alexametrics
Dernières news

Levée ponctuelle de l’immunité de Najem Gharsalli

Levée ponctuelle de l’immunité de Najem Gharsalli

 

Le Conseil supérieur de la magistrature a décidé ce mardi 2 janvier 2018, de lever l’immunité de l’ancien ministre de l'Intérieur et ambassadeur de Tunisie au Maroc, Mohamed Najem Gharsalli.

 

Business News a appris d’une source judiciaire, qu’il s’agit d’une décision purement procédurale et ponctuelle qui permettra au juge d’instruction militaire d’interroger Najem Gharsalli. Ainsi, son immunité, levée provisoirement, sera rétablie dès qu’il aura été interrogé.

 

Le nom de l’ancien ministre a été cité dans l’affaire de Chafik Jarraya.

 

M.G

 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (12)

Commenter

abdo
| 10-01-2018 19:34
Allez comprendre tout ça dans ce pays: il est nommé juste après le levée de son immunité par le Conseil de la magistrature pour être entendu dans le cadre de l'affaire de l'atteinte à la sûreté de l'Etat pour laquelle, l'homme d'affaire Chafik Jaraya est arrêté.

Ayari Nabil
| 02-01-2018 22:24
Donnez leur 1 gramme de pouvoir, et ils deviennent des Dieux. mentalités minables de la Tunisie et de cette justice du moyen-âge,qu'est
Le Conseil supérieur de la magistrature alors ils inventent des mots comme levée ponctuelle de l'immunité pour ne pas humilier un Pharaon qui est accusé de complot mafieux et de trahison. En espérant que les médias étrangers ne diffusent pas cette mascarade, de notre justice Bananière Tunisienne justice vous dite.

Monia
| 02-01-2018 20:56
oui ou non? merci d'apporter les précisions utiles pour une lecture limpide.

houda
| 02-01-2018 20:20
je leur dit poser plutot la question au juge militaire qui ( rie que pour s ammuser ) a demandè la levè de l immunitè a un autre juge dans une affaire de securitè de l
etat il y a desv gens qui ont pris l habitude de deffendre l indeffendable ou ont de la synmpatie pour les vendus bientot tout changera avec l arrivè de l intraitable abir moussi

MT
| 02-01-2018 20:09
Cher ami, le jour où La3raid passera par le juge militaire,soyez sûr qu'il sort un vrai accusé,mais,ce n'est que question de temps,il peut profiter !!!!

MT
| 02-01-2018 19:57
Ce ministre est passé devant le juge militaire comme témoin,ce juge a vu que cet homme a une participation quelconque avec Jarraya,alors i la demandé le levé de son immunité,on peut attendre que cet homme peut dénoncer des autres nom de poids lourd,bonne année,à bon entendeur!!!

takilas
| 02-01-2018 19:54
Ou bien le principe de deux poids deux mesures se poursuit depuis troïka.
Il est inutile un gouvernement, des lois et des règlements en Tunisie puisque la liberté est interprétée différemment des autres nations.
Sauf que les peuples des autres nations travaillent pour le développement de leurs respectives nations, mais en Tunisie c'est le contraire puisque la nation (ou le gouvernement) doit travailler pour que le peuple se développe, financièrement, pour mener la belle vie, s'amuser et garder la planque sans fournir aucun effort.
Par ailleurs, les pays scandinaves, par exemple, doivent s'initier en Tunisie pour connaître la démocratie de cirque, ou bien d'analyser ce que veut paresse et banditisme.

G D ID
| 02-01-2018 19:37
Tu sembles avoir assiste à la signature de l'acte de vente du pays par Mr Gharsalli.Peux tu nous donner qqs éclaircissements sur les conditions de vente?***

L'etranger!!
| 02-01-2018 18:49
Je vous souhaite une bonne année, tout bonheur, est surtout une bonne santé.

Je vous avoue, moi non plus je n'ai pas compris, cette levée PONCTUELLE, en fonction de la suite, il pourra simplement dire, allez au diable, je vous plus rien!

MERCI GHANNOUCHI.

Amor
| 02-01-2018 18:37
Il est bien dommage que des commis de l'Etat soient maltraités de cette manière.
y a t-il lieu de souligner qu'il n y a pas, en droit, de levée ponctuelle et de lev&e permanente de l'immunité qu'elle soit judiciaire, politique ou parlementaire car la levée de l'immunité se rattache à l'affaire qui a suscitée la levée de l'immunité et pour tous les actes de la procédure portant sur l'affaire en question.
Bientôt il faudra bien les chercher les fous susceptibles d'accepter de travailler pour l'Etat et d'occuper ce genre de postes sensibles.

A lire aussi

En effet, ces 3 différentes dates dépendent des éventuels recours des résultats de la

16/09/2019 13:49
2

Le réseau Mourakiboun ont annoncé, lors d’une conférence de presse le duo gagnant des élections

16/09/2019 11:31
0

L’instance supérieure indépendante pour les élections a publié, ce lundi 16 septembre 2019 ; les

16/09/2019 10:57
4

Le président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), Nabil Baffoun a

16/09/2019 10:25
12

Newsletter