alexametrics
dimanche 03 décembre 2023
Heure de Tunis : 08:24
Dernières news
L'UGTT décide un ensemble de mouvements de protestation régionaux, sectoriels et nationaux
03/02/2023 | 19:26
3 min
L'UGTT décide un ensemble de mouvements de protestation régionaux, sectoriels et nationaux


Au terme de la réunion de l’instance administrative de l’Union générale tunisienne du travail, le porte-parole et secrétaire général adjoint de la Centrale syndicale Sami Tahri a récité la déclaration finale de l’UGTT.

Rappelant que l’organisation a été la cible d’une campagne d’incitation, l’instance a condamné le dernier discours du président de la République Kaïs Saïed depuis la caserne de la Garde nationale d’El Aouina.

L’instance administrative a dénoncé les accusations de trahison et les incitations contre les composantes de la société civile, les mouvements des jeunes et les contestations politiques et sociales, celle des habitants de Zarzis notamment.

Revenant sur la déclaration de Kaïs Saïed au sujet du droit syndical, le communiqué a affirmé que l’UGTT considérait un tel propos une atteinte au droit syndical et une tentative de saper le rôle de l’organisation.

« L’UGTT continuera à être engagée en faveur des causes nationales, à porter de l’intérêt à la chose publique et politique et à se battre pour sauver le pays, le construire et le développer. Elle sera toujours prête à lutter contre les tentatives d’infiltration ou de destitution de ses dirigeants élus (…) », précise le communiqué.

 

Le syndicat a souligné que l’organisation rejetait toute forme d’atteinte au droit à la grève que ce soit « à travers des arrestations, la fabrication de dossier dans les couloirs des tribunaux, la publication de circulaires qui sapent le droit aux négociations sociales (…) ou encore l’atteinte à la crédibilité de l’UGTT en refusant d’appliquer les accords signés ». « Cela est une preuve de l’agitation du pouvoir en place face à l’opposition de l’UGTT au dictat du Fonds monétaire international appelant à la suppression des subventions, la cession des entreprises publiques, le gel du recrutement dans la Fonction publique, la réduction de la masse salariale et exacerbant l'endettement du pays, et face à son initiative de dialogue national », a-t-il ajouté.

La Centrale a réitéré son adhésion au dialogue comme seul moyen de sortir le pays de la crise notant qu’elle considère ce qui se passe dans le pays depuis des mois – en particulier après le faible taux de participation aux élections législatives et le rejet des Tunisiens de la politique d'appauvrissement qui leur est imposée – une dérive de la voie en laquelle ils avaient foi.

Elle a dit tenir à présenter des projets globaux et des solutions profondes capables de sortir le pays de la crise, de faire face aux tentatives de restaurer la dictature et de rompre avec la décennie marquée par l’échec.

Appelant le gouvernement de Najla Bouden à mettre en œuvre les accords du 15 septembre 2022 et à activer les conventions sectorielles, l’UGTT a agité la menace de grèves dans plusieurs secteurs en cas de non-application des accords convenus entre le gouvernement et l’organisation.

L’UGTT a, dans ce sens, condamné les mesures prises par le gouvernement citant à titre d’exemple, la hausse des taxes, la révision à la baisse du budget des subventions, en plus des augmentations des prix.

L’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica) n’a pas échappé aux critiques. Sami Tahri a signalé les retards accusés par plusieurs chambres syndicales relevant de l’Utica dans la signature des accords sur les augmentations salariales.

L’UGTT a enfin annoncé envisager un ensemble de mouvements de protestation dans les régions, dans plusieurs secteurs d’activité, mais aussi nationaux notant que les détails seront communiqués en temps opportun.

 

N.J. 

