alexametrics
mercredi 26 janvier 2022
Heure de Tunis : 05:45
Dernières news
Ministère des Affaires sociales : Kaïs Saïed a ordonné la prise en charge de Hajer Bouhlel
20/10/2021 | 08:55
2 min
Ministère des Affaires sociales : Kaïs Saïed a ordonné la prise en charge de Hajer Bouhlel

 

Le ministère des Affaires sociales a annoncé la prise en charge de la députée Hajer Bouhlel et d'une autre élue se trouvant dans une situation fragile.

Dans un communiqué du 20 octobre 2021, le ministère a expliqué que cette décision émane du président de la République.

 « Dissociant le politique de l’humanitaire, le président de la République a autorisé, hier soir, la prise en charge de Hajer Bouhlel et d’une autre députée gelée dans l’attente de trouver une solution définitive à la situation actuelle », explique le communiqué.

« Le président de la République a souligné les aspects humanitaires. Il a, également, affirmé son intention d'entourer tous les citoyens, hommes et femmes, sur la base de la justice et de l'égalité jusqu'à l’élaboration d'une nouvelle conception de la sécurité sociale, afin que nul ne reste sans tutelle sociale, quelle que soit sa position et quelles que soient ses conditions économiques et sociales » poursuit la même source.

Pour rappel, la députée Hajer Bouhlel avait lancé un cri d’alerte sur les ondes de Mosaïque FM. A l’occasion de son passage du 19 octobre 2021, la députée a affirmé qu’elle n’avait pas pu avoir accès à son traitement de chimiothérapie en raison de la suspension de son salaire. Elle a, également, expliqué qu’elle ne pouvait pas compter sur l’appui de la CNAM puisqu’en vertu de la loi, elle était encore considérée membre de l’Assemblée des Représentants du Peuple.

 

 

 

D’un autre côté, l’article 38 de la Constitution précise que tout être humain a droit à la santé. « L’État garantit la prévention et les soins de santé à tout citoyen et assure les moyens nécessaires à la sécurité et à la qualité des services de santé. L’État garantit la gratuité des soins pour les personnes sans soutien ou ne disposant pas de ressources suffisantes. Il garantit le droit à une couverture sociale conformément à ce qui est prévu par la loi », poursuit le même article.

 

 

