alexametrics
lundi 08 août 2022
Heure de Tunis : 00:02
Dernières news
Maher Jedidi : il n'y a pas de différends entre l'Isie et la Haica
27/06/2022 | 10:04
2 min
Maher Jedidi : il n'y a pas de différends entre l'Isie et la Haica

 

Le vice-président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), Maher Jedidi a affirmé qu’il n’y avait pas de grands différends entre l’instance dont il fait partie et la Haute Autorité indépendante de la communication audiovisuelle (Haica) au sujet du déroulement de la campagne du référendum.

 

Invité le 27 juin 2022 par Sameh Meftah sur les ondes de la radio Jawhara FM, Maher Jedidi a précisé que l’arrêté pris par l’Isie et la Haica portait sur la réglementation du déroulement de la campagne du référendum. Ce texte définira les prérogatives de chaque instance. Il a considéré que les communiqués émanant de l’Isie ne contredisaient pas ceux émanant de la Haica. Il a assuré que le déroulement de la campagne était du ressort de l’Isie et que l’organe régulateur au niveau des médias était la Haica.

 

Maher Jedidi a rappelé que la campagne sera entamée à la date du 3 juillet 2022. Il a, aussi, précisé que l’inscription pour participer à la campagne sera clôturée à la même date de son passage radio, à savoir le 27 juin 2022. Il a, aussi, indiqué que l’Isie publiera à la date du 29 juin 2022 la liste des personnes et entités participant à la campagne après traitement des demandes.

Le vice-président de l’Isie a, par ailleurs, nié avoir affirmé que ceux appelant au boycott feront l’objet de poursuites judiciaires. Il a expliqué que les actes de ces derniers, en cas de non-dépôt de demande de participation à la campagne du référendum, ne pouvaient pas être soumis à la loi électorale. Ils sont considérés comme des actes relevant du droit commun. « Les participants à la campagne du référendum et dont les demandes ont été validées par l’Isie devront expliquer leur position quant au texte soumis au vote entre le 30 juin et le 1er juillet. Ils devront exprimer leur position par rapport au projet de la constitution », a-t-il ajouté.


Maher Jedidi a, aussi, indiqué que l’Isie avait réalisé une campagne de sensibilisation pour inciter les citoyens à s’inscrire comme électeurs. L’inefficacité de celle-ci a poussé l’Isie à appeler le président de la République, Kaïs Saïed, à réviser la loi électorale afin de procéder à l’enregistrement automatique des citoyens. « 2,5 millions de citoyens ont été enregistrés. Nous avons, actuellement, près de 9,3 millions d'électeurs enregistrés. Par la suite, il y a eu une opération de mise à jour du registre des électeurs afin de faciliter le changement du centre de vot», a-t-il dit.

 

 

 S.G

27/06/2022 | 10:04
2 min
Suivez-nous