alexametrics
dimanche 28 novembre 2021
Heure de Tunis : 15:05
Dernières news
Sihem Nemsia appelle la Direction générale des impôts à renflouer les caisses de l’Etat
19/10/2021 | 20:51
1 min
Sihem Nemsia appelle la Direction générale des impôts à renflouer les caisses de l’Etat

 

La ministre des Finances Sihem Nemsia, a tenu ce matin du mardi 19 octobre 2021, une réunion au siège du ministère avec les services centraux et régionaux de la Direction générale des impôts.

 

La ministre a écouté les interventions des présents, notamment en ce qui concerne les problèmes techniques en rapport avec le déroulement du travail et le traitement des différents dossiers fiscaux, ainsi que les interventions des services de contrôle et les travaux des commissions de conciliation. Le manque des ressources humaines et logistiques a été, également, abordé en comparaison avec le volume des dossiers à traiter.

 

Lors de cette réunion, la ministre a mis l’accent sur le rôle central du secteur de la fiscalité dans le renflouement des ressources propres de l’Etat, tout en veillant à consacrer le principe de l’équité et la lutte contre l’évasion fiscale.

 

Félicitant l’effort des agents de la fiscalité, la ministre les a appelés à redoubler d'efforts durant la période à venir en augmentant le contrôle et en axant sur les interventions sur terrain pour limiter le régime forfaitaire pour ses bénéficiaires. Elle a, également, appelé à multiplier les campagnes de sensibilisation pour régulariser les situations en suspens et accélérer le traitement des dossiers en cours.

 

S.H

19/10/2021 | 20:51
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Raad
BANCO...
a posté le 20-10-2021 à 16:10
Pour remplir ou renflouer les caisses de l'état il y 'a plusieurs moyens, à commencer par récupéré la tva que beaucoup de commerçants la passe à la trappe et qui se chiffre sur des milliards.
Tous ces commerces qui ont pignon sur rue à 90% ne restitue pas la tva récolté sur leurs ventes.
Je ne parle pas de certains impôts directs ou indirects, la triche elle existe à tous les niveaux.
Bien sûr qu'il faut renforcer les contrôles, mais malheureusement tout s'achète et se négocie parmis les contrôleurs de cette administration fiscale.
Il faudrait instaurer une déontologie et une certaine discipline à tous les niveaux de ce corp d'administration pour arriver à un résultat concret dans le futur.
A Madame la Ministre de veiller au grain si nous voulons aboutir à un résultat qui nous donnera satisfaction dans un proche avenir.....

Vladimir
Machiavel à déjà proposé ma solution
a posté le 20-10-2021 à 11:45
Jadis, Machiavel a conseillé son prince de taxer davatange les pauvres, qui, contrairement aux plus nantis, ne peuvent pas protester, et encore moins s'exiler. Je crains que cette nième réforme fiscale va encore, s appliquer qu'à la classe moyenne qui a déjà du mal à finir ses fins de mois
MDO
Il ne faut pas qu'elle soit une opération occasionnelle
a posté le 20-10-2021 à 10:17
Renflouer les caisses de l'Etat ne doit pas être une opération occasionnelle et ceci en inversant la tendance actuelle en renforçant le contrôle fiscal afin de garantir l'acquittement de chaque contribuable de son devoir fiscal et éviter ainsi de faire supporter la charge fiscale aux salariés ou augmenter les impôts sur les sociétés ce qui décourage l'investissement ou encore les impôts indirects qui engendrent l'inflation et ne reflètent pas une justice sociale .
Donc, un contrôle fiscal efficace et le fer de lance d'une fiscalité qui garantie la croissance et le développement économique dans un cadre de justice sociale.
Bab ezzira
Du déjà vu !
a posté le 20-10-2021 à 10:14
Le ministre « Félicitant l'effort des agents de la fiscalité, »
Un ministre déjà out avant même de commencer : On s'attendait un vrai coup de balai au ministère des finance ou la corruption devient la regle et l'honnêteté e malheureusement l'exception. Le contribuable s'acquitte de ses obligations fiscale ou même douanières aux mains des fonctionnaires corrompus qui privent l'Etat de ses revenus.
Madame le ministre, commencez par chasser tous ces corrompus, c'est facile à connaitre tellement ils n'arrivent plus à cacher leurs signes de richesse.
Et puis commencez à taxer les forfaitaires sur le niveau de vie. C'est un PROCIPE FISCALE ADOPTE PAR VOS MAITRES DE DEMOCRATIE.
Pour un pays pauvre comme la Tunisie ; sur la voie de la faillite qui n'arrive plus à honorer ses engagements à l'internationale et de payer ses fonctionnaires; Il est inadmissible de croiser sur nos routes des véhicules valant plus de 500 milles Dinars alors que leurs occupants ne payent pas un radis au fisc. Il est inadmissible de faire plusieurs déplacements à l'étranger par an et qui coutent des dizaines de millions et de présenter en parallèle une déclaration d'impôt déficitaire. Il est inadmissible d'exonérer encore les exportateurs alors qu'ils privent le marché local des marchandises et nous facturer les biens et services Tunisiens en EUROS YE BOUGUELB.
Madame, je crains que vous partez du mauvais pied, et faute d'un bon diagnostic, vous risquez un joli tour en bateau organisé par vos corrompus de fonctionnaires.
DHEJ
Très cher ami...
a posté le à 11:12
Tu t'adresses à une dame qui n'est pas en règle avec le fisc!

