alexametrics
Dernières news

Monastir : interdiction des mariages et des cérémonies funéraires dans les lieux publics

Temps de lecture : 1 min
Monastir : interdiction des mariages et des cérémonies funéraires dans les lieux publics

 

Pour lutter contre la propagation du Covid-19, le maire de Monastir a annoncé, dans un communiqué publié jeudi 24 septembre 2020, un ensemble de nouvelles mesures.

Les cérémonies funéraires, notamment la présentation des condoléances, seront interdites ainsi que les prières funéraires dans les mosquées. Les fêtes de mariage et les rassemblements dans les lieux publics, dans les salles de fête, les hôtels ou les restaurants sont aussi interdits.

 

Pour ce qui est des cafés et restaurants :

Il a été ainsi décidé de :

- Réduire la capacité d’accueil à 50%

- Interdire la chicha et les jeux de cartes

- Fournir les produits nécessaires de désinfection périodiquement

- Utiliser des gobelets à usage unique

- Installer des distributeurs de gel désinfectant à l’entrée de tous les commerces

- Eloigner le pain et les produits alimentaires pour qu’ils ne soient pas touchés ou manipulés directement pars les clients

 

A noter que tous les contrevenants, selon le communiqué, seront sanctionnés.

 

Tous nos articles sur le Coronavirus (Covid-19) en Tunisie

 

I.M

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (2)

Commenter

Mamina
| 26-09-2020 21:51
Depuis que kais saied est président de la république, nous avons retrouvé un langage qu'on croyait parti avec Ben Ali. Ordonné, demandé, exigé, décidé.
Nous sommes bien loin du vocabulaire post révolution où le président de la république utilisait un vocabulaire qui le démarquait du langage utilisé du temps de la dictature.
C'est très révélateur de la personnalité de l'actuel résident de Carthage. Un dictateur dans l'âme, qui , si jamais il détenait réellement le pouvoir se révélerait bien plus dangereux que ne l'était Ben Ali.

Monastir
| 24-09-2020 15:08
Concernant le marché ou la majorité se comporte comme si de rien n'était, les grandes surfaces ou aucune distanciation n'est prescrite aux caisses tout comme aucune obligation de passer par le gel hydroalcoolique à l'entrée de ses dernières.
Et les mosquées bondées les uns sur les autres avec embrassades a l'entrée comme aux sorties.
Le gouverneur est a côté de ses pompes comme dans bien d'autres domaines.

A lire aussi

Une réunion s'est tenue ce mercredi

21/10/2020 21:45
0

Ce projet de loi a été retiré pour révision afin de préserver les intérêts du secteur et des

21/10/2020 19:51
1

Selon le bilan du ministère de la Santé

21/10/2020 19:09
0