comme au premier tour, les Tunisiens ont envoyé une formidable claque au régime de Kaïs Saïed, sa constitution et ses élections. Comme au premier tour, le taux de participation a avoisiné les 11%. Et encore, on parle là du pourcentage officiel de l’Isie, il n’est pas sûr que les chiffres réels concordent. Kaïs Saïed a taillé sur mesure le code électoral, il a fait gonfler (bêtement) le nombre des électeurs, il a exclu les partis politiques et il s’attendait à un raz-de-marée approuvant sa politique. Au final, il a eu un bras d’honneur. « Un mercredi 3 mars » comme diraient certains. En s’abstenant d’aller aux urnes les 17 décembre et le 29 janvier, le peuple tunisien a crié un grand « non » au président.

Kaïs Saïed écoutera-t-il ce peuple civilisé ? Non ! Et parce qu’il ne va pas écouter l’abstention record des 17 décembre et 29 janvier, Kaïs Saïed sera chassé du pouvoir comme un malfraiteur. Lui qui aime tant citer l’Histoire, qu’il voie ce qu’il est advenu de Nicolae Ceaușescu et de Laurent Gbagbo. Qu’il voie ce qu’il est advenu de Habib Bourguiba et Zine El Abidine Ben Ali. Sa fin ne diffèrera pas trop.

 

Les législatives ont été, pour les Tunisiens, un non-événement. Les week-ends des 17 décembre et 29 janvier étaient d’une platitude extraordinaire. Une première depuis 2011.

Kaïs Saïed a tout gâché par son populisme à tout va.

Regardez les personnes qu’il a nommées aux postes-clé de l’État, aucun n’a une biographie digne de ce nom. En considérant qu’ils ont une biographie déjà, car je doute fort que les gouverneurs de Bizerte ou de Ben Arous en aient une.

Regardez ses défenseurs dans les télévisions et les radios, les Chaftar, Jrad, Dziri and co. À les voir et les écouter, on devine en deux minutes que leur QI est largement inférieur à la moyenne et qu’ils n’ont aucun bagage intellectuel.

Regardez ses aficionados sur les réseaux sociaux et vous conclurez, en deux minutes, qu’ils sont majoritairement de la racaille qui n’a que l’injure et l’invective des adversaires pour programme.

Ce type de personnes qu’on voit à la télé, qu’on écoute à la radio et qu’on croise sur les réseaux sociaux porte un nom : populace. C’est elle qui prétend aujourd’hui gouverner, c’est elle qui prétend défendre le peuple, c’est elle qui parle au nom du peuple et c’est elle qui prétend raisonner. Et « quand la populace se mêle de raisonner, tout est perdu », disait Voltaire dans sa « Lettre à Damilaville » en 1766.

 

Plus de 250 ans après, l’analyse de Voltaire demeure valable pour la Tunisie. Notre génération est témoin de la décadence du pays à vue d’œil. L’inflation galopante et les pénuries de divers produits n’en sont que les symptômes visibles. Ça a commencé avec la troïka et les islamistes ? Oui. Mais ça a pris des proportions démesurées avec Kaïs Saïed, notamment après le 25 juillet 2021 quand il s’est accaparé les pleins pouvoirs. Il est en train de mener la Tunisie vers l’abîme avec sa gouvernance anachronique et son populisme affligeant.

Mon analyse importe peu, cependant. Nul n’est prophète en son pays.

Quand il s’agit d’analyse-pays, la seule et unique qui importe est celle des agences de notation souveraine, les Fitch, Moody’s et Standard & Poor’s.

Vendredi dernier, un séisme a de nouveau frappé la Tunisie. Moody’s a abaissé la note de la Tunisie à Caa2 avec perspectives négatives.

Si on avait un président et des membres de gouvernement qui respectaient leur pays et se respectaient eux-mêmes, ils auraient démissionné de suite. La dégradation de la note souveraine tunisienne signifie, tout simplement l’échec de leur gouvernance et l’incrédibilité de leur plan de sauvetage. Ni plus, ni moins. En termes simples, la gouvernance actuelle a conduit à la dégradation et le plan mis en place pour les années à venir a été considéré comme non crédible, d’où les perspectives négatives.