D'ailleurs, il suffit de lui demander de montrer le quitus fiscal de sa déclaration de l'impôt sur le revenu des personnes physiques.

Ce n'est pas parce que son salaire est imposé à la source qu'elle ne fasse pas sa déclaration annuelle!

Il faut exiger le quitus fiscal de tous les présents à cette réunion!!!
Aghir
Oui!
a posté le à 08:35
Vous avez complètement raison car même pour l'achat d'un véhicule neuf, on demande le quitus fiscal aux citoyens lambdas que nous sommes!
Djikistra
C'est vital pour le pays
a posté le 20-10-2021 à 09:30
C'est vital pour le pays de faire dégager les anciens responsables au fisc et surtout enquêter sur leurs propres fortunes. C'est la première étape.
L'état peut et doit mettre la pression sur les hommes d'affaires et surtout commencer par les 200 familles qui tiennent l'économie du pays par différents moyens non légaux, et les obliger à payer ce qu'ils doivent à l'état depuis plusieurs décennies...
Dans ce cas ,il faut faire exactement ce qu'ils font les français et les américains quand il s'agit d'impôts et fraudes fiscales....PAS DE PITI'? .
H.2n
Facilité
a posté le 20-10-2021 à 07:38
il faut aussi faire des économies , réduire les dépenses de l'état comme par exemple : boire l'eau du robinet ou mettre son masque quand on est en réunion ça éviterait des dépenses de soins .
Du côté de l'effectif et des salaires des fonctionnaires il y a des choses à revoir ...... à la baisse !
PS: le type sans masque qui regarde la caméra tient à ce qu'on le reconnaisse, il a gagné , c'est l'idiot de la réunion !

Aghir
'?
a posté le à 08:38
Je ne suis pas certain que ce soit au cours des réunions que les politiques attrapent le covid mais plutôt lors des fêtes en tous genres et surtout des mariages.....
pit
C'est la même chanson
a posté le 20-10-2021 à 07:36
C'est encore le peuple qui va payer la note ! N'importe quel abruti pourrait être ministre des finances si c'est l'idée ça l'idée de génie pour renflouer les caisses de l'Etat. Autres idées géniales à venir : augmentation des prix de l'alcool (déjà prohibitifs), de la taxe sur les cartes téléphoniques, de la vignette et du timbre fiscal ... ah! ne pas oublier la TVA !
Aghir
'''
a posté le à 08:40
Je partage totalement votre commentaire !
bbaya
Ouais on subit déjà le matraquage fiscale et faut nous tuer avec! pourque on ferme nos sociétés!
a posté le 19-10-2021 à 22:47
Ces jours les redressements approfondit à gogo! meme celui qui vient tout juste de fermer son dossier! on lui notifie un nouveau redressement pour l'année ou 6 mois écoulé!

Conseil à celui son secteur pas si rentable de se débarrasser de ses employés et fermer sa société puis aller investir dans le locatif!

il va nous falloir 10ans pour trouver l'équilibre fiscal et la raison!
DHEJ
Une autre diplômée en BHAMALOGIE!
a posté le 19-10-2021 à 21:22
Il n'y a plus de contribuables!

La preuve tu n'as pas fait ta déclaration de l'impôt de ton revenu.