S.G

20/10/2021 | 08:55
2 min
Suivez-nous
Commentaires
nazou de la chameliere
J'adore le ....
a posté le 20-10-2021 à 19:22
"En attendant de trouver une solution définitive à la situation actuelle " !!
Waaaaouwww !!!
Dire que tout le monde croit que le facho a un plan .
Bah ... il en a pas du tout !!!
Morte de riiiiire !!!
expert
on est revenu à le prsdt a ordonné
a posté le 20-10-2021 à 14:23
j aurai préféré quz ce soit le ministre qui a décidé ou la cnam et non le predident car aunsi on tue toute initiative et on a fait un grd pas en arrière. KS voulant bien faire tombe ds le piège du non expérimenté
Houcine
A ceux qui critiquent....
a posté le 20-10-2021 à 11:52
Le Président peut ordonner une mesure exceptionnelle et cela n'a rien de choquant.
Dans tous les pays du monde, des politiques font ou interviennent en faveur d'un citoyen prenant en compte sa situation singulière.....
Une femme malade, sous traitement contre un mal redoutable, le cancer, se voit accorder une prise en charge par la sécurité sociale.
Ce que je trouve faux et hypocrite, c'est que les mêmes n'ont pas songé demander aux "frères" très musulmans qui avaient le projet de nous rééduquer par les armes si besoin, de faire preuve de charité en portant assistance à cette dame.
Un gars raconte:
Un pauvre hère, fait la manche devant une mosquée. Celui des passants qui lui porte attention lui répond "Rabbi inoub" et passe son chemin.
Personne ne lui donne pas même un sou.
Il procède de même près d'un bar. Lieu honni des braves gens.
Les clients qui en sortent tout guillerets, sont plus amènes. La blague à la bouche, et la main qui va chercher la pièce ou le billet dans la poche.
Morale:il vaut mieux compter sur celui qui te donne la pièce pour manger que sur celui qui se réfugiant derrière Dieu te paye en promesses.
Ceux qui ont une attention à l'autre sont les humains, les vrais.
Les grands cheikhs, les "amis de dieu", j'aime cette formule, ne sont bien souvent que des vendeurs de promesses.
Ils engagent Dieu sans le consulter, tout comme ils ont décidé que nous n'étions pas musulmans et qu'il leur fallait nous rééduquer. Bisseif !
Comprenne qui pourra.
Nabil
Reponse
a posté le à 10:00
Je suis tout à fait d'accord c'est un bon résumé de ce que vivent les Tunisiens
adel
Et nous
a posté le 20-10-2021 à 11:26
La CNAM refuse toujours de prendre en charge le personnel des sociétés qui tardent à verser leur cotisations.
Est-ce que Kais Saied a aussi ordonné de prendre en charge ces personnes qui ne sont pas responsables des retards ou manquements de virement?
Ou est-ce qu'il y a des citoyens qui comptent et des citoyens qui ne comptent pas?
Alya
Reponse a Adel
a posté le à 13:10
Oui vous avez raison, l'état doit absolument aider à la prise en charge de tous les salariés du système formel. Sinon juste un bémol, les patients présentant une pathologie cancéreuse. , sont prises en charge selon la rubrique maladie chronique et un code particulier. Et je ne pense pas que le msp et le ministère des affaires sociales ne vont pas résoudre ce probleme
MFH
Une gaffe.
a posté le 20-10-2021 à 11:21
Il fallait l'aider autrement, pas en la privilégiant sur d'autres malades.
retraité
du populisme primaire
a posté le 20-10-2021 à 11:16
c'est du populisme primaire il y a des milliers affilés à la CNAM qui ne sont pas prise en charge par la CNAM par exemple la maladie du prostate , de l'orthopédie sauf le col de fémur et d'autres maladies qui doivent attendre des mois pour être hospitalisés ou faire un scanner ou une IRM dans les hôpitaux publics
H.2n
Dérapage
a posté le 20-10-2021 à 10:57
IL y a des centaines de malades du cancer qui meurent dans l'anonymat et l'indifférence générale .
et lui comme si il disposait des moyens de l'état , il distribue ses largesses à son bon vouloir .
C' est à se demander s'il y a des conseillers et politiques et de communication à Carthage ou pire est-ce qu'il les écoute?
Attention , c'est à cause de faux pas comme ça , qu'on risque de perdre le capital sympathie .
Evoquer des raisons humanitaires c'est prendre les gens pour des imbéciles
Alya
Reponse a H2N
a posté le à 12:42
Vous travaillez dans quel secteur Personne en tunisie, ne meurent d un cancer non traité? Il y a toujours des solutions de prise en charge par la cnam pour les personnes travaillant dans le secteur formel, ce qui devrait être la règle, les personnes pauvres sont prise en charge pour le système d indigence . Le traitement des maladies cancéreuses se fait dans les hôpitaux et le système privé selon les mêmes protocoles ajustés à un stade de cancer. Le reste n est que medisance
H.2n
tout va bien !
a posté le à 16:17
@Alya
Allez dire ça aux habitants de Kasserine, Siliana ou Jendouba ,là-bas les gens meurent d'une simple grippe !
Vous êtes , sans doute de ceux qui n'ont découvert la misère qu'à travers la télé !
Alya
Reponse H2N
a posté le à 19:49
Pardon , je suis du secteur, medecin hospitalo-universitaire universitaire .et j y travaille depuis l age de 23 ans. Je n ai aucune activité privée complémentaire. Les prises en charges par la cnam, ou le système d indigence sont mon quotidien.
Farhouda
Une com. délétère
a posté le 20-10-2021 à 10:23
Une décision populiste qui va à l'encontre du principe de l'égalité de tous devant la loi.
Pourquoi elle ? Pourquoi pas moi?
On pouvait très bien la recommander auprès d'un hôpital public. Ni vue ni connue. A moins qu'elle ne bénéficie d'un statut particulier. ( Mokhtelfa )
Alya
La dame ou le parti auquel, elle appartient à voulu médiatiser
a posté le à 13:55
C est normal qu elle soit traitée Bon , maintenant, la communication de la présidence aurait du insister sur la normalité de la procédure A moins que les médias n aient encore mal transmis.
mtz
kathar khirou
a posté le 20-10-2021 à 10:17
quelle générosité quel humanisme rabbi khallihounna notre cher président notre sauveur notre moujahed akbar notre allah ouhad .dans l'attente inchallah d'un autre président sauveur du sauveur .
bbaya
et voilà le retour aux directives et ordres du haut dans nos administrations!
a posté le 20-10-2021 à 10:11
Men chabba ala chay2 cheval 3alayh!
Petit x
Le problème de la Tunisie est plus profond que ce cas humain...
a posté le 20-10-2021 à 10:07
K.Saeid a fait avec beaucoup de courage et de réussite ce qu'il devait faire le 25 juillet 2021 en écartant du pouvoir les Khouanjias et leurs klébards corrompus de tout bord qui n'ont fait que détruire le pays durant une décennie.