Que signifie concrètement la dégradation de la note tunisienne ? Business News a déjà répondu à la question, mais s’il faut résumer, disons que la Tunisie appartient désormais à la classe de pays ultra-spéculatifs. En dessous, il n’y a que les pays en défaut de paiement. Dans cette catégorie de pays ultra-spéculatifs, on trouve la Grèce, l’Ukraine, le Congo, l’Éthiopie ou le Mali. Précisons qu’il y a une guerre sur les territoires des quatre derniers pays.

À cause de cette classification, il va être difficile à la Tunisie de trouver des prêteurs et encore moins des investisseurs. Quand bien même elle trouverait, ce serait à des taux usuriers.

Faute de crédits, à des taux acceptables, il sera difficile de répondre aux besoins de la population en matière de médicaments, de blé, de semoule, d’équipements, de pétrole, d’huiles etc.

Dans sa loi de finances 2023, le gouvernement a prévu des crédits du FMI et d’autres bailleurs de fonds. Mais ça, c’était avant la dégradation. Quel est leur plan avec une notation de Caa2 ? Gouverner c’est prévoir et le gouvernement Bouden n’a rien prévu. Encore moins Kaïs Saïed.

 

Ce qui nous arrive aujourd’hui était prévisible. Nous l’avons dit, écrit et répété à plusieurs reprises, ce qui nous a valu des centaines de commentaires d’injures de la part des aficionados du président. Parmi les rares institutions tunisiennes gouvernées par des gens qui ont un QI respectable, la Banque centrale (BCT) a publié le 6 octobre 2021 un communiqué alarmant sur la situation du pays.

Nous avons, alors, expliqué le signal d’alarme en termes simples dans l’espoir que la clique putschiste rattrape ce qui est encore rattrapable. La réponse fut des invectives du plus haut sommet de l’État.

Qu’a fait le président face au signal d’alarme de la BCT et des médias et de la dégradation à venir de la note souveraine ? Il a reçu le 7 octobre le gendarme de la Bourse qui n’a absolument rien à voir avec le sujet. C’est en effet, avec Noureddine Sayel, président du CMF, que Kaïs Saïed s’est entretenu pour lui dire que les agences de notation doivent changer de critères d’attribution de notes souveraines. Ce n’est pas une blague !  En termes simples, c’est comme s’il est allé voir un ophtalmo pour des douleurs aux reins, le tout en demandant aux radiologistes de changer leurs équipements.

Deux jours après, face au tollé, il a reçu le ministre de l’intérieur et s’est permis de se moquer des agences  de notation les qualifiant d’Ommek Sannefa. Un jeu de mots de langue arabe à l’humour très approximatif.

 

En cet octobre 2021, Kaïs Saïed n’a fait qu’étaler son ignorance totale du sujet. Il ne connait rien aux finances et à l’économie. Il ne connait rien à la gouvernance et à la politique tout court. Il ne fait même pas la différence entre millions et milliards, comme il l’a montré à plusieurs reprises.

La nouvelle notation de la Tunisie est la simple conséquence de l’analphabétisme et l’inculture présidentiels. Quand on a les pleins pouvoirs depuis un an et demi et que l’on ne réagit pas aux avertissements, il est normal que l’on mène son pays vers l’abîme et que les arbitres du temple (les fameuses agences) vous dégradent.

Kaïs Saïed affirme tout le temps faire partie du peuple, sous-entendant qu’il ne fait pas partie de l’élite. OK !

C’est quoi l’antonyme de l’élite ? Disons, pour être poli, que c’est la populace. Et quand la populace gouverne, tout est perdu. On en est là en Tunisie en cette fin du mois de janvier 2023.

