alexametrics
dimanche 21 avril 2024
Heure de Tunis : 08:17
Dernières news
Mabrouk Korchid : je comparaitrai devant le juge dans les plus brefs délais
03/03/2024 | 21:35
3 min
Mabrouk Korchid : je comparaitrai devant le juge dans les plus brefs délais

 

L’ancien ministre des Domaines de l’État et des Affaires foncières, Mabrouk Korchid a publié un statut, dimanche 3 mars 2024, assurant qu’il avait appris à travers les réseaux sociaux que le juge d’instruction près le pôle judiciaire financier avait émis un mandat de recherche contre lui.

 

« Je tiens à préciser dans ce contexte que je n’ai jamais refusé de me présenter devant la justice et je ne refuserai jamais. Dans l’affaire actuelle, contrairement à ce qui a été dit, j’étais interrogé le 22 juin 2023 pendant treize heures durant lesquelles le juge d’instruction en charge de l’affaire m’avait interrogé à propos de tous les points évoqués dans le dossier en présence de mes avocats. Je me suis retrouvé à répondre à des inepties amassées dans le dossier par les organisations I Watch et Raqaba qui sont connues pour leur disposition au mensonge et à la fabrication de fausses preuves dans mon différend avec eux. Ces deux organisations complotent contre moi depuis plus de cinq ans, et j'ai fourni toutes les preuves à l'appui de cela.

 

Il s'agit du dossier concernant ce qui est aujourd'hui connu sous le nom de « levée du gel des avoirs de Marouane Mabrouk ». J'ai confirmé et fourni des preuves complètes que les mesures ayant conduit à cette levée de la liste restreinte de l'Union européenne ont été prises après mon départ du gouvernement à la fin d'octobre 2018 et après une année complète, c'est-à-dire en 2019. De plus, les procédures sur lesquelles cette levée a été fondée ne relevaient absolument pas de mes responsabilités. De plus, lors de mes précédentes fonctions, la question a été discutée lors de conseils ministériels restreints, avec l'initiative du ministère des Finances. Pour ma part, j'ai catégoriquement refusé toute complaisance concernant les droits de l'État qui pourraient être en jeu lors de la signature de l'accord d'investissement avec la partie française, après avoir remporté des litiges judiciaires contre l'État, mais seulement après avoir fourni des garanties suffisantes à l'État, notamment en fournissant une garantie bancaire dépassant la valeur des biens en litige avec l'Union européenne, évaluée par le ministère de la Justice à 7 millions d'euros, alors que d'autres ministres demandaient qu'il soit autorisé à contracter sans condition (comme en témoigne le Conseil des ministres mentionné le 18 janvier 2018).

 

Suite à l'émission d’un mandat de dépôt à l'encontre de Marouane Mabrouk, j'ai reçu une convocation de la part du juge d’instruction pour le mardi 27 février 2024 pour poursuivre l'interrogatoire et les confrontations. Cependant, je n'ai pas pu me présenter à la date indiquée et j'ai fourni un certificat médical à cet effet, qui lui a été transmis par mes collègues avocats. Ils m'ont informé de sa compréhension et de sa confirmation que l'interrogatoire serait reporté après la période légale de vingt jours.

 

Par ailleurs, le 29 février, je me suis rendu devant le juge d'instruction 35 du tribunal de première instance de Tunis à sa demande pour témoigner dans une affaire concernant l'honneur et la réputation de la Tunisie. Il m’a convoqué à deux reprises et je me suis présenté personnellement malgré ma maladie, par respect pour la justice et l'importance de l'affaire. De même, j'ai assisté à une audience dans une autre chambre judiciaire à la demande de la famille d'un détenu dont le dossier devenait impossible à différer, mettant de côté ma maladie face à mon devoir.

 

Depuis lors, je suis en repos complet et en traitement continu jusqu'à ce que cette décision me soit notifiée et que la situation en arrive à ce point.

 

Malgré mon respect constant pour les décisions des juges, je tiens à informer tout le monde que je ne manquerai pas de comparaître devant tout tribunal, que la cause soit juste ou fausse (comme en témoigne l'un des faux témoins, que l'organisation I Watch a amené dans le dossier de Marouane Mabrouk, qui m'a accusé de tentative de meurtre préméditée et de conspiration, et dont la femme a témoigné de la nullité de ses allégations).

 

Je me présenterai devant le juge d'instruction dans les délais les plus brefs, comme d'habitude, accompagné de collègues avocats honnêtes, que j'invite à assister pour défendre des valeurs que je n'ai jamais abandonnées, que ce soit en tant qu'avocat ou en tant que ministre », lit-on dans le texte du statut de Mabrouk Korchid.

 

S.H

03/03/2024 | 21:35
3 min
Suivez-nous