 

03/02/2023 | 19:26
3 min
Suivez-nous
Commentaires
Soussi
Jouer
a posté le 04-02-2023 à 20:53
Pour tous les concernes
Il ne faut jamais jouer avec le feu
La Tunisie est a genoux ne pas ajouter
Leyla
Hached!
a posté le 04-02-2023 à 17:59
Hached! Réveilles-toi, ils sont devenus fous!
Tounsi
Syndicaliste un bon fond de commerce
a posté le 04-02-2023 à 12:22
Cette organisation truffé d'opportunistes joue sur le populisme pour fructifier les acquis et les avantages de ses dirigeants tous milliardaires qui utilisent les travailleurs comme fond de commerce.
Pourquoi l'?tat ou la justice ne font pas un audit de la gestion et des compte de ce syndicat ainsi que sur le patrimoine de ses dirigeants.
Tahar
Excellent!
a posté le 04-02-2023 à 11:21
Excellent! Leur tres tres
impopulaires greves qui terrorisent le quotidien du citoyen, permettront a Kaeies Saeid de frapper fort et de faire retourner
l ugtt a redevenir une organisation syndicale et cesser de faire la politique d un parti d opposition sous la couverture d un syndicalisme perverti. Encore plus de greves, megalomanes dirigeants de l ugtt et le peuple soutiendra encore plus Kaeies Saeid, un president elu par 73% des electeurs alors que meme pas un seul electeur ne vous a elu. Vous parlez au nom des tunisiens qui sont 12 millions, alors qu aucun seul electeur ne vous a elu pour le faire..
URMAX
Voila comment les imbéciles continuent a chasser les entreprises de la Tunisie ...
a posté le 04-02-2023 à 10:34
... organisation des casseurs de postes de travail ...
Non.
Les grèves constituent un blocage radical ; pas de "pression".
A un patron d'entreprise, vous lui ditent "pression" ?
Lui, vous répondra "mondialisation" : (ndlr je déménage ailleurs).
En fin de compte, qui est perdant, lorsque dans une Nation, les boites s'en vont et qu'il n'y a plus d'emploi ?
Vous arrivez à une situation que nous connaissons bien, en Tunisie, ou, par succession stupide de greves post 2011, les grosses boîtes ont déménagé.
...
Les fanatiques de greves, sont ... des nuls en négociations ... sinon, jamais ils n'arriveraient a un blocage ; un échec.
...
Oui.
Parce qu'un blocage - jne greve - est un échec, dont personne ne sort gagnant.
C'est un acte commis par des personnes simplistes ; un etre censé - avec la tete sur ses épaules et sachant utiliser ses neurones - n'arrivant jamais a un blocage, parce que - justement - il sait -calmement - négocier ... équitablement.
Qu'est-ce donc "négocier" ... ?
Se bloquer ?
Certes pas.
C'est - schématiquement parlant - s'asseoir - tous - a la meme table, pui, calmement, a tour de role, chacun expose ses idées / points de vues, de maniere rationnelle, objective et ... concise ; pas en monopolisant la discussion.
Des différents ?
Pas grave, quand les esptits sont calmes ... :
On fait chacun - équitablement , justement - des concessions, jusqu'a arriver a une solution a peut pres acceptable par toutes les parties.
...
Mais une greve ... cela, c'est quand vous avez des anes batés en négociations.
Des personnes inaptes et au Q.I. tres bas ; simplistes ... comme leur chef, l'ex employé de la société tunisienne de viande ... et tous ceux - naifs - qui le suivent docilement ... pour une misérable bouchée de pain personnelle, au dépent de L'INTERET NATIONAL.
... des opportunistes affamés ...
Observateur réaliste
Il n'y a pas de fumée sans feu...
a posté le 04-02-2023 à 10:04
La nomination d'un ancien syndicaliste à la tête du ministère de l'éducation et surtout l'arrestation d'un dirigeant de l'UGTT pour soupçon de malversations font que le Taboubi craint que :
- Son éternel rival au sein de la centrale syndicale, Yaacoubi, ne profite de cette nouvelle nomination (qu'il salue d'ailleurs) pour arriver à un accord "historique" sur les revendications de tout le corps enseignant, et que le blason dudit Yaacoubi soit redoré au niveau de la centrale syndicale.
- Que l'étau se resserre et qu'il sera peut être le prochain à être interrogé à son tour sur des "investissements" effectués par ses proches ou des possibles "enrichissements sans causes"...
Le vacarme, les vociférations et les menaces récentes destinées à apeurer les autorités poussent à penser que c'est plutôt lui qui a peur que tout soit étalé sur la place publique et que sa conscience n'est pas aussi tranquille que ça.