Mais ce qui est malheureux c'est qu'il a fait le CON par la suite avec des hésitations et des tergiversations durant 2 mois pour nous sortir son décret à la CON du 22 septembre 2021, au lieu et place de tracer la voie de la prochaine étape avec une feuille de route claire portant sur les réformes politiques et économiques avec des délais précis pour son application comme le lui ont recommandé les partenaires de la Tunisie entre pays amis et institutions financieres internationales (USA, UE, FMI, BM...).

Résultat, il continue à pédaler dans la choucroute tout en se mettant sur le dos les bailleurs de fonds et les pays occidentaux cités ci-haut qui ont des intérêts géostratégiques non négociables dans la zone.

Cette Dame "RABBI YICHFIHA" n'aurait jamais eu besoin de l'intervention de sa Majesté (Quel mérite ?) s'il avait engagé le pays dans l'étape suivante dont on a réellement besoin et s'il n'avait cet aveuglement de mettre en place son système de pouvoir farfelu à la KADAFI.
Alya
Reponse a petit x
a posté le à 13:51
C est la dame , comme vous le dites rabbi yicfiha, qui a médiatisé cette affaire. C était son droit d être traitee
Abel Chater
Sommes-nous revenus aux décisions propagandistes aux frais de l'Etat !!!
a posté le 20-10-2021 à 10:05
Dans les pays avancés, on ne parle d'un acte humanitaire de la part du président de la République ou d'un quelconque haut responsable de l'Etat, que lorsque cette aide humanitaire trouve sa source, de la poche et de l'argent privé ou de la propriété privée du président de la République ou du haut responsable de l'Etat. Non pas ordonner à la caisse de l'Etat, à ceux qui ont la chance qu'on parle d'eux médiatiquement, tout en omettant ce droit absolu, qui appartient à tous les handicapés de la Tunisie.
Allez voir la mendicité des handicapés dans les rues de la Tunisie et ordonnez-leur une aide sociale, qui leur garderait un tant soit peu de leur dignité humaine, dans une société qui durcit de plus en plus à l'européenne.
Puisque vous pouvez le faire avec les uns, sans perdre un seul dinar de votre salaire présidentiel, pourquoi donc ne pas sauver tous les handicapés de la Tunisie, comme c'est le cas dans les pays avancés?
Ou est-ce qu'il n'y va que d'une simple propagande médiatique!!!
Allah yostir Tounes.
RASPOUTINE
C'est la dernière !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a posté le 20-10-2021 à 09:41
c'est son droit d'être pris en charge par la CNAM ; il ne s'agit en aucun cas d'une charité du XXXXXXXXX .

après les cons d'avant 25/7 , le pays s'engouffre plus rapidement avec les cons d'après 25/7 .

HEIL KAISER
Alya
Oui Raspoutine
a posté le à 13:58
C est son droit d être traitée. Ce n est pas un acte de charité. Je pense que l histoire a été médiatisée par qui.
Abir
Propagande cherchée
a posté le 20-10-2021 à 09:41
Voilà comme j'ai écrit hier dans mon commentaire, on veut faire de KS un sauveur de vie et un citoyen indépendant par ces propres moyens à un citoyen nécessiteux et qui a besoin de l'intervention de KS alors que le problème en KS qui a coupé le source de vie à cette femme et les autres sans suite ni classification entre le bon et le mauvais
Alya
Non abir
a posté le à 15:20
Tout est mediatise, la cnam ne va pas arrêter la prise en charge d un citoyen pour une cotisation d un trimestre non paye!! C est du ommi sissi
jilani
Et voilà, ceci aurait du être discuté avant
a posté le 20-10-2021 à 09:22
L'administration est habituée par l'attente des directives venant du sommet de l'Etat sous benali et les islamistes, elle n'a aucune âme. Cette décision aurait pu être discutée à haut niveau avant de la prendre.