Par Nizar Bahloul
30/01/2023 | 18:00
6 min
Suivez-nous
Commentaires
CHB
Une virulence de langage injustifiée
a posté le 02-02-2023 à 17:57
La charge de N.B. contre K.S. et ses "aficionados" traités de populace est tellement excessive qu'elle en devient insignifiante. Mettre la faillite économique du pays sur le dos de K.S. n'a pas de sens puisque l'actuel président n'a fait qu'hériter d'un pays à l'économie en lambeaux laissée par dix ans d'incurie, de 'ghanima' , de corruption et d'incompétence, en plus du développement des actes terroristes, du tasfir, etc. Cher N.B. la BCT dont vous louez les décisions est en train de prendre des décisions catastrophiques qui tuent les investissements, ruinent les entreprises économiques et l'Etat et enrichissent de manière éhontée les banques qui vivent actuellement leur
âge d'or. On n'a pas besoin d'être grand clerc en économie pour constater l'irrationalité des décisions du Gouverneur de la BCT. La quasi totalité des Banques Centrales des pays similaires à notre pays ont des taux directeurs ne dépassant pas 3%. Est ce que notre Gouverneur de la BCT est plus intelligent que les autres gouverneurs J'espère, qu'un jour il rendra compte de cette politique monétaire catastrophique
Mohamed Obey
Article intéressant de par son vocabulaire blessant...
a posté le 01-02-2023 à 17:44
Bonsoir cher M. Nizar Bahloul!
En vous lisant, je me cultive bien en matière d'économie politique et, en analyse savantes simplifiée (pour les incultes et les sous scolarisés). mais surtout j'apprends l'art d'insulter un peuple qui pense différemment de vous. Ainsi, je relève ces quelques mots au cas où j'aurai besoin de munition langagière afin d'annihiler ceux qui n'adoptent pas la même vision du monde que moi. Ces mots , 'populace, racaille', etc... Mais, ce qui fait l'originalité de ce traité de philosophie politique, c'est qu'il fait place à la théorie du QI qui, appliquée sur les sympathisants de Kais Saied, a abouté à la conclusion que ces derniers sont bien en dessous de la moyenne des êtres humains normaux et plutôt formant la meilleure composante des hominidés... Mes encouragements! Je soutiens Businessnews corps et âme!
Mehdi Jdaa
Qd la populace se mêle
a posté le 01-02-2023 à 14:50

LA LIBERT'? D'EXPRESSION QUE LE PEUPLE TUNISIEN A ACQUIS N'A AUCUN EFFET ET COMPL'?TEMENT BAFOU'?E DANS LE SENS: " CAUSE TOUJOURS"...."JE SUIS AU POUVOIR"... NE VENEZ PAS NOUS DIRE: "QUAND LA POPULACE SE M'?LE DE RAISONNER C'EST LE FOUTOIR!! UN PEU DE BON SENS MR BAHLOUL
Hichem
bémol
a posté le 31-01-2023 à 19:54
Va pour le fond,
Mais la forme est 'invertueuse'
Marhane
Suite des pays en grande difficulté
a posté le 31-01-2023 à 17:38
Cher Nizar bahloul

Vous oubliez dans votre répertoire des pays en difficulté économique ou sous embargo et en guerre ou en grandes crises : Libye, vénuzuéla, yémen, Liban, et bien évidemment Gaza sous blocus depuis presque 16ans. Dans le silence de la communauté internationale.
Slah
Populace
a posté le 31-01-2023 à 15:53
Depuis le moyen âge en France on ne traite plus le peuple de populace (basses gens)
En France vous auriez été jugé...pour insultes au peuple.
Vous tous les mêmes peut-être instruits mais malheureusement aucune éducation.
Abdel
Tounes el khadra
a posté le 31-01-2023 à 15:25