retraité
l'UGTT devient un parti d'opposition
a posté le 04-02-2023 à 10:03
si l'?tat ne paie pas les jours de grève de ses salariés grévistes ainsi que ceux des sociétés publiques et para publiques , d'arrêter de payer les cotisations des adhérents du syndicat , de retirer ses détachés auprès de l'UGTT et de ne plus accorder des subventions et des avantages à ses membres comme ce qui se passe dans les pays démocratiques de l'occident les personnels doivent choisir entre la grève ou baisse de leurs salaires surtout si la grève dure longtemps et le syndicat doit réfléchir avant faire grève et de négocier d'abord pourquoi la direction actuelle de l'UGTT ne déclenche pas une grève dans le secteur privé parce que elle sait que les jours de grève ne sont pas payés par les patrons la grève est inscrit dans la constitution mais ce qui font grève doivent comprendre aussi les jours de grève ne sont pas payés selon la loi en vigueur chacun est responsable de ses actes : '?tat syndicat et UTICA .
l'UGTT à nouveau
l'otage....
a posté le 04-02-2023 à 10:02
l'UGTT et ses dirigeants sont, à nouveau, les otages de ghannouchi et d'Ennahdha. La gauche tunisienne et Abir Moussi sont déjà furieux. Cependant, contre le terrorisme et la corruption, c'est la justice tunisienne qui tranchera
Bensa
L'Igtt ne vit pas en Tunisie
a posté le 04-02-2023 à 10:02
L'ugtt demande le recrutement des fonctionnaires dans la fonction publique
Je me demande si l'ugtt vit en Tunisie ou ailleurs pour nous sortir des conneries pareilles
Aucune proposition pour sauver le pays que des propositions pour la détruire
Thb
Soutien à ennahdha et ses adeptes
a posté le 04-02-2023 à 09:55
Incroyable et criminel comportement du syndicat qui engage le pays dans une guerre sociale sans précédent.
Permettre à son agent des autoroutes de bloquer le passage des citoyens est inadmissible et n'est certainement pas autorisé dans la constitution.
Les sous fifres syndicalistes se permettent de bloquer l'état, le peuple et les institutions pour obliger l'état à exécuter leurs exigences est inadmissible.
Taboubi et consort font le jeu de l'opposition, ennahdha en tête, auprès de laquelle, ils trouveront un soutien de circonstance.
Malgré son importance depuis Bourguiba, le syndicat est appelé à beaucoup plus de sagesse et d'analyse des conséquences de pareilles actions.
Les dirigeants
de l'UGTT...
a posté le 04-02-2023 à 09:24
Bientôt la fin du cauchemar ! Les dirigeants de l'UGTT sont sur la bonne voie vers El Mornaguia!
zaouali
du déja vu
a posté le 04-02-2023 à 08:58
Circuler ya rien a voir ni apprendre. C'est tout ce qu'il savent faire rien de +
takilas
Incroyable comportement de l'ugtt ?!
a posté le 04-02-2023 à 01:00
Tout devient étrange en tu, et dire que la présumée union générale des travailleurs tunisiens qui devient complice d'un clan politique pour le soutenir dans ses arnaques.
Du jamais vu dans aucun pays du monde entier.
Tout cela pour pour que les membres ee cette organisation "union" deviennent des mi'iardaires, tout comme ladite nahdha qui a subtilisé l'argent , et les biens, de l'état et du peuple tunisien deouis leur arrivée en intrus de londres au cours du mois de janvier 2011, mais de plus de trouver le moyen de massacrer le pays tunisien sur le plan socio-économique.
On se demande comment des détenteurs , en l'occurrence l'UGTT, de la carte d'identité nationale, puissent commettre de telles traîtrises envers leur supposé pays.
FALLAG
l faut être bien naïf pour ne pas comprendre que l'UGTT est notre grande catastrophe !
a posté le 03-02-2023 à 21:30
Certes, tous nos politiciens - même après le 14 janvier - ont cherché et cherchent encore leur profil démocratique. Mais, ce qui a donné le coup de grâce à notre évolution démocratique, c'est sans aucun doute la destruction massive de l'économie par l'UGTT...
DHEJ
Aucun mot concernant Kaabi...
a posté le 03-02-2023 à 20:28
ROBOCOP 1 UGTT 0!
The Mirror
Le Président Said construit des autoroutes et exporte du phosphate, l'UGTT coupe les autoroutes et sabote sans succès la production de phosphate
a posté le 03-02-2023 à 20:10
J'ai tout dis dans mon titre, alors bonne soirée tout le monde.