alexametrics
Tribunes

L’heure de la vérité, du courage et du panache

L’heure de la vérité, du courage et du panache

Le déclin du courage est peut être le trait le plus saillant de la campagne électorale pour la présidence de la République aujourd’hui pour un citoyen observateur.

Le monde de la politique a perdu son courage civique à la fois dans son ensemble et particulièrement dans chaque parti politique et dans chaque gouvernement depuis le 14 janvier 2011.

Ce déclin du courage est particulièrement sensible dans la couche dirigeante et même dans la couche intellectuelle dominante, d’où l’impression que le courage a déserté le discours politique et la société toute entière.

Bien sûr, il y a beaucoup de courage individuel mais ce ne sont pas ces gens-là qui tracent la trajectoire de la vie de la société Tunisienne.

C’est l’heure de vérité pour les électeurs de la toute prochaine élection présidentielle en Tunisie de septembre 2019. Nous n’avons pas le droit de laisser nos citoyens dans l’ignorance de la situation du pays. Il est grand temps de faire savoir que nous n’avons plus les moyens de continuer à financer les déficits et les coûts de nos dépenses publiques. Nous n’avons plus le privilège de vivre au dessus de nos propres moyens au risque d’hypothéquer l’avenir de nos enfants.

Il faut avoir l’audace et le panache d’être honnête et de dire la vérité au risque de ne pas se faire élire, de perdre une fonction ou de ternir une pseudo bonne réputation.

C’est là qu’intervient le courage et le panache d’un candidat. Y a-t-il au sein de nos diverses configurations politiques assez d’hommes et de femmes qui ont véritablement le sens de l’Etat ? Sont-ils prêts à assumer la responsabilité de la vérité dans une société qui tourne le dos aux faits et agissements politiques et préfère s’occuper du quotidien de la rentrée scolaire difficile et dure à supporter dans le besoin et l’insécurité ?

Le vrai populisme est celui qui dit la vérité au peuple, pas celui qui l’embarque dans des aventures basées sur les slogans pompeux.

Nos politiciens se doivent d’assurer une adéquation entre leurs paroles et leurs actes parce que le populisme se nourrit des mensonges, des opacités et des subterfuges employés par les dirigeants qu’ils soient publics ou privés.

Le seul salut de notre pays est d’avoir le panache, de dire la vérité et de se mettre sérieusement au travail et rien que le travail constructif et promoteur de notre avenir à tous.

C’est pour ces raisons inéluctables que je voterai personnellement et j’incite tous ceux qui saisissent bien ce que je viens de développer à voter pour le candidat à la présidence de la République tunisienne le Dr Abdelkrim Zbidi  N° 10.

 


Jameleddine CHICHTI

Professeur Emérite des Universités Tunisie

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (15)

Commenter

zadig
| 13-09-2019 10:55
J'ai lu vos tartes à la crème le lendemain du 07 nov 87 au journal "LA Presse " ! archives qui existent toujours ! Alors , je m'abstiens de commenter !

felfel
| 13-09-2019 09:54
encore un rate pseudo-universitaire, 9afef de Ben Ali qui l'a parachete a Tunisair pour ensuite le renvoye pour incompetence, aujourd'hui il fait surface pour donner des lecons de democraties et nous conseiller de voter pour un candidat qui sort de nulle part, avec toute une machine et des hommes de l'ombre derriere lui. Un candidat qui pretend etre independant avec des dizaines de bus, des berlines allemandes et des gardes de corps sortis de nulle part.

Noname
| 13-09-2019 08:51
Je suis vraiment désolé de faire ce commentaire, car habituellement j'ai beaucoup de respect pour le genre humain et son intelligence, mais votre tribune commandée m'accule à vous rappeler certains faits qui auraient dus vous amener à tirer votre révérence , tant le bruit des casseroles que vous traînez résonnent encore.
Je me souviens de votre plume et de la quantité diarrhéique d'articles qui vous avez conduit au cabinet de ZABA, avec l'aide du mentor actuel ... de A.Z, les extravagances et les dépassements lors de votre passage furtif aux commnades de Tunisair ( plutôt en pilotage automatique) votre descente aux enfers, n'eût été la complaisance d'une pléiade de vos collègues ( en plus des négres) qui avaient fortement contribué à finaliser la thèse que vous aviez soutenu, sans brio, c'est normal lorsque on ne maîtrise pas le sujet.
Alors monsieur ayez l'obligeance de respecter vos concitoyens et laisser la Tunisie en paix loin des manigances, afin de lui éviter de rentrer dans une nouvelle ère de ZABA II

Moi
| 13-09-2019 07:24
Mr. Zbidi n'a rien fait en tant que Ministre, il a mené la belle vie et il n'a rien fait pour se faire connaître.

Et voilà que quelques semaines avant les élections présidentielles, Mr. Zbidi nous raconte des histoires héroïques qu'il aurait voulu faire mais qu'il n'a pas osé faire:))

Les Tunisiens connaissent très très peu Zbidi, et ce n'est pas par les recommandations que l'on gagne les élections!

Je dirait plutôt; voter utile, voter Abir

Citoyen
| 12-09-2019 21:41
Mr Chtiti je ne vous connais pas et je ne sais à quel jeu vous jouez et pour le compte de qui; si c'est en faveur de Zbidi, ce condidat n'a pas l'étoffe d'un président. Sivous cherchez le bien du pays encouragez le report des voix en faveur de Chahed

mansour
| 12-09-2019 20:07
pour refonder les valeurs et acquis de notre République comme l'a brillamment exposé Monsieur Jameleddine CHICHTI Professeur '?mérite des Universités Tunisie

observator
| 12-09-2019 19:50
quelque chose de ce type.
Un profiteur sans envergure et sans scrupule.
C est le monde à l'envers surtout qu il parle de vérité et de mérite.
Quel culot comme beaucoup d'autres qui sortent de l'école de Ben Ali.
Incorrigibles.

uno
| 12-09-2019 18:04
Vous restez toujours un homme honnête différent de beaucoup d'autres ,je respecte votre point de vue , Monsieur zbidi restera largement meilleur que la majorité des candidats

Zizou
| 12-09-2019 15:51
Cher monsieur , pour être crédible efficace honnête claire juste droit courageux convaincant respectueux et ne pas des méchancetes par respect à votre âge et vraisemblablement votre savoir ,il fallait commencer par le fin pour annoncer la couleur et ensuite développer votre article en faveur de votre candidat préféré .

Hichem
| 12-09-2019 15:18
M Chichti, appelle carrément à voter Zbidi. Whaou! Après nous avoir aspergé des vertus que devrait avoir le président de la république: courage de dire la vraie vérité aux Tunisiens, le voilà qui nous balance le nom du sauveur et téméraire le candidat Zbidi avec même son numéro.10. Soit; mais pour pouvoir dire ne faudrait t il pas avoir d'abord le verbe et la ....mémoire?
M Zbidi ne semble malheureusement avoir ni l'un ni l'autre.

A lire aussi

Ces élections sanctionnent une élite politique

17/09/2019 13:36
17

Plus que jamais la rupture de confiance entre le politique et le citoyen n’a été aussi

14/09/2019 11:55
5

Je vote pour un candidat qui annonce une rupture en douceur.

13/09/2019 18:46
39

Il est indéniable que ce que nous vivons aujourd’hui est historique à plus d’un titre

13/09/2019 17:30
5

Newsletter