Qui peut cerner ce pays avec toutes ses ambiguïtés ? Le pays du "ni ni".... Il est clair qu'on va droit dans le mur avec cette conjoncture internationale qui n'arrange rien. J'aurais tout de même choisi un autre que Voltaire pour model en terme de démocratie.
lol
'?coutez omek sanefa
a posté le 31-01-2023 à 10:33
Certains ont besoin qu'on leur agite un drapeau rouge pour foncer dedans sans rien regarder d'autre.
Le problème c'est que le jour où ils arrivent a taper dans le drapeau ça ne va rien changer.
Alors écoutez bien les omek sanefa. Pas seulement pour enfoncer encore KS, il le fera tout seul, mais surtout pour pointer du doigt ce qui ne marche pas.
Sinon, vous pouvez vivre sur votre planète comme celui que vous critiquer. La réalité ? On s'en fou, vous êtes dans votre propre réalité ou il suffit d'enlever KS pour que tout aille bien...
La guerre, la récession, l'inflation, les conséquences du COVID, la sécheresse, la dette colossale, les réformes bloquées, les syndicats capables de bloquer ce qu'il veulent ... C'est tellement facile a traiter.
Faites de beaux rêves
Faysal
Un bon perdant
a posté le 31-01-2023 à 09:36
Un peu de fair play Si Bahloul, vous avez tout fait et plus que tout, pour deboulonner Kaeies Saeid , vous n avez pas reussi. Soyez un bon pedant et reconnaissez votre echec.
Patriote
Meskine Tounès
a posté le 31-01-2023 à 07:50
Quel malheur de voir ce genre de non patriotisme plusirurs commentaires
On ne parle que des équipes au pouvoir contre des équipes contre
Nul ne parle de cet malheureux pays notre chère tunisie quk edt à bout de souffle entre la vue et la mort
l'hisyoire nous a donné plusieurs exemples de pays qui ont vécu la même situation economique catastrophique et à vu que ces pays ont gagné grâce à l'union et la solidarité de tout le monde et aussi aux sacrifices acceptés par le peuple afin de surmonter la crise
Les insultes , les injures , les basesses ne font qu'augmenter les problèmes et rendre la ta hf de redecollage plus difficile
Là priorité de la tunisie n'est pas qui a gagné ou perdu mais la priorite edt d'arrêter la descente au enfer de la faillite
La situation actuelle est semblable au proverbe qui dit "son ventre est ouvert et on lui demande un peu de viande pour son chat"
On ne voit aucun esprit de civisme et de patriotisme chez les différents intervenants politiciens ou syndicalistes ou
médias
On ne voit que des mains rt des bouches avec des couteaux et des haches prêtes pour la bataille du sang
Quel horreur et d'avoir ce genres df supposés tunisiens qui trahissent le pays juste pour accéder au pouvoir

Nephentes
Panurge et ses moutons
a posté le 31-01-2023 à 03:31
Il faut bien comprendre l'urgence du moment :celle-ci est bien résumée par Mr Bahloul :

"il va être difficile à la Tunisie de trouver des prêteurs et encore moins des investisseurs. Quand bien même elle trouverait, ce serait à des taux usuriers. Faute de crédits, à des taux acceptables, il sera difficile de répondre aux besoins de la population en matière de médicaments, de blé, de semoule, d'équipements, de pétrole, d'huiles etc."

Ce peuple et ses pseudo-gouvernants rient de tout; en vérité ils ne comprennent rien , peut être parce que sous le soleil tunisien, l'idiotie et l'indigence seraient plus avenants et supportables

Mais la vie la vraie vie n'est pas un cirque; la réussite des Nations n'est pas la résultante de logorrhées médiatiques

La réussite des Nations c'est une identité nationale forte et cohérente, faite de culture du travail de sacralisation de l'effort de valorisation du patrimoine ancestral et des sacrifices intergénérationnels : Japon, Taiwan, Suisse, Canada Turquie Allemagne Slovénie Malaisie Ile Maurice........

Comme je l'écris et le réécris depuis 2013 : La Tunisie s'est tout simplement liquéfiée depuis les années 80, a la faveur conjuguée de l'invasion des mentalités bédouines issues de l'exode rural et de la dictature policière

En 2023,, dans cette conjuration des idiots, on récolte ce qui a été semé au cours de l'horreur benaliste

'Les dictatures fomentent l'oppression, la servilité et la cruauté ; mais le plus abominable est qu'elles fomentent l'idiotie.'?'
Djodjo
Les deux principaux parasites de ça pays
a posté le 31-01-2023 à 03:04
ganouchi et kais, deux ploucs avec leurs fanatiques qui ont pris le pays en otage.

11% de blaireaux qui pourrissent la vie d'un pays parce ces messieurs/dames au QI limités, voir négatif pour certain d'entres eux sont convaincus d'être les détenteurs de la vérité.
riri
oui
a posté le à 11:36
+100000

Ce sont les même imbéciles qui votaient ennahdha qui vote Saeed aujourd'hui. et qui voterons demain pour le premier menteur qui leur promet la lune et leur dis qu'ils sont beaux et innocents.

A la fin, je me dis qu'on ne peu pas sauver un pays en dépit de lui même, il est peut être trop tard, nous sommes devenus trop incultes et mal éduqué pour entrer en compétition avec les peuples lus évolués.
Angel
Honte
a posté le 31-01-2023 à 01:11
Pour qui se prend Nizar Bahloul pour utiliser le terme de "populace"?
Tounsi
Qui est le responsable du faible taux de participation ?
a posté le 30-01-2023 à 23:19
Mr Bahloul, ne pensez-vous pas que le faible taux de participation de 11,3 % est imputable au désintérêt des tunisiens pour la politique et les "bagarres" que se font les pseudo politiciens ?

Ne pensez-vous pas que les malheurs de notre patrie sont imputables à ceux qui ont dirigé le pays pendant les 10 ans d'après la "prétendue" révolution, ceux-là mêmes se trouvant dans l'opposition et s'associant à leurs anciens ennemis (les communistes, les libéraux, les opportunistes....) pour empêcher le pouvoir actuel présidé par K.S. de travailler ?

Mais, bien sûr, comme d'habitude vous excellez dans vos articles haineux et insultants à l'égard de K.S. à croire que vous êtes rémunéré par ces malades de l'opposition
URMAX
? ... "Quand la populace se mêle de raisonner" ... ?
a posté le 30-01-2023 à 23:08
Euh ...
Vous voulez dire quoi, au juste ... ?
...
"Se meler d'une discussion" ;
"Se meler de ce qui ne nous regarde pas" ;
"Se meler a la foule" ...
Cela, OK
Mais, se meler de ... raisonner ?
Commment faites-vous a meler votre raisonnement, au raisonnement (mental) d'une autre personne ... ?
...
... 'faut etre médium pour cela ...
Ayadi
INTERDICTION !!!
a posté le 30-01-2023 à 21:28
Le 29 janvier, jour du 2ème tour, les municipalités ont interdit les souk,la direction des forêts la chasse, sans être informé j'étais allé voir le souk des
voitures à el mourouj, il est vide et tout le monde soufle of of of,ils sont venus de toute la Tunisie ,des millions sont évaporés, quelques vendeurs de ferrailles, khordha,étalés leurs marchandises sur le bas côté les visages tristes même très tristes,j'avais posé la question à un parmis eux: c,est bien aujourd'hui, il m'à regardé d'un air triste,oui parfait, ma recette aujourd'hui 500 millimes, tout en murmurant je m'en fiche des élections, des députés de ....,il avait peure de prononcer le nom président , pour avoir un tôt de participation élevé on interdit toute activité économique ou une passion. J'espère que le président kaies Said comprendras ce que le peuple veut.



MOUATEN
CRITIQUE
a posté le 30-01-2023 à 20:52
j'aime le mot populace
cette masse de populace a tjrs existe mais avant elle se taisaient
apres la revolution monsieur tout le monde a qlq chose a dire

kais said a un mandat qui se termine ;;;;;;;; parler delui ;::: c'est comme
enfoncer une porte ouverte
il faut reflechir au pire
tout le monde est responsable mr bahloul
GZ
Fin de partie
a posté le 30-01-2023 à 19:21
Les pieds carrés.
A l'issue du premier tour, avouant son échec à demi mot, quelqu'un dit on ne proclame pas le résultat d'un match à l'issue de la première
mi-temps. Maintenant que la fin de la deuxième mi-temps est sifflée, que les résultats de l'équipe alignée par le fameux coach ne sont pas plus brillants, puisque avec un corps électoral réduit de 1,283.055 inscrits, l'équipe de pieds carrés n'améliore ni ses résultats ni ses statistiques.
En pareil cas, dans le monde du foot, de l'entreprise et ailleurs, le coach prend la porte de sortie sur la pointe des pieds.
Ni responsable, ni coupable. La tête dans le sable.
Fares
@GZ Un drôle de match
a posté le à 21:00
Bonjour GZ,

Un drôle de match. Les deux équipes portent des maillots dont les couleurs sont à peine discernables. Le match est arbitré par un néophyte en foot qui se trouve aussi être le capitaine des deux équipes adverses! Les gradins sont quasiment déserts. Sauf quelques fanatiques et des personnes âgées qu'on a traînées à partir des résidences pour personnes âgées sont venus assister à ce match.

Curieusement et contrairement à la première mi-temps, plus personne n'attend les impressions de cet arbitre sur la deuxième mi-temps, cet arbitre est maintenant hors jeu qu' il le veuille ou pas.

Bonne journée.
Fares
Quand la populace se mêle de résonner, tout est perdu
a posté le 30-01-2023 à 19:12
La racaille de Kaisollah ne prétend même pas raisonner. Les insultes et les propos contradictoires de ces énergumènes ne peuvent même être qualifiés de " faux raisonnements", IMHO. Je dirais que cette racaille ne fait que résonner comme une chambre à écho. Des propos vides et des mensonges qui sont amplifiés lorsqu'ils se reflètent sur les murs de ladite chambre. Une résonance d'aneries quoi. Des mensanges qui se nourrissent d'eux mêmes jusqu'à ce qu'ils deviennent réalité dans l'esprit des citoyens. La base même de tout populisme de bas étage. Mais, les mensonges de Kaisollah semblent ne plus trouver preneurs à en juger par les résultats des dernières mascarades.

On a eu droit hier à plusieurs commentaires qui ont brillé par leur stupidité. A titre d'exemple, le chalimo de service déclarait que ce qui est important dans des élections c'est qu'elles aient lieu, peu importe le taux de participation. Vive la démocratie. Ce gugus utilisait il y a à peine quelques semaines le score de 72% qu' a obtenu Kaisollah en 2019 pour justifier toutes les décisions aberrantes de ce dernier. Pire encore, il voyait en l'élection d'un candidat du parti Echaab au lieu de Chaftar comme une preuve de pluralité, Moussa le pèlerin, le pèlerin Moussa.

Cette racaille a atteint le summum de l'immoralité, elle se croit que tout est lui permis et ce face à un président qui a choisi de regarder de l'autre côté.
Patriote
Ah bon!!!!
a posté le 30-01-2023 à 19:05
Quel article et quel analyse de la situation catastrophique catastrophique de la tunisie
Waw ça m'a fait vraiment peur arrivant à trembler
Je voisqu on vas directement à la faillite et que la famine vas prendre place en tunisie
Mr Nizar et BN prière de nous aider et de nous conseiller comment faire disparaître ces gens nous ont affamés
On a aucune autre issue d être sauvé que par les médias tel que BN
AU SECOURS
Abir
Merci BN
a posté le 30-01-2023 à 18:42
Vraiment , vous avez dit ce que nombreux d'entre nous n'arrivaient pas à le faire convenablement dans tout les points de vue ! On vie avec un président NUL politiquement et un entourage pire que lui, plus ses aficionados comme vous les appelez !Franchement, hasbouna allah wa naama elwakil fi ceux qui l'ont élu! C'est voulu pour détruire ce pays !
DHEJ
Le premier c'est le GOUROU et sa maudite secte...
a posté le à 19:39
Toutefois, le peuple semble dire encore une fois KHOBZ OU MA WINNAHDHA LA, OU GHANNOUCHI LA!
Le petit poète après le grand "A4"
Vous avez dit "populace et salace"
a posté le 30-01-2023 à 16:41
Populace comme crasse
Quoi
Incultes et corrompus
Seront 1 jour pendus
C le jour ou l'autre "autiste"
Se fera arracher ce qui reste par le dentiste
Ah le dentiste
Il est "halal" ou casher" ?
Bouderbala que j écrirai
Comme "Bou Darbala"
Il porte son nom le mesquin
Car il n'a plus de destin
Avocaillon, il était
Aujourd'hui il creuse son sillon
D'arriviste, djihadiste de son "autiste"
Ma Tunisie ne méritait pas cette élection
Qui a comme chef le chef des "zakaras Yezi izie"
Et vous voulez vous en sortir
Ah!Oui, mais ou partir?
Les Belges ont l'Enfer du Nord
Vous, vous avez des moutons
Alors, après 12 ans de chienlit
Vous êtes bien lotis
Votre déchéance a commencé
Avec "Cais sous" vous serez trépanés
Et ma Tunisie sortira blessée
Dieu la guérira
Et la débarrassera de ces bastards
WW les prochains changement
Et les prochaines vraies élections
Inchallah
WW ma Tunisie
Le petit poète après "A4 Le Grand"
Le monde est stone, Je délire sans limite, demandez à kheiD




















DHEJ
Constat réel, causes multiples...
a posté le 30-01-2023 à 16:19
Du 17 décembre 2010 au 14 janvier 2011 passant par la constituante et arrivant à ROBOCOP c'est la la trajectoire de la chute mais hélas avec une croissance économique initiales....


L'oiseau rare du GOUROU de la secte n'arrive pas à remettre les institutions du pays au travail...

C'est un BHIMCOP président d'un peuple ballon entre les turcs et les français!